Les 3 dimensions de la grâce de Dieu (2ème partie)

Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de vous dire que vous êtes déjà ce que vous deviendrez. Il vous faut maintenant travailler sur Sa grâce en vous afin de le devenir. »

Bien-aimé(e), que la paix, la joie, l’amour, la grâce de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient votre partage ce jour au nom puissant de Jésus. Gloire à Dieu de ce qu’hier, au moins 214 personnes ont lu la première partie de cet enseignement. Plusieurs m’ont écris sur Whatsapp pour me dire qu’ils ont lu l’entièreté. (J’ai attrapé ceux qui ne lisent pas l’entièreté…rires) La parole de Dieu est vivante et Ses effets ou Son impact en nous dépasse notre entendement. Si vous êtes connectés à ce site, faites de votre mieux et disposez-vous pour lire et vous verrez la gloire de Dieu.

b) Sa grâce envers moi n’a pas été vaine – j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas…

 

Ce que nous devenons dans la grâce de Dieu est en partie le résultat de notre travail. Paul dit qu’en dépit de la grâce de Dieu : « J’ai travaillé plus… » La grâce de Dieu n’exclut pas le travail, un petit effort de notre part, notre bonne foi, notre bonne volonté à obéir…c’est à ce niveau que les premiers deviennent les derniers et vice versa. Sa grâce envers moi n’a pas été vaine…j’ai travaillé plus…Lorsque nous ne travaillons pas, nous rendons tout simplement vaine la grâce de Dieu. Nous devons travailler la grâce que Dieu nous donne, en améliorant tout ce que nous avons en nous et faisons…nous devons développer tout ce que Dieu nous donne comme grâces. Je vous recommande cette exhortation : Dieu n’est pas votre cuisinier ! Vous verrez combien, il y a de ces choses qui nécessitent nous et non pas Dieu, car Dieu a déjà fait Sa part. Plusieurs chrétiens ne sont que des paresseux spirituels et veulent que la manne leur tombe du ciel. Que l’on fasse tout pour eux ! Que les autres prient, jeûnent, donnent les offrandes, soutiennent l’œuvre de Dieu et les hommes de Dieu pour eux. Eux, ce qui leur préoccupe, c’est leur mariage, leur travail, ce qu’ils cherchent à obtenir auprès de Dieu. Ne nous voilons pas la face, Dieu connait toutes nos intentions, Il sonde nos cœurs. Si nos cœurs sont dans la fausseté, nous ne seront pas du tout bénis, nous serons au contraire frustrés.

Lorsque je parle de travailler la grâce, il ne s’agit pas d’un job, d’un travail séculier mais bien au-delà. C’est faire tout ce que le Seigneur Dieu nous demande. Si nous parlons de l’apôtre Paul par exemple, nous avons vu dans la première partie de notre enseignement qu’il était le persécuteur des disciples du Seigneur, qu’il n’a pas fait partie des douze, cependant, il est celui qui a écrit plus que tous ceux qui ont même été avec le Seigneur durant trois ans et demi. Notre tendre Père céleste est le Dieu Omnipotent, Omniscient, le Très-Haut. Il est Immuable et Insondable ; en Lui, il n’y a ni changement ni ombre de variation. Il est Eternel, l’Ancien des jours. En tout, Il a placé la barre très-haut. Le niveau de puissance, de connaissance, d’élévation, de gloire que nous pouvons atteindre dans la vie ne dépend pas de Lui, mais beaucoup plus de nous. De la disposition de notre cœur à obéir, à persévérer, à endurer etc.

Lisons ce que l’apôtre Pierre, l’un des piliers de l’Eglise a écrit à propos de l’apôtre Paul :

« Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.

