Le secours de Dieu – 24ème Partie: «Le secours de Dieu dans notre être et dans notre vie – a»

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il te veut en bonne santé! »3 Jean 2

Introduction !

Bien-aimé(e), que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence et Sa joie ineffable vous soient multipliées et que la communion du Saint-Esprit soit votre partage dans le glorieux nom de notre Seigneur Jésus-Christ de Nazareth. Je suis infiniment reconnaissant à Dieu pour ce merveilleux mois de juillet. Notre Dieu est vraiment Fidèle, Juste et Bon. Je ne sais pas pour moi, mais moi, Dieu m’a énormément fait du bien. Avec tous les témoignages reçus de par le monde et dans différents domaines de la vie, les âmes qui ont été édifiées, la foi qui a augmentée, je ne peux que d’un cœur tout entier dire merci à Dieu.Etant donné que nous arrivés à la fin du mois, nous clôturons aussi la série d’enseignements sur le secours de Dieu, je vais t’inviter à revenir sur le site pour la suite au cas où la suite ne t’est pas envoyé. Ainsi, nous allons considérer le secours de Dieu dans notre corps.

  1. Le Corps et la bonne santé

A part l’aspect extérieur du corps, il y a aussi l’intérieur. Je fais allusion à la santé ou tout ce dont l’homme a besoin pour être en bonne santé. Tu seras d’accord avec moi que si tu étais admis à l’hôpital ou si tu pars à l’hôpital, tu ne vas pas porter ton vêtement de fête ou « de dimanche » ? D’ailleurs, cela dépend de ta maladie, dans certains hôpitaux, on vous donne même les uniformes de l’hôpital. Je me dis que l’hôpital est comme une forme de prison. Il faut être très patient à l’hôpital, parce que lorsque tu arrives, tu dois attendre à la réception, acheter une fiche si tu es nouveau ou si tu es déjà enregistré, on doit la chercher, et après, tu dois aller chez tel ou tel généraliste, qui est probablement entrain de recevoir ceux qui sont arrivés avant toi, tu devras attendras, et après, ce sera ton tour, on va te poser des questions, placer le thermomètre sous ton aisselle pour vérifier ta température, on doit vérifier ton poids, ta taille et après t’avoir posé des questions, on t’enverra chez un médecin et ce dernier t’enverra probablement faire des examens au labos, ici on peut tout te demander y compris ton sang pour te faire faire les examens, tu dois attendre les résultats, revenir encore chez le médecin, il va te faire des prescriptions, aller à la pharmacie…c’est pour cela que les malades sont appelés « patients ».

Durant notre séjour sur, nous avons d’un corps en bonne santé et celle-ci est très important pour Dieu. C’est pour cela le Seigneur Jésus, à sa mort sur la croix, Il s’est chargé de toutes nos maladies, nos infirmités, nos douleurs et nos malaises.

Par rapport au corps et à la santé, je vais vous parler d’un mystère très important qui fera que tu vives en bonne santé tous les jours de ta vie. Nous allons voir comment Dieu veut que nous soyons en bonne santé et comment Il s’engage personnellement par rapport à cela.

1)        Le mystère du repas

  • Au Jardin d’Eden

Dès l’origine, à la création de l’homme, lorsque Dieu l’a placé dans le jardin d’Eden, Dieu n’y avait pas prévu ni hôpital, ni pharmacie. Dieu n’avait pas mobilisé une équipe d’anges secouristes afin qu’ils interviennent en cas d’urgence, ou encore, Dieu n’avait pas donné à Adam un Kit de premier soin en attendant que l’ambulance vienne l’amener à l’hôpital.

Tout ce que Dieu avait donné à l’homme c’était ce qu’il allait manger et ce qu’il n’allait pas manger.

Lisons dans Genèse 1:29 :
« Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »

Et dans Genèse 2 :16-17 :
« L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

Suis maintenant, Dieu dans le premier passage n’a donné aucune interdiction à l’homme. Cependant, dans le chapitre 2, au Jardin, Dieu lui dit ce qu’il devait manger ou pas.

