Commencer sa nouvelle année avec Dieu – 8ème partie

COMMENCER SA NOUVELLE ANNEE AVEC DIEU « Prières et Dimensions » 

 8ème partie : La dimension zéro souffrance

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il est prêt à mettre fin à toute forme de souffrance de ta vie. Qu’Il veut exécuter son jugement sur tous ceux qui te font souffrir. Cette année marquera la fin de cette souffrance qui a durée des années et des années dans ta vie. » Genèse 31 :42

Bien-aimé dans le Seigneur Jésus, que Dieu te comble, te visite, te multiplie Sa paix et que Sa joie éternelle déborde dans ta vie au nom de Jésus. Merci de tout cœur, pour toutes les nouvelles personnes qui s’ajoutent à notre site chaque jour, surtout merci à ceux qui prennent à cœur de partager ces enseignements de la Parole de Dieu, ceux qui sont participent activement avec leurs témoignages, commentaires et prières, et sans oublier ceux qui nous soutiennent de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre.

Une chose que je sais de Dieu, est qu’il n’a jamais dit merci. Dieu ne remercie pas les hommes après qu’ils aient travaillé pour Lui, Dieu n’envoie pas Ses serviteurs en retraite, Dieu récompense !

Ceci me rappelle l’histoire d’un papa qui avait travaillé pour quelqu’un. Ce dernier avait travaillé très dur. A la fin, il va auprès de la personne qui l’avait employé, croyant qu’il allait recevoir quelque chose pour ramener chez lui, à sa grande surprise, on lui dira merci. Le papa très fâché est allé chercher un sac et l’emmena chez le monsieur et lui demanda de mettre ce merci dans son sac afin qu’il aille le manger avec ses enfants.

Bien-aimé dans le Seigneur, Dieu récompense toujours Ses enfants et ne leur dit pas merci. C’est pour cela que je t’invite à servir Dieu, à croire en Lui, à Lui soumettre ta vie, car tout passera mais Lui reste éternellement.

Avant d’entrer dans le sous-thème de notre sujet d’aujourd’hui, lisons cette portion de la Parole de Dieu, dans Hébreux 11 :6, la Bible nous dit ceci :

« Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. »

Dieu est le rémunérateur de ceux qui Le cherchent. Souviens-toi au début, j’avais dit que la prière, c’est rechercher la face de Dieu. Il a dit : « vous me chercherez et vous me trouverez si vous me cherchez de tout votre cœur ». Jérémie 29 :13

Personne ne peut rencontrer Dieu et que sa vie reste la même. Personne ne peut rencontrer Dieu sans que sa vie change radicalement.

Aujourd’hui, nous allons parler de :

La dimension zéro souffrance ?

Gloire à Dieu, mon tendre Père céleste, qui avait exaucé la prière de mon Seigneur Jésus Christ et nous a donné le Saint-Esprit qui est là pour nous enseigner des bonnes choses. Bien-aimé, à chaque fois que j’écris et me relis, je m’étonne de la manière dont le Saint-Esprit peut nous inspirer, car je ne consulte aucun livre, je ne fais pas de copier coller lors de la rédaction. Je me mets devant mon ordinateur et saisis tout ce que Dieu me met à cœur. Par Sa grâce plus d’une personne sont bénies et cela prouve que ce ne sont pas les paroles inspirées d’un homme, mais de l’Esprit du Seigneur.

Si Dieu qui te parle, c’est parce qu’Il veut que ta vie change, que Sa parole devienne chair dans ta vie, c’est-à-dire qu’elle change tes défis et défaites, en triomphes et en victoires, ta stérilité en fécondité, ta tristesse en joie, ton découragement en encouragement, ton manque en abondance, ta confusion en direction, ton tourment en tranquillité, ta peur en foi, ton regret en une deuxième chance, tes chutes en élévation, ta solitude en famille et.

C’est quoi la souffrance ?

Dans notre monde aujourd’hui, la souffrance est l’un des mots les plus employés. Dans mon dictionnaire, la souffrance est définie comme la douleur physique ou morale, état de celui, de celle qui souffre.

Souffrir c’est sentir de la douleur.

La souffrance a été mentionnée pour la toute première fois dans la Bible dans le livre de Genèse 3 :16, après qu’Adam et Eve eurent désobéi à Dieu. Avant cela, la souffrance n’existait pas et ce mot n’a jamais été employé une seule fois.

Lisons le passage :

« Il dit à la femme: J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. »

Les personnes bien positionnées pour nous définir la souffrance sont les femmes, celles qui ont déjà connues les douleurs de l’enfantement. Elles peuvent bien nous décrire la souffrance. A côté d’une personne qui souffre, tu peux ressentir la pitié mais jamais sa douleur.

