Moi, Femme à la rencontre de mes paires dans la bible! (partie IX)

III. les guerrières de la Bible (suite 1)

Mes dames,

bienvenues à vous à ce rendez-vous quotidien que la grâce de Dieu nous permets tous les jours d’honorer depuis le début de ce mois!

Ce matin, en entament la méditation de nos personnages guerrières de la bible nous voudrions prendre et en faire notre ces paroles de

1 Corinthiens 10:13 « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

Nous vous invitons donc à garder dans notre tête qu’il n’y a absolument rien qui pourrai subvenir dans notre vie que nous n’arriverons pas surmonter par Jésus-christ! Aussi notre prière ce matin est:  » Seigneur, merci parce que je sais qu’en ce nouveau jour il n’y a absolument rien que Toi et moi n’arriveront pas à surmonter! Car avec Toi à mes côtés, je suis capable d’affronter n’importe quoi! Amen! »

Soyez bénies, et qu’au travers de sa parole, Dieu vous touche par son fils Jésus Christ afin que vos cœurs soient nourris et rassurés!

  1. Deborah, la prophétesse et Jaël, la femme sous la tente 

Juge 4 :4-11, 17-24 « Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël. Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d’Ephraïm; et les enfants d’Israël montaient vers elle pour être jugés. Elle envoya appeler Barak, fils d’Abinoam, de Kédesch-Nephthali, et elle lui dit: N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Eternel, le Dieu d’Israël? Va, dirige-toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix mille hommes des enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon; j’attirerai vers toi, au torrent de Kison, Sisera, chef de l’armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mainsBarak lui dit: Si tu viens avec moi, j’irai; mais si tu ne viens pas avec moi, je n’irai pas. Elle répondit: J’irai bien avec toi; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Eternel livrera Sisera entre les mains d’une femme. Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak à Kédesch. Barak convoqua Zabulon et Nephthali à Kédesch; dix mille hommes marchèrent à sa suite, et Débora partit avec lui. ….Héber, le Kénien, s’était séparé des Kéniens, des fils de Hobab, beau-père de Moïse, et il avait dressé sa tente jusqu’au chêne de Tsaannaïm, près de Kédesch…… Sisera se réfugia à pied dans la tente de Jaël, femme de Héber, le Kénien; car il y avait paix entre Jabin, roi de Hatsor, et la maison de Héber, le Kénien. Jaël sortit au-devant de Sisera, et lui dit: Entre, mon seigneur, entre chez moi, ne crains point. Il entra chez elle dans la tente, et elle le cacha sous une couverture. Il lui dit: Donne-moi, je te prie, un peu d’eau à boire, car j’ai soif. Elle ouvrit l’outre du lait, lui donna à boire, et le couvrit. Il lui dit encore: Tiens-toi à l’entrée de la tente, et si l’on vient t’interroger en disant: Y a-t-il ici quelqu’un? Tu répondras: Non. Jaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s’approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue; et il mourut. Comme Barak poursuivait Sisera, Jaël sortit à sa rencontre et lui dit: Viens, et je te montrerai l’homme que tu cherches. Il entra chez elle, et voici, Sisera était étendu mort, le pieu dans la tempe. En ce jour, Dieu humilia Jabin, roi de Canaan, devant les enfants d’Israël. Et la main des enfants d’Israël s’appesantit de plus en plus sur Jabin, roi de Canaan, jusqu’à ce qu’ils eussent exterminé Jabin, roi de Canaan. »

Pour commencer, posons nous la question de savoir qui sont ces femmes?

— Débora était une prophétesse et une juge : Prophète : c’est un être humain qui reçoit un message de la part de Dieu et qui doit le transmettre aux autres, c’est-à-dire personne intermédiaire entre Dieu et les hommes! Juge : est une personne chargée de trancher les litiges opposants des parties. C’est à dire,  une personne investit de l’autorité de rendre la justice !

A cette époque lointaine, où la femme avait très peu des droits pour beaucoup de devoir, et où lorsqu’on parle d’elle, elle reste à l’ombre de son père, de son mari ou d’un fils; Nous découvrons une femme d’exception, car elle est prophétesse et juge ! Son mari nous est présenté de nom : Lappidoth, mais pas plus car ici c’est la femme qui prend toute la place.

Débora traite des litiges entre les peuples, et surtout elle parle de la part de Dieu. Vingt ans après le juge Ehud (Juge 3), nous découvrons que le peuple s’est à nouveau détourné de Dieu, car son cœur balance, alors Dieu les livre à des armées étrangers. Et dans cette période d’incertitude, Dieu se choisit une femme, qu’il met à la tête d’un peuple ! Le peuple vienne vers elle pour connaitre la volonté de Dieu et régler leurs litiges.

C’est ainsi que Dieu lui annonce, qui et comment cette personne devrait agir pour libérer le peuple de l’oppression. Dieu leur donne un héros en la personne de Barak ! Mais le héros ne veux pas aller seul, il n’a pas suffisamment confiance en lui-même pour conduire l’armée de l’Eternel à la guerre et manque de foi, Il a besoin des bequilles !

Alors, c’est sans hésiter que Débora se lève, car elle a une confiance totale en celui qu’elle représente ! Elle reste à l’écoute de l’Eternel, ainsi c’est elle qui donne à Barak, l’heure du départ! Comme nous le montre le verset 14 «  Alors Débora dit à Barak: Lève-toi, car voici le jourl’Eternel livre Sisera entre tes mains. L’Eternel ne marche-t-il pas devant toi? »,

Pour Barak, Débora est une béquille sur qui il se soutient et ne peut se passer, d’où même la gloire reviendra à une femme! Comme, une mère, elle sera à côté de Barak pour l’encourager et le pousser à accomplir sa mission !

