Je passe la main à Dieu – 2ème partie


« Fais attention aux informations, aux nouvelles que tu reçois »

Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire de faire attention à tout ce que tu reçois comme informations ou nouvelles !»

Bien-aimé(e), aujourd’hui, je n’ai pas pu rédiger la suite de notre enseignement très tôt le matin. Je n’ai pas été à l’aise toute la journée et la suite de l’enseignement que je tu lis maintenant, ne faisait que bouillonner dans mon cœur. Je me suis dit, sûrement que Dieu va bénir quelqu’un qui va lire ou écouter l’audio de cette deuxième partie.

L’une des stratégies du diable
L’une des stratégies du diable pour nous détruire est de nous faire parvenir des nouvelles qui peuvent nous déstabiliser, nous effrayer. Plusieurs souffrent des problèmes de cœur, d’estomac, de tension à cause des nouvelles qu’ils ont reçues ou des informations qu’ils détiennent. C’est la stratégie qu’il avait utilisé pour essayer de pousser Job à se détourner de Dieu. Lorsque tu lis dans le livre de Job chapitre 1er, combien de mauvaises nouvelles avait-il reçues ce jour-là ? Lisons ce passage :

«13 Un jour que les fils et les filles de Job mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné, 14 il arriva auprès de Job un messager qui dit: Les bœufs labouraient et les ânesses paissaient à côté d’eux; 15 des Sabéens se sont jetés dessus, les ont enlevés, et ont passé les serviteurs au fil de l’épée. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle. 16 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Le feu de Dieu est tombé du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs, et les a consumés. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle. 17 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Des Chaldéens, formés en trois bandes, se sont jetés sur les chameaux, les ont enlevés, et ont passé les serviteurs au fil de l’épée. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle. 18 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné; 19 et voici, un grand vent est venu de l’autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison; elle s’est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle. » Job 1 :13-19

Job reçut au total quatre mauvaises nouvelles à la suite dans une même journée. Il est répété trois fois il parlait encore…Quelle stratégie ! Ce passage nous montre la rage de satan contre la race humaine. Il nous montre comment ce dernier accomplit son ministère tridimensionnel de destruction des vies humaines, comment il est méchant et sans pitié. Plusieurs à la place de Job se retrouveraient aux urgences pour ne plus s’en sortir. Plusieurs piqueraient une crise cardiaque et seraient morts sur le champ ! C’est tout ce que le diable cherche lorsqu’il nous envoie des mauvaises nouvelles !

Si la Parole de Dieu est appelée la Bonne Nouvelle, si elle nous apporte la vie, la paix, la joie, le réconfort, l’espérance, la guérison, la santé et toutes les bonnes choses possibles, la parole du diable, les mauvaises nouvelles que nous recevons font exactement le contraire ; elles nous apportent la mort, les inquiétudes, la tristesse, l’inconfort, le désespoir, la maladie et toutes les mauvaises choses auxquelles nous pouvons imaginer !

C’est la raison pour laquelle 365 fois au moins dans la Bible, tu trouveras ces expressions : ne crains rien, n’aie pas peur, ne t’épouvante pas, ne t’effraie pas, ne t’inquiète pas, ne promène pas des regards inquiets, des paroles qui nous rassurent !

Les nouvelles qui effraient
Les informations ou les nouvelles qui peuvent nous troubler ne sont pas seulement le genre de celles que Job avait reçues. L’appel de ton bailleur, de ton fournisseur, de ton créancier peut devenir une mauvaise nouvelle pour toi. Surtout si tu n’as pas encore ce qu’il faut pour payer !

Avant-hier, je reçois l’appel de mon fournisseur internet qui me dit que mon abonnement expirait aujourd’hui. Et comme j’avais beaucoup d’argent par la foi, je lui ai dit seulement que Dieu me viendra à l’aide et je viendrai pour renouveler l’abonnement avant que celui n’expire. Ce qui est vrai est que je ne m’étais pas inquiété pour cela. C’est-à-dire du fait que je ne sois pas capable de renouveler l’abonnement. Ce qui m’inquiétait c’était le fait de ne pas être connecté et surtout ne pas pouvoir mettre l’enseignement en ligne.

Qu’est ce qui s’est passé ?
Aujourd’hui, exactement à 10h47’, je reçois l’appelle d’une bien-aimée qui vit en Suisse que Dieu avait bénie en lisant nos enseignements et sans qu’on lui dise quoi que ce soit, elle nous bénit avec ce qui nous a permis de renouveler notre abonnement ! Wouah ! Que Dieu est Fidèle et Merveilleux ! C’est une personne qui vient à peine de découvrir le site. C’était sa toute première visite !

