Moi, Femme à la rencontre de mes paires dans la bible! (partie XII)

III. les guerrières de la Bible (suite 4)

3. Ritspa, une mère dévouée

Bonjour Mes dames

C’est ici la journée que l’Éternel a faite: Qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie! Psaumes 118:24

En ce jour où nous avons l’occasion de nous réunir avec des frères et des sœurs pour adorer, louer notre Dieu, c’est un plaisir pour moi de vous retrouvez pour la suite de notre thème!

Je ne puis dire quelle semaine vous avez eu, n’étant pas Dieu, mais pour ma part ma semaine fut quelque peu difficile car j’ai été alitée en majeur partie du temps; mais Dieu par sa souveraineté me donne la grâce de voir et de vivre cette journée alors ma joie est complète, et j’ose espérer la votre aussi!

Peu importe ce que vous traversez en ce moment, les difficultés qui vous entourent, ou même votre santé qui vous dérange, peu importe votre situation, rappelez vous juste une chose: Dieu est là! et comme Il nous la promit jamais Il ns nous abandonnera ou nous délaissera à nous même mais Il sera toujours avec nous! Et c’est ça le plus important!

Lorsqu’on est malade, il arrive que quelque fois il est difficile de se rappeler les hauts faits de l’Éternel, tant la douleur vous inhibe en quelque sorte, j’ai appris quelque chose d’essentielle cette semaine c’est de répéter simplement Jésus!

Car voyez vous ce nom est le nom qui sauve, qui soulage, qui guérit, qui aide, qui soutient….et plus tu cite son nom, eh ben plus il te redonne de la force, du courage, de l’espoir là où il y en avait plus!

Jésus-Christ est une solution palpable, réelle et vivante….

notre but au travers de ces articles est de vous aider à saisir cette vérité de celui qui est Mort sur la croix pour vous! Il n’est pas loin, au contraire, Il est toujours là, disposé à nous faire du bien, à nous d’en profiter et à n’est pas laissé, nos pleurs, nos lamentations, nos cris et nos peurs L’éloigner de nous! mais par contre accrochons nous donc à Lui aussi fermement que du béton mélangé aux caillasses ( cimenter! hihihi)…Car Il est notre seul soutien!

ce matin pour la suite de notre parcoure nous désirons parler d’une mère pas comme les autres, Ritspa, qui par son dévouement à ses fils, changera le cœur d’un roi!

2 Samuel 20 :1-14 « Du temps de David, il y eut une famine qui dura trois ans. David chercha la face de l’Eternel, et l’Eternel dit: C’est à cause de Saül et de sa maison sanguinaire, c’est parce qu’il a fait périr les Gabaonites. Le roi appela les Gabaonites pour leur parler. Les Gabaonites n’étaient point d’entre les enfants d’Israël, mais c’était un reste des Amoréens; les enfants d’Israël s’étaient liés envers eux par un serment, et néanmoins Saül avait voulu les frapper, dans son zèle pour les enfants d’Israël et de Juda. Les Gabaonites lui répondirent: Ce n’est pas pour nous une question d’argent et d’or avec Saül et avec sa maison, et ce n’est pas à nous qu’il appartient de faire mourir personne en Israël. Et le roi dit: Que voulez-vous donc que je fasse pour vous? Ils répondirent au roi: Puisque cet homme nous a consumés, et qu’il avait le projet de nous détruire pour nous faire disparaître de tout le territoire d’Israël, qu’on nous livre sept hommes d’entre ses fils, et nous les prendrons devant l’Eternel à Guibea de Saül, l’élu de l’Eternel. Et le roi dit: Je les livrerai. Le roi épargna Mephiboscheth, fils de Jonathan, fils de Saül, à cause du serment qu’avaient fait entre eux, devant l’Eternel, David et Jonathan, fils de Saül. Mais le roi prit les deux fils que Ritspa, fille d’Ajja, avait enfantés à Saül, Armoni et Mephiboscheth, et les cinq fils que Mérab, fille de Saül, avait enfantés à Adriel de Mehola, fils de Barzillaï; et il les livra entre les mains des Gabaonites, qui les pendirent sur la montagne, devant l’Eternel. Tous les sept périrent ensemble; ils furent mis à mort dans les premiers jours de la moisson, au commencement de la moisson des orges. Ritspa, fille d’Ajja, prit un sac et l’étendit sous elle contre le rocher, depuis le commencement de la moisson jusqu’à ce que la pluie du ciel tombât sur eux; et elle empêcha les oiseaux du ciel de s’approcher d’eux pendant le jour, et les bêtes des champs pendant la nuit. On informa David de ce qu’avait fait Ritspa, fille d’Ajja, concubine de Saül. Et David alla prendre les os de Saül et les os de Jonathan, son fils, chez les habitants de Jabès en Galaad, qui les avaient enlevés de la place de Beth-Schan, où les Philistins les avaient suspendus lorsqu’ils battirent Saül à Guilboa. Il emporta de là les os de Saül et de Jonathan, son fils; et l’on recueillit aussi les os de ceux qui avaient été pendus. On enterra les os de Saül et de Jonathan, son fils, au pays de Benjamin, à Tséla, dans le sépulcre de Kis, père de Saül. Et l’on fit tout ce que le roi avait ordonné. Après cela, Dieu fut apaisé envers le pays. »

