J’oublierai toutes mes souffrances 25

12èmePartie : « Vase d’honneur et utile au Maître »

 Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu dit que la vie et la mort, les souffrances et le bonheur dépendent seulement de ton choix. Choisis la vie et tu vivras toi et ta postérité »
(Deutéronome 30 :19)

…Un vase d’honneur et utile pour l’usage du Maître…

Je vais commencer cette dernière partie en disant ceci : naturellement ou humainement parlant, la valeur d’un objet dans une maison dépend du propriétaire de la maison, c’est-à-dire le prix qu’il a dépensé pour acheter la chose ou l’objet qu’il place dans sa maison.            Cependant, spirituellement parlant ou dans la maison de Dieu, la valeur de l’objet ne dépend pas du propriétaire de la maison, c’est-à-dire Dieu, mais elle dépend de l’objet même. C’est-à-dire que ta valeur dans la maison de Dieu, ne dépend pas de Dieu, mais de toi-même.

Pour mettre fin à toutes tes souffrances et les oublier tu dois savoir ce dont je suis en train de te dire maintenant. Cela fera que tu arrêtes de blâmer les autres, de blâmer le diable, de blâmer Dieu ou qui sais-je encore. Plusieurs personnes attribuent leurs souffrances, leurs difficultés, leurs échecs à plusieurs autres personnes, sauf bien sûr, à elles-mêmes. Dans les marchés dans lesquels nous allons nous approvisionner, les marchandises vendues n’ont pas toute la même valeur, ni le même prix. C’est suivant plusieurs paramètres que les individus fixent les prix de leurs marchandises. Dans le marché du monde dans lequel nous avions été vendus par la désobéissance de notre premier parent Adam au diable et à son royaume des ténèbres, un seul prix a été payé pour nous racheter. C’est le grand prix du sang du Fils de Dieu, de Jésus-Christ de Nazareth, le sang de l’Agneau sans tache et sans défaut.

Lisons la Bible.

1 Corinthiens 6 :20 :
« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

1 Corinthiens 7 :23 :
« Vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes. »

1 Pierre 1 :17-21 :
« Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. »

Apocalypse 14 :3-5 :
« Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. »

Avant de continuer, lisons aussi, l’un des passages du mois dans 2 Timothée 2 :20-21, la Bible dit :

« Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil. Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. »

Souviens-toi du Psaume 23 :6, la Bible dit :
« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours. »

En tant qu’enfant de Dieu, je suis appelé à vivre dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours comme nous venons de lire dans ce passage. Cependant, dans la maison de Dieu, quelle est ma place ? Quelle est ma valeur dans la maison de Dieu ? Quelle est mon utilité dans maison de Dieu ? Suis-je utile pour l’usage de mon Maître, Jésus-Christ de Nazareth ? Comme nous l’avons dit plus-haut, ta valeur dans la maison de Dieu ne dépend pas de Dieu mais de chacun de nous.

Qu’est ce qui détermine ma valeur dans la maison de Dieu ? C’est la sanctification.

La sanctification est ce qu’on appelle en d’autres termes, mener une vie de sainteté, de pureté, la piété, la consécration. C’est la crainte de Dieu, c’est haïr le mal, s’en détourner, être juste et intègre. C’est elle qui déterminera ta valeur dans la maison de Dieu. La sanctification est une responsabilité personnelle. A la nouvelle naissance, lorsque nous recevons le Seigneur Jésus, nous recevons tous une robe blanche, nous sommes tous sanctifiés à un même niveau, chaque robe a la même blancheur, cependant, alors que nous marchons dans ce monde, nous avons, chacun de nous la responsabilité de garder nos robes toujours blanches en menant une vie de sanctification.

