Les mystères d’un verre d’eau froide

Dieu fixe de nouveau un jour:
« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire de faire attention, d’être sage et sensible au Saint-Esprit afin de pas perdre votre récompense! »

Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable, Son amour insondable et inconditionnel, Sa grande grâce vous soient multipliés partout où vous lirez cette exhortation et que la communion du Saint-Esprit soit votre partage au nom puissant de Jésus.Dieu veut aller au-delà de bénir la vie d’une personne mais de pouvoir l’honorer par une récompense. Une récompense est toujours spéciale et hors du commun. Lorsque Dieu nous récompense, Il nous donne quelque chose de spécial, de rare, un don que l’on ne pourra jamais recevoir en temps normal et que l’on ne pourra jamais acquérir au prix de l’argent.

David était récompensé en prenant comme épouse la fille du roi Saul. 1 Samuel 17 :25-27
Mardochée qui était honoré avec des habits royaux et conduit sur les rues de la ville par un ministre qui était son ennemi. Esther 6
Ruth a été récompensée pour avoir abandonné son pays, sa nation pour suivre sa belle-mère Naomi. Ruth 2 :12

C’est ma toute première fois de voir de cette manière ce que je partage avec vous dans les lignes qui suivent et je prie que le Saint-Esprit nous donne la compréhension. Car sans le Saint-Esprit, certains pourront comprendre à travers et manquer leurs bénédictions. Car, il est vrai que nous avons la connaissance, mais ce qui nous manque c’est la sagesse. La connaissance n’est rien si elle n’est pas mise en pratique. Ce que je vais partager avec nous est un mystère qui est et restera caché pour plusieurs.

Il est écrit :
« Jésus leur répondit: Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. » Matthieu 13 :11

La connaissance des mystères du royaume des cieux n’est pas donnée à tout le monde. Cette connaissance n’est donnée qu’à certaines personnes par moment et par privilège. Dans les écrits de l’apôtre Paul, il l’a beaucoup employé.

C’est quoi un mystère ?

Du grec « musterion », ce mot se traduit par :
1. Chose cachée, un secret, un mystère.
a) Généralement les mystères, les secrets de la religion, confiés seulement aux initiés, et non au commun des mortels.
b) Chose cachée ou secrète, non évidente à la compréhension
c) Un but ou conseil caché

Un mystère peut être la volonté secrète :
De l’homme ou
De Dieu : les conseils secrets qui conduisent Dieu à agir avec justice, qui sont cachés aux impies et méchants, mais sont clairs aux hommes pieux.

Ce mystère ne sera donc clair qu’aux hommes pieux, à ceux qui aiment Dieu, à ceux qui s’intéressent à l’avancement de Son royaume sur terre.

Lisons Matthieu 10 :39-42 :
« Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.
Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé.
Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste.
Et quiconque donnera seulement un verre d’eau froide à l’un de ces petits parce qu’il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense.
 »

Essayons de voir d’autres versions de ce même passage avant de commenter. Notons que ces paroles ne sont pas celles d’un quelconque apôtre ou prophète, mais c’est de la bouche du Seigneur Jésus Lui-même.

Le Semeur :
« Celui qui cherche à sauver sa vie la perdra ; et celui qui l’aura perdue à cause de moi la retrouvera.
Si quelqu’un vous accueille, c’est moi qu’il accueille. Or celui qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé.
Celui qui accueille un prophète parce qu’il est un prophète recevra la même récompense que le prophète lui-même. Et celui qui accueille un juste parce que c’est un juste aura la même récompense que le juste lui-même.
Si quelqu’un donne à boire, ne serait-ce qu’un verre d’eau fraîche, au plus insignifiant de mes disciples parce qu’il est mon disciple, vraiment, je vous l’assure, il ne perdra pas sa récompense. 

