Notre semaine de priorités est là !

Shalom bien-aimé.e !
Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence et Sa joie ineffable soient ton partage cette nouvelle semaine au nom glorieux de notre Seigneur Jésus-Christ.

Le cri de cœur de cette semaine est : « Seigneur montre-moi ce qui est prioritaire pour ma vie maintenant. »

Bien-aimé.e, c’est déjà un nouveau jour et une nouvelle semaine. Le temps ne s’arrête pas, au contraire, il passe très vite. Si nous ne nous ressaisissons pas, nous serons surpris lorsque nous nous rendrons compte que nous l’avons gaspillé et que nous n’avons pas accompli l’essentiel pour notre vie.

L’œuvre du diable depuis sa précipitation sur terre

Le diable, depuis sa précipitation, travaille à maintenir la terre entière aveuglée. Etant aveuglé, on touche à tout et non pas à ce qui est important pour nous. Ainsi, parce qu’il est voleur, il vole le temps de plusieurs.

Sache que ton temps est la ressource que Dieu t’a donnée pour investir dans ton éternité. Les gens du monde disent même que le temps, c’est de l’argent. Cependant, le diable, conscient du fait qu’il n’a plus assez de temps, cherche à nous pousser à gaspiller le nôtre.

Voyons ces deux passages qui parlent de lui et comment il opère :

Apocalypse 12 :12 :
« C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. »

2 Corinthiens 4 :3-4 :
« Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; (4) pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu. »

Il y a des personnes qui ne voient qu’avec leurs yeux physiques, mais sans plus, sans aucun discernement.

Deux choses importantes à noter dans ces deux passages:

Le diable est descendu sur terre animé d’une grande colère parce qu’il sait qu’il a peu de temps.

Cette parole a été déclarée lors de sa chute il y a des milliers d’années. Si nous calculons, combien de temps, lui reste-t-il aujourd’hui ? Il lui reste certainement très très très peu de temps.

Le dieu de ce siècle aveugle l’intelligence de ceux qui sont incrédules.

Ainsi, ils ne pourront pas voir briller la splendeur de l’Evangile de gloire de Christ et par conséquent, ils périront. Note que « périr » n’est pas seulement dans le sens de « mourir » mais aussi d’être privé de la gloire de Dieu, passer à côté de l’essentiel etc.

Le diable travaille donc dans le but de nous faire périr et nous faire passer à côté de l’essentiel de notre vie.

Qu’est ce qui est essentiel pour toi maintenant ?

Hier, le monde entier a célébré la fête de la Pâques, chacun à sa manière. Je ne sais pas comment tu l’as célébré, ni ce que tu as même célébré ? D’autres se sont arrêtés à l’aspect fête, à l’aspect nourriture, à l’aspect vœux et souhaits, à l’aspect historique. Mais, pendant que je lisais le récit de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ, il y a quelque chose qui a retenu mon attention. C’est de là que j’ai tiré le cri du cœur de cette semaine. Je te recommande de lire l’entièreté de Jean 20.

Dans cet épisode, du 1er au 2ème verset, Marie de Magdala se rend au tombeau du Seigneur Jésus-Christ très tôt le matin et se rend compte qu’il était vide. Sa préoccupation était « où est partie le corps du Seigneur ? » Elle est allée vers Simon et le disciple que Jésus aimait pour leur dire qu’on avait enlevé le corps du Seigneur et que personne ne savait où on l’avait mis. Jusqu’au verset 10, les deux disciples arrivèrent aussi et se rendirent compte que la tombe était vide, ils n’ont trouvé que le linge et les bandes que l’on avait utilisé pour son sépulcre. Les deux sont retournés chez eux. Toutefois, Marie est restée. Elle était préoccupée et pleurait.

Notons ici que les trois ne comprenaient pas encore que le Seigneur Jésus-Christ était ressuscité d’entre les morts. (Voir le verset 9)

Les pleurs de Marie de s’arrêtent pas !

La préoccupation de Marie n’est pas le Jésus-Christ ressuscité, mais plutôt où est parti son corps ? Elle était aveuglée au point qu’elle n’a pas pu reconnaître les anges. Au verset 14, Marie vit Jésus debout, mais elle ne l’a pas non plus reconnu. Le Seigneur lui pose la même question : « Pourquoi pleures-tu ? » et elle donne la même réponse ne sachant pas qu’elle s’adressait à Jésus même ! Elle pensait que c’était au jardinier qu’elle s’adressait.

Combien aujourd’hui, plusieurs, à cause de leurs soucis, de leurs inquiétudes, de leurs problèmes et préoccupations, ne savent plus reconnaître ni les visitations angéliques ni celle du Seigneur Jésus-Christ Lui-même ?

Cet épisode nous montre comment nos préoccupations volent notre attention, la détourne au point de nous rendre aveugles.

Le Seigneur appelle Marie par son nom !

Dans ce contexte où le Seigneur Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts. Qu’est ce qui est prioritaire ? Est-ce ce que nous voulons ou ce que le Seigneur veut ? Alors que Marie ne voulait que le corps « décédé » du Seigneur, le Seigneur l’appelle par son nom afin de la réveiller.

Lisons Jean 20 :16-18 :

« Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître ! (17) Jésus lui dit : Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. (18) Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses. »

Rappelons-nous qu’au début, Marie de Magdala est allée annoncer une nouvelle aux disciples, mais c’était juste selon ce qu’elle avait constaté, le fait que le tombeau était vide. Les disciples arrivent sur place font le même constat sans savoir ce qui s’était vraiment passé. Mais, cette fois-ci, c’est Jésus-Christ qui donne le message à Marie, elle confie une mission à Marie. C’est comme pour dire, Marie, l’essentiel n’est pas mon corps que tu cherches et que tu veux toucher. Le plus important est ce que tu viens de comprendre que je suis en vie et la mission que je te confie : « Mais va trouver mes frères, et dis-leur… »

Aujourd’hui, plusieurs d’entre nous courrons derrière beaucoup de choses. Derrière les fêtes, les activités, les événements ici et là etc. Devrons-nous tout suivre et courir dans tous les sens comme Marie ? Ce que nous devons plutôt chercher est : quelle est la mission que le Seigneur Jésus nous donne ? Vers qui nous envoie-t-Il et quel est le message dont Il nous confie de transmettre ? C’est là l’essentiel que chacun d’entre nous devons chercher.

Peux-tu adopter ce cri du cœur cette semaine ?
« Seigneur montre-moi ce qui est prioritaire pour ma vie maintenant. » Clique ici pour voir la prière du jour.

Un commentaire sur « Notre semaine de priorités est là ! »

Laisser un commentaire