Au milieu de la tempête, Dieu demeure au contrôle… (Partie 2)

Moi, femme actuelle face à mon vrai problème ! (suite 2)

Bonjour Mes dames,

Que la grâce et la paix de celui qui est l’ancre qui nous soutient au milieu de la tempête vous remplisse et vous redonne espoir ce matin et durant tout ce mois de Novembre, peu importe les difficultés que vous traversez! Ce matin, nous continuons avec notre deuxième étape vers la restauration de notre âme!

Deuxièmement: Tenir ferme et Résister car dans la tempête Dieu est l’ancre qui nous maintient fermement!

Hier, nous avons eu à détecter notre vrai problème, ce problème qui nous empêche de vivre dans l’euphorie tous les jours de notre vie comme nous devrions le faire !

Nous avions eu à citer et à reconnaître nos ennemis et par la prière nous les avons vaincus ! Mais est-ce que ça s’arrête là ! Nous découvrons que NON ! Car nos ennemis ne nous laisserons jamais tranquille, A moins que Dieu dans sa souveraineté nous rappel à Lui, nous devons savoir que chaque matin en ouvrant les yeux, nous ferons face à notre chair, à ce monde et à Satan !

Mais alors quoi faire ? Devons-nous abandonner et nous laisser mener ? NON ! Nous devons chaque jour tenir ferme  et résister!

Ephésiens 6 :13 nous dit « C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. »

Pour tenir ferme et résister durablement, il y a des vérités que nous devons connaître et nous rappeler tout le temps. Ces vérités nous échappent lorsque nous sommes en pleine tempêtes et dépassées par les événements. Aussi nous devrions les apprendre, comme David l’a fait avec la parole de Dieu dans le Psaumes 119; nous devons les écrire en fer rouge dans notre cœur afin qu’au moment opportun qu’elles sachent alimenter notre âme!

La base de toutes ces vérités que nous allons redécouvrir chaque jour jusqu’à la fin de ce mois se trouve dans :

Hébreux 6 :9-19 dit « Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous attendons, pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut. Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints. Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même,  et dit : Certainement je te bénirai et je multiplierai ta postérité. Et c’est ainsi qu’Abraham, ayant persévéré, obtint l’effet de la promesse. Or les hommes jurent par celui qui est plus grand qu’eux, et le serment est une garantie qui met fin à tous leurs différends. C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immutabilité de sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. »

Dans la tempête l’espérance que nous avons en Dieu est l’ancre qui nous maintient fermement et solidement!

Qu’est-ce qu’une ancre ? Une ancre de bateau est un objet lourd souvent en métal qui a pour rôle de stabiliser le bateau en un endroit spécifique, qui peut être sur un fond rocheux, sableux ou vaseux.

On trouve deux types d’ancres :

  • Ancre provisoire : est l’ancre que le bateau transporte avec lui partout, il est jeté à la mer en cas de besoin de stationnement et il est remonté à bord lorsque le bateau bouge.
  • Ancre permanente : est une ancre que l’on ne peut déplacer et qui est souvent trouver au port, et les bateaux s’y amarre pendant leur stationnement.

Etes-vous déjà monté dans un bateau, surtout un petit bateau, on panique un peu à chaque mouvement du bateau! Mais ceux qui ont les pieds marins, ne réagissent plus à ses secousses parce qu’ils savent que le bateau est amarré à l’ancre et celui-ci est profondément ancré dans le sol ! Mais pour les nouveaux venus, on se demande si ce bateau ne va pas sombrer!

Pendant les épreuves (dans la trompette) nous perdons l’espérance et il nous devient difficile de croire face à tout ce qui nous arrive : l’incertitude du lendemain, la peur que suscitent la maladie, les échecs, les difficultés….Il nous est alors difficile de jouir pleinement de la traverser!

Notre foi doit donc avoir pour seule base cette vérité:

Dieu est notre ancre au moment de la tempête, les vents ( qui sont les épreuves) ne doivent pas nous effrayer ni nous secouer car nous sommes solidement amarrées à Lui qui est à la fois l’ancre provisoire (nous pouvons le transporter avec nous) et l’ancre permanente (nous le retrouvons à chaque port où nous nous amarrons) ! Et ainsi quoi qu’il arrive nous tiendrons fermes et résisterons !

