Entrer, jouir et demeurer dans le repos de tous côtés

Dieu fixe de nouveau un jour !
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire de toujours garder Sa Parole dans ton cœur. Sa Parole dans ton cœur te permettra de ne pas succomber à la tentation et de ne pas pécher. »

Shalom bien-aimé !
Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable ainsi que la communion avec le Saint-Esprit soient ton partage au nom glorieux de Jésus-Christ.

Le repos avec soi-même (suite j)

Toujours dans la 2ème facette du repos, nous parlons de Comment et pourquoi est-il important de veiller notre conscience ? Nous voyons 4 choses à faire pour avoir et garder une bonne conscience.

Dans la partie précédente, nous avons vu que :

(1) Il faut prier régulièrement et consciemment pour garder une bonne conscience

Dans cette partie, considérons la 2ème chose à faire pour avoir et garder une bonne conscience :

(2) Il faut toujours méditer la Parole de Dieu

Je rappelle encore que ce qui souille notre conscience ce sont les œuvres mortes, ou en d’autres termes, ce sont les œuvres de la chair, de notre propre nature ou simplement le péché.

Nous sommes en paix avec Dieu parce que le Seigneur Jésus nous a rachetés du péché qui nous rendait ennemi de Dieu, nous a purifiés par son sang et nous a donné sa nature, celle de la sainteté. C’est ici que le jeu se joue. Le diable vient et cherche à nous ramener dans le péché afin qu’il ait encore l’avantage sur nos vies. Il s’attaque à notre conscience. Si cette dernière est souillée, elle s’affaiblie, et quand elle est faible, l’ennemi peut en profiter pour nous affliger. D’où, en tant qu’enfant de Dieu, fils de Dieu, notre combat jusqu’à ce que la trompette résonne, est de garder notre conscience pure. Pour ce, nous devons premièrement prier régulièrement et deuxièmement, nous devons méditer la Parole de Dieu.

Le péché n’est pas quelque chose qui arrive soudainement, brusquement. C’est tout un processus qui commence quelque part et qui aboutit au péché. Quand on est prudent, on peut arrêter ce processus une fois qu’il est déclenché.

Voyons comment cela se passe dans Jacques 1 :12-15 :

« Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment. (13) Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. (14) Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. (15) Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort. »

As-tu vu ? Le péché et même la mort n’arrivent pas automatiquement. C’est un long processus qui peut être arrêté. Chaque jour, à chaque heure, je dirais même à chaque instant, nous sommes tentés d’une manière ou d’une autre par la convoitise, c’est celle-ci qui conçoit et enfante le péché. Déjà à ce niveau, en tant qu’enfant de Dieu, conduit par le Saint-Esprit, la convoitise ne peut pas être trouvée en nous, parce que nous ne sommes pas de ce monde quoi que y vivant encore.

Il est écrit dans 1 Jean 2 :16 :

« Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais du monde. »

En tant qu’enfant de Dieu, si nous voulons garder notre conscience pure, nous devons faire attention à tout ce qu’il y a dans ce monde, à tout ce que ce monde nous propose. Il faut commencer par dealer avec sa convoitise ! Celle-ci ne doit pas concevoir le péché. Si elle arrivait à concevoir le péché, tu peux encore l’avorté avant qu’elle ne l’enfante . Si tu as échoué jusqu’à ce point, tu peux encore demander pardon et renoncer au péché, parce que c’est la consommation du péché qui produit la mort. Une fois qu’il y a le péché en toi, ta conscience est souillée, le diable obtient la licence de venir opérer dans ta vie et ce dernier, ses opérations ne consistent qu’à dérober, égorger et détruire. Il ne réussira pas dans ta vie au nom puissant de Jésus-Christ.

Psaume 1er :1-3 :
« Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, (2) Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et qui la médite jour et nuit ! (3) Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit. »

Pour certaines personnes, pécher, c’est quelque chose de normal. Mentir, c’est quelque chose de normal. Elles peuvent mentir et cela ne leur fait absolument rien du tout. D’autres peuvent sortir et coucher avec les hommes et les femmes mariés et cela ne leur fera rien du tout. Mais cela sera anormal si un enfant de Dieu arrive à faire ces choses sans remords. C’est pratiquement impossible !

Notre plaisir ne doit être que dans la loi de l’Eternel. Si nous arrivons à méditer la Parole de Dieu jour et nuit, nous serons tellement éclairés que les ténèbres du péché et de la mort ne pourront rien contre nos vies. La méditation de la Parole de Dieu est un grand atout pour garder sa conscience pure. N’oublions pas que toutes les armes de Dieu sont constituées de la Parole de Dieu dans Ephésiens 6. La Parole de Dieu nous revêt des armes offensives et défensives.

