Shalom !

Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence et Sa joie ineffable soient ton partage ce nouveau jour au nom glorieux de notre Seigneur Jésus-Christ de Nazareth.

Nous rendons grâces à Dieu pour cette merveilleuse semaine de priorités avec comme cri du cœur : « Seigneur montre-moi ce qui est prioritaire pour moi maintenant. »

Dieu seul change les temps et les circonstances !

Sur cette terre, nous sommes tous, d’une certaine manière prisonniers du temps. Personne n’a le pouvoir de modifier, de changer le temps. Dieu seul a la capacité de changer, non pas seulement les temps, mais aussi les circonstances. Daniel 2 :21 D’où, pendant que nous y sommes, nous devons apprendre à dépendre de Dieu qui est Eternel, Omniscient, Omniprésent et Omnipotent. Il connaît nos vies avant même notre naissance, tout ce que nous sommes et deviendrons maintenant jusqu’à l’éternité.

Le Seigneur Jésus nous a appris dans Matthieu 6 :27 que par nos inquiétudes, personne ne peut ajouter même une seule coudée à la durée de sa vie. Dans d’autres versions on parle d’ajouter une coudée à sa taille, un instant à la durée de sa vie, un seul jour à votre vie ?

Il est possible de prolonger ses jours !

En lisant cette parole, je me rends compte qu’il est donc possible d’ajouter un instant, un jour à la durée de sa vie ou à sa taille à une seule condition de bannir les inquiétudes. Non seulement elles nous font perdre l’ordre de nos priorités, notre temps, mais nous poussent aussi à faire ce qui peut nous être fatal.

Plusieurs personnes, à cause de temps difficiles par lesquels elles passaient, se sont données la mort. Elles s’inquiétaient de ce que les choses ne marchaient pas ou du fait qu’elles manquaient certaines choses. Ne sachant pas ce qui est prioritaire pour leur vie, pensant que les choses dont elles avaient besoin étaient prioritaires, elles ont mis fin à leur vie.

Loin de toi les pensées suicidaires !

Combien de fois j’ai reçu les témoignages des personnes qui ont tenté de se donner la mort ? Je sens dans mon esprit qu’il y a quelqu’un qui lit cette exhortation et qui pensait au suicide ! Sois délivré de cet esprit de mort au nom puissant de Jésus-Christ. Je détruis toute forteresse dans tes raisonnements et je ramène toute pensée captive à l’obéissance de Christ au nom puissant de Jésus-Christ ! Sache que la vie est un don précieux de la part de Dieu. Tout ce que nous avons vu ou verrons sur cette terre n’est rien comparé à ce que Dieu a pour nous dans l’éternité.

Le temps qui nous est imparti sur terre sert de moyen d’investir pour l’éternité. Se donner la mort, c’est cracher sur le don de Dieu, la grâce que Dieu te donne de vivre et surtout un grand signe d’incrédulité. C’est-à-dire que tu ne crois pas que Dieu peut changer ta vie et tes circonstances actuelles.

Sache que si tu quittes la terre avant ton temps, tu deviendras un esprit errant au service de tes ennemis. Apocalypse 20 :13 Tu as donc intérêt à croire en Dieu et à Lui faire entièrement confiance jusqu’à ce que tu voies ta situation, ta vie changer.

Je déclare le changement positif de situation ! Je te vois aller de gloire en gloire au nom glorieux de Jésus-Christ !

Les inquiétudes captivent ton cœurs et tes pensées !

A part le fait que les inquiétudes volent notre temps comme je l’ai dit depuis le lundi je pense, les inquiétudes détournent nos cœurs de Jésus-Christ. A chaque fois que tu t’inquiètes, ton cœur et tes pensées vont en vadrouille dans beaucoup de choses. C’est ainsi que l’apôtre Paul nous exhorte, en lieu et place de nous inquiéter, nous devons plutôt faire connaître nos besoins à Dieu par des prières et des supplications.

Lisons cela dans Philippiens 4 :6-7 :

« Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. (7) Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

Vois-tu ? Quand nous nous inquiétons, nos cœurs et nos pensées ne seront pas gardés en Christ. S’ils ne sont pas en Christ où seront-ils donc ? Certainement en satan ! Comment ça ? C’est parce que la cible de satan, c’est ton cœur. Les inquiétudes sont des alertes pour te dire soit ton cœur est attaqué ou est déjà atteint par le diable.

Maudis Dieu et meurs !