Nous devons donc devenir plus que ces marins qui ne craignent plus les vents, ni les tempêtes en mer, car s’il leur arrive à eux quelque fois de manifester de la peur, nous nous devons avoir le regard fixer sur l’ancre (Jésus-Christ, lui même) qui est dans le bateau avec nous!

Nous prions au nom de Jésus-Christ :

Cher Tendre Père céleste, je viens à nouveau en ta présence, m’asseoir à tes pieds avec reconnaissance pour T’adorer, Te louer et Te rendre toute la gloire pour qui Tu es et pour tes bienfaits innombrables pour moi !

Merci parce que dans la tempête, Tu es l’ancre qui me maintient ferme et solidement attachée au point que les vents peuvent se lever ou même souffler, la terre trembler et les montagnes s’écroulées, je ne suis pas secouer !

Merci parce que face aux épreuves de ma vie même celle qui à mes yeux apparaissent immenses, Tu me dis que je n’ai rien à craindre car Tu me soutiens solidement et fermement !

Merci, cher Tendre Père, parce que même quand je ne vois pas ta main, cela ne veut pas dire que Tu n’es pas là ! Je peux ou n’est pas Te percevoir, Tu me dis que T’es toujours à mes côtés ! Car Tu as promis de n‘est jamais m’abandonner, jamais me délaisser et  que Tu me soutiendras jusqu’à mes vieux jours ! Psaumes 37 :17-19

Merci parce que Ta grâce et Ta miséricorde ne dépendent pas de ma foi ou de mes sentiments, ou même de mon assiduité à venir en ta présence. Au contraire, elles sont immuable et demeure à toujours vu que c’est ta nature ! Et même quand ma foi faiblie face à la dureté du chemin Ta fidélité, Ta grâce et Ta miséricorde abondent!

Merci pour Ton Fils Jésus Christ, qui par sa mort et sa résurrection a changé mon identité; par sa venue Il a fait de moi quelqu’un d’autre, une personne digne de se présenter devant Toi et d’avoir accès à Tes promesses :

Aussi au milieu de la tempête, des épreuves, j’ai l’espérance, je suis soutenue ! Jean 1 :12-13

Face à la maladie, j’ai l’assurance de la guérison ! Exode 5 :26

Face à l’angoisse j’ai la paix qui vient de Toi ! Jean 14 :27

Face à la mort d’un être cher,  j’ai la consolation en toi ! Esaïe 61 :3

Face à l’incertitude de l’avenir j’ai l’espoir ! Psaume 42 :11

Face aux manques, je sais qu’à ta montagne il y a la provision ! Genèse 22 :14 ; Aggée 2 :8 

Oui, Tu es l’ancre de ma vie ! Cette ancre qui maintient mon âme solidement attaché au rocher des âges, Jésus Christ !

Merci de me remplir de ton Esprit Saint qui m’apprend à t’appeler Père et à Te faire confiance comme un enfant, peu importe la situation ! Ton Esprit est celui qui maintient ferme ma foi et m’aide à être une source des bénédictions pour les autres.

Ô, Jésus-Christ, Merci d’être l’intercesseur qui auprès du Père a toujours un mot de compassion pour moi ! Sois bénis, sois louer, adorer tous les jours de ma vie car Toi seul Tu en es digne !

Merci de m’avoir donné Ton nom, ce nom au-devant de qui tous genoux fléchissent et toutes langues confessent que Tu es Dieu ! Mes ennemis : ma chair, ce monde et Satan, fléchissent donc devant Toi! Et j’acquiers ainsi tous les jours la victoire et la libération !

Merci d’être mon ancre, Seigneur, solide, ferme, sure et inébranlable ! En ton nom j’ai ainsi prié ! Amen, Amen…

Que Dieu, l’ancre qui vous maintient fermement vous bénisse

A très bientôt!

One thought on “Au milieu de la tempête, Dieu demeure au contrôle… (Partie 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s