Echo de Beracah Family Charity : Dernier virage

« Aidons-les à étudier cette année » : 1er état de lieu

Au milieu de cette année 2017, nous avions reçu des instructions très claires de la part du Seigneur notre tendre Père céleste, que nous avions directement mis à exécution. Il s’agissait de reformer de Beracah Family (j’y reviendrai). Avec la création de Beracah Family Charity et l’école de guérison Beracah qui ouvrira ces portes dès le lundi 4 Septembre 2017.En ce qui concerne BFC, Beracah Family Charity, nous nous étions dit d’organiser des actions après chaque deux ou trois mois suivant les besoins qui se présenteraient devant nous et beaucoup plus suivant que le Seigneur Jésus nous met à cœur par Son Esprit Saint qui habite en nous. Ce qui fait que nous avions songé aux enfants défavorisés : orphelins, abandonnés et ceux dont les parents n’ont pas les moyens d’envoyer à école. Le but de cette action est : d’apporter les kits scolaires et de sponsoriser les frais académiques de quelques enfants suivant la récolte des fonds que nous faisons déjà par la grâce de Dieu.

Lorsque nous avions eu toutes ces instructions, nous n’avions pas en tête un centre d’encadrement des enfants (orphelinat) bien donné, nous n’avons pas un centre que nous dirigeons nous-mêmes, mais cela est en projet.

Dieu m’a fait penser à une bien-aimée, la sœur Paola Mapendo, une jeune femme avec un grand cœur, qui à son jeune âge déjà, étant elle-même orpheline s’intéresse à aider les vulnérables. En passant, par la grâce de Dieu, j’ai eu à l’encadrer à l’église des enfants qu’on appelle communément chez nous : « écodim » (école ou église du dimanche).

Il y a beaucoup d’orphelinats dans la ville, mais nous nous sommes proposé de chercher celui qui est beaucoup plus dans le besoin. D’où, nous nous étions rendus, dimanche après-midi à Selembao, une des communes de la ville de Kinshasa, en République Démocratique du Congo pour faire l’état de lieu de l’orphelinat en question et voir comment leur apporter l’aide.

Je vous assure que s’il vous arrivait de voir ce que nous avions vu, votre manière de voir les choses, votre cœur changerait ! J’avais une attitude à mon arrivée et celle-ci avait automatiquement changée à la fin de la visite lorsque j’ai quitté le bureau de l’initiateur, qui s’appelle Flamme, pour aller voir les installations des enfants. C’est comme si je venais de recevoir un coup dans mon cœur. Les enfants n’ont pas assez d’espace pour jouer à l’extérieur, parce que juste à côté, il y a des ravins. A moindre faux pas, vous pouvez glisser et imaginez vous-mêmes la suite !

Le centre héberge 38 enfants dont 32 qui doivent être scolarisés. Ils n’ont pas d’école. Ils négocient avec une dans le quartier où ils paient à un prix spécial. Notre projet était de penser à la rentrée, mais nous nous sommes rendus compte, que nous serons obligés de faire un peu plus.

Le centre existe depuis 2009, cependant, ils ont besoin d’être aidés dans beaucoup domaines. De toutes les manières, notre projet a été bien délimité, nous verrons ce que nous ferons avec ce que nous avons et le reste suivant que le Seigneur Jésus nous conduira parce qu’après cette action, nous aurons une autre très importante aussi mais qui n’empêchera pas à tout celui qui pensera à ces enfants de pouvoir leur donner quelque chose.

Le colis de la Chine est déjà arrivé. Gloire à Dieu, il y une bien-aimée de la communauté de la Chine qui est aussi dans la ville. Elle nous accompagnera, elle et d’autres bien-aimés afin que tous voient ce que nous aurons fait de ce que nous récoltons. Cela semble insignifiant face à tous les besoins, mais aux yeux de Dieu, c’est le cœur, nos motifs, notre obéissance qui comptent.

En ce mois d’Août dans lequel nous parlons de la guérison, permettez-moi de vous dire, nous verrons cela dans la suite de notre enseignement, que rien que le fait de s’intéresser au pauvre peut nous apporter la guérison et la santé ? Le saviez-vous ? Plusieurs pensent seulement à la prière des hommes de Dieu, aux jeûnes etc. C’est ainsi que je reviens toujours sur le fait d’être conduits par le Saint-Esprit afin de faire ce qu’Il nous demande par moment.

Lisons cela dans le Psaume 41 :2-4 :
« Heureux celui qui s’intéresse au pauvre! Au jour du malheur l’Éternel le délivre;
L’Éternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, et Tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis.
L’Éternel le soutient sur son lit de douleur; Tu le soulages dans toutes ses maladies. »

Rien que l’intérêt ! Vous imaginez-vous ?

