Dieu: « Source de la vie et du bonheur » suite 14

Bien-aimés que le seul et l’unique Dieu qui fait concourir toutes choses pour notre bien, vous remplisse et vous comble de ses bienfaits en ce jour.

Romains 8:28 « Nous savons du reste que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Il y a une chose que j’ai découvert au sujet du verset ci haut mentionné, ce que très souvent nous l’utilisons quand tout va bien dans notre vie, quand tout marche sur les roulettes pour nous, ou quand nous allons consolés une personne qui passe par des moments difficiles ou par un deuil. Mais lorsque c’est nous qui passons par des moments difficiles, le sens de ce verset se perd et nous nous demandons en quoi une telle ou telle autre situation concourent à notre Bien.

Imaginez-vous faire un accident de voiture et devenir tétraplégique et qu’un frère vienne vous dire ce verset ? comment réagirez-vous ? ou alors que quelqu’un que vous aimez énormément meurt subitement, sans qu’il n’ait été malade: Comment réagirez-vous face à ce verset ? ou encore que tous vos affaires subissent un crash et que vous vous retrouviez sans rien, un peu comme Job : diriez-vous que cela contribue à votre bien ?

Hier, je suis allée à un deuil d’un voisin, c’était un homme jovial et très présent dans le quartier. Il y a quelque jour encore, il était en bonne santé et très éloquent lors de la dernière réunion du quartier. Mais il y a à peine quatre jours son tank d’eau a explosé et la pression de l’eau l’a percuté de plein fouet, sa tête a cogné sur du béton et la mort fut instantané. Dirons-nous que ceci contribue à son bien ? irions-nous auprès de sa femme qui est chrétienne pour lui dire que cette mort brusque de son mari contribue à son bien ou parlerons-nous à ses enfants de cette manière ? Je pense qu’aucun de nous n’oserai sortir ce verset dans un cas comme celui-ci.

Alors, on est troublé, qu’est-ce que Dieu au travers de l’apôtre Paul a voulu dire dans ce verset?

Si nous nous contentons de lire la version Louis Segond de ce verset, nous n’arrêterons pas de nous demander à chaque fois que nous ferons face à un problème en quoi ceci concoure à notre bien.

Aujourd’hui donc, je vous propose de nous asseoir aux pieds de Jésus, notre Seigneur, et avec deux ou trois autres versions de ce passage, découvrons ensemble ce que ce Dieu veut nous enseigner.

La version Semeur de Romains 8:28 dit « Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin. »

La version Anglais de « And we know that all things work together for good to those who are called according to his purpose. »

La version Louis Segond « Nous savons du reste que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Et enfin la version Darby « Mais nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son propos. »

Voyez-vous la différence ? Ce passage commence à devenir plus clair. En réalité ce n’est pas que tout ce qui arrive dans ma vie doit concourir à mon bien mais plutôt que Dieu fait concourir toutes choses à mon bien, C’est donc pour dire que  » Dieu travaille pour faire concourir toutes choses pour mon bien ».

La lecture de ces versions fait ressortir deux points importants:

Première chose importante qu’il faut noter ici, c’est qu’il faut aimer Dieu. Eh ouii, vous n’allez pas exiger de Dieu de vous faire du bien alors que vous ne l’aimez pas. La bible nous enseigne qu’aimer Dieu c’est obéir à ses commandements. Nous savons tous que l’amour se manifeste par les œuvres. Quand tu aimes quelqu’un tu le lui montre par des actes pas seulement par des paroles. Donc, on peut bien aimer Dieu et le lui dire tous les jours de notre vie, mais si nous n’obéissons pas à ses ordonnances et ne faisons sa volonté, nous ne l’aimons pas du tout.

La deuxième chose à noter est que ce n’est pas que toutes choses doivent concourir à notre Bien, comme beaucoup des chrétiens le pensent quand ils lisent ce verset, mais c’est plutôt Dieu qui travaille pour faire concourir toutes choses pour notre bien-être.