Pour ceux qui ont fait la nutrition ou qui s’y connaissance, nous savons que tout ce que nous mangeons a des éléments nutritifs qui apportent quelque chose dans notre corps. C’est pour cela qu’il est recommandé de manger plus des fruits et des légumes. On parle de valeurs nutritives. Chaque chose que nous mangeons apporte quelque chose dans notre corps et cela a de l’impact dans notre santé. C’est ainsi qu’on parle aussi des vitamines. S’il y a des vitamines dans les fruits, c’est-à-dire que ce que l’homme mangeait est ce qui le soignait ou prévenait les maladies en même temps.

Je vais donner quelques exemples des plantes, fruits ou aliments qui guérissent les maladies :

  • L’ail : L’ail est un antiseptique et bactéricide naturel. L’ail était utilisé autrefois comme un vermifuge.
  • Le persil : est connu comme le meilleur traitement pour  nettoyer les reins etc.

Tu peux te rendre dans sur ce site pour plus de détails: http://www.guerisseur-rebouteux.fr

  • Dans le désert

Lorsque les enfants d’Israël ont quitté l’Egypte pour la terre promise, ils ont passé quarante ans dans le désert. Et, comme au jardin, Dieu leur donnait Lui-même à manger et à boire. Cette nourriture dans le désert c’est ce qui avait fait que les Israélites soient en bonne santé pendant toute leur traversée.

Psaume 105 :40 :
« A leur demande, il fit venir des cailles, et il les rassasia du pain du ciel. »

Dans Deutéronome 29 :5, la Bible nous dit ceci :
« Je t’ai conduit pendant quarante années dans le désert; tes vêtements ne se sont point usés sur toi, et ton soulier ne s’est point usé à ton pied »

Pendant les quarante ans dans le désert, Dieu avait même pris soin de leur vêtement et de leurs chaussures. Dieu peut prendre soin des vêtements et des chaussures, à combien plus forte raison ne prendra-t-Il pas soin du porteur ?

C’est pour cela qu’Exode 16 :35 nous dit ceci :
« Les enfants d’Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée dans un pays habité; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan. »

Pendant les quarante années dans le désert, c’est la manne et les cailles qui leur ont donné la santé. Il n’y avait pas des secouristes, des croix rouges, des médecins parmi les enfants d’Israël. Nous voyons l’importance de la nourriture dans la santé de l’homme. C’est-à-dire, si l’homme mange ce qu’il faut, il peut rester en bonne santé toute sa vie sans tomber malade une seule.

Donc, nous établissons le fait que ce que nous mangeons joue un rôle très important dans notre santé et peut occasionner soit notre vie en bonne santé ou notre mort ou encore d’autres maladies. C’est ainsi que si on mange un repas non approprié, ou empoisonné, nous pouvons trouver la mort.

La vie ou la mort dans ce que nous mangeons

Voyons quelque chose qui s’est passé à l’époque du prophète Elysée avec les fils des prophètes.

Lisons bien cette histoire dans 2 Rois 4 :38-41 :
« Élisée revint à Guilgal, et il y avait une famine dans le pays. Comme les fils des prophètes étaient assis devant lui, il dit à son serviteur: Mets le grand pot, et fais cuire un potage pour les fils des prophètes. L’un d’eux sortit dans les champs pour cueillir des herbes; il trouva de la vigne sauvage et il y cueillit des coloquintes sauvages, plein son vêtement. Quand il rentra, il les coupa en morceaux dans le pot où était le potage, car on ne les connaissait pas. On servit à manger à ces hommes; mais dès qu’ils eurent mangé du potage, ils s’écrièrent: La mort est dans le pot, homme de Dieu! Et ils ne purent manger. Élisée dit: Prenez de la farine. Il en jeta dans le pot, et dit: Sers à ces gens, et qu’ils mangent. Et il n’y avait plus rien de mauvais dans le pot. »

En un seul moment, ces fils des prophètes ont eu deux différentes expériences concernant ce qu’ils avaient mangé. Ils ont premièrement mangé quelque chose d’empoisonner et ensuite, ils y ont ajouté la farine qui a neutralisé le poison. Que nous rappelle la farine ? Le pain…la manne que les enfants d’Israël ont mangé pendant quarante ans dans le désert…

  • Dans le Nouveau Testament

Voyons maintenant ce que le Seigneur Jésus avait donné comme repas aux disciples dans Luc 14 :22- 23 :

« Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Prenez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit: Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs. »

Dans Luc 22 :19, il y a un détail important que nous devons voir :

« Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. » 

Le détail dans Luc est de faire ceci en mémoire de Lui. Son corps a été donné à la place du notre pour que nous soyons en bonne santé. Mais, il y a encore ici, une implication de la nourriture : le pain et la coupe, ou encore le corps et le sang de Jésus.

