Moi, Femme à la rencontre de mes paires dans la bible! (partie XI)

III. les guerrières de la Bible (suite 3)

2. Les femmes habiles de Thébèts et d’Abel-Beth-Maaca

Bonjour mes dames,

Que la grâce et la paix de notre tendre Père céleste soit votre partage en ce jour. J’ose espérer que vous allez bien, et je tiens à m’excuser de coupure de publication qui sont indépendamment de ma volonté, mais nous ferons de notre mieux pour publier le suite des articles dés que nous en avons l’occasion.

Notre Père qui est notre créateur connait toute chose qui nous concerne, d’où nos petits ou grands problèmes de tous les jours ne lui sont pas inconnus. De ce faite, j’espère que nous aurons toujours comme réflexe de venir à ses pieds peu importe les problèmes qui nous dérange, en gardant dans nos cœurs que: » La main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre » Esaie 59:1.
Pour la suite de notre étude, nous réservons au chaud la prière et la confession de foi que nous voulions publier hier, mais nous allons par contre continuer au sujet des autres guerrières et à la fin de ce chapitre nous prierons ensemble.

Comme toujours ma prière est que au travers de ces articles, que Dieu vous aide à le connaitre mieux, afin de mieux le servir et aussi afin de devenir des sources de bénédictions pour les autres autour de nous.

Juges 9 : 50- 55 « Abimélec marcha contre Thébets. Il assiégea Thébets, et s’en empara. Il y avait au milieu de la ville une forte tour, où se réfugièrent tous les habitants de la ville, hommes et femmes; ils fermèrent sur eux, et montèrent sur le toit de la tour.  Abimélec parvint jusqu’à la tour; il l’attaqua, et s’approcha de la porte pour y mettre le feu. Alors une femme lança sur la tête d’Abimélec un morceau de meule de moulin, et lui brisa le crâne. Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes, et lui dit: Tire ton épée, et donne-moi la mort, de peur qu’on ne dise de moi: C’est une femme qui l’a tué. Le jeune homme le perça, et il mourut. Quand les hommes d’Israël virent qu’Abimélec était mort, ils s’en allèrent chacun chez soi. Ainsi Dieu fit retomber sur Abimélec le mal qu’il avait fait à son père, en tuant ses soixante-dix frères»

2 Samuel 20:15-22 « Ils vinrent assiéger Schéba dans Abel-Beth-Maaca, et ils élevèrent contre la ville une terrasse qui atteignait le rempart. Tout le peuple qui était avec Joab sapait la muraille pour la faire tomber. Alors une femme habile se mit à crier de la ville: Ecoutez, écoutez! Dites, je vous prie, à Joab: Approche jusqu’ici, je veux te parler! Il s’approcha d’elle, et la femme dit: Es-tu Joab? Il répondit: Je le suis. Et elle lui dit: Ecoute les paroles de ta servante. Il répondit: J’écoute. Et elle dit: Autrefois on avait coutume de dire: Que l’on consulte Abel! Et tout se terminait ainsi. Je suis une des villes paisibles et fidèles en Israël; et tu cherches à faire périr une ville qui est une mère en Israël! Pourquoi détruirais-tu l’héritage de l’Eternel ? Joab répondit: Loin, loin de moi la pensée de détruire et de ruiner ! La chose n’est pas ainsi. Mais un homme de la montagne d’Ephraïm, nommé Schéba, fils de Bicri, a levé la main contre le roi David; livrez-le, lui seul, et je m’éloignerai de la ville. La femme dit à Joab: Voici, sa tête te sera jetée par la muraille. Et la femme alla vers tout le peuple avec sa sagesse; et ils coupèrent la tête à Schéba, fils de Bicri, et la jetèrent à Joab. Joab sonna de la trompette; on se dispersa loin de la ville, et chacun s’en alla dans sa tente. Et Joab retourna à Jérusalem, vers le roi. »