Beaucoup pense que ce passage veut nous dire qu’aucun malheur ne peut nous atteindre, qu’aucunes difficultés ne peuvent nous assaillir, que nous ne rencontrerons pas des montagnes face à nous, mais elles seront toujours aplanies aux devant de nous.

Cette idée est fausse, car nous sommes pour l’instant dans ce monde et le monde est soumis à Satan hors il est notre ennemi et de ce fait il travaille pour nous détruire et faire que chaque jour notre vie devienne un enfer ; parce que la bible nous dit que sa mission est de détruire, de dérober et d’égorger Jean 10:10. Pourquoi permettra-t-il alors que ce qui nous arrive ici-bas concoure à notre bien ?

L’apôtre dans ce verset nous dit une vérité extraordinaire, ce que Dieu mettra tout en œuvre pour transformer les malédictions, les pièges, les attaques de l’ennemi, les difficultés de la vie, les problèmes que nous faisons face dans ce monde afin qu’ils concourent à notre bien. Comprenons ceci, notre ennemi le diable nous attaquera c’est sûr, les difficultés arriveront c’est imparable…mais Dieu interviendra pour que ces choses soient non pas pour notre destruction mais plutôt pour notre bien.

Souvenons-nous de l’histoire de Balaam et Balak face aux enfants d’Israël dans Nombres 22 et 23. Le Roi de Moab, Balak fait appeler le devin Balaam pour maudire le peuple d’Israël qui lui faisait peur, mais malgré l’offre allégeant fait à Balaam celui-ci préfère se soumettre à la volonté de Dieu. Aussi au lieu d’une malédiction, c’est une bénédiction pour le peuple d’Israël, que Balak entendra de la bouche de Balaam.

Cette histoire met en lumière le verset 28 de ce chapitre 8 de romains, il nous dévoile que Dieu transforme le mal que nos ennemis mettent sur notre chemin pour notre bien. Pourquoi cela parce que nous sommes ses enfants et surtout parce que nous l’aimons (d’où mon insistance sur la signification de ce qu’est « aimer de Dieu »).

Le raisonnement de Dieu est comme décrit dans Nombres 23:21 « Il n’aperçoit point d’iniquité en Jacob, il ne voit point d’injustice en Israël. L’éternel son Dieu est avec lui, il est son roi, l’objet de son allégresse » ; Tant que nous marchons selon la volonté de Dieu, tant que nous obéissons à ses lois et ordonnances, tant que nous faisons de Lui le sujet de notre joie, Dieu ne voit pas pourquoi nous devons être malheureux, maudit, ou maltraiter. C’est pourquoi il ne peut que faire concourir toutes choses pour notre bien.

Nombres 23: 23 « L’enchantement ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël, au temps marqué il sera dit à Jacob: quelle est l’œuvre de Dieu. »

L’apôtre Paul continu dans les versets suivant de Romains 8, à expliciter comment toutes choses concourent aux biens de ceux qui aiment Dieu, qui ont été appelés à ses desseins, en leur révélant une vérité essentielle, ce qu’absolument rien ne peut les séparer de l’amour que Dieu a pour ses enfants…et quand il dit rien, C’est vraiment Rien: ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature….

Vous me poserez la question de savoir en quoi la mort d’un être cher, ou en quoi la maladie, ou encore en quoi la disette nous montre que Dieu fait concourir les choses pour notre bien. Et cette question sera totalement légitime. Et pour cela je vais vous donner deux courtes exemples avant de clôturer.

1er Exemple, lorsque j’ai perdu mon jeune frère, âgé de 19 ans, très intelligent, très prometteur, et très responsable, je me suis posé tout un tas des questions et surtout en quoi la mort de Levy concourrait à mon bien ou bien de notre famille? Et je n’ai pas trouvé des réponses claires. Mais un jour, alors que je réfléchissais sur cette mort brusque je me suis rappelé l’histoire du roi Ezéchias dans 2 Rois 20, qui étant tomber malade reçu le prophète Esaïe de la part de Dieu venu lui dire qu’il ne guérira pas, qu’il devait préparer sa maison car il allait mourir. Le roi pria et Dieu le guérit. Mais les versets suivant sa guérison nous racontent comment le roi par orgueil fit étalage de sa richesse auprès des étrangers ce qui déplus beaucoup à Dieu, qui l’informa que toutes ces richesses partiront en captivité et ses enfants n’en profiteront pas….

