Tendre Père céleste, laisse-moi encore 2017

Bien-aimé dans le Seigneur, que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence garde ton cœur dans le Seigneur Jésus partout où tu liras cette exhortation. Il ne nous reste plus que 8 jours pour clôturer définitivement 2016 et commencer 2017. Chaque fin d’année nous avons l’habitude de faire l’évaluation de ce que l’année en cours a été pour nous et prenons déjà les bonnes résolutions pour l’année qui va commencer.

Cette saison, nous nous échangeons des cadeaux, et nous nous préparons à fêter. Je me rappelle de mes années passées dans l’hôtellerie comme responsable de la restauration ; nous recevions des chocolats, des cartes de vœux, des vins, des cadeaux de toutes les sortes et surtout les agendas. Tout le monde cherchait à avoir un agenda afin de planifier et de programmer l’année qui va commencer. C’est très rigolo de voir avec quel empressement on remplissait l’agenda les quelques premières semaines de l’année et après, cela devenait une chose difficile.

Suivant les Saintes Ecritures, chaque nouvelle année peut annoncer aussi une nouvelle saison, une nouvelle époque. Les jours, les années ne ressemblent pas du tout. Nous avons toujours droit d’espérer, de nous attendre à vivre les bonnes choses, les bienfaits de Dieu peu importe ce qu’ont été nos années antérieures et même celle qui se termine.

Nous avons connu des pertes, de problèmes de tout genre, de défis non encore relevés pour certains, des combats etc. Je me rappelle ce qu’on homme sage avait dit : « Si tu as perdu une chose, Dieu est la raison pour laquelle tu n’as pas tout perdu. » Comme tu es encore en vie, sache-le bien qu’il y a encore de l’espérance pour toi. Ne maudit pas le jour de ta naissance et ne te verse pas dans beaucoup de discours et de la philosophie, attends-toi tout simplement à Dieu et surtout sois prompte à obéir à Sa voix et à faire tout ce qu’Il t’a demandé, te demande ou te demandera de faire. C’est là le problème de plusieurs d’entre nous : l’obéissance à Dieu. Nous voulons ce que nous voulons, nous tenons à ce que nous voulons, et oublions ce que Dieu veut, Sa volonté pour nous qui subsiste bien avant que le monde ne soit formé, avant notre propre existence.

2016 a été déclarée pour nous comme étant notre année de bénédictions : «Je suis une race bénie de l’Eternel ». Une déclaration de l’année ne se termine pas avec l’année mais elle continue jusqu’à la suite des temps. Chacun d’entre nous devait être ou devenir une source de bénédictions pour les autres. C’est ce que Dieu veut pour plusieurs d’entre nous. Ne regarde pas qu’à ta famille restreinte ou même élargie, mais crois que par toi Dieu peut bénir même ceux qui ne sont pas de ta famille. Cela est possible de différentes manières, par tes prières, par ta disponibilité et par beaucoup d’autres choses. En tout cas, pour cela, je rends grâce à Dieu pour ma vie car plusieurs ont été édifiés de par le monde à travers les enseignements, les exhortations, les prières et les déclarations de foi que nous mettons sur Foi, Espérance et Vie. Ma prière est que nous fassions encore plus l’année prochaine. Il est écrit dans Proverbes 4 :18 :

« Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour. »

Notre éclat doit augmenter jour après jour. Aller de gloire à gloire ne doit pas être un slogan mais un vécu quotidien. Seulement, sachons que Dieu ne compte ni ne voit les choses de la même manière que nous. J’aime donner l’exemple de Joseph, lorsqu’il est allé en prison, pour plusieurs d’entre nous, nous serions désespérés et dirions que Dieu nous a abandonnés, que nous avons rétrogradés ! D’un gérant de la maison et des affaires de l’officier du roi à un prisonnier ? Mais pour Dieu, Joseph avait fait un pas de l’avant vers l’accomplissement de sa destinée. Car c’est de la prison que les portes du palais royal lui été ouvertes.

Les questions que chacun de nous doit se poser :

Ai-je été une source de bénédiction cette année qui se termine ?
Est-ce que si le Seigneur Jésus vient vérifier ma vie, trouvera-t-Il le fruit que je devais porter durant cette année ?
Quelles ont été mes priorités durant l’année qui s’achève ?
Comment ai-je conduit ta vie durant cette année ?

