L’intégration non achevée…

Shalom bien-aimé.e !
Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable et la communion du Saint-Esprit soient notre partage dans le précieux et le glorieux nom de Jésus-Christ.

Ce matin, j’aimerais particulièrement dire merci au Saint-Esprit, le meilleur enseignant qui me souffle tout ce que je développe dans mes écrits, que ce soit sur ce site ou dans mes livres. Merci cher Saint-Esprit pour cet amour et cette grâce que Tu m’accordes d’avoir la connaissance de ces choses et aussi de pouvoir les communiquer. Donne-moi à les pratiquer et à triompher sur toutes les forces qui se lèvent contre ma vie et s’opposent à Ton œuvre dans ma vie au nom glorieux de Jésus.

Cette nouvelle série nous aidera à être conscient de l’éternité qui nous attend après la vie que nous vivons maintenant qui est limitée dans le temps et dans l’espace. Il suffit d’un rien pour qu’elle s’envole.

Qu’est-ce que je vais dire par l’intégration non achevée ? C’est l’intégration de qui s’agit-il ? Il s’agit de l’intégration de l’homme. Je prie encore que le Saint-Esprit m’aide à mieux communiquer cette pensée et donne à toute personne qui lit de pouvoir comprendre. L’homme, à peine créé, devait suivre un processus qui allait lui permettre de vivre dans son nouveau milieu qui est la présence de Dieu.

Je commence par un exemple simple pour bien comprendre ce que je cherche à dire et ensuite, nous irons dans la Parole de Dieu.

Si vous voyagez dans un pays lointain et que ce n’est pas juste pour passer des vacances et rentrer chez vous, vous aurez besoin de vous intégrer dans ce nouveau pays. C’est-à-dire qu’il y aura des choses que vous apprendrez concernant ce pays d’accueil. Vous devez apprendre entre autres la langue et comment les gens y vivent. Si vous ne connaissez pas la langue et le style de vie des gens de cette contrée, il vous sera difficile de vous intégrer.

C’était la même chose avec nos premiers parents, Adam et Eve. Ces derniers viennent d’être créés. Ils sont devenus des êtres vivants. Ils devaient vivre dans la présence de Dieu pour leur intégration. C’est-à-dire qu’il y a des choses qu’ils devaient apprendre en étant dans la présence de Dieu. Quand je parle de la présence de Dieu, je fais allusion à ce jardin que Dieu avait planté pour eux, Eden.

Allons faire un tour au milieu de ce jardin planté par Dieu Lui-même: l’arbre de la vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Lisons Genèse 2 :8-9 :
« Puis l’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. (9) L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. »

Les noms des autres arbres ne sont pas donnés sauf pour l’arbre de la vie et celui de la connaissance du bien et du mal.

Pourquoi est-ce que ces arbres sont-ils mis en exergue ?

Je pense que Dieu voulait utiliser ces arbres dans le cadre de l’intégration de l’homme. Ainsi, Dieu interdit à l’homme de manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Il lui dit que le jour où il mangera, il mourra certainement. Je me demande si l’homme avait compris l’expression mourir, mais je crois que si.

Quelque chose a attiré mon attention…

Lorsque malheureusement l’homme désobéit à Dieu, il y a quelque chose que Dieu a dit qui nous interpelle. Lisons cela dans Genèse 3 :22-24 :
« L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. (23) Et l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. (24) C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. »

L’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal ! C’est comme si Dieu ne s’y attendait pas encore. Ce n’est pas encore le moment ! La question que je vais nous poser. Est-ce de cette manière que Dieu avait voulu que l’homme parvienne à la connaissance du bien et du mal ? Je ne le pense pas !

Cette portion de l’Ecriture nous montre que le processus de l’intégration de l’homme était caché dans les deux arbres. En d’autres termes le processus de l’intégration de l’homme devait se faire en deux étapes :

L’homme en Eden ne connaissait ni le bien ni le mal. Je suis sûr que dans le plan de Dieu, il était prévu que Dieu Lui-même apprenne, suivant son programme ce qu’étaient le bien et le mal pour ensuite lui donner à manger de l’arbre de la vie. Parce qu’il n’y a nulle part où Il leur avait interdit l’arbre de vie.