Ritspa est une mère endeuillée qui en une journée perd ses deux fils !

Suite, à une famine dans le pays, l’Eternel révèle que la raison de la famine est l’attitude sanguinaire de Saul qui n’avait pas honoré le serment passé avec le peuple Gabaonites ; le roi David est obligé de redresser la situation ! Mais sa décision est trop forte pour deux mères veuves et qui perdent en un seul jour tous leurs enfants ! Ritspa pleure et est révolté contre cette justice qui tue des fils innocents qui des années plus tard meurent pour les fautes de leur père !

C’est donc en mère vaillante qu’elle va se dresser contre les éléments de la nature, la sècheresse, la pluie, les oiseaux du ciel, les vautours car elle ne veut pas que les animaux sauvages mangent la chair de ses enfants qu’on a exposé au vu et au su de tous !

Elle va donc se tenir auprès des siens jours et nuits, ne sentant plus l’odeur, ne voyant plus la chair qui se détériore car la vie n’est plus dans ces corps tant aimés tant chéris ! Cette attitude bravade, va pousser le roi à agir !

Pris de compassion le roi ne peut laisser cette malheureuse continuer ainsi à s’exposer et dois intervenir, alors plus bas, nous lisons que le roi donne des ordres, pour donner un sépulcre descente non seulement aux fils de cette femme mais également aux autres membres de cette famille !

Ritspa, nous apprend à être des femmes, des mères, des sœurs, des épouses qui par leur actions peuvent faire changer les décisions, même politique d’un pays !

Son dévouement a poussé le roi à la compassion, et à une action pour toute une famille. Les passages que nous venons de lire nous apprends qu’elle n’était pas la seule mère dont les enfants furent tués mais pourtant elle fut la seule mère dont l’attitude à pousser toute une nation à manifester de la compassion !

Ô combien, il est regrettable aujourd’hui, de voir des femmes qui ne forcent pas les autorités de leurs pays à agir par leurs attitudes, leurs manières de refuser une situation donnée et d’exiger réparation !

Pour Ritspa, le jugement a été rendu, ses fils étaient morts mais pourquoi exposer ainsi leurs ignominies encore et encore, exposer ainsi leurs corps aux éléments de la natures : les climats et les animaux sauvages !

Quel est cette injustice dont nous devrions nous lever pour ? Quelle est cette acte dont il est obligatoire que toi femme tu puisses t’élever et dire non, je ne suis pas d’accord ! Cet injustice peut être dans ta maison, ou dans ta famille, dans ta ville ou dans ton pays….mais nous devrions apprendre que nous femmes, avons la voix et la sagesse pour parler, pour réclamer pour les biens de ceux qui nous sont cher ou pour ceux qui n’ont plus des voix !

Refusons d’être de celles qui voient le mal mais qui refuse ou qui préfère se taire parce que agir impliquerai un bouleversement dans leur vie quotidien !

Jésus- christ nous apprend que nous pouvons être de celles qui se tiennent à la brèche pour prier, pour mener des batailles qui de nos jours se passent plus dans les ténèbres ! Combien des familles sont liées par des malédictions, des chaines invisibles que nous seules, femmes pouvons combattre, car Dieu nous donne la sensibilité nécessaire pour entendre sa voix et suivre ses directives !

Prions que Dieu fasse de nous femmes, pas seulement de celles qui se tiennent à la brèches, ou des réparatrices des brèches mais aussi des guerrières qui se lèvent au nom de notre Dieu!

Soyez bénies et à très bientôt!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.