Moi, Femme, Abusée, Violée…..mais restaurée en Jésus-Christ

Introduction

Romains 8 :28 : « Nous savons du reste que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Avez-vous déjà lu ce passage? Et avez-vous saisis la portée de ces paroles ? Qu’en avez-vous tiré ? Êtes-vous arrivé à dire merci au Seigneur parce que tout ce qui vous est arrivé concourrait à votre bien ? Si OUI ? Gloire à Dieu ! Si  NON ? Ne vous en faîte pas, car notre Dieu est fidèle et à travers ces enseignements, nous prions qu’Il vous révélera que ce qu’Il fait concoure à votre bien!

Pour ma part, il m’a fallu prés de 25 ans pour accepter, comprendre et saisir cette parole de Dieu. Et non pas parce que je n’étais pas chrétienne, mais parce que j’avais du mal à accepter que le Dieu d’amour qui un jour a donné sa vie pour moi, ait permis que son enfant soit traité comme une moins que rien !

Pendant des années, je me suis demandée ce qui dans ma honte, mon humiliation, mes souffrances, mes douleurs, ma solitude et mes épreuves concourrait à mon bien ? Et j’en ai beaucoup souffert !

Mais aujourd’hui, je dis fort : Gloire soit rendue à Dieu car je vous le confirme Dieu fait concourir toutes choses à notre bien ! En plein milieu des épreuves, nous ne saisissons pas comment celles-ci contribuent à notre bien-être mais plus tard, lorsque nous acceptons de voir les choses à travers le regard de Dieu, nous comprenons et tout change !

Avez-vous subis enfants des abus sexuels, avez-vous été violées? Avez-vous connus l’humiliation provoquée par ces actes? Avez-vous un jour ou l’autre de votre vie était considéré comme une moins que rien ? Avez-vous connus la culpabilité, la honte, la dépression? Si à ces questions, vous répondez OUI ! Alors j’ai une bonne nouvelle pour vous :

Esaïe 61: 1-3
« L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance; Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;  Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire ».

J’ai lu les pronostics des abus sexuel et viols sur mineurs et/ou femmes sur internet, et je vous assure, c’est effarant !!! Mais ces pourcentages ont été pour la majorité faits en Europe ou aux Etats unis et Canada. Alors je me suis demandé à quel pourcentage sommes-nous  en Afrique?  Si ces pays, où les droits de l’homme sont connus et respectés, présentent des tels pourcentages d’enfants et/ou femmes abusés et violés: combien présentera l’Afrique, où la loi du silence règne et où les droits sont bafoués!

En Afrique, on parle « des linges sales qui se lavent en famille », je n’ose imaginer les pourcentages des familles qui ont à déplorer des incestes, des viols et abus sexuels en leur sein!

Malheureusement, ce sujet est trop TABOUS ! Même dans nos milieux chrétiens, où beaucoup n’osent pas en parler par peur du jugement, d’être mis à l’écart, ou être cataloguer. Pendant ce temps, beaucoup des enfants (garçons ou filles), des femmes meurent en silence dans la honte et la solitude.

Cet article vise :

  • A nous réveiller, nous chrétiens face à ce problème qui se passe dans nos maisons, avenues, quartiers, villes et pays. Ce problème gangrène nos pays ! Pourtant nous Chrétiens ne faisons rien pour combattre ce monstre, cet ennemi qui détruit de vie dès la racine.
  • A dire à celles (ou même ceux) qui ont connus ces choses, que la guérison et la délivrance sont possibles, ne restez pas silencieux, mais parlez, libérez vous, et condamnez cette œuvre dans ta vie ! Sachez que vous n’êtes pas seules, beaucoup ont subis ces choses mais en Jésus, elles ont trouvés leur joie !
  1. Définitions

–  Qu’est-ce qu’un abus sexuel ? C’est une action à caractère sexuel blessant ou risquant de blesser un garçon ou une fille, physiquement ou émotionnellement, impliquant un partenaire adulte ou un autre enfant.

Quand cet acte est commis par un proche, on parle dinceste et beaucoup des psychiatres vous diront que la majorité des abus sexuels sur mineur est fait par des proches, les gens de la même famille ou les plus proches amis ou voisins.

Dans son livre «  Ce silence qu’il faut rompre », Earl D. WILSON, parle de l’inceste comme étant un problème vieux comme le monde qui franchit toutes les barrières qu’elles soient économiques, culturelles ou religieuses.

L’auteur insiste pour mettre en évidence le fait que cet acte touche aussi beaucoup des familles évangéliques ; le silence qui entoure ce problème fait qu’il est très difficile de découvrir et de venir au secours des victimes.

Qu’est-ce qu’un viol ? C’est un rapport sexuel imposé à quelqu’un par la violence, obtenu par la contrainte, qui constitue un crime dans le domaine pénal.

Ou encore : le viol est une atteinte sexuelle avec pénétration commise sans le consentement clair et explicite de la victime. Le viol est un crime.

Il est essentiel de noter les mots soulignés ; « imposé », « sans consentement » pour bien spécifier que peu importe l’âge de la victime : enfants ou adultes, tant que son accord n’a pas été clairement identifié et dit, c’est une atteinte à ses droits, même dans le cas d’un couple.

Vous pourrez trouver beaucoup d’articles sur internet qui traite ces sujets avec tous les détails précis comportant tous ce dont vous aimeriez savoir sur les conséquences, les actes à entreprendre du point de vue légal, etc. (nous vous les conseillons vivement).

