Shalom mes bien-aimés !
Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence et sa joie ineffable remplissent vos cœurs dans le glorieux nom de Jésus-Christ.

2ème Partie : Où trouver cette joie pour nos cœurs afin de jouir de ce bon remède ?

Dans les parties précédentes, nous avons vu que nous pouvons trouver la joie de Dieu dans les Paroles de Dieu, que nous avions la responsabilité de les recueillir et de les dévorer, que nous ne devions pas tomber dans les pièges de l’ennemi, que le Seigneur Jésus nous donne sa joie parfaite, et enfin, nous avons aussi parlé de la joie du Saint-Esprit. Dans les lignes qui suivent, la quatrième source de joie…

Par la grâce de Dieu, nous allons prendre plusieurs passages bibliques qui vont parler d’eux-mêmes sur la joie de Dieu. La Parole de Dieu est tellement merveilleuse. Voyons ce qu’elle nous dit à propos de la joie de Dieu.

Dans 1 Chroniques 16 :26-27, il est écrit :
« Car tous les dieux des peuples sont des idoles, et l’Eternel a fait les cieux. (27) La majesté et la splendeur sont devant sa face, la force et la joie sont dans sa demeure. »
En tant qu’enfants de Dieu, nous vivons demeurons en Lui. Nous vivons en Lui et par conséquent, nous ne pouvons que jouir de ce qu’il y a dans sa demeure. Et, la joie que nous cherchons pour nos cœurs pour nous servir de bon remède se trouve dans la demeure de Dieu.

Dans le Psaume 16 :11, il est écrit :
« Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. »
Il n’y a pas que la joie dans la présence de Dieu, d’abondantes joies. Elle n’est pas une denrée rare dans la présence de Dieu. Un de signe de la présence de Dieu, c’est la joie de Sa présence. Lorsque vous êtes dans un endroit et que vous ne ressentez pas la joie de Dieu, il se pourrait que vous ne soyez au bon endroit.
Les points qui suivent sont encore très intéressants et édifiants.

Dans Néhémie 12 :43, il est écrit :
« On offrit ce jour-là de nombreux sacrifices, et on se livra aux réjouissances, car Dieu avait donné au peuple un grand sujet de joie. Les femmes et les enfants se réjouirent aussi, et les cris de joie de Jérusalem furent entendus au loin. »
J’aime ce que disent d’autres versions.
Le Bible expliquée le dit de cette manière :
Dieu avait en effet rempli son peuple d’une grand joie…
La Bible Darby, elle, dit :
Car Dieu les avait réjouis d’une grande joie…
Nous voyons ici une action délibérée de Dieu qui cause la joie, qui remplit de joie le peuple. Si l’on fait référence au sujet par exemple, nous allons aussi mieux comprendre. C’est-à-dire que Dieu nous donne de raisons pour que nous soyons dans la joie. Dieu nous donne de la matière à nous remplir de la joie.

C’est encore glorieux ! Dieu Lui-même met plus de joie dans nos cœurs. Comme il y a d’abondantes joies dans la présence de Dieu, Il les déverse dans nos cœurs afin que nous en ayons plus.
Dans le Psaume 4 :8, il est écrit (dans d’autres versions ça peut être le verset 7):
« Tu mets dans mon coeur plus de joie qu’ils n’en ont Quand abondent leur froment et leur moût. »
La joie que Dieu met en nous dépasse que ce que les riches de ce monde ont. C’est aussi la preuve qu’elle ne dépend pas de choses de ce monde, ne vient pas de ce monde, mais de Dieu Lui-même.

Dans le Psaume 21 :7, il est écrit :
« Tu le rends à jamais un objet de bénédictions, Tu le combles de joie devant ta face. »
N’est-ce pas que c’est merveilleux. Dieu nous comble de joie. C’est-à-dire qu’Il nous remplit de joie jusqu’à ce qu’elle déborde. Il nous remplit au point où il ne peut plus avoir de vide en nous.

Dans le Psaume 30 :11-12, il est écrit :
« Et Tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac, et tu m’as ceint de joie, (13) afin que mon coeur te chante et ne soit pas muet. Eternel, mon Dieu ! je te louerai toujours. »
Qu’est-ce qui vous faisait lamenter ? Qu’est-ce qui vous avait fait sombrer ou endeuiller ? Dieu nous ceint de joie afin que nous puissions chanter ! Ceindre, veut dire que Dieu nous entoure, nous environne de joie. C’est-à-dire qu’Il change de circonstances autour de nous et s’assurent que les bonnes choses nous arrivent afin que nous soyons dans la joie.
Cerise sur le gâteau,

Dans le Psaume 43 :4, il est écrit :
« J’irai vers l’autel de Dieu, de Dieu, ma joie et mon allégresse, et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu ! »
Si Dieu est tout pour nous, Il est aussi notre joie. Il ne doit pas y avoir quelque chose que ce soit capable de nous attrister. Dieu est notre joie. L’ennemi ne réussira plus à voler notre joie parce qu’il ne peut pas voler notre Dieu qui vit en nous.
Si vous croyez que Dieu est votre joie, alors, réjouissez-vous en Lui et que votre corps guérisse au nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth.

Des rendez-vous à ne pas manquer au Cameroun

Une réponse

Laisser un commentaire