« A la recherche de la face de Dieu!»

Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que si tu te disposes à Le chercher en publiant un jeûne, non pas seulement qui se laissera trouver, mais Il se hâtera de se lever en Ta faveur. »

Bien-aimé(e), bonjour !

J’étais béni ce matin d’écouter les audio de la 2ème et la 3ème partie de notre cette série d’enseignement « JE PASSE LA MAIN A DIEU ! ». Que la parole de Dieu est merveilleuse ! Que Dieu bénisse notre bien-aimée sœur du net pour ces merveilleuses lectures et que Dieu se souvienne d’elle pour tout son temps qu’elle dispose pour faire ce travail qui n’est pas facile. Bientôt les audio d’une de nos sœurs aussi seront disponibles en ligne pour notre édification. Elles sont toutes en France et la France reste le pays qui le plus de visite sur le site. Donc, si tu vis en France, prépare-toi déjà à recevoir la première CEPA (Conférence d’Enseignement, de Prière et d’Adoration) organisée par le site Foi, Espérance et Vie en 2017. Gloire à Dieu pour toutes les merveilleuses personnes qui se joignent à nous pour faire avancer l’œuvre de Dieu. En cette nouvelle année pour notre site, l’un des objectifs est d’enregistrer les audio de tous les enseignements écrits et déjà disponible sur le site depuis Novembre 2014. Dès que nous aurons du matériel approprié, nous allons procéder ensuite aux enregistrements vidéos toujours dans le but d’édifier le peuple de Dieu et d’atteindre les âmes perdues.  Que tu aimes la lecture, les audio et les vidéos, tout sera désormais sur le site afin que chacun se retrouve et soit béni de Dieu.

Dans cette partie nous verrons les dispositions prises par Josaphat pour pouvoir chercher la face de Dieu. Nous allons une longue lecture et allons méditer là-dessus. Nous sommes toujours dans 2 Chroniques 20 :3-13 :

« 3 Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda. 4 Juda s’assembla pour invoquer l’Éternel, et l’on vint de toutes les villes de Juda pour chercher l’Éternel. 5 Josaphat se présenta au milieu de l’assemblée de Juda et de Jérusalem, dans la maison de l’Éternel, devant le nouveau parvis. 6 Et il dit: Éternel, Dieu de nos pères, n’es-tu pas Dieu dans les cieux, et n’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations? N’est-ce pas toi qui as en main la force et la puissance, et à qui nul ne peut résister? 7 N’est-ce pas toi, ô notre Dieu, qui as chassé les habitants de ce pays devant ton peuple d’Israël, et qui l’as donné pour toujours à la postérité d’Abraham qui t’aimait? 8 Ils l’ont habité, et ils t’y ont bâti un sanctuaire pour ton nom, en disant: 9 S’il nous survient quelque calamité, l’épée, le jugement, la peste ou la famine, nous nous présenterons devant cette maison et devant toi, car ton nom est dans cette maison, nous crierons à toi du sein de notre détresse, et tu exauceras et tu sauveras! 10 Maintenant voici, les fils d’Ammon et de Moab et ceux de la montagne de Séir, chez lesquels tu n’as pas permis à Israël d’entrer quand il venait du pays d’Égypte, car il s’est détourné d’eux et ne les a pas détruits, 11 les voici qui nous récompensent en venant nous chasser de ton héritage, dont tu nous as mis en possession. 12 O notre Dieu, n’exerceras-tu pas tes jugements sur eux? Car nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s’avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi. 13 Tout Juda se tenait debout devant l’Éternel, avec leurs petits enfants, leurs femmes et leurs fils. »

La publication d’un jeûne
Dans des situations critiques comme celle de Josaphat où toute la nation était en danger, l’une des choses à faire dans la recherche de la face de Dieu est de publier un jeûne. Aussi, laisse-moi te dire en passant que tu ne dois pas te sous-estimer. Une nation commence toujours par une personne, une famille, un clan, une tribu etc. La nation d’Israël dont nous parlons n’avait commencé que par une personne, Jacob. Aujourd’hui tu te vois seul, mais en toi, il y a toute une famille, toute une nation. Raison pour laquelle j’ai dit, il ne faut pas te sous-estimer. Considère que tu es une source de bénédiction et que si tu es vaincu par l’ennemi, toutes les personnes dont les destinées sont connectées à toi seront aussi toutes vaincues ! N’hésites donc pas de temps en temps, en face de situations difficiles de publier un jeûne. Tu peux le faire seul. Si tu es marié(e) avec ton partenaire. Si tu as déjà une famille et une maison, pourquoi pas se lever tous ensemble pour publier un jeûne et rechercher la face de Dieu ? Car nos vies sont en danger ! Si nous ne nous privons pas de certaines choses pendant un temps pour chercher la face de Dieu, nous risquons de nous en priver pour du bon car l’ennemi va nous dévorer si nous n’arrivons pas à ranger Dieu à nos côtés, au côté de nos armées, de nos familles etc.