C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. » 2 Pierre 3 :15-16

L’apôtre Pierre a reconnu la profondeur de Paul dans ses écrits alors qu’il n’était pas parmi les douze ! Quel était le secret de l’apôtre Paul ! C’est le travail. Il travaillait sur la grâce que Dieu lui avait donnée. C’est lui qui disait : « Priez sans cesse ! » 1 Thessaloniciens 5 :17 « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ! » Philippiens 4 :4 Paul persévérait dans son appel jusqu’à considérer que la mort était pour lui un gain. Philippiens 1 :21 Il était prêt à tout pour Dieu et jurait que rien ne pouvait le séparer de l’amour de Dieu. Romains 8 :38-39

Combien nous fatiguons-nous dans la prière ? « La chair est faible…mais nous oublions que l’esprit est disposé ! » Combien de fois sommes-nous attristés, découragés ? Lisons ces paroles de Paul :

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ.

Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant,

je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » Philippiens 3 :12-14

Le passé ne constituait pas un problème pour l’apôtre Paul. Il se portait toujours vers ce qui est en avant, il courrait vers le but. Combien d’entre nous ne s’attardent-ils pas au passé ? Alors que le prix est devant ? Nous devons avancer ! Nous devons travailler la grâce de Dieu. Nous devons travailler dur. Voila pourquoi, il a encore dit :

« Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible.

Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure; je frappe, non pas comme battant l’air.

Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. » 1 Corinthiens 9 :25-27

Paul n’est pas devenu un grand apôtre par hasard. Il a travaillé la grâce de Dieu dans sa vie. Il a grandi dans la grâce de Dieu. Il a percé des mystères, que si même Pierre qui était avec le Seigneur Jésus, à l’époque même où le Saint-Esprit venait à peine de descendre n’arrivait pas à tout comprendre, à combien plus forte raison les gens de cette époque remplie de confusions ? Je ne dis pas que c’est impossible car le Saint-Esprit est avec nous aussi et peut nous donner à comprendre si nous Lui demandons et si nous disposons nos cœurs.
Plusieurs se limitent au passage qui dit que Dieu fait grâce à qui Il fait grâce. C’est vrai, mais ce qui est tout aussi vrai est que la grâce de Dieu est accordée à tout homme ! Lorsque Dieu dit qu’Il fait grâce à qui Il veut, c’est-à-dire que cela ne dépend pas de nous. Que les choix de Dieu, sa décision de bénir ou de qualifier une personne n’est pas conditionnée par ses ennemis ou par qui que ce soit. Cela ne veut pas dire que Dieu va vous refuser Sa grâce ou vous refuse Sa grâce à cause de ce que vous traversez maintenant. « Dieu donne la grâce et la gloire et ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité ! » Psaume 84 :12

A ce niveau, la balle est dans notre camp. Pensez-vous que c’est en vain que parmi les milliards d’habitants de la terre vous soyez celui ou celle qui reçoit ces enseignements ? Croyez-vous vraiment que c’est par hasard ? Alors que plusieurs croissent dans leur foi, expérimentent le changement positif, reçoivent leurs témoignages, d’autres sont distraits et se cherchent des justifications.

Prenons l’exemple des 24 heures que Dieu nous donne tous les jours. Que faites-vous de vos 24 heures ? Si vous les dépensez à vous balader, dans les boîtes de nuit, les restaurants, à regarder la télévision (les séries télévisées etc.), aux différents loisirs…vous êtes tout simplement en train de rendre vaine la grâce que Dieu vous accorde ! Je ne dis pas qu’il faut passer 24h sur 24 à lire, mais au moins avoir un temps pour Dieu et Sa parole.

Ici, travailler, c’est aussi dans le sens de se développer, de s’entraîner, de s’exercer, de fructifier faisant allusion aux talents que Dieu nous a donnés.

La grâce de Dieu sur vous fera que vous ne restiez pas victime toute votre vie

Nous ne devons pas rester victimes toute notre vie ! Victimes de nos problèmes, de nos défis, de nos handicaps, de nos manquements, mais nous devons travailler dur sur la grâce que Dieu nous a donné pour les surmonter, les relever. Nous avons tout ce qu’il faut pour nous démarquer par la grâce de Dieu. Ne nous concentrons pas sur ce qui nous manque mais sur ce que Dieu nous a donné. Pierre a dit :

« Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu. » 2 Pierre 1 :3

Rappelons-nous de ce jeune juge d’Israël du nom de Jephté. Ce dernier, la Bible nous renseigne qu’il n’était pas un enfant légitime, il était fils d’une prostituée et pour ce, il a été privé de son héritage et chassé par ses frères. A sa place, quelqu’un se serait peut être pendu, ou encore deviendrait mendiant quelque part, mais cela n’était pas le cas pour Jephté. Son histoire se trouve dans Juges 11. Lisons l’introduction sur Jephté :

« Jephthé, le Galaadite, était un vaillant héros. » Juges 11 :1a C’est la première chose que l’on a dite sur cet homme. Ce qui compte le plus est ce que Dieu dit vous concernant. C’est aussi ce qui a été dit à Gédéon. Toutefois, lorsque vous lisez la suite du verset 1er au 2ème, elle n’est pas bonne du tout : « Il était fils d’une femme prostituée; et c’est Galaad qui avait engendré Jephthé. La femme de Galaad lui enfanta des fils, qui, devenus grands, chassèrent Jephthé, et lui dirent: Tu n’hériteras pas dans la maison de notre père, car tu es fils d’une autre femme. »

Comment pouvaient-ils chasser un vaillant héros et lui priver de son héritage. Parce qu’il ne l’était pas encore à leurs yeux. Souvenons-nous : « Je suis…ce que je suis ». Il était vaillant, mais à l’heure où on le chassait, il ne l’était pas encore devenu ! Ce n’est qu’après qu’il s’est développé, il s’est entraîné avec les gens de rien jusqu’à ce qu’il s’est fait une renommée qui a fait que l’on puisse venir le chercher le jour du combat et faire de lui un chef. Chacun de nous est d’abord ce qu’il est par la grâce de Dieu, même si cela n’est pas encore visible et pourra le devenir s’il en est conscient et s’il travaille dessus.

Ce que vous êtes dans la grâce ou par la grâce de Dieu ne peut jamais se révéler tant que vous croisez les bras, tant que vous ne faites rien ! Plusieurs cherchent des prophéties, d’autres veulent entendre la voix audible de Dieu, d’autres encore cherchent ce qu’ils appellent : « la volonté de Dieu » avant de faire quoi que ce soit, et les voila en train de tourner en rond ; les années passent et leur âge avance sans qu’ils ne fassent quelque chose de leur vie. Il y a des choses que Dieu a mises en nous, les choses que Dieu nous a données par Sa grâce, les talents, les dons, Ses grâces etc.

Lisons:

« Les desseins dans le cœur de l’homme sont des eaux profondes, mais l’homme intelligent sait y puiser. » Proverbes 20 :5 L’homme intelligent dans la Bible est celui qui cherche Dieu, qui s’éloigne du mal, mais aussi qui sait puiser dans les desseins qui sont dans son cœur. Le dessein, c’est l’intention d’exécuter quelque chose, projet etc. Les desseins de Dieu pour nos vies ne sont pas seulement dans le cœur de Dieu, mais aussi dans les nôtres. Nous devons les travailler. Ils font parties de la grâce que Dieu nous a donnée. Voila pourquoi il est écrit :

« Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. »  Psaume 84 :6 Les desseins dans nos cœurs sont ces chemins tout tracés. Plusieurs demandent que l’on prie pour eux pour qu’ils aient un travail. Ce n’est pas mauvais ! Mais c’est quoi pour vous un travail ? Etre engagé par une société ? Avoir un CD ou CDI ? C’est comme lorsque je suis rentré à Kinshasa, tout le monde me disait de trouver le travail, alors que je travaille chaque jour plus même que ceux qui vont chercher le boulot ailleurs. Est-ce que, vous enseigner la parole de Dieu, vous conseiller et prier pour vous, n’est pas un travail ? Ceux qui ne voient pas l’importance de mon travail me diront d’aller travailler pour un hôtel de la ville ! Le travail, c’est plus ce que Dieu nous demande de faire que ce que nous cherchons à faire pour payer nos factures. C’est vrai qu’au début ce ne sera pas facile, mais si vous persévérez, Dieu finira par nous ouvrir des portes. En ce qui me concerne, c’est le travail que Dieu m’a donné, mais pour vous, cela peut être autre chose et dans un autre domaine. L’avantage du travail que Dieu nous donne est qu’il ne nous bénit pas tout seul. Il va au-delà de notre propre vie, au-delà de nos frontières pour bénir plusieurs. Le travail que Dieu nous donne, ne nous donnera pas seulement de quoi nourrir notre famille mais fera que les nations soient bénies. Voila pourquoi j’encourage les gens à semer, à soutenir l’œuvre de Dieu. C’est le seul travail qui nous donne les avantages sur terre et au ciel, dans ce siècle et dans l’éternité. Tous les dollars que vous pouvez gagner et avoir dans votre compte s’ils ne sont pas investis dans le travail que Dieu vous donne, ils seront dépensés pour le ventre, pour le corps, pour le plaisir et pas une seule vie ne sera bénie. Le comble est qu’il y a même des personnes qui meurent avec des comptes secrets que les banquiers vont hériter. D’autres lèguent leur héritage aux animaux domestiques !

