Cette semaine : « Mon Père céleste sait que j’en ai besoin ! »

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire qu’Il sait que vous en avait besoin ! »

Bonjour mes bien-aimés dans le Seigneur. C’est une grande grâce pour moi de rédiger cette exhortation de la semaine. Nous avions passé des merveilleux moments à notre dévotion matinale DES LE MATIN, c’est déjà notre 28ème semaine. Vous pouvez suivre ces moments privilégiés et glorieux dans la présence de Dieu en suivant ce lien pour prier et bénir votre nouvelle semaine : https://www.facebook.com/Wisy1978/videos/2017081851886222/

Aujourd’hui est un nouveau jour et une nouvelle semaine ! Par conséquent, comme il est de notre coutume, nous remercions notre Seigneur Jésus-Christ, le Dieu de toute éternité, notre cher tendre Père céleste, Lui seul qui domine sur le règne des humains et qui a le pouvoir d’influencer les temps et les circonstances. Notons aussi que cette semaine est la dernière semaine complète de ce quatrième mois de l’année 2018. Le mardi en huit, nous serons déjà dans le mois de Mai ! Que les jours passent vite ! J’espère que chacun de nous travaille afin de maximiser les 365 jours de cette année.

Cette semaine, la parole du Seigneur qui nous est adressée est la suivante : « Votre Père céleste sait que vous en avons besoin ! » Qu’avez-vous besoin et qui est en train de vous troubler, qui vous pousse à vous inquiéter,  à pleurer, à mettre votre main sur la joue, à vous terrasse ?

Lisons les saintes écritures dans Matthieu 6 :24-34 :

« 24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. 25 C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? 26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? 27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? 28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; 29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. 30 Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? 31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? 32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »

Méditons tous sur ce passage le long de cette semaine et tirons en les vérités avec l’aide du Saint-Esprit.

En ce qui me concerne, cette semaine, je me dis : « Puisque Dieu sait de quoi j’ai besoin » :

C’est Lui que je dois servir !Je ne vais pas servir d’autres dieux, mais Jésus-Christ et Lui seul ! C’est Lui que j’aime et vais continuer à aimer. C’est à Lui que je m’attacherai tous les jours et à chaque heure!

Je ne m’inquiéterai pas pour ma vie : ni pour ce que je vais manger, ni pour mon corps, de quoi je serais vêtu. Car ma vie est plus que la nourriture et mon corps plus que le vêtement ! Si je n’avais plus la vie en moi et que je mourrai, je ne parlerai guère de nourriture. Il y a des personnes malades dans les hôpitaux qui se nourrissent par les sondes. Si je quittais mon corps, je ne parlerai plus des vêtements ! Puisqu’avec mes inquiétudes, je ne peux même pas ajouter une coudée (même pas une seule seconde) à la durée de ma vie, pourquoi donc perdre ainsi mon temps ?

Je vaux plus que les oiseaux du ciel : si mon Père céleste peut nourrir les oiseaux du ciel qui ne sèment ni ne moissonnent, je ne manquerai pas à manger ! Si Dieu est mon Père et ne pas le Père des oiseaux et que je vaux plus qu’eux, je ne mourrai pas de faim ! J’ai de la valeur à Ses yeux et Il ne me laissera pas sombrer dans la détresse !

Je ne dois pas être une personne de peu de foi ! Il y a une différence entre avoir une petite foi et avoir peu de foi. Celui qui a une petite foi peut déplacer une montagne, mais celui qui a peu de foi n’est pas différence d’un incrédule, d’une personne qui n’a pas du tout la foi et celui-ci ne peut rien recevoir de la part de Dieu. Je dois avoir foi en Dieu, en Sa parole, en Ses bonnes promesses ! Car sans la foi, je ne peux pas être agréable à Dieu mais tout est possible à celui qui croit !

Je ne me poserai pas des questions de genre que mangerons-nous, que boirons-nous, de quoi nous serons-nous vêtus ? Ou encore, comment vais-je payer mes frais académiques ? Quand vais-je attraper un boulot ? Quand vais-je me marier ? Comment payerai-je mon loyer ?

Quelle est donc la question que vous vous posez ? Le Seigneur Jésus a dit : « Ne dites pas ! » C’est-à-dire que je ne dois pas dire la situation négative telle que je la vis mais plutôt, par la foi confesser les promesses de Dieu que je vais voir parce qu’Il n’est pas un homme pour me mentir ni un fils d’homme pour se repentir.

Ainsi, ma priorité doit être le royaume et la justice de Dieu !  De cette semaine jusqu’à la suite, je dois continuer à servir Dieu, à édifier son peuple, à enseigner la parole de Dieu, annoncer la bonne nouvelle, prier pour les personnes qui ont des problèmes, aider ceux qui sont dans le besoin, financer l’œuvre de Dieu à poursuivre ses projets pour ma vie etc.

Comme le Seigneur Jésus m’a dit : le reste me sera donné par-dessus. C’est ici que plusieurs d’entre nous échouons. Nous sommes en train de chercher tout ce que nous cherchons : les diplômes, le travail, la promotion, le mariage, les enfants, le succès, les biens matériels… et nous mettons Dieu en dernière position. Ce n’est que, lorsque nous échouons, que nous revenons pour certains à Dieu mais plusieurs d’autres vont jusqu’à vendre leurs âmes au diable pour avoir tout ce qui est mentionné ci-dessus. Peu de gens sont conscients qu’ils doivent faire de Dieu leur priorité. D’autres croient encore, que lorsqu’ils traversent des moments difficiles que Dieu les abandonnes ou ne les entends plus. Dieu est toujours là et est Fidèle.

Cette semaine : « Mon Père céleste sait que j’en ai besoin ! » Les choses que les païens cherchent, Dieu me les donnera toutes sans aucun effort de ma part.

 


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je participe au projet du mois d’Avril 2018 – cliquez ici pour voir les détails et le montant que nous avons déjà à ce jour.

4 réponses sur « Cette semaine : « Mon Père céleste sait que j’en ai besoin ! » »

  1. Cette semaine mon Père céleste qui est fidèle sait que j’en ai besoin alors de quoi aurai-je crainte? Yaweh augmente ma foi et fortifie-moi afin que je persévère sans relâche par Ta grâce Amen Amen Amen merci Seigneur !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.