Au milieu de la tempête, Dieu demeure au contrôle… ( introduction)

Bonjour Mes dames,

Que la paix, la joie et la grâce de Dieu vous comble en ce premier jour de novembre! Comme annoncer auparavant nous mettons un break à notre rencontre avec les femmes de la bible, pour aller à la rencontre de nous même! ceci pour traiter les réels problèmes dont nous faisons face tous les jours de notre vie, et oser en parler sans tabous et contraintes, pour ainsi, trouver la guérison dans tous les domaines de notre vie, et devenir réellement des sources de bénédictions pour les autres!

Le choix du grand thème:  » Au milieu de la tempête, Dieu est au contrôle », peut sembler étrange, vu que nous parlons d’aller à la rencontre de nous même! Mais c’est fait exprès, ce thème sera là pour nous rappeler à chaque étape, que peu importe le problème, Dieu demeure présent! Ce qui sera pour nous aussi comme une lampe allumé dans le noir…Que Dieu vous bénisse et bonne compréhension.

Moi, femme actuelle face à mon vrai problème !

1Rois 19 :3-5 : « Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur. Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C’est assez! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit: Lève-toi, mange. »

Que ressentez-vous lorsque vous recevez une mauvaise nouvelle ? Lorsque l’on vous annonce un décès, un problème, ou lorsque vous êtes en face d’un docteur et que celui-ci vous dit qu’il vous reste que quelques mois à vivre !

Etant femme, j’ai appris à mes dépends combien mes hormones me dirige quelque fois ! Je suis émotive et émotionnelle, ce que les hommes ne comprennent pas facilement ! Il  y a une chose importante à savoir à propos des femmes, ce que nous sommes des multitâches ! C’est-à-dire que dans notre tête nous travaillons sans arrêt ! Ça n’arrête jamais !

Dieu dans sa souveraineté nous a créé compartimentée, on réfléchit même coucher, nous pensons, nous calculons, ça n’arrête jamais ! Vous me trouver en ce moment devant mon ordinateur mais en même temps, j’ai la nourriture au feu, j‘ai un œil sur le bébé qui joue à côté de moi et je parle au téléphone! Et ça je parle d’expérience, et toutes les femmes peuvent le confirmer !

Et à coté de tout ceux-ci s’ajoute nos humeurs qui nous jouent des tours, un bon matin on se réveille heureuse et pleine de vie, souriante et ravie et le lendemain, nous sommes d’une humeur massacrante, au point que nos maris se demandent ce qui a bien pu arriver à leur femme la nuit ! Et lorsqu’on ne laisse pas Dieu chaque matin nous renouveler, le diable vient mettre son grain de sel et tout envenimé!

Notre psychique est tel que nous voulons toujours avoir tout sous contrôle, et lorsque les choses ne marchent pas comme nous les voulons, il nous arrive de perdre pieds ! Aussi il nous arrive la plus part de temps de lutter chaque jour avec nos pensées, nos conflits internes, c’est qui fait que nous vivons un cycle de haut et de bas malgré notre spiritualité et notre attachement à Dieu!

Aujourd’hui, je suis heureuse, demain je suis triste….demain je chante des louanges et je suis plongée dans l’adoration, mais dans deux jours tout s’écroule, je suis frustrée, la prière devient mécanique tant je m’y suis habituée….mais mon cœur est froid et ailleurs !

Je vous invite en ce 1er Novembre 2017, à nous dire la vérité, et à oser affronter le vrai problème !

Tout comme Elie dans le passage marqué plus haut, il nous arrive de flancher, moi en tout cas je le fais, et de fois il me faut plusieurs jours avant de me rendre compte que je passe par une face de dépression, j’ai beau prier, j’ai beau méditer ma bible, mais c’est plus l’habitude qui me conduit et de ce faite, je me laisse diriger par mes humeurs et mon ennemi le diable en profite aisément !

Pour une femme au foyer, des situations simples comme les enfants dont il faut s’occuper, un mari trop occupé ou distrait…qui oublie de vous dire qu’il vous aime ou simplement de vous prendre dans ses bras, ou même de vous manifester son intérêt…vous déstabilise et pendant un long moment vous passez par une période de mécontentement qui peut vite virer aux larmes, à la colère, à la révolte…et ainsi donner naissance à des incompréhensions dans le couple, à des enfants grondés ou giflés pour un rien….donc une tension qui ouvrira la porte à l’ennemi !