J’ouvre une petite parenthèse : Si Dieu te permet de soutenir Son œuvre, cela est un privilège pour toi et non pas pour Dieu, ni même pour Ses serviteurs. Ne te tape jamais la poitrine en disant que c’est moi qui fais ceci ou cela pour tel ou tel serviteur de Dieu. Parce que si Dieu te donne l’opportunité de donner pour Son œuvre, c’est pour ta bénédiction. Si tu ne le fais pas, ne pense pas que l’œuvre de Dieu va s’arrêter ou que Son serviteur mourra de faim, Dieu suscitera toujours d’autres personnes pour faire ce dont tu as l’opportunité de faire et que tu ne fais pas. Je bénis Dieu pour la sensibilité de cette bien-aimée. Nous prions que Dieu la bénisse abondamment et lui rende au centuple. Je ferme ma parenthèse !

Qu’as-tu comme information qui te trouble ?
Toute nouvelle qui vole ta paix, ta joie, ton appétit et qui te donne même des insomnies provient tout droit de l’enfer et est alimentée par des esprits impurs dans le but de te détruire, de te déstabiliser, d’ôter ta foi à Dieu, même de te donner la mort. Je me rappelle l’année passée ou en 2014, j’ai reçu la requête d’une sœur qui me parlera d’un de ses amis qui devint fou juste après avoir reçu une mauvaise nouvelle !

Revenons sur notre passage de base de 2 Chroniques 20 et relisons encore les versets 1 à 4 :

« 1 Après cela, les fils de Moab et les fils d’Ammon, et avec eux des Maonites, marchèrent contre Josaphat pour lui faire la guerre. 2 On vint en informer Josaphat, en disant: Une multitude nombreuse s’avance contre toi depuis l’autre côté de la mer, depuis la Syrie, et ils sont à Hatsatson-Thamar, qui est En-Guédi. 3 Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda. 4 Juda s’assembla pour invoquer l’Éternel, et l’on vint de toutes les villes de Juda pour chercher l’Éternel. »

C’est le verset 2 qui nous intéresse ici. Relisons cela :

« 2 On vint en informer Josaphat, en disant: Une multitude nombreuse s’avance contre toi depuis l’autre côté de la mer, depuis la Syrie, et ils sont à Hatsatson-Thamar, qui est En-Guédi. »

Une multitude nombreuse…

Regarde bien les mots employés. Pas seulement une multitude, mais une multitude nombreuse. La quantité des ennemis qui s’avançaient vers Josaphat était si nombreuse que l’on ne pouvait pas les compter. C’est peut-être aussi la description de ton problème. Il est tellement compliqué que tu n’as pas les mots pour le dire, pour l’expliquer. Les médecins que tu consultes te sortent des termes que tu n’arrives pas à comprendre. Il n’y a pas des mots simples pour expliquer ce que tu vis. Hier soir j’encourageais un de mes bien-aimés qui faisait face à des grands défis et à la fin, je lui ai dit : « faisons une petite prière. » Il me dira : « non pasteur, faisons une grande prière. » C’est pour essayer d’exprimer l’ampleur de ce problème qui nous fait perdre la foi, alors que c’est la foi qui fera que nous puissions avoir des bons résultats.

S’avance contre toi depuis… et ils sont à…

Ici, je peux le comparer au stade auquel ton problème est arrivé ou encore l’échéance qui te reste par rapport à une situation bien donnée. Tu n’es plus dans le délai. Tu es en retard. Il ne te reste plus que peu de temps. Ta maladie est arrivée à une phase terminale, tu as atteint la ménopause…tu es arrivé à un point de non-retour ou encore dans un point où aucune intervention humaine n’est possible. Les médecins n’ont pas une seule solution à te proposer. Tu as voyagé plusieurs pays du monde et rencontré tous les spécialistes de ton problème, tu as tout essayé, tu as contacté tout le monde, mais jusque-là, tu n’as toujours pas de solution.

Quelle était l’impact de cette information dans la vie de Josaphat ?

Le verset suivant dit :

« Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda. »

Cette information que l’on a apportée à Josaphat l’a effrayé. La Bible dit : dans sa frayeur…voyons la définition de la frayeur et nous allons apprendre quelque chose de très important.  La frayeur est définie comme étant un trouble véhément causé par la menace d’un mal véritable ou l’idée d’un mal imaginaire. Il y a donc deux causes possibles pour qu’une personne soit effrayée :

La menace d’un mal véritable c’est-à-dire un fait réel, comme pour Josaphat, de savoir que ses amis avancent vers lui et sont déjà arrivé à un tel endroit. C’est bientôt la fin du mois et je dois payer le loyer. J’ai dépassé 30 ans mais pas encore de mariage. J’aurai bientôt 45 ans et je n’ai pas encore d’enfants. La session va bientôt commencé mais je n’ai pas encore de quoi payer les frais académiques. J’ai fait tous les tests et le résultat est positif, je suis contaminé. La personne qui fait face à tout ce qui est mentionné ci-haut peut être troublé à cause de ces maux auxquels il fait face. La frayeur de ne pas pouvoir avoir le moyen de payer son loyer, de ne pas pouvoir se marier, de ne pas pouvoir avoir des enfants, de ne pas pouvoir finir une année académique, de ne pas pouvoir recevoir la guérison car contaminé par une maladie incurable est ce que le diable.