Une parenthèse : « Une de nos sœurs au Mali m’a dit de te dire que l’on ne se moque pas de Dieu. Ce que l’homme sème, c’est ce qu’il moissonnera. C’est d’ailleurs la Bible qui le dit. Elle a été stoppée nette par le résultat positif du VIH. Dieu l’a déjà guérie et bientôt nous allons partager son témoignage. C’est ainsi qu’elle est vite revenue à Dieu. Combien de temps vas-tu continuer à vivre dans les péchés, à demander pardon sans délaisser et toujours y revenir comme si Dieu n’était rien pour toi ? »

Une chose que le Saint-Esprit vient de me dire maintenant sur les péchés est que ces derniers n’engagent pas que Dieu. Les péchés donnent accès au diable d’être actif dans ta vie. Quand je parle du diable, je vois tous le royaume des ténèbres, c’est-à-dire les démons, les sorciers, les magiciens, les occultistes etc. Lorsque tu mènes une vie de péchés, ils deviennent tous actifs dans ta vie. Oui, c’est vrai que Dieu va te pardonner. Mais sais-tu combien du temps cela a pris à satan de détruire tout ce qui était à Job ? En moins d’une journée ! Tout s’est passé en quelques heures. Vivre dans les péchés, c’est s’exposer aux activités sataniques. La porte de ta vie sera ouverte à tout méchant dans les parages. Tu vas sentir l’odeur des péchés et tu vas les attirer. As-tu déjà appris que le diable s’appelait aussi chef de mouches ? Qu’est ce qui attire les mouches ? C’est très dangereux de jouer avec les péchés. C’est possible de mener une vie de sainteté.

As-tu été fidèle avec tes dîmes et tes offrandes ?

« Plusieurs sont bloqués seulement à cause de leur infidélité dans les dîmes, offrandes etc. Tu ne penses plus qu’à toi et tu ne sais pas que pour recevoir il faut donner. En ce qui concerne les finances, il n’y a que le principe du donner qui fonctionne. La prière ne fonctionne pas dans les finances. A moins que l’on soit une personne qui donne sans recevoir là encore il faut bien cerner tous les paramètres pour savoir qu’est ce qui ne va pas.

Parlant des dîmes et offrandes, de la libéralité en général, je me rappelle toujours de ce piège qu’on utilise pour attraper les singes. On fait un trou à la taille de la main d’un singe. Ce dernier peut facilement entrer sa main. Et dedans, on y met un fruit. Qu’est ce qui se passe ? Une fois que le singe y introduit sa main et saisit le fruit, sa main prend du volume et ne pourra plus la faire sortir. Ainsi, il va commencer à débattre là jusqu’à ce que les chasseurs viennent le trouver. La chose à faire c’est de lâcher ce que l’on a en main et elle aura du nouveau la taille qu’il faut pour sortir du piège.

As-tu aidé ne fit-ce qu’une seule personne ?
As-tu intercédé pour une personne ?
As-tu rendu témoignages de bienfaits de Dieu dans ta vie ?

« Lorsque nous ne prenons pas à cœur de rendre grâce à Dieu, nous exposons notre bénédiction à la malédiction. C’est-à-dire que Dieu est capable de maudire Ses bénédictions dans ta vie si tu ne Lui es pas reconnaissant. Ne te réjouis pas d’avoir reçu ce que tu cherchais auprès de Dieu, parce que tout marche bien pour toi maintenant. Dieu te donne juste le temps de revenir vers Lui et de reconnaître Ses bénédictions. Dans Malachie 2 :2, la Bible parle de prendre à cœur de rendre grâce à Dieu.