Voyons comment Paul l’explique à Timothée dans le Passage que nous venons de lire :

  • Dans une grande maison
  • (Nous trouvons) des vases d’or et d’argent
  • Des vases de bois et de terre
  • (Parmi tous ces vases, il y a) des vases d’honneur
  • Des vases d’un usage vil

Paul ne s’arrête pas là, il nous explique ce que nous devons faire afin d’être des vases d’honneur. Voici les conditions qu’il nous donne :

  • Se conserver pur
  • S’abstenir de ces choses (nous verrons les choses en question)

Donc, il faut se conserver soi-même et s’abstenir, c’est la discipline que nous devons observer si nous voulons être des vases d’honneur. Il est impossible d’être un vase d’honneur tout en menant une vie de péchés. Ce n’est qu’en se conservant pur et en s’abstenant que l’on deviendra :

  • Un vase d’honneur
  • Sanctifié
  • Utile à son maître
  • Propre à toute bonne œuvre

Lorsque nous lisons le début de cette adresse de Paul à Timothée, il exhortait sur notre règne à venir. Il lui parlait plus en tant que serviteur de Dieu, il devait persévérer parce que de même que nous sommes morts avec Christ, nous devons vivre avec lui. Mais cela demande que nous puissions persévérer et rester fidèles et de ne pas nous attarder sur les disputes de mots, qui ne servent à rien, d’éviter les discours vains et profanes, car il y en qui se sont écartés de la vérité et enseignent des faussetés, cependant Timothée devait se forcer à dispenser fidèlement la parole de vérité. Nous voyons cela du verset 10 à 18.

Réfléchissons, si à l’époque de Paul il y a des gens qui enseignaient de faussetés, combien ces gens seront-ils aujourd’hui ? C’est en grand nombre certainement.

Mais peu importe ce qui est enseigné, il y a ce que Paul a appelé le fondement de Dieu et c’est ce fondement que l’on doit trouver partout où la Parole de vérité est enseignée. Quel est donc ce fondement de Dieu?

Lisons le verset 19, la Bible nous dit :
« Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. »

Peu importe celui qui peut s’appeler du nom du Seigneur, le Seigneur Lui-même connait ceux qui lui appartiennent. Quiconque prononce le nom du Seigneur doit s’éloigner de l’iniquité. C’est le mot d’ordre de Dieu. C’est le fondement, le solide fondement de Dieu qui reste debout. Si tu prononces le nom du Seigneur mais tu ne vis pas dans la sanctification, tu ne peux pas être un vas de d’honneur.

C’est pour cela qu’au verset 22, il dit :
« Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. »

Paul, dans son adresse, nous donne ici une grande recommandation. Nous ne devons pas vivre comme tout le monde et chercher ce que tout le monde recherche. Cependant, nous, nous devons plutôt rechercher : La justice, la foi, la charité, la paix.  Avec qui ? Avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. Plusieurs personnes qui se lancent dans l’œuvre de Dieu, dans le champ de Dieu n’y vont pas avec comme motif servir Dieu et être une bénédiction pour le peuple de Dieu, mais pour leurs propres intérêts. Il y a longtemps, l’on m’avait raconté l’histoire des serviteurs de Dieu congolais, disons, zaïrois de l’époque qui voyageaient dans d’autres pays africains, commençaient les églises, mais le but n’était pas de gagner les âmes mais plutôt d’épargner avec les offrandes assez d’argent pour voyager en Europe. Ainsi, ils priaient, enseignaient, mais le jour où ils ont eu le ticket, le visa, une petite provision, un bon dimanche, les membres venaient à l’église et ne trouvaient pas leur pasteur. Le pasteur a été enlevé ! L’enlèvement a eu lieu seulement pour le pasteur ! Rires ! Cet enlèvement ne l’emmène pas au ciel mais en Europe. C’est ce genre de personnes qui servent le Dieu de leur ventre et sont ennemis de la croix de Jésus.

Lisons ce que la Bible dit à leur propos.

Romains 16 :17-18 :
« Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux. Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. »

Philippiens 3 :17-19 :
« Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre. »

Pourquoi encore devons-nous nous conserver pur et nous abstenir ?
Nous avons vu que c’est pour devenir des vases d’honneur. Comment sont les vases d’honneur ? Comment reconnaître les vases d’honneur ?

Voyons trois caractéristiques des vases d’honneur: (A suivre…)

3 réponses sur « J’oublierai toutes mes souffrances 25 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.