Shalom bien-aimé.e dans le Seigneur Jésus-Christ.
Que la paix de notre Abba, sa joie ineffable et la communion fraternelle soient notre partage ce nouveau jour et tout ce nouveau mois.

Comme j’ai l’habitude de le dire, vraiment, le temps n’attend personne. Si vous n’avez pas encore commencé à vous mettre à l’œuvre suivant les résolutions prises au début de cette année, bientôt, vous serez surpris.e. Après septembre, il ne nous restera plus que 3 mois.

Nous avons besoin, chacun d’entre nous, de nous laisser assister par le Saint-Esprit afin de profiter de notre séjour sur terre tout en investissant pour l’éternité. La plus grande tragédie comme Myles Munroe disait, ce n’est pas la mort, c’est vivre sans connaître la raison de son existence. Il dit que les lieux les plus riches sont les cimetières. Car, là sont enterrées des personnes qui sont décédées sans écrire leurs livres, sans enregistrer leurs chansons, sans réaliser les inventions qui étaient en elles etc. Oui, ce sera une grande tragédie le jour où nous nous présenterons devant le trône blanc de Dieu que l’on nous dise que nous n’avions pas fait la volonté de Dieu…la seule personne qui peut nous aider à maximiser les jours de nos vies en faisant ce qui est en accord avec les desseins de Dieu, c’est le Saint-Esprit.

Dans ce monde du copier/coller, du plagiat, des usages de faux, des mensonges, des manipulations, etc. Nous avons l’avantage d’avoir le Saint-Esprit. Le Seigneur Jésus dit dans Jean 16 :7 :
« Cependant, je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. »

Imaginons que le Saint-Esprit de Dieu dans cette génération n’était l’apanage que d’un groupe de personnes ? Qu’allait être notre sort ? Nous serions certainement, si pas des victimes, des proies faciles pour l’ennemi. Mais, notre Abba, sachant ce qui allait arriver aux temps de la fin, il n’a pas voulu nous laisser seul, Il est Lui-même venu à nous à travers de Son Esprit Saint. Le mot grec traduit en français par Consolateur dans cette version est « Paracletos ». C’est-à-dire un assistant personnel, une aide, etc. Peu importe les desseins de Dieu pour chacun d’entre nous, le Saint-Esprit est là et est disponible afin d’aider chacun d’entre nous. Nous avons la responsabilité de nous laisser conduire par Lui.

Rappelons-nous que cette année a été déclarée notre année de la manifestation des fils de Dieu. La création toute entière, avec un ardent désir, attend cette manifestation. Cela ne sera jamais possible sans le Saint-Esprit. Il est écrit dans Romains 8 :14 :
« Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

C’est la manifestation des fils de Dieu que la création toute entière attend. Pour être ou devenir fils de Dieu, nous devons être conduits par le Saint-Esprit. Nous ne devons pas conduire nos vies seuls, nous devons suivre ni les penchants de nos cœurs, ni les conseils des méchants, ni le train de ce monde, mais nous laisser diriger par le Saint-Esprit et le Saint-Esprit seul.

Pourquoi ? Parce que le Saint-Esprit connait les pensées les plus intimes de Dieu pour chacun d’entre nous. C’est Lui qui connait tout ce que Dieu nous a donné par Sa grâce.

Il est écrit dans 1 Corinthiens 2 :9-10 :
« Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. (10) Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. (11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.(12) Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. »

Septembre 2022 est le mois des fils de Dieu et de la foi. Celui qui vit par la foi, ne vit pas par la vue. La foi, suivant Hébreux 11 :1, est la ferme assurance de choses que l’on espère et une démonstration de celles que l’on ne voit pas.

La foi est donc liée aux choses que nous espérons et que nous ne voyons pas encore. Quoi de mieux que d’espérer les choses que Dieu a préparées pour nous et qu’Il nous a déjà données par Sa grâce ?

Ce mois, ne cherchons pas les choses parce que le monde nous les propose, ne cherchons pas les choses parce que nous les avons vues chez les autres ; mais cherchons les choses que Dieu nous a déjà données.

Chacun doit poser à Dieu la question de savoir : « Ô cher tendre Père céleste, quelles sont les choses que Tu as préparées pour moi ? Je vais connaître toutes ces choses que tu m’as données par Ta grâce. »

Cliquez ici pour prier et bénir les 30 jours de Septembre 2022.

Cliquez ici pour en savoir plus.

2 réponses

Laisser un commentaire