Rien que dans ma petite expérience du Pasteur du Net, j’ai vu Dieu visiter plusieurs depuis que la grâce nous a été accordée de créer ce site, plusieurs qui souffraient s’agripper à nous pour demander la prière et le conseil, mais une fois qu’ils sont bénis par Dieu, ont la solution à leurs problèmes, tu n’auras plus de leurs nouvelles. Rien n’est plus dangereux que de ne pas retourner rendre les actions de grâces à Dieu. Partage ton témoignage avec l’instrument que Dieu avait utilisé pour te bénir. Ce n’est pas lui qui reçoit la gloire, mais c’est Dieu qui reçoit la gloire. Mais, lui, sa foi sera raffermie à prier encore pour toi. Même si ce que Dieu a fait semble être insignifiant à tes propres yeux, sache qu’il y a plusieurs d’autres qui ne cherchent qu’à vivre ce que tu penses être insignifiant pour toi d’une part et de l’autre, il y a Dieu qui t’attend que tu reviennes rendre les actions de grâces à Son nom.

Si Dieu m’aide, je vais continuer la série de l’enseignement du mois et le clôturer avant la fin de l’année. Sinon, lorsqu’Il le permettra. Mais je vais revenir de temps en temps pour nous encourager, nous exhorter suivant toujours ce que Dieu mettra dans notre cœur pour Son peuple. Je bénis encore le Seigneur pour l’exhortation et l’avertissement sur le VIH-SIDA et les péchés sexuels, car j’ai reçu beaucoup de retour des personnes qui ont été touchées par Dieu. Que Son saint nom soit béni à jamais à perpétuité.

Chacun de nous sait combien il a mené sa vie, ce qu’il a fait de ses 350 et quelques jours de 2016. Nous savons tout ce que nous avions fait comme promesses, que nous avions pris comme résolutions etc. Lisons juste ce passage et nous allons clôturer notre exhortation :

« 1 En ce même temps, quelques personnes qui se trouvaient là racontaient à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices. 2 Il leur répondit: Croyez-vous que ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont souffert de la sorte? 3 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. 4 Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? 5 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. 6 Il dit aussi cette parabole: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva point. 7 Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement? 8 Le vigneron lui répondit: Seigneur, laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier. 9 Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas. » Luc 13 :1-9

Si je suis en vie, ce n’est pas parce que ceux qui sont morts au cours de cette année ont été plus pécheurs ou plus coupables que moi. Si Dieu me garde en vie, c’est parce qu’Il veut que je me repente, que je change de vie, que je produise du fruit. Qu’est-ce que Dieu peut-Il trouver en toi ? Qu’as-tu produis cette année pour Son royaume ? Le Seigneur Jésus ici représenté par le vigneron plaide auprès du Père afin que Dieu nous laisse encore 2017. Que cela ne soit pas comme les autres années où l’on commençait bien mais l’on ne persévérait pas dans le bien. Il suffit d’une distraction pour arrêter de faire le bien, pour se détourner de Dieu. Que nous prenions la décision de nous attacher à Dieu pour l’éternité.

Tu respires, je respire ? Nul de nous deux n’est maître de son souffle. C’est grâce à Dieu que nous respirons, que nous avons le mouvement et l’être. Il y a beaucoup de choses que je dois changer, il y a beaucoup de choses que je dois faire pour mon Dieu, pour l’intérêt de Son royaume. Je n’ai pas d’autres intérêts, je n’ai point d’autres vies. Je n’ai que Son champ. Je prie que Dieu me donne encore 2017. Que je sois un instrument plus puissant entre Ses mains pour le salut de plusieurs au nom puissant de Jésus. Qu’en est-il pour toi ?

Que chacun prenne le temps de réfléchir et que le Saint-Esprit nous aide tous au nom puissant de Jésus.

5 réponses sur « Tendre Père céleste, laisse-moi encore 2017 »

  1. Amen pasteur gloire soit rendu a Dieu pour l’ exhortation je consacre ma vie pour servire Dieu durant toute ma vie et je remercie Dieu pour le souffle de vie qu’ il me donne chaque jours je crois qu’un jours moi aussi je veut partager mon temoignage pour la gloire de Dieu

    Aimé par 1 personne

  2. Amen amen amen!
    que par ce souffle, que Dieu met en moi j’aspire plus que tout a le servir, a le suivre, a être obéissante, a aimer comme jésus christ a aimé, a pardonner et a offrir aux autres tout ce qu’il s’attend de moi car je sais que je peux mieux faire je peux faire plus pour Dieu et avec Dieu

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s