Shalom mes bien-aimés !

Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence ainsi que sa joie ineffable soient votre partage cette nuit au nom puissant de Jésus-Christ.

Notre 6ème pensée du soir se trouve dans le livre de Job 1 :9-10. Il est écrit :

« Et satan répondit à l’Eternel : Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ? (10) Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui ? Tu as béni l’œuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays.»

Avant d’en arriver là, je vais résumer les versets qui précèdent. Les fils de Dieu se sont présentés devant Dieu et parmi eux, satan aussi était là. Du coup, Dieu s’intéresse à satan, il savait qu’il était l’accusateur, et lui pose la première question de savoir d’où il venait. Ce dernier répondit qu’il venait de parcourir la terre. Dieu qui enchaîne par une seconde question vantant son serviteur Job, un homme intègre et droit qui se détourne du mal en lui demandant s’il l’avait remarqué. C’est alors que l’on arrive à la réponse de satan dans notre passage de base.

C’est vraiment une grande révélation que satan nous fait. satan, cet être accusateur, usurpateur, qui ne vient que pour dérober, égorger et détruire (Jean 10 :10a) n’avait accès ni à la vie de Job, ni à la famille de Job, ni à aucun de ses biens.

Pourquoi ? Il en profita pour se plaindre indirectement de la manière dont Dieu l’avait protégé et de combien Il avait béni l’œuvre de ses mains et toutes ses affaires. En lingala on dit : « même si ba protégeaka ? » Je traduis littéralement que c’était une protection exagérée. Il n’y avait pas une seule brèche pour lui permettre d’opérer.

Cette protection divine telle que satan l’explique, nous l’appelons à la Famille Bénie, la protection tridimensionnelle. La protection de Dieu s’étendait sur Job, sa maison et tout ce qui est à lui. Ils étaient si protégés que le diable ne dépensait même son temps à faire un tour chez eux. Il savait qu’il ne pouvait rien et que ce n’était qu’une peine perdue.

Ce témoignage nous dévoile comment Dieu nous protège, nous (ou vous, votre propre vie), nos maisons (votre maison) c’est-à-dire notre famille, toutes les personnes qui vivent avec nous et tout ce qui est à nous (à vous) ça peut être nos biens matériels, nos entreprises, nos projets, nos intérêts etc. En plus de protéger Job, Dieu avait béni aussi l’œuvre de ses mains et toutes ses affaires prospéraient dans le pays.

Si satan ne pouvait pas toucher Job, qu’en est-il de nous qui sommes en Christ ? Dans d’autres versions de ce passage à la place ne l’as-tu pas protégé, on parle d’entourer d’un mur, d’une haie. Cependant, pour nous qui sommes en Christ, il ne s’agit pas juste d’une protection à la manière de Job, nous sommes cachés en Dieu comme nous l’avions vu dans la pensée 005.

Et parce que satan en personne ne peut ni nous toucher nous, ni toucher à notre maison, ni toucher à tout ce qui est à nous, que pourrons faire les tous « petits petits » sorciers du village ou du quartier ?

Déclarez avec moi :

En Christ Jésus, je suis plus protégé que Job. Dieu ne m’entoure pas seulement, mais Il me cache en Lui. Je suis intouchable. Le diable ne peut pas me toucher, il ne peut pas toucher ma famille, il ne peut pas toucher ma maison ni tout ce qui est à moi.

Tout ce que je fais est béni et prospère. Mes entreprises et mes affaires se répandent partout dans le pays et même dans le monde.

Je détruis tout avantage que l’ennemi avait sur moi à cause de mon ignorance ! Ma vie ne sera plus touchée ni par satan ni par ses acolytes ! Ma famille et ma maison ne seront plus touchées ni par satan ni par ses acolytes ! Tout ce qui est à moi ne sera plus touché ni par satan ni ses acolytes au nom puissant de Jésus !

Je déclare la restauration de tout ce qu’il avait dérobé, égorgé et détruit quand j’étais ignorant au nom glorieux de Jésus !

Merci cher tendre Père céleste pour Ta protection tridimensionnelle au nom glorieux de Jésus. Amen, amen, amen.

2 réponses

  1. Amen ! Merci pour la protection tridimensionnelle tendre Père, je déclare que la nuit comme le jour, tout à moi est sécurisé, rien ni personne ne peut m’atteindre.

Laisser un commentaire