Tes responsabilités en Jésus-Christ

Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’il ne suffit pas que de croire en Jésus pour que tout change en toi, ce n’est que le commencement d’un long voyage.»

Bien-aimé, que tous les bénéfices de la rédemption soient ton partage ce beau jour au nom puissant de Jésus. Durant ce mois de Décembre, nous savons que Dieu couronne l’année de Ses biens, et nous, nous ne voulons pas louper de toutes les bonnes choses, toutes les bénédictions que Dieu avait préparées pour nous pour chaque jour de ce mois. Que nous entrions en 2017 avec une grande longueur d’avance et non pas en trainant les pieds car Celui qui s’appelle le Maître des temps et des circonstances est notre tendre Père céleste, Celui qui s’appelle l’Ancien des jours, c’est-à-dire qui existait même avant le diable et tous tes ennemis n’existe est notre tendre Père céleste, Celui qui est le juge de toute la terre, pas le juge de votre ville ni même la CPI est notre tendre Père céleste, Celui qui incline même les cœurs du roi comme un courant partout où Il veut, c’est Lui là notre Père, Celui qui a créé les cieux et la terre, c’est Lui notre Dieu et notre Père céleste ! Si tu connais un Dieu qui a créé un ciel et une terre quelque part, s’il te plaît, vient nous le dire ! Il n’y a que notre Dieu qui est le Créateur ! C’est-à-dire que lorsque nous devenons enfants de Dieu, nous devenons des personnes privilégiées, des héritiers de Dieu et des cohéritiers de Christ Jésus notre Seigneur et Sauveur. Cependant, nous devons savoir comment les choses marchent afin de ne pas passer à côté de l’essentiel et être malheureux bien qu’en Jésus-Christ.

Plusieurs personnes pensent que lorsqu’elles reçoivent le Seigneur Jésus tout change automatiquement dans leurs vies. Qu’est ce qui se passe en vérité ? La Bible nous parle de la nouvelle naissance. Celui qui donne sa vie à Jésus naît de nouveau. En d’autres termes, c’est un bébé spirituel ou un enfant nouveau-né. En tant que bébé spirituel, tu dois grandir. Lorsque nous recevons le Seigneur Jésus, la suite n’est pas seulement aller à l’église, prier, ou que sais-je d’autres, mais peu importe ce que nous ferons après, le plus important dans tout cela est que nous puissions grandir.

Dans cette partie de notre série, par la grâce de Dieu, nous allons chercher à voir :

Que devons-nous faire après que nous ayons reçu le Seigneur Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel?

Comme je l’ai dit tout en haut, donner sa vie à Jésus n’est que le commencement d’un très long voyage. Il y a des choses que nous devons savoir qui nous aideront à avancer et à bien effectuer ce long voyage ; des choses qui vont nous aider à ne pas nous arrêter en cours de route, à ne pas faire naufrage de notre foi, à ne pas rétrograder, à ne pas commencer par l’Esprit et finir dans la chair, à ne pas renier le Seigneur, à ne pas trahir le Seigneur, à ne pas perdre notre premier amour pour Dieu, à persévérer jusqu’à la fin, à combattre le bon combat de la foi, à vaincre et à recevoir le couronne de gloire que le Seigneur Jésus a réservée pour tout celui qui vaincra. Nous voyons donc ici, que nous avons une grande responsabilité pour notre éternité. Le Seigneur Jésus est venu nous montrer le chemin de retour au Père, Il est venu nous réconcilier avec le Père, mais à nous de marcher sur ce Chemin qu’Il est pour nous. Cela est écrit dans Jean 14 :6 :

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

Je dis toujours, s’il y a un chemin qu’il faut suivre, c’est Jésus ; s’il y a une vérité qu’il faut connaître, c’est Jésus ; s’il y a une vie qu’il faut vivre, c’est Jésus.

Suivant l’inspiration du Saint-Esprit, nous apprendrons des choses qui feront que nous ne puissions pas vivre comme tout le monde, que nous ne puissions pas suivre le train de ce monde, que nous puissions aimer notre Seigneur Jésus et nous attacher à Lui. Nous devons être conscient chaque jour qu’il y a des choses que nous devons nous-mêmes faire pour notre salut. C’est-à-dire qu’à part l’œuvre de la croix, nous avons encore d’autres responsabilités qui ne dépendent pas de Dieu mais plutôt de nous-mêmes, de chacun d’entre nous.

