L’Attitude gagnante d’un Chrétien en temps de crise.

Nous bénissons le nom du Seigneur Jésus-Christ de cette opportunité qu’Il nous accorde de partager ensemble cette pensée qu’il nous a inspiré. Nous croyons par la grâce qu’il est en cet instant au milieu de nous, car là où deux ou trois s’assemblent en son nom, il opère des merveilles.

Bienaimés, depuis la création de la terre, l’humanité a subi plusieurs types de crises. Ces dernières répondent à une nomenclature peu exhaustive, notamment des crises monétaires, crises financières, crises sociales, crises alimentaires, crises familiales, crises scientifiques, crises doctrinales, crises politiques, crises environnementales, etc.

Tous ces noms ont été trouvés par l’homme, par soucis d’exprimer l’angoisse et l’incertitude que lui inflige l’inconnue. Mais gloire soit rendue à Dieu qui nous rassure au travers de sa parole, dans le livre de Philippiens 2 :9-11 : « C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.»

Nous comprenons donc par les écritures que tous ces noms ne symbolisent que la frayeur de l’homme, et qu’au nom de Jésus-Christ toutes ces puissances maléfiques derrière ces noms fléchissent et n’ont aucun effet sur nous.

Il est très important de garder en esprit cette vérité, afin de ne pas fléchir au jour de la détresse.

Revenant dans le vif du sujet, la crise peut-être perçue suivant deux angles :

  1. Selon le naturel, c’est le symbole de la crainte humaine, qui ne doit pas être un sujet redoutable pour nous, car dans le livre de Proverbe 3 :25, il est dit : « Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive; Ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint ». Toutes les crises que subit l’homme, il les déverse régulièrement dans les erreurs de jugement, de calculs, de prévisions, de projections, de mauvaise foi, bref l’homme s’explique la crise comme une inconnue à élucider.
  1. Selon le spirituel, le livre de Genèse 3 :17 nous renseigne ceci : « Puis Dieu dit à Adam : Parce que tu as obéi à la parole de ta femme, et que tu as mangé [du fruit] de l’arbre duquel je t’avais commandé, en disant : Tu n’en mangeras point, la terre sera maudite à cause de toi; tu en mangeras [les fruits] en travail, tous les jours de ta vie ».

La bible est claire à ce sujet, en nous présentant l’origine de toute crise comme étant la désobéissance à la voix de Dieu. Ici, Adam introduit la toute première crise alimentaire dans le monde pour avoir suivi indirectement la voix du diable.

Et cette désobéissance spirituelle entraina d’énormes conséquences désastreuses de la vie sur terre, et présentement nous ne pouvons plus jouir de cette autosuffisance alimentaire que par le dur labeur.

Dans le livre d’Hébreux 11 : 3, il est dit ceci : « C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles ».

Nous pouvons en déduire que toute crise que connait l’homme est causée par une désobéissance aux préceptes spirituels venant de la part de Dieu. Ainsi donc, quelque soit le nom que nous pouvons mettre en avant pour nous représenter la situation néfaste que nous traversons, il est clair que c’est par une pure désobéissance à la parole de Dieu.

Nous pouvons l’appeler « sécheresse financière » pour désigner un manque d’argent, qui s’en suit d’une précarité sans précédent. L’une des conséquences de cette sécheresse pourrait être la non scolarisation des enfants. Dieu seul sait comment cela affecte immensément la psychologie d’un parent. Mais bien avant que cela n’arrive, en examinant de très près, la personne qui subit cette sécheresse financière n’aurait peut-être pas obéi à un appel du Seigneur, qui peut se matérialiser dans le paiement de sa dîme, dans les aumônes, dans les offrandes, dans les bonnes œuvres.

Un autre cas de crise serait ce qui est arrivé à Job dans la bible, qui a subi un test de la part de Dieu. Mais ce n’est pas tous les jours que cela nous arrive, et tout le monde n’est pas Job.

Si c’est le cas, gloire soit rendu à Dieu car l’issue de cette crise est une grande bénédiction.

Bienaimés, toute crise est d’abord spirituelle avant d’être physique et nous devons traiter cela en esprit. Pour le cas d’espèce, nous pouvons constater les effets immédiats sur notre environnement et donc les solutions que nous sommes censés appliquer doivent avoir un impact direct sur le monde dans lequel nous vivons.

