Le cas de Lazare (suite i)

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire que c’est bien de venir à Lui mais tant que vous ne recevrez pas Ses instructions, vous ne pourrez pas entrer dans Son repos. »

Que faire pour expérimenter l’intervention divine ? C’est la question à laquelle nous répondons dans notre série: « Le Dieu des situations désespérées et des cas impossibles », et nous avons pris comme exemple, le cas de Lazare.  C’est à partir de Son histoire que nous tirons des leçons qui nous permettrons, si nous les mettons en pratique, de pouvoir provoquer et jouir de l’intervention divine dans chacune de nos vies.A ce que jour, nous avons déjà vu que Nous devons :

– avoir une relation personnelle avec le Seigneur Jésus, (Ici, il s’agit de la nouvelle naissance, la conversion, donner sa vie à Jésus, Le recevoir comme Seigneur et Sauveur personnel, Lui ouvrir la porte de son cœur et Le laisser prendre le contrôle de sa vie etc.)
– prier, (entretenir notre relation avec le Seigneur. C’est dans la prière que nous grandissons et celle-ci va toujours de pair avec la parole de Dieu.)
– savoir que Dieu nous aime,
– avoir la connaissance de Dieu, de Sa volonté, de Sa parole (la vérité),
– attendre Son intervention,
– savoir que rien ne peut Lui empêcher d’intervenir dans notre vie ;
– comprendre et adopter le langage de Dieu,

savoir que Dieu veut que plusieurs croient à travers ce qu’Il veut faire pour nous et, neuvièmement aujourd’hui, nous verrons que:

i) Nous ne devons pas nous arrêter au niveau du savoir ou de la connaissance mais nous devons pratiquer la parole de Dieu, les instructions que nous recevons de la part Dieu si nous voulons vivre Son intervention dans notre situation désespérée ou notre cas impossible.

Si vous avez bien remarqué, depuis que nous avons commencé cette série, parmi les points que nous citions pour expérimenter l’intervention de Dieu, « savoir » revient plusieurs fois. Nous devons savoir ceci, nous devons savoir cela ainsi de suite. C’est vrai qu’il est écrit que mon peuple périt parce qu’il lui manque la connaissance. Cependant, toute notre connaissance ne nous servira à rien si nous ne la mettons pas en pratique. Le monde d’aujourd’hui est si rempli de connaissances. Je crois en avoir parlé même dans cet enseignement. Il suffit de voir le nombre de sites internet que nous avons ; c’est à l’infini. Considérons les messages que nous recevons chaque jour. Est-ce que toutes ces connaissances nous sont-elles bénéfiques ? Tout ce que nous savons et que nous ne pratiquons pas ne nous profitera jamais. La connaissance de la parole de Dieu est bonne mais sa pratique est meilleure. C’est dans la pratique que nous vivons la manifestation de la puissance et de la gloire de Dieu. Lorsque le Seigneur Jésus avait lavé les pieds des disciples, Il a sorti quelque chose de très important ; Il dira:

« Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. » Jean 13 :17

Nous pouvons avoir tous les savoirs du monde, mais tant que nous ne les mettrons pas en pratique, nos vies ne changeront pas. Plusieurs suivent les enseignements de Foi, Espérance et Vie, de leurs églises respectives, vont dans les conférences etc. mais leurs vies ne changent pas, ils n’obtiennent aucun témoignage. C’est quoi le problème ? C’est la pratique ! La pratique est le domaine de la foi ! Sans les œuvres, la foi est morte ! Plusieurs ont une foi morte parce qu’ils ne font pas du tout ce que Dieu leur demande de faire.

Lisons la version Semeur de Jean 13 :17, il est écrit :
« Si vous savez ces choses vous êtes heureux à condition de les mettre en pratique. »

Comment se fait-il que nous sommes, nous enfants de Dieu, des malheureux ! En dépit de la toute-puissance de Dieu, de l’œuvre de la croix, de la présence du Saint-Esprit en nous ! Pourquoi ? Parce que nous connaissons beaucoup de choses mais nous ne les mettons pas en pratique. Nous savons qu’il faut prier, nous ne prions pas ! Qu’il faut jeûner, nous le faisons difficilement et rarement ! Il faut parler de Jésus ! Nous ne le faisons pas ! Pourtant nous avons un grand zèle à partager tout ce qu’on nous envoie sur les réseaux sociaux sauf la parole de Dieu ! Nous savons qu’il faut payer la dîme, mais nous débattons et nous ne payons jamais ! Il faut donner les offrandes, aider les orphelins, visiter les veuves…nous ne les pratiquons pas ! Il faut partager avec ceux qui nous enseignent la parole de Dieu de nos biens, mais nous pensons les enrichir et nous appauvrir ! Il faut honorer son père et sa mère ! Nous ne savons même pas où est ce qu’ils vivent et dans quelles conditions ils se trouvent ! Il faut pardonner, mais nos cœurs sont remplis plus que les prisons publiques de nos grandes villes ! Il faut s’aimer les uns les autres, mais quelle haine avons-nous contre les autres ?! Comme conséquence, nous ne pouvons pas jouir de toutes les récompenses attachées à l’obéissance. Dieu ne fait pas tomber les choses du ciel.