Hier, je faisais rire quelques bien-aimés, en leur disant : « mais qu’est-ce que le Seigneur Jésus nous a-t-Il fait comme coup !? » Comment pouvait-Il demander aux gens de nous donner, nous ses serviteurs ne fit ce qu’un verre d’eau fraîche ? Pourquoi n’avait-Il pas dit une voiture, une maison, un Smartphone ou que sais-je d’autres ? Vraiment !

Dieu est merveilleux ! Dieu est fidèle ! Souvenez-vous de ces paroles du Seigneur :
« Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. » Matthieu 25 :21

Plusieurs d’entre nous, nous voulons faire des grandes choses, cependant, nous négligeons des petites. Nous ne pouvons jamais accomplir des grandes choses si nous n’arrivons pas à accomplir les petites.

C’est aussi ce qui explique d’une certaine manière l’échec d’Adam. Il n’est pas né bébé. Il était créé directement adulte. Voilà pourquoi, le Seigneur Jésus, lorsqu’Il est venu, Il n’est pas directement descendu adulte, Il est né comme tout autre humain, un bébé comme les autres par les entrailles d’une femme.

Ce qui perd plusieurs aujourd’hui, c’est le fait de chercher à avoir des grands résultats en peu de temps, amasser beaucoup d’argent en peu de temps, ainsi, ils se retrouvent dans l’occultisme et perdent leurs âmes.

Ce même principe cache un mystère dans le donner, celui que j’essaie d’expliquer dans le mystère d’un verre d’eau froide. Aujourd’hui, lorsque même nous voulons donner à Dieu, savons tous que personne ne voit Dieu, nous Le voyons qu’à travers Ses serviteurs. Car, si vous prenez de l’argent et que vous jetez en l’air, il retombera sur vous. Qu’est ce qui se passe ? Le Seigneur Jésus nous dévoile un grand secret que plusieurs ne saisissent pas.

Plusieurs se disent, je dois préparer une grande offrande pour Dieu. D’autres disent, je n’ai rien à donner à Dieu… Le Seigneur Jésus nous présente une très grande opportunité de ne pas perdre notre récompense.

Qu’est-ce que ce verre d’eau froide ?

  • Le minimum que l’on puisse offrir à un disciple de Jésus-Christ

Le Seigneur Jésus ne nous demande pas d’offrir toute notre fortune à ses disciples. Les disciples du Seigneur sont les personnes à qui la mission a été donné d’enseigner la parole de Dieu à toutes les nations en faisant d’eux aussi des disciples. L’apôtre Paul d’ailleurs était allé loin en disant :
« Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne.
Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.
Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.
Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.
Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foiGalates 6 :6-10

Faire part de tous ses biens à celui qui vous enseigne ! Ce n’est pas un peu trop ça ? Mais, le Seigneur Jésus nous a demandé de nous assurer qu’ils aient le minimum. Chacun de nous doit donc s’assurer que le disciple du Seigneur, même le plus insignifiant, le plus petit ne manque pas d’un verre d’eau. Je ne parle pas ici des escrocs, des loups ravisseurs !

  • Le minimum qu’un disciple a besoin pour survivre

L’Evangile que nous enseignons nous vient d’Israël qui est un pays désertique. Ainsi, les disciples du Seigneur, annonçant la Bonne Nouvelle, étaient exposés à la soif. L’essentiel qu’ils avaient besoin quand ils arrivaient dans une maison, c’était de l’eau. Qu’est ce qui est plus important que l’eau dans une contrée désertique ? Sinon, à cause de la soif, lorsqu’elle devient intense, vous commencerez à voir des mirages devant vous ! Vous verrez des disciples commencer à fabriquer des fausses prophéties, de faux « ainsi dit l’Eternel », des faux enseignements juste dans le but de vous soutirer de l’argent. S’il vous plaît, ne permettez jamais à ceux qui vous enseignent de se perdre à cause de votre ignorance, votre égoïsme, votre insensibilité ou votre désobéissance à la voix du Saint-Esprit de Dieu.
Le Seigneur Jésus Lui-même en avait été victime alors qu’Il avait soif et en plus devant un puits avec la femme samaritaine. Lisons une partie dans Jean 4 :7-10 :
« Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire.
Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres.
La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains.
Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. »
Ce que nous recevons comme récompense, c’est le don de Dieu et c’est toujours supérieur à ce que nous donnons. Le Seigneur Jésus le confirme quand Il dit : « Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Ce que nous recevons du ciel, de spirituel est à jamais supérieur à tout ce que nous pouvons donner de matériel ou en terme d’argent à ceux qui nous enseignent.