Je me rappelle du premier accouchement de ma chère épouse. C’était notre première expérience. Heureusement, j’étais là à la maison, en congé et prêt à aider à tout moment. Un bon matin, elle commençait à sentir la douleur. Alors, il fallait souffler : ouf ouf ouf…je ne sais plus si cela atténuait la douleur. Vite, il faut trouver un véhicule. A l’hôpital, on nous dira que c’était une fausse alerte. Cela s’est répété au moins deux fois. Je voyais comment ma chère épouse souffrait. Je me rappelle que j’ai même écrit un enseignement dans ce sens afin de remercier toutes les mamans du monde.

Une parenthèse:

Souvent, il nous arrive de sous-estimer la valeur de nos « femmes » qu’elles soient mères, épouses ou sœurs.
Elles sont des personnes à accorder une haute considération dans le vrai sens du mot.
Elles nous portent pendant neuf mois, certaines avec des complications indescriptibles, elles souffrent pour nous accoucher et certaines perdent leurs vies en essayant de nous mettre au monde (ce ne sera pas ton partage au nom de Jésus).
Et après, elles doivent nous allaiter, prendre soin de nous.

Et lorsque nous devenons grand, mari, nous nous permettons de les frapper, les insulter, les privé, les mater, les maudire, les humilier, les oublier dans leur vieillesse…O que Dieu pardonne!!!
Il y a de ceux qui ne savent même pas où se trouvent leurs mères et dans quelles conditions elles sont pendant qu’ils lisent cet enseignement. Je ferme la parenthèse.

Et finalement, lorsque le jour était arrivé, on a emmené mon épouse dans la salle de travail. C’était ma première fois de voir les douleurs d’enfantement en face. Je sais que c’est ma mère qui m’a mis au monde, mais je ne saurai jamais comment elle avait soufferte. Voilà, un exemple de la souffrance qui a été introduite dans le monde à cause de la désobéissance. S’il t’arrive de souffrir, sache qu’il y a désobéissance ou un problème quelque part.

Peu importe la souffrance que tu traverses maintenant, il y a toujours moyen de s’en sortir. Je ne sais pas combien de temps ta souffrance a durée, juste comme une mère qui enfante oublie du coup sa souffrance, entre dans sa joie de voir son bébé. Sache que ta souffrance aussi prendra fin, que tu porteras aussi porter du fruit, ton bébé, que tu auras ta promotion, que tu seras restauré etc. au  nom puissant de Jésus.

Une femme enceinte qui refuse d’aller dans la salle de travail, non seulement que sa souffrance ne finira pas, mais elle finira et sa propre vie et sa bénédiction, l’enfant qu’elle porte.

Si tu souffres aujourd’hui, sache que tout près de toi, la joie t’attend. Sache seulement ce qu’il faut faire, fais-le, et tu verras ta souffrance être convertie en joie.

Je ne sais pas la cause de ta souffrance, peut être que tu lis cet enseignement dans la souffrance, mais laisse-moi te dire que ton Dieu n’est pas loin de toi.

Dieu voit la souffrance

Une personne qui souffre, qui vit dans souffrance, qu’elle soit morale, physique, cela est toujours visible. Et si nous humains, à notre niveau, nous pouvons voir la souffrance des autres, Dieu aussi est capable de la voir.

Seulement, de fois les hommes se plaisent dans la souffrance des autres. Il y a de ceux qui font souffrir les autres de plusieurs manières, qui sont contents de voir d’autres souffrir. Aussi, l’homme peut voir la souffrance d’un autre mais sans être capable d’y mettre fin. Il est impuissant face à cette souffrance. Mais Dieu, lorsqu’Il voie la souffrance, Il n’est pas à l’aise et surtout s’il s’agit de ses enfants, de ceux qui Le servent.

La souffrance a été mentionnée pour la deuxième fois toujours dans Genèse. Nous allons lire une histoire très importante et verrons comment d’autres personnes souffrent aussi et comment ils ont fait pour s’en sortir.

Voyons la souffrance de quelques personnages bibliques.

  1. La souffrance de Jacob

Genèse 31 : 42, la Bible nous dit ceci :

« Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et hier il a prononcé son jugement. »

Pourquoi Jacob avait-il prononcé ces paroles ? Lisons les passages qui précèdent afin d’y voir plus clair.