La menace par un mal imaginaire c’est comme pour le cas de Job. Ce dernier, ne faisait pas face à un défi quelconque avant d’être attaqué par l’ennemi, cependant, il s’imaginait des choses du genre que ses enfants pouvaient pécher et offenser Dieu etc. C’est ainsi qu’il dira :

« Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint.
Je n’ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, et le trouble s’est emparé de moi. » Job 3 :25-26

Comment l’homme le plus riche de toute sa génération, l’homme protégé par Dieu, l’homme intègre pour qui le Seigneur Dieu se tape la poitrine, l’homme qui est à la une des actualités du ciel pouvait-il être troublé de la sorte ? C’était justement imaginaire, c’était au niveau de sa pensée.
Dans Proverbes 23 :7 a, il est écrit :

« Car il est comme les pensées de son âme. » D’autres versions disent, « Tel il pense, tel il est ». C’est-à-dire que nous devenons tout ce que nous pensons. Nous devons donc faire très attention à l’objet de nos pensées, à ce qui se passe dans notre cœur.

Dans les saintes écritures, nous trouverons dans l’Ancien et le Nouveau Testament, des promesses de Dieu qui nous rassurent de ne pas craindre à cause des bruits qui se répandent dans nos pays. Il suffit d’allumer sa télévision pour suivre les actualités, il y aura de quoi troubler plus d’une personne. Peut-être que tu es troublé à cause d’une raison ou d’une autre, lisons ces passages :

« 2 A l’approche du combat, le sacrificateur s’avancera et parlera au peuple. 3 Il leur dira: Écoute, Israël! Vous allez aujourd’hui livrer bataille à vos ennemis. Que votre cœur ne se trouble point; soyez sans crainte, ne vous effrayez pas, ne vous épouvantez pas devant eux. » Deutéronome 20 :2-3

« Que votre cœur ne se trouble point, et ne vous effrayez pas des bruits qui se répandront dans le pays; car cette année surviendra un bruit, et l’année suivante un autre bruit, la violence régnera dans le pays, et un dominateur s’élèvera contre un autre dominateur. » Jérémie 51 :46

Et enfin les paroles de notre Seigneur Jésus :

« Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi… Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » Jean 4 :1,27

Je ne sais pas ce que tu caches au-dedans de toi, que te ne dis à personne, qui t’effraye, qui te trouble…mais Dieu me dit de te rassurer ! Je ne sais pas ce qui te menace, que cela soit vrai ou imaginaire, je ne sais pas si cela est dû à quoi, mais je sais que la parole de Dieu te dit de ne pas te troubler, de ne pas t’effrayer !

A partir de maintenant, tu dois prendre la décision à ne pas recevoir n’importe quelle nouvelle, à ne plus passer tes journées enfermé dans ta chambre en train de penser à ta mort, de penser à comment te donner la mort, à regretter peu importe ce qui te menace. Avant de clôturer, laisse-moi te rappeler ce passage qui dit :

« Quand je pense à ma détresse et à ma misère, à l’absinthe et au poison;
Quand mon âme s’en souvient, elle est abattue au dedans de moi.

Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance.
Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme;
Elles se renouvellent chaque matin. Oh! Que ta fidélité est grande! » Lamentations 3 :19-23

Quand tu penses qu’une multitude nombreuse avance pour te faire la guerre, tu ne peux que t’effrayer ! Quand tu te souviens du fait que tu n’es pas assez équipé pour te défendre, tu ne qu’être troublé ! La meilleure chose à faire c’est de repasser en ton cœur que ce qui te donnera de l’espérance ! Dis-toi : « Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; maintenant encore, en ce qui concerne ce problème, ce défi, je peux encore bénéficier de la grande fidélité de Dieu. »

L’attitude de ton cœur détermine si tu vas jouir des bontés de Dieu ou pas, si tu verras Sa grande fidélité ou pas !

Je vois ta situation changer au nom puissant de Jésus ! Par cette parole, je te vois passer la main à Dieu !

Que Dieu bénisse Sa Parole !

Plus que 3 jours et ce sera le 2ème anniversaire de notre site Foi, Espérance et Vie ! Que notre Dieu est Merveilleux ! Soyez nombreux à célébrer avec nous ! Envoyez-nous vos témoignages de vos expériences avec Dieu à travers ce site ! Envoyez-nous vos paroles d’encouragements ! Envoyez vos offrandes d’actions de grâces ! Montrons notre attachement à notre bien-aimé, le Pasteur du Net et que tout soit pour la gloire de notre Dieu. Aidez à atteindre les extrémités de la terre avec la Bonne Nouvelle et vous ne manquerez pas votre récompense ! N’oubliez pas de jeter un coup d’œil aux projets du site actualisés. Que Dieu vous bénisse et à bientôt !

2 réponses sur « Je passe la main à Dieu – 2ème partie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.