Vérités sur la qualité de la terre, son entretien, celui de la semence et de la plante

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire que vous avez votre part de responsabilités si vous voulez jouir de la moisson; Sa part à Lui n’est que de nous donner la semence et de faire croître ce que nous semons. »

Bien-aimé, que la grâce abondante de notre cher tendre Père céleste vous soit accordée et que la communion de Son Esprit Saint soit votre partage au nom puissant de Jésus !
Ce matin, je vais partager avec une bonne nouvelle qui apportera joie et espérance à une personne ! Elle me vient de très loin et confirme que vraiment, Dieu ne parle pas en vain. Il est toujours derrière Sa parole pour pouvoir l’accomplir. Etes-vous découragé ? Déprimez-vous ? Sachez tout simplement que Dieu n’a pas encore fini avec vous ! Tant vous respirez, il y a encore de l’espérance pour vous ! Peu importe votre situation, Dieu avait fait la promesse de vous soutenir jusqu’à votre vieillesse ! Souvenez-vous de notre cri du cœur de ce mois : « Cher tendre Père céleste, Réouvre toute situation désespérée et close de ma vie et que je voie Ta gloire au nom puissant de Jésus. »
Un de nos frères bien-aimés du Canada, je vous signale qu’il est âgé de plus de 60 ans et devait aller en retraite. Pour lui, l’histoire de travailler encore était close. Cependant, Dieu vient de lui ouvrir la porte d’un nouveau travail. Dieu nous confirme tout ce que nous avions commencé à enseigner depuis le début de ce mois. Il est le Dieu qui ne fait point d’acception de personnes. S’Il peut le faire pour une personne si âgée, pourquoi pouvez-vous désespérer à 30, 40, 50 ans ? Je dis un grand merci à Dieu pour ce témoignage qui est encore un grand signe de Sa fidélité envers nous.

Continuons avec la suite de notre série d’enseignement. Dans cette 4ème partie, nous voyons : Les vérités sur la qualité de la terre où mettre la semence, l’entretien du sol et de la semence.
Nous avons mis ensemble la 4ème et la 5ème vérité. Et demain, si Dieu nous fait grâce, nous verrons la 6ème et 7ème vérité directement afin que la semaine prochaine nous voyons encore d’autres enseignements sur comment sortir de nos situations désespérées.

Le sujet des semailles et de la moisson est si crucial que nous ne devons pas le prendre en vain. Notre avenir est grandement lié à notre semence d’aujourd’hui. Ce que nous vivons aujourd’hui n’est que le résultat de ce que nous avions semé hier. Nous ne devons pas l’oublier ! Plusieurs mangent leurs semences, d’autres n’entretiennent ni leur terre ni leurs plantes et se retrouvent dans la pénurie plus tard.

Nous avons repartis les vérités sur la qualité de la terre dans laquelle nous semons, son entretien et celui de la plante dans les responsabilités de l’homme et celles de Dieu :

Les responsabilités de l’homme dans la qualité de la terre

  1. L’homme doit localiser ou s’assurer de semer dans une bonne terre

Pourquoi l’homme doit-il localiser ou s’assurer de semer dans une bonne terre ?

– Parce qu’il existe des méchants lieux dans lesquels l’on ne peut pas semer

Lisons:
« Pourquoi avez-vous fait venir l’assemblée de l’Éternel dans ce désert, pour que nous y mourions, nous et notre bétail?
Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour nous amener dans ce méchant lieu? Ce n’est pas un lieu où l’on puisse semer, et il n’y a ni figuier, ni vigne, ni grenadier, ni d’eau à boire. » Nombre 20 :4-5

Nous devons toujours bien examiner la qualité du lieu dans lequel nous voulons semer pour nous assurer de la moisson. Ce n’est pas en tout lieu que l’on doit jeter notre semence. Pour semer dans une terre désertique, il faut seulement que Dieu puisse vous en donner l’instruction. Sinon, vous allez perdre vos semences. Je donne un exemple concret, il y avait plusieurs veuves en Israël au temps de la famine, mais Dieu n’avait pas envoyé Elie auprès de toutes les veuves. Ce n’est pas parce ce que l’on doit donner aux serviteurs de Dieu, aux orphelins, aux veuves… que l’on doit donner à n’importe lequel ? Même dans le domaine des semailles et de la moisson, nous devons d’être instruits par Dieu.