Pour aujourd’hui, nous allons commencer par :

La croissance spirituelle

Naître de nouveau est différent de naître dans ce monde. Un bébé qui vient de naître, il n’a aucun choix sur ce qu’il doit manger, ce sont ses parents qu’il lui donne tout. Il n’est pas conscient du tout. Cependant, un bébé spirituel lui a un choix et peut refuser de manger une nourriture qu’il trouve ne pas être bonne. Suivant que le Saint-Esprit va nous instruire, nous parlerons aussi du temps de la fin dans laquelle nous vivons afin de nous avertir de ne pas faire de choses par aventure, par complaisance, ni même par habitude. Parce que chaque jour si nous ne nous approchons pas de la vie, de Dieu, nous sommes en train de nous éloigner de la vie, de Dieu, c’est-à-dire que nous nous rapprochons de la mort, de l’enfer.

Il est écrit dans 1 Pierre 2 :1-3 :

« Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute médisance, désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon. »

Le salut n’est pas quelque chose de statique, mais quelque chose de dynamique, quelque chose qui évolue. Je dirai qu’il y a plusieurs dimensions du salut. Dans le passage que nous venons de lire, l’apôtre Pierre s’adresse aux personnes qui sont déjà sauvées, qui ont déjà obtenues le salut, cependant, il leur dit de désirer le lait spirituel et pur, afin que par lui nous puissions croître pour le salut. J’illustre cela comme une grande maison. La nouvelle naissance, comme nous avons eu hier, tu as pris la décision de croire au Seigneur Jésus, de Lui donner ta vie ; en ce stade, c’est juste comme l’entrée d’une parcelle, ou le hall d’un hôtel que j’appelle celui salut. Tu es à l’entrée et devant toi il y a des maisons, dans chaque maison, il y a des pièces, des allées, des couloirs etc. Si tu t’arrêtes à l’entrée, tu ne verras ni tu ne jouiras de ce qui se trouve dans la maison et dans d’autres pièces. Il y a ce que la Bible appelle une obéissance complète. Cela est écrit dans 2 Corinthiens 10 :6 :

« Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète. »

Tout ce que nous recevrons de la part de Dieu dans notre marche avec le Seigneur Jésus dépendre de la qualité, la quantité de notre obéissance à suivre la voix du Saint-Esprit. Les enfants de Dieu ne reçoivent pas certaines choses de la part de Dieu parce qu’ils n’ont pas encore obéi à ce qu’il faut faire pour recevoir la chose en question. D’autres sont victimes de l’ennemi et non pas victorieux dans certains domaines de leurs vies, tout simplement parce qu’ils n’obéissent pas totalement à Dieu. Cette obéissance complète vient donc avec notre croissance spirituelle. Comme Pierre l’a dit : afin que par lui vous croissiez pour le salut. C’est-à-dire que la croissance nous sauve, cette croissance n’est possible que l’obéissance à la parole de Dieu, à la nourriture que nous mangeons, soit le lait pour le bébé ou la nourriture solide pour les hommes déjà faits, tout dépend de notre âge dans le Seigneur. Ici, je ne parle de l’âge que l’on a passé depuis que l’on a donné sa vie à Jésus, comme certains disent, j’ai 15 ans dans le Seigneur, mais cela ne se reflète pas dans sa vie de tous les jours, dans son influence dans le royaume de Dieu, dans l’œuvre de Dieu, dans son impact dans le monde. Tant que nous ne croissons pas, notre salut peut être limité. Notre croissance détermine le salut que nous allons recevoir de la part de Dieu. Lorsque je parle du salut ici, c’est tout ce que nous pouvons obtenir dans le rédemption dans notre Seigneur Jésus, c’est tout ce que le Seigneur Jésus nous a donné par Sa mort sur la croix, c’est-à-dire, la vie éternelle, le pardon des péchés, la justification, la guérison, la santé, la délivrance, le pouvoir sur satan et sur les forces de l’ennemi et toutes les bonnes choses que nous ne pourrons jamais avoir par nous-mêmes. Maintenant, notre croissance qui est fonction de notre obéissance détermine ce que nous allons recevoir facilement comme salut en terme « guérison, faveur, victoire, délivrance, paix, joie… ». Tu peux voir quelqu’un qui connait Dieu, mais qui souffre d’un problème spirituel ou dans un domaine quelconque de sa vie. Cette souffrance est un « salut » qu’il a besoin de recevoir de la part de Dieu par sa croissance. C’est-à-dire qu’il doit développer la foi dans ce domaine-là par la parole de Dieu afin de triompher ! Pour ceux qui me lisent, savent que l’une de nos définitions de la foi est tout simplement l’obéissance ! Vivre dans la foi, c’est vivre dans l’obéissance à Dieu ! Les choses qui nous manquent ou qui troublent notre vie chrétienne ont à faire avec des domaines auxquels nous avons besoin de connaissance et d’obéissance. C’est ce qui justifie le passage d’Osée 4 :6 :

« Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants. »

Une connaissance de plus peut nous épargner d’une destruction quelconque ! Notons ici, la connaissance ne doit pas se limiter qu’à la connaissance mais doit aller à la pratique. Une connaissance que nous ne pratiquons pas n’est pas différente de l’ignorance que nous avons et qui nous détruit. Souvenons-nous de ce passage que nous avons lu dans Jacques 4 :17 :

« Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché. »

Une connaissance de la parole de Dieu, de ce que Dieu te demande de faire que tu ne fais pas est un péché. Et nous savons tous que le salaire du péché, c’est la mort ! C’est la destruction de l’ignorance ! Le péché de la désobéissance ! Le rejet de la connaissance !

Encore besoin de lait ou d’une nourriture solide ?

Cette partie de l’enseignement s’adresse à tout enfant de Dieu en général, y compris les fils de Dieu, peu importe leur âge. Certaines personnes pensent qu’à cause de leur titre ou positionnement spirituel au sein d’une communauté, elles n’ont plus besoin d’être enseignées. Même un pasteur lui-même a aussi besoin d’être nourri, d’être béni par un autre homme que Dieu. Le fait d’être pasteur, apôtre ou que sais-je, ne fait pas de nous des supers-chrétiens ! Personne ne détient le monopole de la connaissance. C’est le Saint-Esprit qui est l’Enseignant par excellence et peut se choisir qui Il veut pour nous enseigner. Voilà pourquoi Job 33 :14 :

« Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. » La suite par des rêves et des visions mais tout est dans le but de nous avertir et de nous préserver de la destruction.

Répondons à notre question afin de clôturer cette partie : As-tu encore besoin de lait ou de la nourriture solide ?

Lisons la parole de Dieu:

« Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. »Hébreux 5 :12-14

Ici, on ne parle même pas de la prière, mais l’on parle de la parole de justice. Qu’est ce qui fait grandir un enfant de Dieu ? C’est la parole de Dieu. Suivant ce passage, plusieurs d’entre nous devraient déjà des maîtres, ceux qui enseignent aux autres la parole de Dieu mais comme ils n’ont pas évolués, ils ont encore besoin que l’on leur donne du lait parce qu’ils sont toujours enfants. Lorsque tu peux pécher consciemment et te dire que Dieu va te pardonner, ou encore que je pèche seulement une fois, ou encore tu te dis que tout le monde le fait et toi aussi tu peux le faire ou encore tu te dis que la chair est faible, tu es encore un enfant et tu dois chercher à grandir.

Le passage que nous venons de lire est clair, nous devons chacun d’entre nous devenir des hommes faits. C’est-à-dire croître, grandir !

La preuve d’être encore enfant, c’est le manque d’expérience de la parole de justice. Tu comprendras pourquoi plusieurs zappent la parole de Dieu, plusieurs pensent prendre le raccourci de la prière. Prier n’est pas mauvais, mais prier sans la connaissance de la parole de Dieu fera que nous puissions mal prier et par conséquent nous ne puissions pas être exaucés. Plusieurs ne reçoivent pas la réponse à leurs prières, tout simplement parce qu’ils prient mal. Jacques 4 :3 nous le dit :

« Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. »

Que demandes-tu à Dieu ? Pour quelle raison veux-tu que Dieu te visite, que Dieu te donne tout ce que tu lui demandes ? Est-ce que Dieu se retrouve-t-Il dans tes projets ? Paies-tu ta dîme ? Donnes-tu tes offrandes ? Plusieurs personnes essaient de justifier leur refus de donner à Dieu en disant que je vais donner aux pauvres. Si Dieu me le permet, je vais écrire une exhortation là-dessus ! C’est tout simplement une manière de camoufler sa désobéissance et son refus de donner à Dieu.

Hier, tout ce que je demandais, tout ce que j’avais comme attente, c’était pour que je renouvelle mon abonnement de l’internet. Pourquoi ? Non pas pour aller regarder les clips sur internet, non pas pour aller regarder les vidéos de la pornographie, non pas pour aller tchatcher avec les femmes d’autrui ou tout simplement surfer sur internet mais pour publier les enseignements de la parole de Dieu, pour être disponible avec des enfants de Dieu qui ont besoin de prières. Gloire à Dieu, avant la fin des après-midis, le Seigneur pourvut et j’ai eu de quoi renouveler l’abonnement !

