Continues d’avancer : Ne t’arrêtes pas !

Je me rappel d’un soir de 2008, où épuisée et à bout de force je rentrais tard de la faculté où j’avais passé plus de 8h ! Ce jour du 03 janvier 2008, qui était le jour de mon anniversaire soit dit en passant fut l’une de mes plus pénibles journées dont j’ai eu à passer !

Premièrement, le climat était affreux, à l’époque j’étais à Fès (Maroc) ; et cette ville présente les 2 extrêmes de température que je n’ai plus retrouvé nulle part ailleurs, c’est-à-dire qu’en hiver il fait extrêmement froid et en été, il fait extrêmement chaud ! Nous étions en janvier, donc, le froid était mordant !

Deuxièmement, j’avais eu une journée d’enfer à la fac, c’était mon année de master, et nous avions reçu un professeur venant de la France, qui n’avait que 5 jours des cours, du lundi à vendredi, de 08 à 18h !!! Et bien sûr ce jour-là il avait largement débordé !!

Et le top de top de mes problèmes, était que j’étais en pleine période menstruelle ! C’était le top de top, car depuis mes premières règles, je n’avais jamais connus de paix ! Jamais je n’avais eu de ma vie, des règles normales comme la majorité des femmes. Chez nous à la maison, tout le monde savait quand j’avais mes règles car c’était des cris et des larmes, pendant près de 3 jours !! En grandissant, j’étais devenue plus prévoyante, je m’achetais des anti-inflammatoires que j’ingurgité deux jours avant la date prévue !

Dès l’âge de 14 ans ma mère et moi avions rendu visite à toute sorte des docteurs généralistes ou gynécologue, rien y fit, car la réponse était toujours les mêmes, Dysménorrhée chroniques : c’est normal, c’est une femme ! Comme si ceci expliquais tt ! (il faut noter que ce n’est que récemment que le diagnostic et la découverte de l’endométriose a été posé ! pendant longtemps donc, beaucoup des femmes ont soufferts dans le silence et incomprises !) être femme pour moi, était donc, synonyme de douleur !

Ce soir-là, donc en rentrant chez moi, j’avais atteint mon quota de patience, durant toute la journée je me suis calmé avec du Voltarène, qui était le plus fort des anti-inflammatoire qui me calmait au moins durant 3h ! Donc, en arrivant  la maison, j’étais droguée de médocs sans avoir rien mangé de la journée, je tremblais de froid et j’avais mon moral à zéro. Je pris ma douche et me coucha directement, trop lasse pour chercher même quoi mettre sous la dent!

Et c’est ainsi que me trouva mon colocataire, qui venait de la cellule, vu que nous étions un jeudi, il y avait les réunions de prière de maison. Il toqua à ma porte et me dit que j’avais manqué à tout le monde et qu’il avait un cadeau pour moi. Il me tendit une enveloppe, quand j’ouvris ma porte, puis s’en alla !

L’enveloppe contenait une carte de vœux où Monique, la femme du Pasteur, avait noté quelques mots ; à l’arrière de la carte je découverts la photo d’une route de compagne et au bord gauche de la route il y avait un grand arbre dont les feuillages tombait sur la route, au-dessus était écrit en grand : CONTINUES D’AVANCER : NE T’ARRETES PAS  !!!

Imaginez ma surprise ! J’ai eu l’impression d’avoir été espionné !!! (Rire), Il est vrai que quelque fois Dieu est un grand espion ! Alors que j’étais seule et anéantie, mes pensées étaient torturés avec des questions du genre : «  jusqu’à quand Seigneur ? De toute façon, pourquoi, j’ai voulu continuer mon Master ? Mais pourquoi ça n’arrêtes pas ? Vivrai-je toute ma vie dans la douleur ? Et patati et patata….. »

Ces mots furent un baume au cœur ! J’ai eu l’impression que depuis mon arriver à la maison je m’étais assisse sous cet arbre et que je n’arrêtais pas de murmurer ! Et là une voix me demandais de me lever et de continuer à avancer !!!

Le lendemain j’étais plus qu’en forme pour affronter la vie !