Au travers de cet article nous désirons par des mots simples et clairs vous donnez, à vous victimes d’abus et/ou viols, une raison d’espérer à un avenir meilleur et rayonnant ! A la lumière des écritures nous voudrions vous dire que JÉSUS-CHRIST peut guérir votre cœur et vous combler.

  1. A l’origine du mal

Comme je le disais au début entant que victimes, nous avons du mal à concevoir qu’un Dieu plein d’amour, permette de tels actes, et très vite, nous nous laissons envahir par le désespoir car nous nous disons que si Lui, le Dieu Créateur n’a pas pu nous préserver de ce crime, ce que il n’y a pas de raison d’espérer quoi que ce soit d’autre!

Beaucoup parmi nous, venons à l’église mais continuons à garder rancune dans nos cœurs, pas seulement contre notre agresseur, contre ceux dont la passivité n’ont pas su nous protéger, mais aussi contre Dieu, que l’on accuse à tort. Vous me contredirez en disant que Dieu doit certainement être pris pour responsable parce qu’il aurait dû empêcher cet acte.

En raisonnant de cette manière, nous rejoignons, la manière de réfléchir des êtres humains incrédules et ignorants de l’existence d’un ennemi qui fait tout pour se cacher, mais qui sournoisement nous tue à petit feu.

Nous devrions aller à la source de tous nos maux.

En lisant, la bible, Genèse 1 et 2 nous découvrons Dieu au travail, Il crée l’univers, les animaux ensuite l’homme en qui Il souffle son Esprit. C’est qu’il faut savoir ce que nous n’étions pas les seules créatures de Dieu, il créa aussi les anges, et l’un d’eux conduit par l’envie, désira ce qu’il ne pouvait avoir : la place du créateur ! (Esaïe 14 :13-15 ; Zacharie 28 :11-17) Sachant qu’il ne pouvait atteindre son objectif, il  (Satan) décida, qu’il allait soumettre à lui l’œuvre la plus parfaite de Dieu (l’homme), et ainsi avoir le pouvoir sur des sujets faciles à manipuler. C’est ainsi qu’il va user de ruse pour atteindre son objectif.

Genèse 3, nous relate l’histoire de la chute de l’humanité. Dieu a créé l’homme par/avec amour, et avec le désir qu’il (homme) soit épanoui, dans le bonheur et libre. Libre de ses propres choix.  Et c’est cette liberté de choix qui servira à l’ennemi, qui en induisant le doute dans le cœur de l’homme, va le pousser à faire un choix malheureux.

L’envie d’être plus que ce qu’ils étaient (le diable leur dit qu’ils seront des dieux) et l’ignorance de leur identité des enfants bien-aimés, poussent nos parents à désobéir. Ce choix de suivre les mensonges de l’ennemi plutôt que les vérités de Dieu va ouvrir la porte au malheur. Parce que ce choix de l’homme le fait tomber, plus bas que les anges à qui ils étaient supérieurs. Être plus bas que les anges, implique être plus bas que le diable et ainsi lui être soumis.

Hors, le diable n’est pas Dieu, il n’est pas plein d’amour, il est rempli d’envie, de jalousie, des mensonges….devenu le père de ce monde à la place d’Adam, il a ramené avec lui tous ses défauts, amenant ainsi tous les maux du monde. Et le choix malheureux de nos parents de l’Eden, lui donne le droit sur toute la terre, car Adam à qui Dieu avait donné cette autorité la perdue en donnant accès à l’ennemi. (Luc 4 :5-6)

Aujourd’hui, à cause de tout ce qui se passe sur la terre, le fait qu’on abuse d’un enfant malheureux ou que l’on viole une femme, que l’on maltraite des innocents, qu’on tue avec une facilité déconcertante ; le fait que la terre se meure, que le mal grandit des jours en jours, laisse présager que Dieu n’existe pas ou qu’il n’est pas plein d’Amour.

L’homme refuse de reconnaître son tort, Dieu nous donne toujours le CHOIX! c‘est à nous de décider entre abuser ou soigner, tuer ou embrasser, faire du mal à l’autre…. le choix n’appartient qu’à nous !

Dieu en créant l’homme, n’avait pas créé les maux que nous vivons aujourd’hui, Il voulait créer un monde où les hommes seront en paix, un monde magnifique. Mais le choix de la mort plutôt que de la vie a tué ce monde à la racine et nous a soumis à Satan, qui ne peut faire prospérer le bonheur, car par sa nature, il est le mal.

A l’origine des abus, des viols, des mauvais traitements se trouvent non pas Dieu mais le choix non avisé de l’homme  et Satan et ses mensonges.

Le viol et/ou l’abus sexuel a détruit sournoisement beaucoup des femmes part le monde, en commençant par la toute petite fille, seule et effrayée dans sa chambre jusqu’à cette femme qui se croit forte mais qui portant est morte à l’intérieur. il est nécessaire que les choses soient dites et dénoncées. Dans nos société Africaine, nous femmes abusées et/ou violées avons beaucoup de mal à raconter ce qui nous est arrivé! Des années et des années de silence doivent être brisées et les victimes doivent comprendre et saisir que la délivrance, la libération et la restauration sont possible dans le nom puissant de Jésus-Christ!

Que la paix de Dieu qui surpasse tout entendement remplisse vos coeurs

A bientôt

One thought on “Moi, Femme, Abusée, Violée…..mais restaurée en Jésus-Christ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s