Pour une femme célibataire, c’est la pression familiale, sociale, face à l’âge qui avance, ou encore on est fatiguée d’aller des déceptions amoureuses à des déceptions, fatiguée de la solitude surtout quand toutes ses copines sont en couple,…on se dit finalement la vie n’a rien de facile! Et très facilement on se laisse aller à la dépression !

Pour une veuve, les chalenges peuvent être différentes et variés mais comme toute les autres femmes, elle passera par cette période de vide et de dépression qui nous pousse à dire à Dieu : «  j’en ai assez, laisse-moi donc mourir ! »

Nous connaissons toutes ces moments, j’ai eu à parler avec beaucoup de mes copines et amies, et je sais que souvent nous aimons donner une image d’équilibre et des bien êtres que nous sommes loin de ressentir !

Voilà le vrai problème dont, nous femmes actuelles et modernes faisons face !

Rappelons-nous les larmes que nous versons en secret loin des yeux de quiconque ! Je me rappelle qu’il m’arrive de fois de pleurer sous la douche pour n’est pas inquiété mon époux, car à la question de savoir « mais qu’est ce qui se passe, tu as mal, tu as un problème ? », je n’aurai pas des réponses à lui donner….Savez-vous pourquoi ? Eh bien parce qu’il n’y a rien du tout ! Il n’y a absolument rien qui provoque ses larmes, mais je pleure quand même ! Je suis une femme !

Il arrive même que des paroles d’encouragement du genre : «  T’en fait pas, Dieu est bon, il va faire quelque chose qui va te surprendre ! » Ou  encore « Dieu sait exactement ce que tu traverses…. », nous frustres encore plus ! Car là nous culpabilisons vu que ces paroles n’apportent pas la consolation ou la paix voulues, et nous sommes encore au plus mal.

Toutes ces paroles sont vraies mais pour nous pendant ces périodes-là, deviennent des paroles creuses qui ne traversent pas les murs invisibles qui nous entourent ! Les prières deviennent alors automatiques, l’église devient une habitude…les promesses nous les connaissons par cœur, mais elles deviennent non-sens…

Pourquoi ?

  • Parce que non pas que nous ne croyons plus, mais parce que nous laissons nos humeurs et ce que nous ressentons envahir nos cœurs et notre âme….
  • Mais aussi parce que nous voulons souvent nous comporter comme des surhommes, et oublions que nous sommes humains, et que notre chair est bien présente et réel….tant que nous n’aurons pas saisi cette réalité, nous allons toujours nous battre contre l’esprit de Dieu en nous….

Alors que faire ?

Je me suis posée cette question plusieurs fois depuis quelques jours ! Et gloire soit rendue à Dieu, car le dimanche je ne savais pas trop vers quoi me tourner pour aller toucher le problème à la racine, c’est alors que le pasteur Wisdom, m’a donné une idée, avec son thème de la semaine : «  Ô cher tendre Père céleste, restaure mon âme au nom puissant de ton fils Jésus-Christ ! »

Peut-être que comme moi, il vous arrive de traverser ce moment de vide, ou vous ne vous comprenez pas vous-même, Je voudrai vous inviter à faire deux choses

—- Se rappeler que nous ne sommes pas des surhommes, admettre notre état et accepter que notre chair dirige aussi! Rappelons nous les paroles de l’apôtre Paul dans Romains7:14-25 « Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par-là que la loi est bonne. Et maintenant ce n`est plus moi qui le fais, mais c`est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n`habite pas en moi, c`est-à-dire dans ma chair: j`ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.  Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n`est plus moi qui le fais, c`est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l`homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!… Ainsi donc, moi-même, je suis par l`entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. »

—- Se lever et prier: car seule la prière, le jeûne et la méditation quotidienne de la parole de Dieu peut nous transformer intérieurement. Nous vous invitons donc à vous joindre à nous pendant ce mois de Novembre et à travailler à la restauration de notre âme, qui est notre être intérieur! Nous allons nous lever dans la prière et prendre position, face à nos humeurs, à nos sentiments, nos pensées secrètes, et dire: j’en ai marre de passer chaque fois par des haut et des bas selon mes humeurs et mes sentiments! Il faut que ça change…Et pour ça, il faut aller en guerre !

