J’oublierai toutes mes souffrances (FIN)

Bonjour bien-aimé(e)!
Que Dieu te bénisse et vous comble de Sa grande paix qui surpasse toute intelligence et de Sa joie ineffable dans le précieux et glorieux nom de Jésus. Gloire à Dieu pour la série « J’OUBLIERAI TOUTES MES SOUFFRANCES. » Merci de lire ci-dessous la dernière partie et la conclusion:

c) Ils sont propres à toute bonne œuvre

Les bonnes œuvres font parties des critères que Dieu considère que ce soit pour exaucer nos prières et même pour accéder à notre héritage au ciel. Parlant de la foi et des œuvres, l’apôtre Jacques nous les a si bien expliquées dans Jacques 2 :14-26.

Les versets 14-17 disent ceci :
« Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! Et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. »

Souviens-toi que j’avais dit que le temple du Saint-Esprit c’est notre corps. La Bible nous dit ici :…et vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?

Que Dieu nous ouvre les yeux !

Dieu m’avait mis quelque chose à cœur et je vais faire de mon mieux afin d’en finir la rédaction. Le comportement qu’affichait l’église primitive est normalement le comportement que les chrétiens d’aujourd’hui doivent avoir. La Bible dit que la multitude qui avait cru était un cœur et une âme et nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était en commun entre eux. (Actes 4 :32) La raison pour laquelle les disciples restaient ensemble et avaient tout en commun, c’est parce qu’ils attendaient le retour de Jésus. Ils pensaient que le Seigneur Jésus allait revenir immédiatement. Ils ont oublié qu’ils devaient aller jusqu’aux extrémités de la terre. C’est pour cela que Dieu avait envoyé la persécution pour leur dispersion.

Aujourd’hui, le retour de Jésus-Christ est imminent. C’est maintenant que les chrétiens doivent être un afin d’être plus forts et gagner les âmes pour le Seigneur Jésus. Mais voilà que les chrétiens ne sont plus un cœur, ne sont plus une âme. Tu verras dans une église où l’on prend des offrandes chaque jour, se trouvent des personnes qui manquent de quoi se soigner, se payer les frais scolaires, qui manquent juste comme la Bible nous dit dans Jacques, des gens qui manquent du nécessaire pour leur corps. Où va l’argent ? Que ce soit à l’église, aux assemblées ou dans nos vies individuelles, que faisons-nous des personnes, des chrétiens qui souffrent autour de nous ?

Des chrétiens qui se comportent comme le riche dans l’histoire du pauvre Lazare. Il a beaucoup d’argent mais il y a un pauvre juste devant sa maison qui manque de tout mais qui reste inaperçu. Les chrétiens dans le besoin autour de toi sont les opportunités que Dieu met à ta disposition pour pouvoir te bénir. Il faut exercer l’hospitalité. Dans le même passage de Jacques 2, lisons la suite, c’est très important, les versets 18-26, la Bible nous dit :

« Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin? Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. »

Plusieurs personnes se retrouvent dans cette catégorie. Elles ont la foi, mais sans les œuvres. La foi sans les œuvres ne sert à rien, c’est une foi morte. Tu cherches à avoir les enfants, mais tu n’aimes pas voir les enfants des autres. Je connais l’histoire d’une femme qui jusqu’aujourd’hui est stérile. Que Dieu lui fasse grâce !

Qu’est-ce qui s’était passé ?

Elle vivait dans une même parcelle avec des personnes avec lesquelles elles ne s’entendaient pas. Un jour, alors qu’un des enfants, un petit enfant d’ailleurs de l’autre maison jouait, il était tombé dans la fosse septique. Cette femme avait tout vu, mais elle avait fait semblant de n’avoir rien vu. C’est ainsi que le petit enfant mourut. On a retrouvé le corps de l’enfant plus tard alors que cette femme était et pouvait empêcher ce drame. Elle pouvait crier au secours pour qu’on vint faire sortir l’enfant, mais elle s’était tu.

