Shalom mes bien-aimés !
Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence et sa joie ineffable remplissent vos cœurs dans le glorieux nom de Jésus-Christ.

2ème Partie : Où trouver cette joie pour nos cœurs afin de jouir de ce bon remède ?

Nous sommes à la recherche de cette joie ineffable qui, une fois dans nos cœurs est un bon remède peu importe le type de maladie qui peut nous défier. La première source de cette joie de Dieu est la Parole de Dieu. C’est dans la Parole de Dieu que nous trouvons cette joie.

Aujourd’hui nous allons voir une autre source de la joie, qui une fois dans nos cœurs est un bon remède.

La deuxième source de la joie est…

La deuxième source de la joie est donc la joie de notre Seigneur Jésus. Une chose à noter avec la joie est qu’elle peut se transmettre. Si vous vous retrouvez en face ou à côté d’une personne qui a la joie, celle-ci peut vous être transmise. Cela est aussi le cas avec la tristesse. Si vous vous retrouver en un lieu de deuil, il est fort probable que vous commenciez à pleurer aussi. Ici, il s’agit d’une source sûre et certaine de joie, une joie complète, la joie de notre Seigneur Jésus.

Commençons notre lecture dans le livre de Jean 17 :13, il est écrit :
« Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite. »

La joie de Jésus n’est pas juste une simple joie. C’est comme nous avions vu que la joie naturelle n’est pas permanente, nous pouvons aussi ajouter qu’elle n’est pas parfaite. La joie de notre Seigneur Jésus, elle est la joie parfaite. Dans d’autres versions, l’on parle de joie totale, la joie complète. Le mot grec utilisé pour traduire parfaite est « Pleroo », il signifie aussi : remplir, c’est-à-dire remplir jusqu’au bord ; faire abonder ; fournir d’une façons libérale ; rendre plein, c’est-à-dire compléter.

En d’autres termes, la joie de Jésus nous remplit à un point nous n’allons plus nous soucier pour quoi que ce soit. Plus rien ne peut nous inquiéter parce que Sa joie abonde tellement en nous. Et une chose avec cette joie parfaite est qu’elle vient de ce que Jésus nous dit, c’est-à-dire de Sa Parole. Lorsque nous écoutons ce que Jésus nous dit, c’est fini, Sa joie nous sera automatiquement communiquée. A savoir ce qu’Il a fait pour nous, ce qu’Il a l’intention de faire maintenant et ce qu’Il fera pour nous dans l’avenir.

Vous savez ? Rien n’est écrit dans la Bible par hasard, aucun détail n’est là par hasard. Le Seigneur Jésus dit : je dis ces choses dans le monde…C’est-à-dire qu’Il parle dans ce monde où il y a de paroles contraires, dans ce monde où l’on parle de condamnations, de réclamations, de liens etc. Ce qui se dit dans le monde n’apporte que désespoir. Lorsque l’on vous parle d’une maladie incurable, de ses dégâts dans l’organisme, vous ne pouvez que perdre votre joie et cela déclenchera votre naufrage. Vous allez commencer à sombrer surtout si vous n’avez pas la Parole de Dieu en vous.

Je fais exprès de prendre ce passage ici en dernier, dans Jean 15 :11, le Seigneur Jésus dit :
« Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »

Le seul moyen d’avoir cette joie, c’est d’avoir la joie de Jésus. Si et seulement si nous avons la joie de Jésus, notre joie deviendra parfaite. Pour recevoir la joie de Jésus, il faut toujours écouter Sa Parole. Toute autre parole contraire à celle de notre Seigneur Jésus peut nous faire sombre.

Peu importe ce que vous vivez, ce que les médecins ont dit, ce que votre corps vous dit, cherchez à tout prix à savoir ce que Jésus vous dit. Ses Paroles feront jaillir une lueur d’espérance et vous rendra la vie.

– Les Paroles du Seigneur Jésus sont esprit et vie

Ecoutons ce que le Seigneur Jésus dit de Ses Paroles dans Jean 6 :63 :
« C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. »

S’il y a un esprit derrière cette maladie, les Paroles du Seigneur sont esprit et vie. Si c’est une maladie qui mène à la mort, les paroles de Jésus sont esprit et vie. En d’autres termes, les paroles du Seigneur Jésus nous transmettent l’esprit qui vivifie. Lorsque nous sommes malades, c’est notre chair qui est touchée. C’est dans la chair que la maladie se manifeste. Le Seigneur Jésus nous enseigne que la chair ne sert de rien. C’est plutôt l’esprit qui rend la vie.

Clôturons avec Proverbes 18 :14 :
« L’esprit de l’homme le soutient dans la maladie ; mais l’esprit abattu, qui le relèvera ? »

L’esprit qui peut nous soutenir dans la maladie est l’esprit qui a reçu la parole de Dieu et qui a la joie de Dieu.

Ce matin, je vois la joie de Jésus Christ vous être accordée et la vôtre devenir parfaite ! Loin de vous les inquiétudes, la peur, le désespoir, le découragement. Le croyez-vous ? Que Dieu vous bénisse et à très bientôt pour la suite.

Une réponse

Laisser un commentaire