Lisons les versets 38-41 :
« Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi; tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les béliers de ton troupeau. Je ne t’ai point rapporté de bêtes déchirées, j’en ai payé le dommage; tu me redemandais ce qu’on me volait de jour et ce qu’on me volait de nuit.
La chaleur me dévorait pendant le jour, et le froid pendant la nuit, et le sommeil fuyait de mes yeux.
Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu as changé dix fois mon salaire. »

Voila une expérience de la souffrance. Jacob décrit sa souffrance auprès de son beau père Laban qu’il servait. A la fin du verset 41, il dit : «tu as changé dix fois mon salaire » c’est-à-dire au lieu qu’il reçoive une promotion, il était tout le temps entrain de recevoir des sanctions, des retenus, des dommages…

Il y a des gens comme cela qui souffrent dans leur travail, quand ils s’attendent à recevoir telle chose, c’est une autre qu’ils reçoivent. Ils ne reçoivent jamais ce qui leur est dû.

Le Dieu qui juge et qui met fin à la souffrance ! Qui est ton Dieu ?

Dieu seul est l’artisan de ton changement. Il ne voit pas seulement la souffrance de Ses enfants mais Il s’empresse à exécuter Son jugement. Et ce qui est bien est que Dieu est le Juste Juge ! Gloire à Dieu pour Jacob, il avait le Dieu de ses pères, le Dieu d’Abraham et d’Isaac.

Relisons le verset 42 :
« Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et hier il a prononcé son jugement. »

  • Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père (sois sûr que Dieu est pour toi. Et n’oublie pas, si Dieu est pour toi, qui sera contre toi ?)
  • Tu m’aurais maintenant renvoyé à vide
  • Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains…
  • …et hier, Il a prononcé son jugement.

Aujourd’hui Dieu va prononcer son jugement contre ce que tu vis maintenant que ce soit dans ton lieu de travail, dans ton business. Il prononcera son jugement en ta faveur au nom de Jésus.

Tu vas jouir de ton travail au nom de Jésus. Que tout plan de l’ennemi de te renvoyer à vide soit détruit au nom de Jésus. Si ta souffrance est dans cette catégorie, je prie au nom de Jésus que Dieu qui voit ta souffrance puisse exécuter son jugement en ta faveur.

Dieu sait chérir Ses enfants. Il ne permet même pas que l’on dise des mauvaises choses à leur égard. Puisque c’est Dieu qui juge, le problème n’est pas toi ou même tes adversaires, mais le problème c’est d’avoir ce Dieu.

Peu importe la force, la puissance, les grands moyens de tes ennemis, de ceux qui te font souffrir, pour toi, sois seulement sûr d’avoir Dieu de ton côté.

Laisse-moi te dire que Dieu nous aime tellement que souvent Il fait de chose en notre faveur sans même que nous le sachions. De fois, sans nous informer, Dieu va s’adresser, Dieu va avertir nos ennemis, ceux qui nous poursuivent afin de leur dire, n’ose même pas faire ce que tu penses  à mon fils, à mon serviteur.

Nous connaissons tous le passage qui dit : « ne touchez pas à mes oints, ne faites pas du mal  à mes prophètes ! » Psaumes 105 :15

Lisons ce que Dieu avait dit à Laban qui poursuivait Jacob sans même que le concerné ne le sache :

« Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban, l’Araméen, et lui dit: Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal! » (le verset 24)

Alors qu’il s’adressait à Jacob, il dira ceci :

« Ma main est assez forte pour vous faire du mal; mais le Dieu de votre père m’a dit hier: Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal! » (le verset 29)

Dieu ne permet même pas qu’on te parle !!!! Parler en bien, c’est quand même « bien » mais Dieu ne le permet même pas de lui parler, pourquoi ? Parce qu’il le faisait souffrir. Dieu se lève contre tous ceux qui font souffrir les autres. Dieu n’avait pas fait les hommes pour qu’ils soient maltraités les uns par les autres.

Note qu’on ne peut pas avoir un Dieu sans pouvoir Le prier, L’invoquer, L’adorer. Jacob avait le Dieu de ses pères et ce Dieu a vu sa souffrance et a exécuté son jugement.

La prière est ce qu’il nous faut pour faire descendre le jugement de Dieu sur nos ennemis. Nous ne devons pas nous soucier face aux défis, aux difficultés, à la souffrance mais nous devons plutôt nous lever dans la prière afin de voir la main de Dieu dans nos vies. Hier, nous avions vu cela dans le livre de Jacques 5 : 13, la première partie dit:

« Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu’il prie. »

Je ne sais pas combien de temps tu souffres. Mais la prière est ce qu’il faut pour mettre fin aux souffrances des longues durées. Jacob avait prié Dieu et sa souffrance de vingt ans avait pris fin par le jugement divin.

Tous les autres dieux font souffrir, seul le Dieu de Jacob met fin aux souffrances de ses enfants. Si tu ne Le connais pas encore, Il s’appelle Jésus-Christ et peut devenir ton Dieu, ton Seigneur et ton Sauveur maintenant même si tu veux mettre fin à cette souffrance de ta vie.