C’est ce qu’on appelle : La sainte cène

De la même manière que la manne avait gardé Israël en bonne santé pendant quarante ans dans le désert, de la même manière aussi, le corps et le sang de Jésus peuvent aussi nous garder en vie pendant toutes les années que Dieu a réservées pour nous sur terre.

Voyons un autre passage pour plus d’éclaircissement sur ce que nous venons de lire Jean 6 :55-57, il est écrit :

« Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. »

Voyons comment d’autres versions disent au verset 55 :

  • Darby :

« Car ma chair est en vérité un aliment, et mon sang est en vérité un breuvage ».

  • Parole de Vie :

« Mon corps est une vraie nourriture et mon sang est une vraie boisson ».

Maintenant méditons sur ces paroles de notre Seigneur Jésus-Christ. Si son corps ou sa chair est une vraie nourriture ou un aliment, combien de fois devons-nous le prendre par jour, par semaine, par mois ou par année ? Si c’est une nourriture, c’est-à-dire qu’on peut en manger au moins une fois par jour. De la même manière on prend le petit déjeuner le matin, on prend le déjeuner à midi, on prend le dîner ou le souper le soir, de la même manière aussi, à une heure de la journée, nous devons prendre aussi le corps et le sang de Jésus.

Voilà un autre secret de la santé qui est longtemps caché aux enfants de Dieu, que certaines personnes ont mis des lois là-dessus. Lorsque j’étais petit, je n’ai pas eu la chance de prendre la communion parce que j’étais enfant. Parlons-en un peu ! Je répète encore la Parole du Seigneur Jésus : « Ma chair ou mon corps est un vrai aliment, mon sang est un vrai breuvage. »
Dis-moi, nos enfants dans nos maisons, ont-ils droits à la nourriture oui ou non ? Est-ce qu’ils doivent attendre d’être baptisé ou quoi que ce soit pour commencer à manger à la maison ? Non, et non ! La sainte cène est une nourriture et une boisson que même les enfants peuvent prendre.

Par rapport à la nourriture que nous prenons chaque jour qui nous apporte aussi la santé, il faut savoir que par rapport à la maladie, de fois, nous faisons face à ce qui dépasse le naturel, à ce qui dépasse les médecins, la médecine…bien que les feuilles et les fruits donnent les vitamines et consorts et peuvent guérir aussi, cependant, il existe aussi des maladies incurables. La sainte cène à la différence des fruits et légumes qui apportent vitamines et d’autres valeurs nutritives, la sainte cène nous apporte la vie.

Le Seigneur Jésus a dit que celui qui me mange, vivra par moi. Non pas par les médicaments, non par autres choses. C’est-à-dire, c’est la vie du Seigneur Jésus qui va alimenter la nôtre par la sainte cène. Oh merci Seigneur Jésus ! Souffres-tu d’une maladie incurable ? Voici la cure : matin, midi, soir, mange le corps et bois le sang de Jésus. Ne laisse pas. Prends cela avec foi jusqu’à ce que tu sois guéri.

Où acheter le corps et le sang de Jésus ?

Certainement, quelqu’un pourra se poser cette question. Où est ce que je vais trouver le corps et le sang de Jésus ? Faudrait-il que j’aille en Israël, où attendre qu’il y ait culte de sainte cène ou de communion dans mon église pour prendre le corps et le sang de Jésus ?

Note que lorsque le Seigneur Jésus avait fait ces déclarations, il n’avait pas coupé un morceau de sa chair ni s’était blessé pour faire sortir de son sang. Non, pas du tout. Il avait pris du pain et le jus ou vin qu’il y avait sur leur table et a parlé ou a fait une déclaration en disant que ce pain est maintenant mon corps, ce vin ou cette coupe est vraiment mon sang.