Permettez-moi, de prendre un exemple dans l’un des films à succès du 21eme siècle « les seigneurs des anneaux », nous remarquons au travers du film que les prouesses des femmes dans des temps de guerre étaient rares et uniques, dans le cas de ce film particulièrement, la plus part devaient se cacher sous des caves avec leurs enfants ! Très peu étaient les femmes qui face à l’ennemi osaient se lever et prendre les armes pour se battre ! Par contre l’une des personnages féminins du film, la princesse Eowyn est révoltée face à sa famille qui lui dit qu’elle doit rester en arrière car là est la place de la femme, et que la guerre est le domaine de l’homme ! C’est par un coup de tête qu’elle va à la guerre déguisée en homme voulant à tout prix combattre pour ses convictions «  tout être humain, petits ou grands, femmes ou hommes, doit se battre pour ceux qu’il aime, pour leur sécurité ! » Plus tard, dans le film, nous verrons que la présence de cette femme à la guerre a sauvé les vies de ses compatriotes, car n’étant pas homme, elle était la seule à combattre contre le chef de Mozgul qu’aucun homme ne pouvait tuer ! (hihihihi)

Il est vrai que ce film est une fiction, mais elle nous montre quand même une de nos facettes, à nous femmes, nous aimons nous sentir importantes, utiles! lorsque les gens autour de nous ne manifeste pas leur besoin de nous, nous sommes un peu frustrées, parce que Dieu, nous a crée pour des buts et des objectifs.

C’est pourquoi, en cas de problème, en cas de décision à prendre, le fait pour nous de prendre des décisions, de diriger ou même de mener, nous valorise et nous redonne de l’estime en soi!

Dans les deux passages citées ci haut, nous découvrons deux femmes habiles et sages qui par leurs actions et courages vont sauver la vie de toute leur ville ! Parce qu’au bon moment, Elles ont su prendre des bonnes décisions, et agir pour les biens de tous.

Des femmes dont les noms ne sont pas cités mais dont les actions à jamais marqueront l’histoire de ce peuple !

Juges 9 se passe à Thébets où nous découvrons un roi autoproclamé qui vient répandre sa colère contre le peuple qui l’avait aidé à monter sur le trône en tuant les fils de son père afin de n’est point avoir de rival. Suite à la prophétie de Yotham le seul fils de Gédéon, rescapé, les deux parties coupables, les gens de Sichem et Abimelec s’entretue ! Et pour Sichem qui rechercha l’honneur à tout prix (même celui du sang de ses frères), c’est une mort indigne d’un homme, d’un guerrier qu’il va rencontrer! Car c’est une femme avec une pierre qui lui ôte la vie ! Et malgré tout ce qu’il fait pour cacher cet acte humiliant, l’histoire d’Abimelec restera comme celui qui fut tué par une femme !

Dieu utilise à nouveau, une femme pour humilié l’orgueilleux qu’était Abimelec (1 Corinthiens 1 :27 « Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ») ! Lui qui pour être au-dessus de tous a tué les fils de son père, sera seul et moura sans honneur !

2 Samuel 20:15-22, nous raconte l’histoire d’une autre femme qui pour sauver de la mort toute sa ville va oser se tenir avec sa sagesse au devant d’un général de l’armée du roi David. Cette femme dans le nom n’est point cité non plus, agira avec sagesse et habilité ! Car au lieu de rester les mains sur la tête, et criant face à la fatalité de la mort, elle va refuser de subir un acte indigne alors qu’elle et les siens étaient innocents !

L’attitude de cette femme d’Abel-Beth-Maaca est très marquante, car elle ne se laisse pas influencer par l’autorité du général, ni par sa prestance, ni par ses armes, mais elle vint vers lui, et lui demanda de s’expliquer sur ses actes ! La femme révèle qu’elle est une femme de décision, à la manière de Debora, de Jael, elle fonce et agit ! Connaissant la raison du siège de Joab, elle ne donne pas à cette armée assoiffée de venger le roi, l’occasion de détruire les siens et elle-même, elle promet et s’en va agir !  Dès le soir tout est régler et chacun rentre chez lui !

Ces deux femmes, agissent pour protéger leur peuple et n’hésitèrent pas une seconde quand il était nécessaire d’agir !

Entant que femmes, il nous arrivera de décider et d’agir vite pour les biens de ceux qui sont sous notre garde, ces femmes agissent un peu comme des mères pour les habitants de ces villes. Un peu comme Debora. Dieu désire des femmes au cœurs gros, pleins d’amour, pleins d’attention, car les gens qu’il nous faudra sauver, aider ne seront pas nécessairement notre propre sang. Dieu a besoin des femmes courageuses, aimantes, disponibles, fortes et prêtes à mettre leur sécurité en danger en cas de danger !

 

Que Dieu vous bénisse et à bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s