3ème jour : Le Pardon

Les 5 bénéfices qui résultent du pardon de nos péchés

Bien-aimé dans le Seigneur, que la paix, la joie, la grâce abondante et enrichissante de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient votre partage au nom puissant de Jésus.

Nous rendons grâce à Dieu pour les deux premiers jours. Hier, nous avions confessé nos péchés, nous les avons tous avouer, j’espère que nous avons rien caché, nous nous étions repenti et avions pris la décision de les délaisser, de n’y plus y revenir. Nous n’avons plus rien à voir avec le péché, même pas le soi-disant péché chéri au nom puissant de Jésus.

Comme nous avons confessé, aujourd’hui, nous allons voir qu’est ce qui arrive lorsque Dieu nous pardonne. Lorsque Dieu pardonne nos iniquités, nos transgressions, qu’est qui s’en suit ? Nous avons vu dans la partie précédente ce que le péché fait dans nos vies, comment il rend la main de Dieu trop courte, son oreille trop dure, L’empêche de nous exaucer etc. Maintenant, puisque nous avons pris la bonne et la meilleure décision de les avouer, de les abandonner et que Dieu nous a pardonné, considérons les 5 bénéfices que nous apporte le pardon de péchés dans le Psaume 103 :3-5 :

La première partie du verset 3 nous dit ceci :

« C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités ».

Dieu ne pardonne pas qu’une partie de nos iniquités, mais Il les pardonne toutes. Je répète ceci pour que vous n’ayez pas de doutes dans votre cœur. Que vous croyiez du fond de votre cœur que Dieu a pardonné toutes vos iniquités afin que vous puissiez jouir de ce que vous ne pouviez pas jouir avant à cause de la présence de ces iniquités :

  1. Le pardon de nos péchés apporte la guérison de toutes nos maladies

La partie b du Psaume 103 :3 nous dit :

« Qui guérit toutes tes maladies »

Voilà la raison pour laquelle nous insistons sur le fait que nous ne devons pas caché un seul péché. Dieu doit nous pardonner toutes nos iniquités afin de guérir aussi toutes nos maladies. Si toutes nos iniquités sont pardonnées, toutes nos maladies aussi seront guéries. Plusieurs sont malades non pas à cause de la présence des microbes, mais à cause de la présence des péchés qui ouvrent les portes aux afflictions démoniaques.

  1. Le pardon de nos péchés apporte la délivrance de notre vie

La partie a du Psaume 103 :4 nous dit :

« C’est lui qui délivre ta vie de la fosse »

Lorsque Dieu nous a pardonné, Il brise aussi la puissance de l’ennemi qui maintenait notre vie dans la fosse. Nous avons vu hier qu’en Christ Jésus, nous recevons le pardon de nos péchés. C’est Lui qui nous affranchit. Si nous sommes en Christ, nous avons obtenu la rédemption de nos péchés, plus personne ne peut encore nous condamner. C’est ainsi qu’il est écrit qu’il n’y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ. Dieu a pardonné toutes mes iniquités, personne n’a le droit de faire de moi un esclave. Je ne peux plus rester l’esclave de quoi que ce soit. Je sors de toute forme de fosse dans laquelle je m’étais retrouvé à cause de mes péchés. Je sors de la fosse de maris et femmes de nuit, de la masturbation, des échecs, du célibat, des malheurs, de tout ce que je faisais sans vouloir et qui me faisait regretter après au nom puissant de Jésus.

  1. Le pardon de nos péchés fait que nous jouissions de la bonté et de la miséricorde de Dieu

La partie b du Psaume 103 :4 nous dit :

« Qui te couronne de bonté et de miséricorde. »

Lorsqu’on parle de la bonté, d’une manière simple, on fait allusion à la qualité de ce qui est bon. C’est-à-dire que dans notre vie, nous allons goûter combien l’Eternel Dieu est bon. Le Psaume 34 :9 nous dit :

« Sentez et voyez combien l’Éternel est bon! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge! »

Dans plusieurs passages des écritures nous verrons encore qu’Il est bon et que Sa miséricorde dure à toujours.

S’agissant de la miséricorde de Dieu, un autre terme utilisé aussi est la compassion. C’est cette vertu qui porte à avoir pitié des autres, à avoir compassion des misères d’autrui et à souhaiter à les soulager. Oui, Dieu ne le souhaite pas, chaque jour, par Sa fidélité, Il nous renouvelle Sa bonté et Sa miséricorde. C’est-à-dire qu’Il est prêt à nous aider, à nous faire goûter à Sa bonté chaque jour. Seulement à condition que nous ayons d’abord obtenu le pardon de tous nos péchés.

  1. Le pardon de nos péchés nous apporte la provision divine

La partie a du verset 5 du Psaume 103 nous dit :

« C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse »

La version anglaise de cette partie dit, que Dieu rassasie de biens notre bouche. Pour voir plus clair, souvenons d’un autre passage qui parle aussi du pardon de péché que nous avions lu hier, ce que nous dit la suite dans Esaïe 1 :18-19 :

« Venez et plaidons! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, vous mangerez les meilleures productions du pays »

Dieu nous donne les meilleures productions du pays après que nous ayons obtenus le pardon de toutes nos iniquités.