C’est quoi le jeûne ?
Le jeûne est l’abstention de nourriture ou d’autre chose afin de se disposer à chercher la face de Dieu. Lorsque nous jeûnons, nous nous humilions devant Dieu à cause du péché ou toute autre situation difficile pour L’invoquer afin qu’Il intervienne et nous délivre. Je ne veux pas ici faire allusion à ce jeûne qui n’est qu’une forme de piété sans valeur spirituelle. Il y a le modèle du vrai jeune que Dieu nous donne dans le livre d’Esaïe 58. Le jeûne, lorsque nous le faisons convenablement, produit beaucoup dans notre vie. Le jeûne nous aide à assujettir notre corps, à l’abaisser et à élever notre esprit. Le jeûne aiguise notre esprit, le rend plus sensible et le dispose à entendre la voix de Dieu. Une personne qui jeûne aura toute sa pensée tournée vers Dieu. Elle ne sera pas distraite par la nourriture, la boisson ou par quoi que ce soit. Elle est concentrée à voir la main de Dieu dans sa vie, dans la situation qu’elle est en train de traverser.

Ne prends pas l’air triste quand tu jeûnes !
Le Seigneur Jésus nous recommande lorsque nous jeûnons de ne pas donner l’apparence d’une personne triste. Lisons cela :

 « 16 Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. 17 Mais quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, 18 afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » Matthieu 6 :16 :18

Dans le processus de la recherche de la face de Dieu, le jeûne est quelque chose de très importante.

Un jeûne peut être collectif
Plusieurs fois, la nation d’Israël et même des nations étrangères étaient sauvées de la destruction en ayant publié un jeûne. Il y a déjà le cas de Josaphat de Juda que nous considérons et celui de Ninive que nous allons mentionner ci-dessous où Jonas était envoyé pour y annoncer la destruction, à condition que celle-ci se repente.  D’eux-mêmes, ils avaient publié un jeûne pour leur salut !
Celui qui jeûne, s’humilie, dit à Dieu que je ne suis, que je ne peux rien, que je désire Ta présence, Ta miséricorde, Ta grâce. Je m’abstiens de tout afin de chercher cela. Le jeûne n’est donc pas seulement s’humilier, mais aussi se repentir et se détourner de toutes les mauvaises voies. Lisons la proclamation du jeûne par le roi de Ninive :

« 6 La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. 7 Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau! 8 Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! 9 Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point? 10 Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. » Jonas 3 :6-10

Ce qui était étonnant ici est que ces gens, tellement qu’ils étaient déterminés à chercher la miséricorde Dieu, ils ont même fait jeûner les bêtes, les bœufs et les brebis. Les hommes et les bêtes furent couverts de sacs.

Les cas de la ville de Juda et celui de Ninive nous montrent déjà que nous pouvons rechercher la face de Dieu pour plusieurs raisons. Josaphat était menacé par les nations étrangères, mais Ninive par Dieu Lui-même. Par le jeûne nous pouvons implorer Dieu à combattre nos ennemis, nous pouvons aussi L’implorer à détourner Sa colère de nous afin que nous ne soyons pas détruits.

Ta santé même peut être restaurée par le jeûne
Une parenthèse importante que j’ouvre ici est que ta santé peut être restaurée par ton jeûne. Je parle du jeûne suivant Esaïe 58. Je ne parle pas de jeûner et de rester une mauvaise personne, une personne très méchante. Tu jeûnes mais tu as des ennemis par ci et par là, tu jeûnes mais tu ne partages pas ton pain avec tes voisins qui en manquent. Tu es égoïste. Dans tes projets il n’y a que toi et ta famille restreinte. Tu ne penses pas à ta famille élargie, à tes parents, aux orphelins, aux nécessiteux. Sache que tu ne pourras pas aller loin parce que Dieu ne te bénira pas au-delà de cette limite que tu t’es mise. Lisons cela dans Esaïe 58 :

« 6 Voici le jeûne auquel je prends plaisir: détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l’on rompe toute espèce de joug; 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. 8 Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Éternel t’accompagnera. 9 Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra; tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug,
Les gestes menaçants et les discours injurieux, 10 Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l’âme indigente, ta lumière se lèvera sur l’obscurité,
Et tes ténèbres seront comme le midi. 11 L’Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. »

Plusieurs rencontrent des difficultés dans leurs vies à cause de petites choses mentionnées ci-hauts. Ils cherchent à avoir beaucoup pour donner, pour partager, alors que Dieu s’attend que nous partagions le peu que nous avons. Et du coup, nous restons en train d’attendre une abondance, une guérison, une bonne chose qui ne vient jamais, des promesses qui ne se réalisent jamais, des prières qui ne sont jamais exaucées.

Dans le processus de rechercher la face de Dieu, le jeûne est quelque chose de très importante que nous devons publier de temps en temps afin de nous humilier et d’implorer Dieu.  Nous allons nous arrêter aux versets 3 et 4. Josaphat dans sa frayeur publia un jeûne pour tout Juda. Qu’ont-ils fait en publiant ce jeûne ? Ils virent de toutes les villes de Juda pour invoquer et chercher l’Eternel.

Tu me lis, mais tu te dis que tu n’arrives pas à jeûner à cause du rythme de la vie que tu mènes, ton travail etc. Tu ne peux pas t’abstenir de certaines choses. Sache qu’il y a ce qu’on appelle les faibles commencements. Il y a toujours un début pour tout. Ne laisse pas le mal dominer ta vie. Ne laisse pas tes ennemis marcher sur ta destinée. Ne laisse pas la colère de Dieu te détruire. Tu peux jeûner pour implorer même le pardon de Dieu, pour tout ce qui menace ta vie, ton jeûne est un moyen de pouvoir passer la main à Dieu. Je te vois disposer ton cœur et publier tes jeûnes ! Je vois Dieu te visiter au centre de ton besoin et te faire du bien au nom puissant de Jésus.

Que Dieu bénisse Sa parole !

A suivre…

2 réponses

Laisser un commentaire