— Jael est une femme au foyer ! Son foyer est sous les tentes, où elle et sa famille vivent en paix avec les nations aux alentours. En se réfugiant chez elle, Sissera le général de l’armée ennemi d’Israël, n’a vu en elle qu’une femme seule et sans défense. Mal lui en prit, car cette femme est bien plus maligne et téméraire qu’on ne le croit !

À la place de l’eau, c’est le lait qu’elle sert, comme pour amadouer sa proie et lui offrir un dernier plaisir avant la mort. Par des paroles doucereuses, elle l’en dort sa méfiance, et c’est confiant qu’un général d’armée se laisse ainsi manipulée par une faible femme ! Heureusement pour lui, c’est accablée de fatigue et endormi qu’il rencontre la mort !

Et comme promis à Barak, c’est à une femme que ira la gloire de cette bataille, le vrai héros ici, n’est pas un homme aguerri dans le maniement des armes et des combats mais une faible femme sous sa tente, qui par habilité et courage, vaincra l’ennemi et le soumettra !

La vie de ces deux femmes met en évidence quelques notions que nous aurons beaucoup de plaisir à découvrir ensemble tout doucement.

  • Première leçon: Le choix de l’élévation vient de Dieu !

Au travers de l’histoire de Debora et de Jael, nous découvrons combien la réalité du verset ci-dessous est palpable :

Actes 10 :34 « Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable. »

Aujourd’hui beaucoup veulent museler la femme, parce que la femme est impure pour les uns, et pour d’autre, elle est à la base de la chute dans le jardin d’Eden,…cette conception de la femme dans le monde chrétien a énormément contribué à détruire l’image de la femme, et à détruire son estime personnelle.

Hors la bible, nous enseigne qu’il n’y a plus ni hommes, ni femmes…d’où Dieu utilise qui Il veut et Quand Il le veut !

Galates 3 :28  « vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. »

Dans ce récit Dieu choisit une femme pour être juge de son peuple, et en ajout à cette fonction de juge, Il fait d’elle une prophétesse avec qui il est en contact constant pour conduire, parler à son peuple !

Le Psaumes 75 :6 nous dit « N’élevez pas si haut votre tête, Ne parlez pas avec tant d’arrogance! Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, Ni du désert, que vient l’élévation. Mais Dieu est celui qui juge: Il abaisse l’un, et il élève l’autre. »

C’est de Dieu que vient l’élévation, c’est Lui qui donne une mission à qui il veut, homme ou femme, vu qu’Il ne fait pas acception des personnes.

De même, de nos jours, Il choisit encore de la même manière des femmes à être des juges, des prophétesses, des chantres, des pasteures…mais nombreux sont encore ceux qui veulent empêcher la femme de faire la volonté de Dieu et de rester dans son coin, dans le silence. Il est difficile dans beaucoup des milieux chrétiens, de se lever et d’apporter la parole ou même de prophétiser ! Combien, il est regrettable de fermer la porte ainsi aux dons que Dieu a mis dans les femmes qui peuplent nos assemblées par simple raison culturelle et égoïsmes masculines !

Jésus christ vient redorer le blason de la femme, en la mettant en valeur…et en lui donnant une place de choix, à ses pieds ( comme Marie, sœur de Marthe (Luc 10:42), ou la prostituée pardonnée (Luc 7:37)…..) et ainsi, Il nous révèle que comme Débora nous avons la responsabilité de transmettre les messages que nous recevons de Lui et surtout de n’est pas se museler par des coutumes purement humaines.

Nous n’avons pas pour mission de critiquer qui que ce soit ou une quelconque assemblé dans cette article, notre but est de pouvoir vous dire, vous femmes que vous avez un rôle à jouer dans la moisson du Seigneur !

Rappelons-nous les paroles du Seigneurs dans Luc 10 :2 « Il leur dit: La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moissonOu pensez-vous que viendra ces ouvriers ? Ou Dieu les suscitera-t-il ? Où précise t-on le sexe de ses ouvriers? Ces ouvriers sont aussi vous et moi, des femmes !

Le choix vient de Dieu, et quand il choisit, Il ne regarde pas au sexe, à la couleur de la peau, ni au niveau social !

Donc, apprenons, et retenons que nous Femmes, sommes des choix de Dieu, des choix de valeur, nous sommes des ouvrières dans sa moisson ! Ne muselons pas sa parole pour satisfaire nos semblables !

Dieu a besoin des femmes de la trempe de Débora et de Jael, qui n’hésite pas à se lever et à aller au combat ! Un combat qui peut être sur le plan physique ou même spirituel, a nous d’être disposer et soumise.

Retenons ceci : Daniel 2 :21 nous dit « C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence. »

Dieu qui ne prend pas en compte le fait que nous soyons des femmes, peut nous établir, où nous élever, où encore nous désigner pour une tache précise, évitons donc que les préjugés des autres sur nous, ne nous arrêtent surtout pas !

Dieu nous a destiné à une mission précise dans sa moisson, alors soyons disposés et prêtes à nous lever comme Débora vers notre destiné et l’accomplissement de sa volonté pour nous et pour les autres !

Soyez toutes bénies, nous nous retrouvons demain pour la suite…

A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s