Je n’ai pas cessé depuis lors de me dire, et si Ezéchias avait accepté d’aller rejoindre Dieu lors de sa maladie, cette épisode n’allait jamais avoir lieu, et la suite de cette histoire ne serait pas aussi malheureux pour ses enfants. Dieu qui connait tout n’avait-il pas voulu épargné Ezéchias de cet acte d’orgueil. Mais puis qu’Il est un Dieu compatissant il a exaucé la prière du roi et le guéri de sa maladie…

2eme Exemple, ça va faire exactement 6 ans que j’ai été diagnostiqué de l’endométriose, et depuis lors, je ne cesse de prier pour ma guérison. Les gens me demandent quelque fois pourquoi alors que je parle souvent de ce Dieu qui guérit, je n’expérimente pas moi-même la guérison dans mon propre corps. Que répondre ? Il m’arrive de manquer des mots quand je suis seule dans ma chambre et dans la douleur, mais à chaque fois, je me rappelle comment je suis éloquente à encourager les malades, ou à motiver ceux qui traversent les difficultés, comme si je comprenais leurs peines et leurs douleurs. Et n’est-ce pas exactement ça on parle mieux de sa propre expérience que de l’expérience d’un autre, je parle de ce que je connais et non pas d’une idée reçue. Je parle de cette douleur que l’on ressent dans son corps, dans sa chair, je parle de ces moments où l’on a plus envie de prier parce que l’on est à bout de force, de ce moment où votre foi est défaillante parce que vous avez attendus longtemps. Et le vécu fait toujours la différence.

Alors je me demande si j’aurai aussi transmis cette pensée de Dieu si je n’avais pas cette écharde dans mon corps ?

Bien-aimés en anglais on aime dire « God knows best« , pour dire que Dieu sait mieux que nous ce qu’il nous faut ou pas…

Tout ce que nous avons à savoir c’est qu’Il travaille afin que toutes choses concourent à notre bien, vu que ses pensées ne sont pas nos pensées, laissons Lui qui voit mieux que nous notre lendemain, gérer notre vie à notre place et à sa manière. Après tout, il est la source de notre vie et de notre Bonheur.

« Seigneur,

Oui, il est vrai que le contenu de ce chapitre 8 de Romains m’échappe quelque fois, car selon ma conception humaine, si c’est vrai que tu fais concourir toutes choses à mon bien, je devais être sans maladie, sans difficultés, sans soucis, mais pourtant ce n’est pas le cas.

Je découvrir grâce à ton Esprit et à ta parole, que Tu connais mieux que moi ce qu’il faut ou ce dont j’ai besoin. Alors s’il te plaît, apprend moi à te faire confiance. Dans la maladie, dans le deuil, dans le manque, la tristesse…car rien de tout ceci ne me sépareront de ton amour pour moi manifester en Jésus christ ton fils. Tu m’as aimé avant que ce monde ne soit et jamais cet amour ne s’arrêtera d’éternité en éternité.

Accorde-moi je te prie de T’aimer, pas seulement en parole mais surtout en acte, c’est-à-dire t’obéir aveuglement et marcher selon tes ordonnances. Par ton Esprit Saint remplis-moi d’un zèle profond pour te servir afin de m’oublier moi-même ainsi que mes besoins personnelles, familiaux ou même communautaires.

Oui, apprend moi à croire à ta capacité à faire concourir toutes choses pour mon bien, car tu m’as promis de n’est jamais m’abandonner ni me délaisser mais d’être tous les jours à mes cotes.

A Toi seul la gloire et l’honneur au siècle des siècles, Toi, la source de ma vie et de mon bonheur.

Amen. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s