C’est ainsi que dans la parole de Dieu, nous trouvons un remède efficace : La foi !

Dans 1 Jean 5 :1-5, il est dit ceci : « Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui. Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? »

Notre victoire sur toute crise, c’est notre foi en Jésus-Christ.

Car dans Hébreux 11 :1 il est dit : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas ».

Donc nous comprenons que ce n’est que par l’application de la foi que nous pouvons résoudre toute crise spirituelle, qui s’en suivra d’une résolution des dégâts collatéraux dans le monde physique.

Et que dire de la foi ?

De façon basique, la foi c’est croire en la parole de Dieu qui est le symbole Jésus-Christ (cfr Jean 1 :1-18).

Au-delà de la croyance en la parole, c’est aussi la pratiquer. Car dans Jacques 2 :26 il est dit : « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte ».

En définitive, l’attitude gagnante que doit avoir un chrétien en temps de crise est celle de la foi !

Il faut donc croire avec certitude en la parole de Dieu, la pratiquer afin que ce qui a été comme source de crise spirituelle puisse être résolu.

L’Éternel, sachant que Josué serviteur de Moïse connaissait une crise de la personnalité, lui a suggéré ceci dans Josué 1 :7-9 : « Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras ».

La fortification physique de Josué dépendait grandement de sa confiance qu’il mettrait en Dieu au travers des commandements que Moïse lui a laissé. Le succès de Josué face à cette crise ne dépendait que de la foi qu’il accordait en la parole de Dieu.

Ce n’est qu’après avoir cru en la parole que dans le verset 11 du même chapitre, que Josué eut le courage de dire au peuple « Parcourez le camp, et voici ce que vous commanderez au peuple: Préparez-vous des provisions, car dans trois jours vous passerez ce Jourdain pour aller conquérir le pays dont l’Éternel, votre Dieu, vous donne la possession».

Bienaimés, sans la foi vous ne pourrez surmonter cette crise que vous traversez.

Nul n’est besoin d’en savoir plus, car nous avons établi ci-haut que cela serait lié à une certaine désobéissance à la voix de Dieu.

Si tel est votre cas, je vous prie de faire cette prière ensemble avec moi et tout juste après de marquer un pas dans la foi en sa parole, et d’obéir à ce qu’il vous a commandé.

Prions :

« Père Céleste au nom de Jésus-Christ,  Merci une fois de plus de m’avoir accordé cette opportunité de comprendre que j’ai désobéi à une des demandes que tu m’as faite concernant …(ici veuillez citer l’objet de votre désobéissance à la voix de Dieu).

Pardonne-moi cette erreur Père éternel, et accorde-moi encore la grâce de suivre ta voix et de t’obéir sans broncher.

Merci pour le sang de Jésus-Christ qui me purifie de tout péché, y compris de cette crise qui me met dans cette situation. Je crois que je suis pardonné et qu’une nouvelle page vient d’être ouverte afin que je puisse manifester ta gloire.

Dans le nom puissant et précieux de Jésus-Christ,

Amen ! » 

Voilà, Dieu a exhaussé notre prière parce qu’il a dit dans sa parole que tout ce que nous lui demandons en priant au nom de Jésus-Christ, croyons que nous l’avons reçu.

J’espère que cet article vous a édifié et que vous restez toujours branchés à nos enseignements.

Que le Seigneur vous bénisse!

3 réponses sur « L’Attitude gagnante d’un Chrétien en temps de crise. »

  1. Ô Dieu tt puissant, merci encore de me permettre de me rapprocher de Toi et, de pardonner toutes mes désobéissances à Ta voix. Sois béni car lorsque l’on confesse nos transgressions tu nous pardonnes et nous donnes toujours une issue solide. Comment ne pas te louer et te remercier pour tt ce que tu fais pour moi et ts tes enfants? sois béni, élevé, exalté, loué, MAGNIFIE Ô Dieu de miséricorde et de compassion, donne-moi d’avoir la foi d’Abraham pour tenir dans ces moments de difficultés diverses au nom de Jésus Alléluia, Amen !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s