  • Vous serez heureux ;
  • Au jour du malheur, l’Eternel vous délivrera ;
  • L’Eternel vous gardera et vous conservera la vie ;
  • Vous serez heureux sur la terre ;
  • Vous ne serez pas livré au bon plaisir de vos ennemis ;
  • L’Eternel vous soutiendra sur votre lit de douleur, et ;
  • Il vous soulagera dans toutes vos maladies !

Voyez-vous, un ensemble de sept bénéfices rien que pour le fait de nous intéresser à un pauvre. Souvenons-nous d’Esaïe 58 :6-10 :

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir: détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l’on rompe toute espèce de joug;
Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile;
si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable.
Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Éternel t’accompagnera.
Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra; tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux,
Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l’âme indigente, ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. »

Ce passage nous montre la puissance de la charité ! Une autre manière de jeûner qui nous apporte au-delà du simple de nous mortifier et nous priver de la nourriture. C’est d’avoir un cœur remplis d’amour pour Dieu et pour notre prochain.

C’est vrai qu’il y a des personnes qui font des dons, des ONGs etc. C’est bien beau. Cependant, si cela est fait sans l’amour, la charité, il ne nous profitera pas du tout. Ainsi, nous devons faire de tout notre cœur ce que Dieu nous met à cœur pour aider les autres et pour faire avancer Son royaume sur terre. Ce qui me rappelle les paroles de l’apôtre Paul lorsqu’il nous décrit l’amour dans 1 Corinthiens 13, au verset 3 :

« Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. »

Que Dieu bénisse toutes les personnes qui s’intéressent et qui s’intéresseront à tous les projets de Beracah Family Charity.

Ci-dessous, quelques photos avec commentaires :

BFC-visite-17
Entretien au bureau de l’orphelinat avec le pasteur Flamme, l’initiateur de l’orphelinat.
BFC-visite-15
La chambre des filles. Les lits sont entassés pour leur permettre d’avoir un peu d’espace.
BFC-visite-12
La pièce des garçons avec des lits toujours entassés d’un côté pour avoir de l’espace le jour.
BFC-visite-09
Une veuve qui s’occupe qui a été accueilli au centre et qui s’occupe aussi des enfants.
BFC-visite-14
Nous étions très choqués de voir les conditions dans lesquelles ces gens vivent! Je n’ai pas pu tenir longtemps et j’ai demandé que l’on parte. J’ai refusé de faire une photo d’ensemble comme cela nous a été demandé. Nous n’étions pas venu pour faire les photos mais pour faire l’état de lieu. Nous publions ces photos juste pour partager avec vous ce que nous voulons faire avec l’action de la rentrée scolaire 2017-2018.

BFC-visite-08

La pièce en tôles est leur cuisine. Regardez, juste à côté, à droite, il y a des ravins.

BFC-visite-10
Mon épouse, moi, Sarah, les collaborateurs de l’initiateur et quelques orphelins.
BFC-visite-01
Mon épouse, moi et Paola devant le bureau de l’orphelinat: « LES CRIS DES ENFANTS »

Nous avons rendez-vous avec cet orphelinat, les cris des enfants, entre le dimanche 20 ou le lundi 21 du mois en cours afin de leur remettre les dons que nous récoltons pour notre actions: « Aidons-les à étudier cette année ».

Avec 3500$, nous pourrons, compléter les kits scolaires, acheter les tissus et payer la confection des uniformes, payer les frais scolaires de tous les enfants à scolariser pour toute l’année et leur faire une petite provision. A ce jour, nous avons déjà récolté 900$. Nous remercions de tout cœur tous ceux qui ont contribué jusqu’ici. Nous ferons avec ce nous aurons par la grâce de Dieu. Il ne nous reste plus que 6 jours. Si vous voulez vous joindre à nous, n’hésitez pas à nous contacter et que le Dieu des cieux se souvienne de vous.

2 réponses sur « Echo de Beracah Family Charity : Dernier virage »

  1. Que l’Eternel envoie et suscite un bon nombre à aider pour ce projet et que tous les enfants soient équipés pour la rentrée. Merci Seigneur pour ce que Tu fais, as fait et feras nous nous attentdons à Toi au nom de Jésus Amen Amen Amen Amen Alléluia !

    Aimé par 1 personne

  2. Seigneur, face à une telle misère nous n’avons aucun autre ressource que Toi. Remplis nos coeurs d’amour et de compassion, q face à la misère nous ne puissions pas fermé nos yeux et nos coeurs!! Pourvois Père au besoin financier manquant et qu’au nom de Jésus, que ces enfants jouissent d’une rentrée scolaire 2017 différent prcq tu les aura visiter au travers de tes fils et filles du site FEV. Amen!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.