Souvent, lorsque nous sommes éprouvés, nous réagissons comme moi, nous nous assaillons et nous nous posons mille et une question : Ai-je péché ? Est-ce pour ça que je souffre ? Est-ce que Dieu m’a abandonné ? Pourquoi seulement moi ? Pourquoi cette maladie ne s’arrête-t-elle pas ? Pourquoi cette douleur continue-t-elle ?

Ce matin, j’ai un message pour vous : Ne vous arrêtez pas ! Continuez d’avancer !!!

Dieu voudrai que vous compreniez quelque chose ce matin, les épreuves font parties de la vie et ils vous atteindront souvent, mais Lui n’est pas loin pour vous s’en délivrer ! Psaume 34 :19

Au lieu de nous arrêter sous l’arbre et de perdre du temps à nous questionner, à nous en vouloir, Il nous conseille de continuer d’avancer !

Qu’est-ce qui vous arrives ? Qu’est-ce qui vous empêches d’avancer ? La maladie, la douleur, la mort d’un être cher ? Le manque ?, la solitude ? L’argent vous fait il défaut ?….Qu’est-ce qui vous arrêtes en plein milieu de la route ?

Quelques passages de la bible m’ont réveillé ce matin et je veux les partager avec vous:
Psaumes 37 : « L’Eternel affermit les pas de l’homme, Et il prend plaisir à sa voie; S’il tombe, il n’est pas terrassé, Car l’Eternel lui prend la main. »

Psaumes 37 :31 «  La loi de son Dieu est dans son cœur; Ses pas ne chancellent point. »

Psaumes 121 :3-8 « Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point »

Psaumes 17 :5 «  Mes pas sont fermes dans tes sentiers, Mes pieds ne chancellent point. »

Rappelez-vous le Psaume 34 :1, citer plus haut, tant que nous serons sur cette terre, nous rencontrerons des épreuves, nous aurons des moments pénibles à passer, des difficultés à affronter, ce qui comptent ce n’est pas ces difficultés ou les nombres des larmes que nous verserons, c’est comment face à ces épreuves nous réagirons !

Apprenons à réagir comme qui nous sommes : des instruments de Dieu, des vis-à vis de Dieu, des personnes que Dieu connait et appelle par leur nom, des personnes qui sont appelées à influencer positivement leur génération, leur milieu, leur famille !

N’allez pas arrêter de chanter parce que vous êtes éprouvés, n’arrêtez pas d’évangéliser parce que l’argent que vous attendiez avec foi n’arrives, n’arrêtez pas de prier pour les autres parce que vous n’êtes pas guérie vous-même !….etc.…mais plutôt continuer d’avancer vers l’objectif qui vous a été fixer !

Ce n’est pas parce que l’argent vous fait défaut que vous ne l’aurez plus ? Ou parce que votre douleur continue que vous n’êtes pas guéri ?

N’oubliez pas :

Esaïe 55 :8-9 « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Eternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées »

Souvent nous voulons façonner Dieu à notre image, à notre volonté alors qu’Il a sa volonté propre, après tout c’est Lui notre créateur, c’est Lui le potier !

Nous n’avons pas le droit d’enfermer Dieu dans une certaine façon d’agir :  » bon, avec le frère un tel, le pasteur tel avait giflé fortement sa joue et le frère avait été guéri ! Alors nous cherchons nous aussi à être gifler ! » Non !…ou encore, « parce que la sœur telle qui a souffert de la même chose que moi s’est fait opéré moi aussi, je vais aller me faire opérer et ainsi j’aurai des enfants ! » Non ! Dieu agit tantôt d’une manière tantôt d’une autre, arrêtons dans le cartonner !1 Corinthiens 12 :6

Jésus dans la Bible, a utilisé plusieurs méthodes pour guérir les malades ou aider les gens, et ce que nous remarquons ce que pour chacun d’eux, Il avait agi tantôt d’une manière tantôt d’une autre !

Au lieu de nous arrêter à nous poser beaucoup des questions, ou de chercher de gauche à droite, continuons notre route avec Jésus qui nous prend par la main et qui a promis de n’est jamais nous abandonner. Posons Lui plutôt toutes ces questions qui nous dérange, car Il n’attend que ça : Nous parler et  par son Esprit Saint nous remplir et nous aider à atteindre notre but : la couronne !

 Que Dieu vous bénisse et à bientôt

9 thoughts on “Continues d’avancer : Ne t’arrêtes pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s