Combien de personnes meurent aujourd’hui ou souffrent et qui ne le devraient pas parce que tu fermes ton cœur ? En fermant ton cœur, tu fermes aussi ta bouche, tu ne parles pas de Jésus, tu fermes aussi tes mains, ton argent c’est juste pour tes enfants…il y a des cultures qui sont contre l’évangile, qui sont contre la parole de Dieu auxquelles nous ne devons pas nous identifier. Il y a aussi des enseignements qui font que les gens, les familles se divisent, se déchirent au nom de la sorcellerie, des blocages etc.

Plusieurs prières aujourd’hui ne sont pas exaucées parce que les enfants de Dieu ont oublié mêmes les bases de la vie chrétienne.

…l’exaucement de prière de Corneille…

Dans Actes 10, la Bible nous parle d’un centenier Romains du nom de Corneille. Cet homme et ses proches ont été les premiers païens à recevoir le don du Saint-Esprit. Après la pentecôte, lorsque l’Esprit Saint est descendu sur les disciples, il n’y avait parmi eux aucun gentil ou païen, ou encore non juif. Cependant, Dieu avait promis de répandre de Son Esprit sur toute chair, y compris les païens.

Lisons Actes 10 :1-4, il est écrit :
« Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille! Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. »

La Bible dit qu’il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Nous voyons plusieurs « enfants de Dieu » ne faire ni l’un ni l’autre. Une grande partie font l’un mais jamais l’autre. C’est-à-dire qu’ils prient, mais le bien-être des autres ne les préoccupe pas du tout. Cependant, Dieu l’a exaucé, pour deux choses : Ses prières et ses aumônes. Dieu s’en est souvenu suivant ce que l’ange lui avait dit. Tu pries, c’est bien. Essaie de penser aussi au-bien être de ceux qui sont autour de toi. Non, pas parce que tu as besoin de quelque chose mais par amour. Parce que si tu le fais sans amour suivant 1 Corinthiens 13 :1-3 qui nous dit :

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. »

…Tes bonnes œuvres peuvent parler en ta faveur devant Dieu…

Tu sais, la Bible est tellement remplie des trésors que l’on ne saurait jamais tout épuiser. J’ai pleuré quand je lisais ce qui est écrit dans le livre des Actes des Apôtres à propos d’une femme appelée Tabitha.

Lisons son histoire dans Actes 9 :36-42 :
« Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une femme nommée Tabitha, ce qui signifie Dorcas: elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes. Elle tomba malade en ce temps-là, et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute. Comme Lydde est près de Joppé, les disciples, ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyèrent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder. Pierre se leva, et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent en pleurant, et lui montrèrent les tuniques et les vêtements que faisait Dorcas pendant qu’elle était avec elles. Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit. Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante. Cela fut connu de tout Joppé, et beaucoup crurent au Seigneur. Pierre demeura quelque temps à Joppé, chez un corroyeur nommé Simon. »

Lorsque je lisais ce passage, je me suis demandé, y a-t-il encore des Tabitha de nos jours ?        Si Dieu a répondu à leurs prières en ressuscitant une personne d’entre les morts parce qu’elle faisait des bonnes œuvres, à combien plus forte raison celles qui ne sont pas encore mortes ?  Tabitha avait un grand impact dans sa communauté. Elle était l’amie des veuves de toute sa ville. Elle était disciple du Seigneur Jésus, une bonne couturière, une styliste. Elle ne faisait pas son travail seulement pour sa propre poche, mais elle confectionnait aussi pour les veuves sans oublier les aumônes qu’elle donnait.

J’aime ce que la version Darby dit au verset 39 :
« Et Pierre, se levant, s’en alla avec eux. Et quand il fut arrivé, ils le menèrent dans la chambre haute ; et toutes les veuves vinrent auprès de lui en pleurant, et en montrant les robes et les vêtements, toutes les choses que Dorcas avait faites pendant qu’elle était avec elles. »

La Bible ne dit pas quelques veuves, elle dit : toutes les veuves. Cette femme Dorcas impactait positivement la vie de toutes les veuves de la ville. Selon la version Darby, lorsque Pierre est venu, ces dernières ne pleuraient pas seulement mais elles montraient les robes et les vêtements, et toutes les autres choses que Dorcas avait faites pendant qu’elle était avec elles.

C’est-à-dire que Dorcas n’habillait pas seulement les veuves, mais elle faisait encore beaucoup d’autres choses pour ces dernières.