Avant-hier, je priais avec une jeune dame au Bénin. Celle-ci était angoissée à cause de la vie qu’elle menait et en plus de cela son enfant en France était arrêté, en prison, en garde à vue comme on dit. La fille était dans la détresse vu que son fils était loin de lui. Mais elle avait besoin d’un homme de Dieu disponible à qui elle pouvait parler pour l’orientation et la prière. Parce que tu sais, lorsque tu es dans un problème, tu vas commencer à penser à ton passé et croire que tout ce qui arrive même aux autres est toujours de ta faute. Tu commences à faire même des liens qui n’existent pas avec ton problème. C’était le Mardi 6 Décembre qu’elle m’a contacté, elle m’envoyé un audio pour m’expliquer son problème. Lorsque j’ai parlé avec elle, vu l’urgence et la délicatesse de son problème, le Saint-Esprit m’a dit de prier avec elle. Nous avons commencé à prier et à la fin, l’Esprit Saint l’avait touchée, et je lui ai dit que lorsque j’arrêterai de prier, toi, tu vas continuer à prier. Quand j’ai arrêté, cette jeune femme éclatait en prière rependant son âme devant son Dieu, une prière très forte. Et hier, vers 16h56, elle m’envoya ce message :

« Bonsoir papa ! Juste pour vous dire que mon fils est rentré à la maison. Merci infiniment papa et que Dieu vous bénisse d’avantage. »

Bien-aimé, supposons que je n’étais pas en ligne ? Quel allait être le sort de cette jeune femme ? Parlons de prières audio que nous envoyons. Une sœur qui vit en Suisse m’a envoyé un message avant-hier je pense. Elle m’a dit qu’elle avait fait ces prières pendant 6 semaines et fut un songe dans lequel elle sortait de sa prison.

Ceci pour insister sur la question que je t’ai posé : « Est-ce que Dieu fait-Il partie de tes projets ? » Penses-tu à l’expansion du royaume de Dieu ? Penses-tu au salut des âmes ? Ou tu ne penses qu’à toi-même ? Tu ne pries que pour toi-même ! Tu ne demandes que pour toi-même ?

J’avais parlé d’une émission que je vais bientôt commencer, de toutes les personnes qui lisent les enseignements, une seule personne s’est intéressée et m’a posé des questions là-dessus. Tu n’as aucun intérêt pour les choses de Dieu et tu veux que Dieu ait un intérêt pour toi ?

L’année qui commence, nous devons être une bénédiction encore pour plus du monde. Cela nous demandera plus des moyens. Je désire que tout celui qui est connecté à Foi, Espérance et Vie se manifeste et s’implique. Que les âmes soient sauvées ! Que la Bonne Nouvelle atteigne les extrémités de la terre !

Je rends grâce à Dieu pour ceux qui comprennent ces petites choses. Plusieurs d’entre ces personnes se verront être comblées de biens, de bonnes choses qu’elles n’auront même pas demandées à Dieu. A cause de leur cœur pour Dieu, Dieu se manifestera à l’improviste dans leurs vies et elles manqueront de mots pour glorifier Dieu. Leurs larmes de douleurs se changeront en celles de joie ! Ne reste pas derrière ton écran en te contentant de lire les prières, fais partie de Foi, Espérance et Vie, investis dans cette œuvre qui bénit plusieurs, contribue au salut et à l’édification des âmes.

Suivant le passage d’Hébreux que nous venons de lire, ceux qui connaissent et pratiquent ces choses sont des hommes faits. Comment leur reconnait-on ? Ils ont le jugement exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. Ce que je nous dis demande du discernement et je prie que Dieu nous le donne.

Retenons donc, que pour grandir, pour croître spirituellement, cela est de notre responsabilité, ta responsabilité et la mienne.

Que Dieu bénisse Sa parole et à bientôt. Si cette partie t’a béni, n’hésite pas à la partager avec tes contacts afin de les bénir aussi. Le site Foi, Espérance et Vie a besoin de ton apport pour faire mieux et bénir encore plus de gens à travers le monde. Fais partie de cette vision et que Dieu te bénisse abondamment au nom puissant de Jésus.


Que le livre JE VIS POUR UN BUT ne manque pas dans le paquet des cadeaux que tu offriras en cette fin d’année. Faites ta commande ICI.

3 réponses

  1. Alléluia Amen, merci Père céleste pour cet enseignement qui me conforte dans le fait que Tu es Dieu et, qu’il n’y en a pas d’autre comme Toi. dieu de tt accomplissement, permet ns de toujours chercher à grandir et à faire avancer Ton oeuvre pour le salut de tt un chacun. Sois béni, élevé, glorifié et loué au nom de Jésus Amen, Amen, Amen, Hosana ! Car Ta parole est LA VERITE

Laisser un commentaire