  • Le minimum qui peut vous donner accès à la bénédiction attachée au ministère d’un homme de Dieu établit par Dieu pour bénir votre vie

Dieu a placé dans chaque ministère et/ou ministre ou disciple une grâce particulière. Chaque serviteur de Dieu a une grâce en lui qui peut nous être bénéfique d’une manière ou d’une autre. Saviez-vous que le livre des Philippiens était écrit pour accuser réception des dons que l’apôtre avait reçu des bien-aimés. Vous y trouverez une prière qui ne se trouve pas dans d’autres épîtres de Paul. Vous pouvez lire Philippiens 4, à partir du verset 10. De 17 à 19, il dit ceci :
« Ce n’est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte.
J’ai tout reçu, et je suis dans l’abondance; j’ai été comblé de biens, en recevant par Épaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable.
Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. »

Il y a des paroles de bénédictions qui peuvent déverser sur vous la grâce de recevoir la provision de Dieu à tous vos besoins, non pas selon la richesse d’un homme, mais de Dieu Lui-même, en Jésus-Christ.

  • Le minimum qui peut préserver votre récompense

Ce point est le plus important ! N’oublions jamais que le diable n’use pas de force mais des ruses. Qu’est ce qui se passe aujourd’hui ? Les gens sont réticents lorsqu’il s’agit de donner aux serviteurs de Dieu, aux hommes de Dieu. C’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’abus, il y en a encore d’ailleurs et il y en aura toujours ! Mais la question est celle de savoir : dois-je perdre ma récompense ?

Donner aux pauvres, ce n’est pas mauvais, c’est même la religion pure, peut te donner accès à la récompense, cependant, ne la préserve pas.
La dîme : un sujet encore très compliqué vu tout ce qui est écrit dans la Bible à propos d’une part, tout ce qui s’enseigne aujourd’hui ici et là d’une autre. En tout, l’essentiel n’est pas de faire une telle chose ou une autre mais de se laisser conduire par le Saint-Esprit suivant que l’on est convaincu par la parole de Dieu, afin que nous ne péchions pas ; car tout ce qui n’est pas fruit d’une conviction est un péché nous dit la Bible ! Que ceux qui paient la dîme, ne cessent pas de payer leur dîme, que ceux qui donnent aux nécessiteux n’arrêtent pas de faire le bien. Tout ce que nous faisons pour le bien-être des autres nous apporte la bénédiction mais une seule chose préserve ce qui est même supérieur à toutes les bénédictions que nous pouvons recevoir, c’est notre récompense : un verre d’eau froide.

Vous ne savez pas quels sont les efforts que les disciples de Christ fournissent pour nous apporter la nourriture spirituelle que vous ne trouverez jamais dans les meilleurs supers-marchés du monde et que l’on ne pourra jamais acquérir à prix d’argent. Ma mère m’a fait rire ! Depuis le lundi, elle est venue habiter avec nous. Elle pose la question à mon épouse : « Ton mari ne dort-il pas ? » Elle est arrivée juste à la semaine de jeûne et prière pour les malades qui était programmé du 1er au 7 Août. Pourquoi avait-il posé la question? Je suis toujours au salon, je quitte ma chambre au milieu de la nuit pour prier et rédiger les enseignements. Pourquoi suis-je en train de dire ces choses ? Ai-je besoin de votre argent ? Non ! Je veux qu’aucun d’entre nous ne perde sa récompense.