Voilà pourquoi, même quand le Seigneur Jésus était tenté par le diable en personne, Il ne répondait pas au diable directement par autre chose, Il ne discutait même pas avec le diable, Il ne l’a même pas chassé dès le début, il l’a laissé faire son travail, ce dernier a fini par le laisser. Si tu t’accroches à la Parole de Dieu, le tentateur ne réussira pas dans ta vie. Il te laissera et ira chercher d’autres moyens pour revenir à nouveau et c’est un cycle qui va continuer jusqu’à la fin de nos jours.

Lisons la tentation de Jésus pour voir dans Matthieu 4 :1-11 :

« Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. (2) Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. (3) Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. (4) Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

(5) Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, (6) et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. (7) Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. (8) Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, (9) et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. (10) Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (11) Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient. »

Quand tu lis bien, tu verras que Jésus n’a pas utilisé le feu ici. Il n’a utilisé que la Parole de Dieu. Je vais attirer ton attention sur un point important ici, le diable a mentionné aussi la Parole de Dieu. Ce n’est pas parce qu’une personne utilise la Parole de Dieu que cette dernière est de Dieu. Elle peut être le diable en personne. Le diable tente aussi par la Parole de Dieu. Quand il vient avec la Parole de Dieu, tu vas lui répondre toujours avec la Parole de Dieu comme le Seigneur Jésus : il est aussi écrit. D’ailleurs, j’aime comment Luc 4 :12 l’a ressorti : « Jésus lui répondit : Il est dit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. » C’est-à-dire que tout ce qui est écrit n’est pas nécessairement ce que Dieu te dit à un moment donné. Parce que plusieurs utilisent la Bible pour tromper la vigilance des autres, pour tromper, pour séduire.

A ce point, il faut vraiment faire attention. Dans la Parole de Dieu, nous avons le logos, la lettre écrite noire sur blanc ou avec d’autres couleurs. A propos de la Parole, le Seigneur Jésus a dit que les Paroles qu’Il nous a dit sont esprit et vie. Si la parole ne vient pas de Jésus, elle peut apporter la mort et non pas la vie. (Jean 6 :63) Dans la même Parole, il y a aussi le « rhema », c’est cette Parole inspirée, cette Parole qui vivifie par l’Esprit.

L’apôtre Paul le dit clairement dans 2 Corinthiens 3 :6 :
« Il nous a aussi rendus capables d’être ministres de la nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’Esprit ; car la lettre tue, mais l’Esprit vivifie. »

La Parole sans l’Esprit de Dieu n’apporte pas la vie. C’est ce qui explique le fait qu’il y ait des personnes qui fréquentent les églises, mais qui volent au gouvernement, qui commettent des choses abominables. La Parole qu’elles écoutent ne viennent pas de la bonne source. La source qui leur apporte la parole n’est pas connectée à l’Esprit de Dieu, l’Esprit de vérité. Ainsi, au lieu de leur apporter la vie, elle apporte la mort.

Alors, clôturons par le Psaume 119 :11, il est écrit :

« Je serre ta parole dans mon coeur, afin de ne pas pécher contre toi. »

Pour ne pas pécher et garder une bonne conscience, il faut toujours garder la Parole de Dieu dans son cœur.

A suivre…

Cher tendre Père céleste, merci encore pour Ta Parole qui est la vérité et la vie.
Ce matin, je reçois la grâce de la serrer dans mon cœur.
Je renonce à toute sorte de convoitise dans mon cœur.
Je dis non au péché sous toutes ses formes.
Je sais que je suis dans le monde, mais je ne suis pas de ce monde.
Je renonce à tout ce qui est dans le monde ; à la convoitise de la chair, à la convoitise des yeux et à l’orgueil de la vie car il ne vient pas du Père, mais du monde.
Cher Saint-Esprit donne-moi le discernement afin que je ne tombe pas dans le piège de ceux qui utilisent la parole de Dieu, la Bible comme couverture sans être tes envoyés.
Cher Saint-Esprit, aide-moi à vivre dans la sainteté, à méditer la Parole de Dieu, à la pratiquer tous les jours de ma vie au nom puissant de Jésus-Christ. Amen, amen et amen.

N’hésite pas à commenter, à partager pour bénir aussi les autres.

4 réponses

Laisser un commentaire