Apprenons de la vie d’une des personnes qui est passée par des moments très difficiles, Job. Tous les assauts du diable dans les affaires de Job, ses serviteurs, ses enfants et enfin sa propre santé ne ciblaient qu’une seule chose, son cœur. Le diable voulait à ce que Job maudisse Dieu. Il a réussi à entrer dans le cœur de sa femme pour passer son message à Job : « Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu, et meurs ! » Job 2 :9

Maudis Dieu et fais quoi ? Et meurs ! Oui, c’est tout ce que le diable cherche quand il s’apprend à tout ce qui est à toi. Si tu ne connais pas ses stratégies, tu maudiras Dieu et tu mourras.
Je déclare que Tu ne mourras pas avant ton temps au nom puissant de Jésus-Christ.

Peu importe ce que tu vis aujourd’hui, tes problèmes, tes défis, cette stérilité, ce chômage ou que sais-je d’autres, sache que ton Dieu est capable de tout changer en ta faveur. Si tu cèdes aux pressions du diable, tu perdras non pas seulement ta vie mais aussi tout ce que Dieu a en réserve pour toi sur terre et dans l’éternité. Imagine que Job ait maudit Dieu ? Le diable aurait gagné son pari quand il disait à Dieu que Job ne le craignait que parce qu’il était béni, protégé, en bonne santé lui et sa toute sa famille. Il était sûr que si on lui ôtait cela, il maudirait Dieu en face. Le méchant allait avoir raison sur Job et certainement, il allait ôter la vie de Job. Job allait donc écourter sa vie.

Gloire à Dieu pour Job qui, ne sachant pas que c’était le diable qui était derrière ses malheurs, il les a quand même accepté comme venant de Dieu et a tenu ferme jusqu’à sa délivrance. Ta souffrance est-elle plus que celui de Job?

Il y a un après ce que tu vis actuellement !

Lis avec moi Job 42 :10-17 :

« L’Eternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis; et l’Eternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé.

(11) Les frères, les sœurs, et les anciens amis de Job vinrent tous le visiter, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils le plaignirent et le consolèrent de tous les malheurs que l’Eternel avait fait venir sur lui, et chacun lui donna un kesita et un anneau d’or.

(12) Pendant ses dernières années, Job reçut de l’Eternel plus de bénédictions qu’il n’en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille Paires de bœufs, et mille ânesses. (13) Il eut sept fils et trois filles : (14) il donna à la première le nom de Jemima, à la seconde celui de Ketsia, et à la troisième celui de Kéren-Happuc. (15) Il n’y avait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères.

(16) Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération. (17) Et Job mourut âgé et rassasié de jours. »

Waouh ! C’est tout simplement glorieux. Si je pouvais commenter ce passage, on pourrait ajouter même dix pages de plus. Je te prie de méditer dessus. Il y a « un après cela », « un après ce que tu vis actuellement. » Après cela, après toutes les tumultes qu’avait connu Job, ce dernier a vécu cent quarante ans.

Tu vois ? Si la priorité de Job n’était que ses affaires, ses serviteurs, (dure à dire) ses enfants même ou sa santé, il se serait rebellé contre Dieu. Peux-tu compter tout ce que Job allait perdre ? Sa restauration, ses frères et sœurs, ses anciens amis, le kesita et l’anneau d’or que chacun lui a apporté (combien de personnes les lui ont apporté ?), plus de bénédictions que ce qu’il avait avant, plusieurs d’autres percées, des belles filles, des fils et puis une très longue vie !

Alors, que faire pour prolonger ta vie ?

Pour prolonger ta vie, il faut garder ton cœur en Christ Jésus et faire ce qu’Il te demande par moment peu importe ce que tu vis. Tu dois faire de Lui, Jésus-Christ, c’est-à-dire Sa personne et Ses priorités les tiennes. C’est-à-dire que tu dois obéir promptement à tout ce que le Seigneur te demande de faire.

Méditons sur ces deux passages pour clôturer aujourd’hui :

Proverbes 4 :20-23 :
« Mon fils, sois attentif à mes paroles, Prête l’oreille à mes discours. (21) Qu’ils ne s’éloignent Pas de tes yeux; Garde-les dans le fond de ton coeur; (22) Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, C’est la santé pour tout leur corps. (23) Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. »

Deutéronome 30 :19-20 :
« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, (20) pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

Comme je l’ai dit ci-haut, pour prolonger tes jours sur terre, il faut aimer Dieu, obéir à sa voix, t’attacher à Lui. Suivant le contexte de cette semaine, je dirai : « faire de Dieu la priorité des priorités de ta vie ». Qu’Il soit le premier en tout, pour tout et partout où tu es concerné.

Que Dieu te bénisse et te comble de Ses bienfaits au nom glorieux de Jésus-Christ de Nazareth. N’hésites pas à partager pour bénir quelqu’un. Clique ici pour la prière du jour.

Une réponse

Les commentaires sont fermés.