Si tu souffres et pense mettre fin à ta vie, te suicider, sache que le suicide n’est pas la solution pour mettre fin à la souffrance ; d’ailleurs, tu entreras dans la souffrance éternelle en enfer.
C’est Jésus qui est la réponse. Peut être que ta souffrance diffère de celle de Jacob que nous avons prise comme exemple, quoi qu’il en soit, la seule personne capable d’y mettre fin est tout simplement DIEU.

Si tu veux qu’Il t’aide. Tu dois commencer par recevoir Jésus-Christ dans ton cœur comme Seigneur et Sauveur. Tu peux le faire, il y a une prière, une simple prière mais puissante qui t’aidera à recevoir le Dieu qui met fin aux souffrances ! Clique ici.

Si tu as Dieu comme ton Dieu. Lève-toi dans la prière parce que ta situation doit changer, cette souffrance doit finir au nom de Jésus.

Si tu as été béni, s’il te plaît, fais suivre ce message pour bénir une autre personne et Dieu ne cessera jamais de bénir au nom de Jésus. N’hésite pas non plus à nous laisser tes commentaires sur le site. Si tu veux contribuer pour l’avancement de cette œuvre, n’hésite pas à nous contacter et que Dieu te bénisse au nom puissant de Jésus.


N’oublions pas le meilleur cadeau à offrir pour cette nouvelle année, le livre: JE VIS POUR UN BUT.

11 réponses sur « Commencer sa nouvelle année avec Dieu – 8ème partie »

  1. Amen amen amen
    Merci pere celeste pour ta parole je déclare que aujourd’hui marque la fin de toutes mes souffrances au nom de jesus christ!🙏
    Merci pasteur pour toutes les inspirations que le Seigneur te donne et surtout pour ton obeissance a Dieu
    Nous sommes tres benis
    En tout cas je pris le Seigneur que tu ne manque pas ta récompense !

    J'aime

  2. Dieu Tout Puissant et Tout Suffisant, merci pour Ta Parole qui me rassure tous les jours, merci car aujourd’hui est la fin de toutes mes souffrances. Je reçois cette vérité dans mon âme au Nom Puissant de Jésus. Père céleste, je Te prie de continuer à utiliser ton serviteur pasteur Wisdom pour la Gloire de Ton Saint Nom. Merci Jésus pour Le sacrifice fait sur la croix et merci cher Saint Esprit de faire entrer cette Parole au plus profond de moi. C’est dans le Merveilleux Nom de mon Seigneur Jésus, mon Roi, Mon Sauveur et Mon avocat auprès du Père que j’ai ainsi prié. Amen. Amen. Amen !

    Aimé par 1 personne

  3. Amen ! Je suis touché par cette enseignement, je veux croire que Dieu s’adresse à moi, à mon épouse, à ma maman, à qui je vais lui lire si je peux car mon Papa, qui a donné sa vie à Jésus, il l’a fait souffrir, jusqu’à la faire pleurer ! Je sais qu’il souffre d’une psychose et cela devient ingérable, la vie de maman est dirigé par la famille de Papa, un de ses frères en particulier qui est d’une méchanceté comme on ne voit pas de nos jour, capable de tuer, il vient de ruiner son propre fils, il y a quelque mois ! Que Dieu le bénisse et qu’il bénisse ma maman et mon papa, que nous puissions toujours avoir la force de prier et de parcourir les rues de notre ville et village pour guérir les malades et bien plus si nous rencontrons une personnes qui s’ouvrent à Dieu. Nous bénissons Dieu qui a permis qu’une multitude est accepté que l’on prie pour eux et nous avons vu la main de Dieu agir, et nous croyons qu’il en a été pareille pour ce atteint de diabète récurrent et autres ! Je rends grâce à Dieu qu’il est notre espérance, même au travers de l’épreuve nous savons que la solution se trouve dans la confiance en Dieu, en Jésus-Christ et dans la prière ! Nous avons dû quitter Facebook à cause des menaces et de voir des soi-disant Chrétien se comporter dans la violence verbale et physique, menace et autres! Nous les aimons de tout notre coeur et nous prions pour eux aussi, nous leurs avons pardonnés aussi ! René et Florence

    Aimé par 1 personne

  4. Waouh, vraiment qu’elle exhortation.Je déclare que Mon Dieu prononce ce jour son jugement divin ,au sein de mon travail.
    Amen
    Que le Saint Esprit continue de déverser des flots d’eau vive en vous.Que Dieu vous inonde de bénédictions.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s