Dieu nous répond toujours en nous donnant les instructions. Plusieurs instructions sont dans la parole de Dieu. Mais le problème est que nous ne faisons rien avec ! Le Seigneur Jésus dit :
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. »
Matthieu 11 :28-29

C’est vrai que vous êtes fatigué et chargé à cause de votre situation désespérée, c’est vrai que vous êtes venu à Jésus mais tant que vous prenez pas Son joug et ne recevez pas Ses instructions, vous ne pourrez jamais recevoir le repos qu’Il donne !

Plusieurs personnes savent tellement de choses que lorsque vous leur parlez avant même d’arriver à la fin de votre phrase vous lancent : « Je sais ! » C’est vrai que vous savez mais que faites-vous de ce savoir ? Pourquoi votre situation ne change-t-elle pas ? Pourquoi les choses sont toujours pareilles dans votre vie ?

Voyons ce que nous sommes en train de dire dans Jean 11. Le Seigneur Jésus fait enfin le déplacement et arrive à Béthanie, le village de Lazare et ses sœurs.

Qu’est ce qui se passe ? Lisons les versets 21 à 24 :
« Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.
Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.
Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera.
Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.»

Qu’avez-vous remarqué ? Marie parle comme si elle savait ce qu’elle disait. Après, elle se contredit elle-même. Elle commence par dire: « Je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera ». C’est-à-dire que si le Seigneur Jésus demandait à Dieu que Lazare revienne à la vie cela se réaliserait ?! Cependant, lorsque le Seigneur Jésus lui dit que son frère allait ressusciter, elle répliquera, qu’elle sait, et que cela se fera au dernier jour.

Il y a des choses que nous avons besoin sur la terre pendant que nous y vivons et qui ne seront plus utiles pour nous au ciel. Certaines de ces choses, si nous les possédons pourront nous aider à être une bénédiction pour les autres et influencerons aussi notre éclat au ciel. Les promesses de Dieu ne sont pas toutes pour le dernier jour, pour la semaine prochaine, pour le mois prochain, pour l’année prochaine mais bien pour maintenant. Voilà comment nous reportons de temps en temps nos bénédictions. Au lieu de se dire un jour, dites-vous toujours aujourd’hui ! Voilà pourquoi nous commençons toujours nos enseignements en disant : « Dieu fixe de nouveau un jour…aujourd’hui… » Ceci n’est pas un slogan ! C’est bien tiré de la parole de Dieu ! Lisons cela dans Hébreux 4 :1-7 :
« Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard.
Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent.
Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu’il dit: Je jurai dans ma colère:
Ils n’entreront pas dans mon repos! Il dit cela, quoique ses œuvres eussent été achevées depuis la création du monde.
Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour: Et Dieu se reposa de toutes ses œuvres le septième jour.
Et ici encore: Ils n’entreront pas dans mon repos!
Or, puisqu’il est encore réservé à quelques-uns d’y entrer, et que ceux à qui d’abord la promesse a été faite n’y sont pas entrés à cause de leur désobéissance,
Dieu fixe de nouveau un jour, aujourd’hui, en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut: aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. »

Chaque jour, nous devons chercher à entendre la voix de Dieu et lorsque nous l’entendons, nous ne devons pas endurcir nos cœurs. Car, c’est bien aujourd’hui que Dieu veut intervenir dans nos vies et non pas demain, ni même au dernier jour ! J’avais dit que le domaine de la mise en pratique est celui de la foi. Sans la mise en pratique de la parole de Dieu, toute notre connaissance ne nous servira à rien. Arrêtez donc de dire que vous savez et commencez plutôt à les mettre en pratique pour provoquer l’intervention divine dans votre vie ! Que Dieu bénisse sa Parole.


Nous sommes à 24 jours de notre premièrement activité de Beracah Family Charity. Nous rendons gloire à Dieu pour toutes les personnes qui se mobilisent pour offrir à d’autres enfants qu’ils ne connaissent pas du tout l’opportunité d’avoir des fournitures scolaires ou d’étudier cette rentrée. Vos propres enfants n’en manqueront jamais au nom puissant de Jésus. Voici les photos de nos bien-aimés de la Chine qui font déjà leurs colis. Que Dieu soit béni !

 

3 réponses

  1. Eternel Dieu, merci pour ta parole qui nous donne la vie, béni sois-tu Père pour ton amour et la connaissance que tu as mis en moi, aide-moi à m’en servir pour la gloire de ton nom au nom de Jésus Amen Amen Amen Amen Alléluia !

Laisser un commentaire