2ème partie : « Comment Dieu me secourra-t-il ? » – Le secours par la Parole de Dieu (suite et fin)

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire quel que soit ce qu’ont été tes mauvaises expériences du passé, c’est déjà passé et que tu dois plus t’y attarder de peur de passer avec les trépassés car ton présent et ton avenir sont meilleurs ! Tu peux être surpris maintenant même ! »

Retiens toujours ceci : chaque jour est un nouveau jour et quelque chose de nouveau, de bien peut s’ajouter, se faire, se créer dans ta vie par la Parole de Dieu afin de remplir tes vides, de te donner une forme, de dissiper les ténèbres.

Dans Proverbes 4 :18, la Bible nous dit ceci :
« Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour. »

Le milieu du jour, d’autres versions disent le jour parfait. Et le jour parfait, c’est le jour où le Seigneur Jésus reviendra et en un clin d’œil nous serons tous changés.

Voir 1 Corinthiens 15 :51-52 :
« Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »

Chaque jour de la vie est un nouveau jour, et, nous devons nous attendre aux nouvelles choses, aux bonnes nouvelles que ce soit relative à ta demande d’emploi, à ta guérison totale, à ton mariage, à ta conception, à tout ce que tu t’attends du Seigneur. Le fait qu’hier tu n’as rien vu n’est pas une raison de croiser le bras aujourd’hui, de désespérer aujourd’hui, de ne pas oser encore ! S’il te plaît, essayer encore, recommencer encore, vas-y encore, non pas dans le vide mais en t’appuyant sur la Parole de Dieu. Peu importe tes expériences du passé, ces très mauvaises expériences que tu n’arrives pas à oublier, qui te font même pleurer quand tu y penses, que tu aies des remords dans ton cœur, que tu aies des crises de tension, que tu dégoûtes une chose ou une autre, voire une personne etc. peuvent être changées en bonnes expériences inoubliables, merveilleuses qui deviendront des sujets d’actualités, d’actions de grâces et qui feront que les païens qui te posaient la question où ton Dieu puissent te suivre dans la maison de ton Dieu et Le servir.

C’est ce qui sera ton partage au nom de Jésus. Cela s’était déjà passé dans la vie de Pierre. Pierre était un grand pécheur, il était vraiment expérimenté dans ce domaine, je ne sais pas à l’époque, s’il y avait des catégories des pêcheurs, Pierre allait être étoilé  dans son domaine, ses contacts, ses clients allaient tous le recommander sur son profil linkedIn.

Cependant, un jour, malgré toute son expérience, tout son expertise, tous les matériels de pêches qu’il avait, malgré son équipe composée d’un personnel très bien formé et tous qualifiés, ils ont lamentablement échoués pendant toute une nuit de pêche. Quelle est ton expérience jusqu’hier ? Qu’as-tu envie d’abandonner, de ne même plus recommencer de faire une fois ? Mais le lendemain, curieusement, Pierre a expérimenté une très grande percée ? Comment cela s’est-il passé ?

Regardons dans Luc 5 :4-8, que nous dit la Bible ?
« Lorsqu’il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. L’ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait. Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l’autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu’elles enfonçaient. Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit: Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur. »

Cette fois-ci, Pierre n’avait pas pêché comme toutes les fois. Il n’avait pas travaillé comme les dernières fois. Il y a des gens aujourd’hui, qui travaillent comme Pierre, des journées entières, des nuits entières, des mois entiers, des années entières sans rien attraper, sans un seul bon résultat.

La solution, c’est d’avoir la Parole de Dieu. Pierre était allé pêcher, non pas comme à l’accoutumé, selon les règles de la pêche mais selon la Parole de Dieu. Il l’a bien dit, Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre, mais, SUR TA PAROLE… C’est comme cela qu’hier nous avions vu comment Dieu nous secours avec Sa Parole. Pierre a saisi la Parole du Seigneur et a expérimenté une grande percée qu’il n’avait jamais expérimentée de toute sa vie de pêcheur.

Toi aussi, malgré ta condition actuelle, tes échecs d’hier, si seulement tu peux essayer encore, cette fois non pas en comptant sur les hommes, sur ton expérience personnelle  mais sur la Parole du Seigneur, tu ne manqueras pas ton témoignage ! Alors, lève-toi selon la Parole du Seigneur et va encore jeter ton filet là tu n’avais rien attrapé et reviens avec ton témoignage au nom de Jésus.

Excellente journée et que vous puissiez témoigner la gloire de Dieu dans votre vie au nom puissant de Jésus !


Aidez-nous à acquérir les matériels audiovisuels qui nous permettrons d’améliorer la qualité de ce que nous faisons en participant au projet lancé depuis Avril 2018 – nous sommes déjà à 1.142, 38$ sur les 10.000$. Nous comptons clôturer ce projet lancé depuis Avril d’ici le 15 Juillet 2018. Où sont les amoureux de Dieu?

2 réponses sur « 2ème partie : « Comment Dieu me secourra-t-il ? » – Le secours par la Parole de Dieu (suite et fin) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.