Pour dire que pour avoir le corps de Jésus, c’est par la foi que tu peux prendre du pain, du gâteau, du biscuit, et pour le sang, du jus, un sucré ou de l’eau et tu fais la prière de foi, et voilà tu as une vraie nourriture. Voilà la recette pour préparer le corps et le sang de Jésus. C’est très très important !!! 

L’homme ne vivra pas de pain seulement

Cependant, le Seigneur Jésus nous révélera aussi, alors qu’il était tenté par le diable que l’homme ne vit pas seulement du pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Il y a cet apport important de la Parole de Dieu sur notre santé. Parce qu’il y a des maladies de nos jours qui ne viennent pas du fait qu’on ait été mal nourrit, mais par les stress, ou suite à la maladie de l’âme comme le manque d’amour, le manque de pardon, le péché etc. C’est ce qui fait qu’il y ait des gens qui souffrent des maladies que les médecins n’arrivent pas à diagnostiquer. Entretemps, bien qu’ils n’arrivent pas à trouver la maladie, ils vont quand même continuer à te donner quelques médicaments soit disant pour la prévention.  Quelle prévention ? Puisqu’ils n’ont pas diagnostiqué la maladie !

De la même manière que la nourriture naturelle guérit les maladies, la nourriture de la parole ne nous guérit pas seulement mais donne la bonne santé dans tout notre corps. La différence entre le traitement naturel, traditionnel et médicinal est que ce traitement ne nous donne que la guérison. Juste après être guéri, il peut y avoir des rechutes etc. Ou encore la personne qui est guérie d’une telle maladie peut attraper une autre maladie et ainsi de suite. Le traitement divin, au-delà de nous guérir de nos maladies, nous immunise et nous donne la santé et la vie dans tout notre corps.

Lisons Proverbes 4 :20-22, il est écrit:

« Mon fils, sois attentif à mes paroles, prête l’oreille à mes discours. Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux; garde-les dans le fond de ton cœur; Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, c’est la santé pour tout leur corps. » 

Dieu nous envoie son secours dans notre corps en nous guérissant, en nous donnant la santé et la vie. Un dernier remède pour finir aujourd’hui, c’est la JOIE :

Proverbes 17 :22 nous dit ceci :
« Un cœur joyeux est un bon remède, mais un esprit abattu dessèche les os. »

La tristesse, le chagrin, l’amertume, le manque d’amour, la haine est ce qu’on appelle la maladie de l’esprit. Un esprit abattu est un esprit malade. Cette maladie de l’esprit influence le corps…à dessécher les os. Tout commence dans l’esprit puis descend dans les os, dans les os, il y a les moelles osseuses qui produisent les globules rouges et blanches et qui fabriquent nos anticorps. La maladie de l’esprit, une fois qu’il a desséché les os, le corps n’aura plus d’anticorps et par conséquent, on tombe malade. Voilà comment le spirituel peut influencer le physique ?

Alors, le verset 23 dans Proverbes 4 nous dit ceci :

« Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. »

Dieu n’est pas bête lorsqu’Il nous instruit. Arrêtons de nous plaindre, de nous soucier, de nous haïr, de garder des problèmes dans nos cœurs, de soupçonner, de stresser, d’avoir peur…

Que Dieu bénisse sa Parole. Il reste deux parties pour finir cet enseignement, de les lire ici : la 25ème partie : « Le secours de Dieu au niveau de l’âme »  et  la 26ème partie : « Le secours de Dieu au niveau de l’esprit » : Merci d’avoir parcourue cette série avec nous et que Dieu vous bénisse abondamment et vous comble de Ses bienfaits au nom puissant de Jésus. Aujourd’hui, c’est la fin du mois, la clôture de nos 7 jours de jeûne et prière. Rendez-vous à 17h00 heure de Kinshasa afin de prier avec nous en direct sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/Wisy1978 . Voulez-vous exprimer votre reconnaissance à Dieu en bénissant cette œuvre ? N’hésitez pas à le faire et que Dieu se souvienne de vous au nom puissant de Jésus. A très bientôt!


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Aidons-les-à-étudier

 

Une réponse sur « Le secours de Dieu -23ème Partie: «Le secours de Dieu dans notre être et dans notre vie» »

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.