Parce que le sort de notre semence dépend du lieu dans lequel elle est semée
Lorsque notre semence n’est pas semée sur une bonne terre, elle risque :
d’être foulée aux pieds, et manger par les oiseaux du ciel
de sécher
d’étouffer

Le Seigneur Jésus nous le confirme dans la parabole du semeur:
« Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent.
Une autre partie tomba sur le roc: quand elle fut levée, elle sécha, parce qu’elle n’avait point d’humidité.
Une autre partie tomba au milieu des épines: les épines crûrent avec elle, et l’étouffèrent.
Une autre partie tomba dans la bonne terre: quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix: Que celui qui a des oreilles pour entendre entende! » Luc 8 :5-8

  1. Il doit suivre les instructions de Dieu s’il ne veut pas continuer à labourer et briser son terrain sans voir la moisson.

Je le répète, ce n’est pas parce que c’est un serviteur de Dieu, parce que c’est une œuvre de charité, parce que c’est un orphelin ou un veuve que nous devons semer dans leur vie, nous devons toujours être attentifs à la voix de Dieu.

Lisons et méditons sur ce passage :
« Prêtez l’oreille, et écoutez ma voix! Soyez attentifs, et écoutez ma parole!
Celui qui laboure pour semer laboure-t-il toujours? Ouvre-t-il et brise-t-il toujours son terrain?
N’est-ce pas après en avoir aplani la surface qu’il répand de la nielle et sème du cumin; qu’il met le froment par rangées, l’orge à une place marquée, et l’épeautre sur les bords?
Son Dieu lui a enseigné la marche à suivre, Il lui a donné ses instructions.
On ne foule pas la nielle avec le traîneau, et la roue du chariot ne passe pas sur le cumin; mais on bat la nielle avec le bâton, et le cumin avec la verge.
On bat le blé, mais on ne le bat pas toujours; on y pousse la roue du chariot et les chevaux, mais on ne l’écrase pas.
Cela aussi vient de l’Éternel des armées; Admirable est son conseil, et grande est sa sagesse. » Esaïe 28 :23-29

Pourquoi devons-nous suivre les instructions de Dieu ?

– Les instructions de Dieu sont la marche à suivre.

Si nous ne suivons pas les instructions, nous travaillerons beaucoup mais sans avoir des résultats. Comme nous avons lu dans le passage ci-dessus : « Celui qui laboure pour semer laboure-t-il toujours? Ouvre-t-il et brise-t-il toujours son terrain? »

Plusieurs sèment et sont mêmes fatigués de semer à force de ne rien récolter ! C’est ainsi que le Seigneur Jésus dit à toutes les personnes qui sont fatiguées de ne pas s’arrêter seulement de venir à Lui mais aussi de recevoir Ses instructions. Matthieu 11 :28-29 C’est ici où plusieurs souffrent. Ils sont bien enfants de Dieu, chrétiens nés de nouveau, baptisés du Saint-Esprit avec l’évidence de parler en langues comme on dit mais incapable de saisir les instructions du Seigneur. Ainsi, ils labourent toujours, ils brisent toujours leur terrain sans aucun résultat !

  1. L’homme doit entretenir sol

Comment l’homme entretient-il le sol ?

En creusant tout autour et en y mettant du fumier

Voyons encore quelque chose dans une parabole de notre Seigneur Jésus :

« Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement?
Le vigneron lui répondit: Seigneur, laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier.
Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas. » Luc 13 :7-9

Voyez-vous ? Il ne suffit pas que la plante ou ce que vous avez semé pousse. Il faut que la plante puisse donner du fruit. Sinon, tout le travail ou tout l’investissement sur celle-ci ne sera qu’une perte. Toute notre vie, tout ce que nous faisons sont des semences et nous devons prendre toutes les dispositions afin de ne pas gaspiller et regretter après ! L’entretien du sol nous permet de ne pas perdre toutes les années de travail investies sur notre semence. Il permet que notre terre ne soit pas occupée inutilement par ce que ne produit rien du tout.