Chacun de nous doit savoir qui il est par la grâce de Dieu pour travailler et grandir dans la grâce en question.

Il est écrit :

« Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le; car il n’y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas. » Ecclésiaste 9 :10

« Éternel, tu nous donnes la paix; car tout ce que nous faisons, c’est toi qui l’accomplis pour nous. » Esaïe 26 :12

« Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: tout ce qu’il fait lui réussit. » Psaume 1 :3

Si nous ne travaillons pas la grâce de Dieu dans notre vie, si nous ne fructifions pas les talents que Dieu nous a donnés, il y a des châtiments qui nous attendent juste comme cet homme à qui le Seigneur avait remis un talent. Ce n’est pas le nombre de grâces, de talents, dons qui compte, mais c’est son usage, sa mise à profit dans la vie des autres.

Qu’est ce que Dieu vous a-t-Il donné comme grâces ? Que faites-vous plus facilement que les autres ? Qu’avez-vous comme talents ? Comme dons ? Qu’en faites-vous ? L’utilisez-vous ? Vous entraînez-vous ?

Nous sommes appelés à grandir dans la grâce de Dieu, à devenir les personnes que Dieu veut que nous puissions devenir. Travaillons la grâce de Dieu en nous au nom puissant de Jésus.

La deuxième dimension de la grâce de Dieu est celle que nous travaillons pour devenir des bénédictions pour les autres. Cette dimension de la grâce ne dépend pas de Dieu mais beaucoup plus de nous, de notre obéissance, de la disposition de notre cœur à faire ce que Dieu a mis dans notre cœur, à travailler.

Que Dieu nous donne la compréhension et bénisse Sa parole.

(A suivre…)

PS : N’oublions pas notre voyage pour le Cameroun. JJ-23! Soyons nombreux à y participer car les âmes seront sauvées. Nous attendons vos actions de grâces, dons, offrandes et tout autre soutien pour le voyage et pour le fonctionnement du site. Le prix de l’internet a doublé au pays depuis la semaine passée. Aidez-nous à toujours continuer à nous bénir par la Parole de Dieu sur Internet. Merci à tous ceux qui nous soutiennent régulièrement. Que Dieu vous bénisse tous au nom puissant de Jésus.

9 commentaires sur « Les 3 dimensions de la grâce de Dieu (2ème partie) »

  • Ainsi soit-il, que l’Eternel me donne de connaître les dons qu’Il m’a donnés pour en faire profiter tt le monde. Seigneur sois Celui par qui je vis par grâce et que tu puisses comme tu l’as dit à l’apôtre Paul: « ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse ». Père sois béni et glorifié; merci pour notre frère PastaNet que je te demande de bénir et préparer pour son voyage missionnaire, Aide-moi à grandir en Toi pour la gloire de ton nom Alléluia !

  • mon Dieu je suis la je viens à toi pour faire ressortir la grace dans moi…mon Dieu tu ne changeras jamais tu es le mm …amen

  • Amen. Rien qu’ à lire ces enseignements chaque jour, mon coeur est plein de reconnaissance pour Notre Père Céleste. Il est fidèle. Soyez béni mon bien aimé Pasteur du Net.

Laisser un commentaire