Toi qui me lis, même tes propres parents, tu ne sais même pas où ils habitent, dans quelles conditions ils vivent alors que tu mènes une belle vie. Si les choses se passent bien aujourd’hui pour toi, sache-le bien que c’est juste pour peu de temps.

Tu pries que Dieu te bénisse, cependant, tu ne penses qu’à toi-même. Tu penses aux vêtements, aux chaussures, sacs, montres, des parfums chers…alors qu’à côté de toi, il y a des gens qui sont en manquent. Lorsque j’étais à Ngiri-ngiri, dans ma toute première maison que j’avais louée, il y a eu quelque chose qui m’avait fait très mal au cœur. Une veuve qui vivait là, avait des enfants à Kinshasa et en Europe. Il arriva que cette maman tombe malade jusqu’à mourir. Personne n’est venue en aide. Le jour du deuil, sa fille (âgée bien sûr) de l’Europe est venue à Kinshasa pour les funérailles. Elle a dépensé plus que ce qu’avait besoin sa mère de son vivant. Et au deuil, elle dansait et chantait autour du cercueil.

Gloire à Dieu pour Vernaud de la Borne qui avait demandé que l’on ne puisse pas l’enterrer dans un cercueil cher qui ne serait pas utile pour son corps. Je pense encore à toutes ces personnes qui meurent, juste parce qu’elles n’avaient pas de quoi se faire soigner, mais leu jour du deuil, quel gâchis en des gerbes de fleurs et le cercueil qui coûtent plus que ce dont elles avaient besoin pour se faire soigner pendant leur vie. Triste réalité !

Dorcas revint à la vie à cause de ses bonnes œuvres. Sache que la prière de plusieurs personnes peut être exaucée par toi. Il y a des dossiers dont tu peux te charger et laisser Dieu s’occuper d’autres dossiers plus délicats.

Je vais terminer cette partie par les paroles du Seigneur Jésus-Christ dans Matthieu 25 :31-46, la Bible dit :
« Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.
Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi? Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.
Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté? Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. »

Conclusion

En conclusion de cette série d’enseignement Oublier toutes ses souffrances, il faut savoir qu’il n’y a que deux finalités pour chacune de nos vies:

Le châtiment éternel ou la vie éternelle.

Il y a ce que nous avons vu comme étant les souffrances des justes qui sont les épreuves par lesquelles ils sont supposés passer pendant un temps alors qu’ils marchent avec Dieu. Ces souffrances ne sont pas éternelles mais raffinent, développent, rendent fort, donnent la sagesse etc. aux enfants de Dieu. Et lorsqu’un enfant de Dieu réussit dans ses épreuves, Dieu le bénit et change le niveau de sa vie en lui accordant ce que son cœur désire.

Il y a des souffrances qui sont fonction de notre désobéissance à Dieu. Nous en avons parlé longuement. Leurs conséquences sont les maladies, la pauvreté, le manque, les échecs, les afflictions et autres jusqu’à la destruction de la personne qui désobéit si elle ne se repent pas. Elles ne s’arrêtent pas seulement à cette vie sur terre mais se prolongent jusqu’à l’éternité. C’est que le Seigneur Jésus a appelé le châtiment éternel. C’est ce qu’on appelle aussi la deuxième mort, l’enfer, la géhenne.

Ta vie présente et ton éternité sont entre tes mains. Tout dépend des choix que tu feras pendant que tu as le souffle de vie. C’est maintenant que tu dois te décider d’obéir à Dieu.

Dieu pour Son grand amour pour toi te conseille de choisir la vie afin que tu vives toi et ta postérité.

Terminons notre série d’enseignements par ce passage biblique de Deutéronome 30 :19-20 :
« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

Ton choix de la vie est ce qui te fera oublier toutes tes

3 réponses sur « J’oublierai toutes mes souffrances (FIN) »

  1. JE CHOISIE LA VIE ET LA BENEDICTION ET AIMER L’ETERNEL MON DIEU ET OBÉIR A SA VOIX ET S’ATTACHER A LUI TOUS LES JOURS DE MA VIE SUR CETTE TERRE DANS LE NOM PUISSANT DE JÉSUS-CHRIST. AMEN.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.