Nous avons parlé de ces femmes guerrières qui n’ont pas attendus que les autres ou que quelque chose change leur destin ! Non, elles se sont levées et en mis leur armure puis elles se sont battus ! Nous voulons donc être plus pratiques : Il ne s’agit pas seulement de venir lire le message posté sur le site, mais il s’agit de se lever et d’ajouter à cette lecture des actes pratiques comme la prière, le jeûne, la méditation et aussi la volonté, et la discipline!

Je voudrai juste nous rappeler que personne mieux que nous même, n’est qualifié pour prier pour nous! Alors arrêtons d’attendre la prière d’un tiers et levons nous nous même ! Et accrochons nous au grand titre inscrit plus haut : « Au milieu de la tempête, Dieu demeure au contrôle » pour nous rappeler que quelle que soit la dureté du combat, ou sa longueur, nous ne sommes pas seules !

Finissons avec la prière

prions au nom de Jésus :

Cher tendre Père céleste, ce matin je viens à nouveau dans ta présence, reconnaitre ta grandeur, ta bonté, ta majesté et ta souveraineté dans ma vie ! Je viens de ce faite les mains pleines des actions de grâce et le cœur remplis des louanges ;

Cher tendre Père céleste, merci de me permettre d’accéder à ce mois de novembre, non pas parce que je suis meilleur que ceux qui sont décédés depuis le début de cette année, mais simplement parce que par ta grâce Tu renouvelle mon souffle de vie, comme pour dire, j’en ai pas encore finis avec toi !

Merci parce que au milieu des tempêtes de ma vie Tu demeures au contrôle, le verbe demeurer voulant tout dire, je suis remplis des joies et d’allégresse de comprendre la profondeur de ce mot : jamais au grand jamais tu ne me quitteras car le mot « demeurer » veut dire qu’en moi tu as fait ta demeure !

Soit bénis, adorer, glorifier par cette manifestation d’amour infini qui chaque jour me surprend !

Cher tendre Père céleste, merci parce que tu me connais très bien, mieux que moi-même, Tu connais les tempêtes de mon âme, Tu connais mes humeurs, mes sentiments, même celles que moi-même je ne comprends pas ! Toi, qui connait tout de moi Tu me dis au travers de Josué1 :9: « Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. »

Ce matin je dis, viens et restaure mon âme, viens Jésus et guérit mon âme, cette âme fatiguée, affichée et dépressive qui ne cesse de crier à Toi comme l’avais fait Elie : « j’en ai assez Eternel ! »

Viens rappeler à mon âme que Tu es là, et à mes pensées que Tu demeures avec moi, que tout est sous contrôle ! Que je n’ai pas à devenir fataliste, que je n’ai pas à devenir pensive ou même dépressive, que je ne dois pas laisser mes humeurs, mes sentiments, ce que je ressens, ou perçois, me contrôler ou me diriger ! Car Tu es là !

Ô Cher tendre Père céleste, je suis fatiguée de lutter seule, de vouloir tout contrôler autour de moi ! Je suis lasse de cette image de force, d’équilibre que je montre aux autres alors qu’au dedans je suis vide et faible…Viens et détache les chaines des angoisses, des humeurs, des dépressions et redonne moi chaque jour vie, vie dans mon corps, et dans mon âme au nom puissant de Jésus-Christ !

Merci Précieux Jésus, de détruire toutes ces murs invisibles dont le diable m’entoure pour m’empêcher de jouir de ta paix, de ta joie tous les jours de ma vie ! En ton nom Père je me lève et je mets mon armure et je combats cet ennemi malin mais déjà vaincu sur la croix de Golgotha pour ma guérison émotionnelle et physique au nom de Jésus christ !

Ce matin encore, je proclame ma guérison émotionnelle et je dis merci Seigneur Jésus pour ta présence et ton aide, merci Saint Esprit d’environner mon esprit et de la remplir des pensées positives, et pleines de vie qui viennent de la parole de Dieu !

Dans le nom de Jésus christ que j’ai ainsi prier ! Amen !!

N’hésitez à partager à vos amies, à vos sœurs….et que Dieu vous bénisse abondamment

Bonne journée et à bientôt!

3 thoughts on “Au milieu de la tempête, Dieu demeure au contrôle… ( introduction)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s