Bienvenue au mois de Septembre 2018 – Cri du cœur: « Que ma vie se lève plus que le soleil à son midi! »

Bien-aimé(e) dans le Seigneur, que la paix de Dieu notre cher tendre Père céleste, cette paix qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable, Sa grande grâce nous soient multipliées, que la communication du Saint-Esprit soit notre partage dans ce nouveau mois dans lequel le Seigneur nous a fait entrer au nom puissant de Jésus-Christ. D’un cœur rempli de reconnaissance, nous Lui disons un grand merci parce qu’Il est l’Alpha et l’Oméga. Notre Seigneur nous a fait voir la fin du mois d’Août et le début de Septembre. Il a promis de nous rassasier des longs jours et c’est ce qui sera notre partage au nom de Jésus. Rien ne mettra fin à notre vie tant que nous ne sommes pas rassasié des jours au nom de Jésus.

Nous exprimons aussi notre gratitude à Dieu pour la série d’enseignement du mois passé. J’ose croire que tu es béni, que tu entres dans ta saison d’exploits avec Dieu. Car, il est impossible de marcher avec Dieu sans accomplir des exploits et sans mener une vie de victoires. Il est aussi impossible de faire des exploits, de mener une vie victorieuse tout en restant dans la souffrance. Les exploits, les victoires et la souffrance sont incompatibles. Quelque chose doit clocher quelque part. Voilà pourquoi, la nouvelle série d’enseignement de ce mois nous apprendra à ne plus rester dans la souffrance, à oublier nos souffrances, à les voir passer comme des eaux écoulées, à voir notre vie avoir plus d’éclat que le soleil à son midi.

D’où notre cri du cœur : « Tendre Père céleste, que ma vie se lève plus que le soleil à son midi et que j’oublie toutes mes souffrances au nom puissant de Jésus. »
La série d’enseignement de ce mois est : « Oublier toutes ses souffrances. »

Notre cri du cœur et le thème de l’enseignement du mois est tiré du livre de Job 11, à partir du 13. Au verset 16, il est écrit :

« Tu oublieras tes souffrances, tu t’en souviendras comme des eaux écoulées. »

Trois vérités fondamentales à savoir en tant qu’enfants de Dieu lorsque tu te retrouves dans la souffrance :

  • Toutes choses concourent à ton bien peu importe ce qui t’arrive.

    Ici, je ne fais pas allusion aux choses qui peuvent t’arriver suite à ta négligence, ta paresse, ou ta désobéissance mais pendant que tu marches dans la crainte de Dieu. En tant qu’enfant de Dieu, tu dois savoir que toutes choses concourent à ton bien. Si tu fais maintenant face à quelque chose qui te dérange, sache que Dieu est Fidèle. Cela doit être une raison pour toi de rechercher la face de Dieu afin de vivre la manifestation de Sa puissance.

Si Dieu dit que c’est pour ton bien, ça l’est. Peu importe ta situation, bénis le nom de l’Eternel. Ne sois jamais offensé par Dieu. Fais des actions de grâces et vis par la foi. (Romains 8 :28)

  • Tu ne peux pas être tenté au-delà de tes forces.

    S’il t’arrive d’être tenté, sache que dans la même tentation, Dieu frayera une issue de sortie. Au lieu de pleurer, de t’inquiéter, de te soucier, il faut plutôt aller auprès de Dieu et demander à Dieu : O Père, quelle est l’issue de sortie de ce problème, cette tentation ?

Lorsqu’on parle de tentation, c’est l’épreuve, c’est le test, l’examen. C’est-à-dire que ces moments difficiles précèdent ta promotion. Tiens bon ! (1 Corinthiens 10 :15).

  • Tu ne seras pas victime de la chaleur la journée, du froid la nuit, tu ne manqueras ni à manger, ni à boire quand tu traverses le désert, pendant que Dieu te conduit.

    Il l’a fait pendant 40 ans avec les enfants d’Israël. D’ailleurs, ceux-ci ont fait tout ce temps parce qu’ils n’étaient pas obéissants à Dieu. La génération qui n’avait pas foi en Dieu n’est pas entrée à la terre promise à part Josué et Caleb.

Tu dois savoir que c’est ton obéissance à Dieu qui détermine le temps que tu passes dans les épreuves de ta vie, dans les différents déserts de ta vie. (Nombres 14)

Je vais insister sur cette troisième partie. Dieu ne nous a pas sauvés pour que nous puissions encore souffrir. Dieu nous a sauvés afin que nous jouissions de la vie en abondance.

Lisons dans Nombre 14 et voyons comment Dieu avait sévèrement puni les enfants d’Israël à cause de leur désobéissance aux versets 28-37:

« Dis-leur: Je suis vivant! dit l’Éternel, je vous ferai ainsi que vous avez parlé à mes oreilles. Vos cadavres tomberont dans ce désert. Vous tous, dont on a fait le dénombrement, en vous comptant depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, et qui avez murmuré contre moi, vous n’entrerez point dans le pays que j’avais juré de vous faire habiter, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun.
Et vos petits enfants, dont vous avez dit: Ils deviendront une proie! je les y ferai entrer, et ils connaîtront le pays que vous avez dédaigné. Vos cadavres, à vous, tomberont dans le désert; et vos enfants paîtront quarante années dans le désert, et porteront la peine de vos infidélités, jusqu’à ce que vos cadavres soient tous tombés dans le désert.
De même que vous avez mis quarante jours à explorer le pays, vous porterez la peine de vos iniquités quarante années, une année pour chaque jour; et vous saurez ce que c’est que d’être privé de ma présence.
Moi, l’Éternel, j’ai parlé! Et c’est ainsi que je traiterai cette méchante assemblée qui s’est réunie contre moi; ils seront consumés dans ce désert, ils y mourront.
Les hommes que Moïse avait envoyés pour explorer le pays, et qui, à leur retour, avaient fait murmurer contre lui toute l’assemblée, en décriant le pays; ces hommes, qui avaient décrié le pays, moururent frappés d’une plaie devant l’Éternel. »

L’une des choses les plus dangereuses dans la vie est murmurer. C’est une marque de désobéissance à Dieu, à Sa parole et Ses promesses. Nous avons défini la foi simplement comme l’obéissance. C’est-à-dire que le manque de foi, l’incrédulité, les murmures ne sont rien d’autre que la désobéissance.  Ceci coûte très cher. Un jour de murmure équivaut à une année de plus dans le désert.

Lorsque tu prendras l’envol, aucun ennemi ne pourra plus jamais te faire peur, ni mettre ta vie en péril. Le Dieu de délivrance se manifestera certainement dans ta vie. Tout ce qui te faisait souffrir avant ce jour, Dieu va mettre fin à cela à cause de ton obéissance et toi, tu oublieras tes souffrances, tu t’en souviendras comme des eaux écoulées. C’est-à-dire qu’à la place de ces souffrances, tu auras beaucoup des témoignages à partager avec le peuple de Dieu pour sa seule gloire. Tout ce que tu as à faire c’est de recevoir les enseignements, de les mettre en pratique, c’est-à-dire faire ta part, et le Dieu Fidèle ne manquera pas de faire la sienne au nom de Jésus.


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Aidons-les-à-étudier

3 réponses sur « Bienvenue au mois de Septembre 2018 – Cri du cœur: « Que ma vie se lève plus que le soleil à son midi! » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.