  1. L’homme doit entretenir aussi la plante

L’entretien de la plante est très important ! Une plante qui n’est pas bien entretenu peut sécher, peut perdre la qualité même des fruits qu’il donne. Si nous voulons jouir de la moisson, manger le fruit, nous devons soigner notre figuier. Lisons ce passage :
« Celui qui soigne un figuier en mangera le fruit, et celui qui garde son maître sera honoré. » Proverbes 27 :18
Certaines personnes, le terrain est bon, mais le problème, c’est seulement la plante qui doit être soigné. Une plante peut donner le fruit et nous pouvons ne pas en manger. Une plante peut donner un fruit amer, fade mais elle en donne quand même ! C’est quoi le problème ? Le problème n’est plus au niveau du sol mais de la plante qui doit être soignée.

La part de Dieu dans les semailles et la moisson

Je veux parler de deux points importants ici :

  1. Dieu nous donne la semence en nous envoyant la pluie

Dieu nous donne tout. Tout ce que nous avons-nous vient de Dieu.
Lisons ce passage :
« Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation. » Jacques 1 :17

« Car qui est-ce qui te distingue? Qu’as-tu que tu n’aies reçu? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu? » 1 Corinthiens 4 :7

« Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange » Esaïe 55 :10

« Demandez à l’Éternel la pluie, la pluie du printemps! L’Éternel produira des éclairs, et il vous enverra une abondante pluie, Il donnera à chacun de l’herbe dans son champ. » Zacharie 10 :1

  1. Dieu fait croître notre semence

« J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.
Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.
Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. » 1 Corinthiens 3 :6-7

Planter, c’est bien. Arroser, c’est bien. Tout ce que nous avons dit au-dessus comme notre responsabilité est bien mais le dernier mot revient à Dieu. C’est Lui qui fait croître ! Voilà pourquoi le Seigneur Jésus disait que les oiseaux ne sèment ni ne moissonnent mais Dieu prend soin d’eux. Laissez-moi dire quelque chose de très important en passant, ce que plusieurs cherchent la moisson, la bénédiction mais sans pour autant semer. Nous l’avions dit dans l’un des points. Notre semence peut-être petite, mais peut nous apporter une grande moisson. C’est lorsque nous avons semé que nous devons prier que Dieu fasse croître afin que nous jouissons du fruit. Sachons que Dieu est capable de faire pousser une plante en peu de temps.
« L’Éternel Dieu fit croître un ricin, qui s’éleva au-dessus de Jonas, pour donner de l’ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin.
Mais le lendemain, à l’aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha.
Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d’orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu’il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m’est préférable à la vie.
Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t’irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m’irriter jusqu’à la mort.
Et l’Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit. » Jonas 4 :6-10

Clôturons avec ce passage :
« Puis il pria de nouveau, et le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit. » Jacques 5 :18

Lorsque nous avons semé, nous pouvons maintenant prier pour que le ciel nous donne de la pluie et que la terre produise son fruit. Chacun a sa part de responsabilité. Nous avons notre part, et Dieu la sienne.

Que Dieu vous bénisse au nom puissant de Jésus ! Il nous reste 37 jours pour notre première activité de BERACAH FAMILY CharityQue Dieu bénisse tous ceux qui s’y intéressent au nom puissant de Jésus.

3 réponses

  1. Merci Seigneur pour le souffle de vie renouvelé, je te loue Père céleste de ce que Tu m’instruis et me donnes de pouvoir semer; consciente que je dois faire ma part et toi, faire LE RESTE; béni soient ta parole et ton serviteur qui nous l’enseigne par ses publications; Seigneur Toi qui as les paroles de la vie, TU AS AUSSI LE DERNIER MOT ET TU N’AS PAS FINI AVEC MOI. Dieu de l’infini armée de nouveau, encouragée et fortifiée, je remets tout entre tes mains et m’attends à Toi Seul et te supplie de me conduire sur de la terre fertile pour une moisson UTILE au nom puissant de Jésus, que je ne sois pas non plus à occuper une place, situation ou lieu inutilement au nom de Jésus Sois Celui par qui ma semence va grandir pour la gloire de Ton nom Amen Alléluia !

Laisser un commentaire