Une chose importante à savoir sur la récompense, c’est qu’elle n’est pas toujours en termes de matériels ou de finances. Elle est toujours supérieure à cela. Elle nous apporte toujours ce qu’aucune somme d’argent, aucun matériel ne pourra nous procurer tel que : la santé divine, la faveur divine, la protection divine, le fruit des entrailles. Qui peut trouver un marché où l’on peut acheter ce que je viens de mentionner ?
Elle peut même être un don spirituel ! Souvenez-vous d’un magicien qui voulait donner de l’argent aux apôtres pour que ces derniers lui imposent la main afin qu’il reçoive aussi le don du Saint-Esprit afin qu’à son tour lorsqu’il impose les mains aux gens, que ces derniers reçoivent le Saint-Esprit : « Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent! » L’histoire entière se trouve dans Actes 8 :14-25.

Un pasteur répète souvent que si vous voyez un serviteur de Dieu, dans une église commencer à ne parler que de l’argent, à créer des rubriques, à faire d’appel des fonds à tout bout de champ, ce que ce dernier manque le minimum. Les bien-aimés de l’église qu’il dirige ne sont pas assez enseignés sur le partage ou du soin qu’ils doivent prendre de leur berger. Je sais que plusieurs n’aiment pas ce genre d’enseignements, mais je n’ai pas de choix. Je ne suis pas ma propre source d’inspirations. C’est l’Esprit Saint qui nous enseigne tous pour notre propre bénéfique. Tout le monde, y compris les serviteurs de Dieu sont interpellés par ce message. L’année dernière une sœur était surprise. Il y a une offrande qu’on devait m’envoyer depuis le Cameroun. J’ai demandé à la sœur qui devait faire le transfert de l’envoyer plutôt à une autre sœur du Cameroun qui était dans le besoin.

Ceux qui sont autour de moi, m’entendent toujours dire que si Dieu me donne la grâce de conduire une église, il n’y aura pas des nécessiteux, elle sera une église à la manière de l’église primitive. Et à chaque fois que je demande de l’argent pour quelque chose de précis, je me discipline de sorte que ce dernier ne soit utilisé pour rien d’autre que dans le but pour lequel la demande a été faite et que cela ne soit pas dépensé sur quelque chose d’autre !

Bientôt, d’ici l’année prochaine, nous implanterons une église pour la gloire et par la grâce de Dieu. Une église à la manière de l’Eglise primitive dans laquelle, il n’y aura pas des « pasteurs stars » mais que tout le monde aura sa place que l’on soit simple frère, diacre, ancien ou ayant un ministère quelconque différent de celui du visionnaire. Nous prions pour cela, priez avec nous.

Ce message m’est adressé, vous est adressé ! Une seule chose peut préserver votre récompense : un verre d’eau froide !

Que le Saint-Esprit de Dieu nous donne de l’intelligence afin que personne d’entre nous ne perde sa récompense. Demain, nous continuons avec notre série du mois : « Et ta guérison germera promptement ! » et cet après-midi ou demain toujours, nous partagerons avec vous le témoignage d’une guérison et d’une délivrance instantanée que Dieu a opéré dans la vie d’une sœur en Italie. Ce mois, c’est l’opportunité pour chacun de recevoir Sa guérison divine ! Que Dieu vous bénisse et passez un excellent dimanche au nom puissant de Jésus.

15 réponses sur « Les mystères d’un verre d’eau froide »

  1. Merci Dieu de miracles pour cet enseignement qui nous rapelle combien il est important de prendre soin de tes serviteurs et de Ton peuple, donne-moi Seigneur je te prie d’être fidèle aux petites choses au nom de Jésus Amen Amen Amen; je crois que le peuple de Dieu a passé un bon dimanche, le mien a été béni et partagé après notre culte par une grande après-midi avec les frères et soeurs de l’église, moment de partages et d’évangélisation dans un parc; que la gloire revienne à Dieu !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s