  1. Le pardon de nos péchés nous apporte la longue vie

La partie b du verset 5 du Psaume 103 nous dit :

« Qui te fait rajeunir comme l’aigle. »

Si le péché nous tue prématurément, la sainteté nous fait vivre éternellement. Le fait de nous rajeunir revient à dire tout simplement que Dieu nous accorde une longue vie. Le péché fait vieillir, mais la sainteté fait rajeunir. Nous n’avons pas besoin des produits cosmétiques, ni des liqueurs genre eaux de vie, ni même de boire le sang humain, ni coucher avec les plus jeunes pour lutter contre la vieillesse et vivre longtemps, mais nous avons besoin de recevoir le pardon de nos péchés et persévérer à mener une vie de sanctification et Dieu Lui-même se chargera de nous rajeunir.

Puisque le pardon de nos péchés nous apporte autant de bénéfices, voici trois choses que nous devons faire pour en jouir :

  1. Nous devons croire au pardon de Dieu

C’est vrai que Dieu nous pardonne et oublie tous nos péchés, cependant, si nous ne croyons pas en Son pardon, nous continuons à vivre dans la culpabilité. J’aime ce que David a dit :

« Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Il éloigne de nous nos transgressions. » Psaume 103 :12

C’est un mensonge du diable que de nous faire savoir que Dieu ne nous a pas pardonné, c’est seulement dans le but de nous voler tous les bénéfices que nous donne le pardon que nous recevons de Lui.

  1. Nous devons nous pardonner nous-mêmes

Si Dieu nous a pardonné, la chose qui suit après est que nous puissions aussi nous pardonner nous-mêmes. Ici, je vais donner l’exemple de ce qui s’est passé dans la vie de deux disciples Pierre et Judas pour nous faire voir les conséquences de ne pas demander pardon à Dieu et de refuser de se pardonner. Pierre a eu à renier le Seigneur Jésus-Christ 3 fois, cependant, il s’est ressaisi et a gardé sa place dans le corps des disciples du Seigneur et fut même le pilier de l’église primitive à Jérusalem. Cependant, Judas, au lieu de demander pardon à Dieu pour le mal qu’il avait fait et de se pardonner lui-même, il ne l’a pas fait. C’est ce qui a fait que ce dernier aille se pendre. Le refus d’accepter le pardon de Dieu et de se pardonner soi-même nous conduira au suicide, à notre destruction si nous ne saisissons pas la grâce de Dieu. Plusieurs mettent fin à leurs vies à cause d’une erreur qu’ils pensent qu’ils ne peuvent plus corriger et pour eux, le seul choix qui leur reste, c’est de se donner la mort. La mort n’est pas ce que Dieu veut pour nous. Une seule personne était morte à notre place, le Seigneur Jésus-Christ. Il a été condamné à notre place. Il est écrit qu’Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; que le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui. Esaïe 53 :5 Nous n’avons plus besoin de nous faire du mal, de nous briser, de nous blesser. Il y a quelqu’un qui avait déjà pris notre place. Romains 8 :1 nous dit :

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. »

Si Dieu ne nous condamne pas, faisons comme la femme attrapée en flagrant délit d’adultère, que le Seigneur avait défendu pour que personne ne la condamne, et à la fin lorsque tout le monde partit, Il ne l’a pas non plus condamnée ! Jean 8 :11 L’essentiel c’est de ne plus pécher et non pas de se condamner au point d’en finir à sa vie !

  1. Nous devons pardonner les autres

La troisième chose est aussi capitale que les deux premières, c’est que nous devons aussi pardonner les autres. Dans la prière de notre Père qui est aux cieux, à la fin nous disons :

« Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » Matthieu 6 :12

L’une des conditions pour recevoir le pardon de Dieu est de pardonner aussi les autres. Dans Matthieu 6 toujours, les versets 14 à 15, il est écrit :

« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi;

mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Plusieurs se bloquent eux-mêmes à ce niveau et donne de la force à l’ennemi de les opprimer. Ils refusent de pardonner aux autres. Ils ont des carnets noirs, des prisons dans leurs cœurs dans lesquelles ils ont enfermés plusieurs personnes. Même si le Seigneur Jésus redescend sur terre en forme humaine et prie pour la délivrance de cette catégorie de personnes, elles ne seront pas délivrées tant qu’elles refuseront de pardonner les autres.

J’espère que chacun a pris sa part.

Depuis Douala, au Cameroun, je vous salue. Nous passons de bons moments de communion fraternelle et nous nous préparons pour la conférence à la fin du mois. Merci de nous soutenir dans vos prières et que Dieu vous bénisse abondamment.

5 commentaires sur « 3ème jour : Le Pardon »

Laisser un commentaire