Je vais nous donner un exemple pour mieux comprendre ce que je vais dire. En 1998, j’avais commencé pour la toute première fois mes cours d’informatique dans un centre de mon quartier à Ngiri-ngiri. C’était à l’époque de logiciels tels que MS-DOS, WORDPERFECT, et d’autres dont j’ai oublié les noms. Il y avait ce cours de l’initiation qui consistait à maitriser l’environnement MS-DOS, Micro Soft – Disc Operating System. C’est le programme de base qui fait qu’un ordinateur fonctionne. Alors, sur un écran tout noir, il fallait apprendre des commandes. Pendant que l’on passait tout le temps à faire des exercices sur cette interface, notre professeur, lui par contre travaillait sur des logiciels qui permettaient de traiter les textes, de faire des tableaux et bien d’autres choses. Son écran ou son interface était plus conviviale que le nôtre avec MS-DOS. Cependant, il était très important pour nous de maîtriser d’abord MS-DOS avant de passer à tous les autres logiciels. Aujourd’hui, nous travaillons sur l’interface WINDOWS, il y a maintenant Windows 11 même, mais la base, c’est MS-DOS. Lorsqu’il y a une panne de système, jusqu’aujourd’hui, pour réparer son ordinateur, il faut passer par les commandes MS-DOS. Du coup, qu’est-ce qu’on faisait, quand le professeur n’était pas là, on cherchait à aller dans d’autres programmes et on se perdait toujours.

Alors, avant que l’homme ne touche à l’arbre de vie, ce dernier devait certainement commencer par celui de la connaissance du bien et du mal, mais était-ce le moment de toucher à cet arbre ? D’où l’interdiction de Dieu sur ledit arbre dans Genèse 2 :16-17 :

« L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; (17) mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

A peine dans le jardin, à peine qu’il vient d’être créé pourquoi Dieu devait-il lui parler de la mort ? En fait, je pense que c’était une manière de lui dire que ce n’est pas encore le temps pour toi de connaître le bien et le mal. Tu as la permission de manger tous arbres du jardin, mais pour celui-ci tu dois d’abord attendre sinon, si tu le prends avant le temps, tu mourras.

Sachant cela, l’ennemi est venu pousser l’homme à manger du fruit de cet arbre afin d’arrêter le processus de son intégration. Si l’homme avait mangé à l’arbre de la vie avant, l’ennemi n’allait pas avoir l’avantage sur lui parce que ce dernier ne serait pas mort. La mort ici, c’est la séparation d’avec Dieu ; c’est être loin ou en dehors de la présence de Dieu. C’est comme l’exemple que j’avais donné du pays d’accueil, si l’intégration n’est pas bien faite, la personne concernée peut-être refoulée. Et parce que l’intégration de l’homme n’était pas finie, Dieu était obligé de le sortir du Jardin.

La finalité de l’intégration était que l’homme mange le fruit de l’arbre de la vie et vive éternellement. Parce que l’homme a échoué en Eden, il est donc devenu mortel. Parce que Dieu n’avait pas créé l’homme pour la mort mais pour la vie, Dieu reviendra chercher l’homme en la personne de notre Seigneur Jésus-Christ afin de lui donner la vie éternelle.

Voilà pourquoi, suivant l’aide du Saint-Esprit nous allons parler dans les jours qui suivent au rythme de son inspiration du Livre de Vie.

L’arbre de la vie qui était juste à la portée de l’homme est devenu inaccessible. L’homme est devenu mortel. Peu importe les progrès de la science, les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle…l’homme dans ce corps de terre finira toujours par mourir. Même s’il devient moitié robot, moitié humain, il finira toujours par retourner à la poussière. Le fait déjà de ne pas avoir Dieu, c’est la mort.

Dans Genèse 3 :24 que nous avons lu, il est écrit :
« C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. »

Comment retrouver le chemin de l’arbre de vie pour en manger le fruit et vivre éternellement ? Dans Apocalypse 2 :7, il est écrit :
« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

Que Dieu bénisse Sa Parole. A très bientôt pour la suite. Ne manquez pas une seule partie de cette série et n’hésitez pas à partager pour bénir aussi les autres. Que Dieu vous bénisse et vous comble de Ses bienfaits au nom glorieux de Jésus-Christ.

2 réponses

Laisser un commentaire