Mieux vaut tard que jamais ! Que la grâce de Dieu vous soit multipliée au nom puissant de Jésus. Par la grâce de Dieu, je dois publier au moins un enseignement ou une exhortation chaque jour suivant l’inspiration divine, publier une exhortation et une prière chaque début de  l’année, du mois et de chaque semaine. Si cela n’est pas fait, c’est que j’ai un problème du courant ou une activité qui ne me permet pas de le faire.

Pour cette semaine, le Seigneur me l’avait mis à cœur depuis le lundi très tôt le matin, mais je n’ai pas pu le rédiger, j’avais juste mis comme un petit résumé sur mon Facebook comme je le fais chaque matin par la grâce de Dieu.

Je ne vais cesser de vous rappeler que durant ce mois, je vais vous motiver à croire et à croire encore jusqu’à ce que vous m’enverrez  votre témoignage. Dieu va vous fortifier comme jamais auparavant. Dieu va vous éclairer, dissiper tous vos ténèbres, vous guérir, vous sauver, vous délivrer.

Dans notre relation avec Dieu ou je dirai plus dans notre relation Berger-brebis avec notre Seigneur Jésus, chacun de nous à Ses responsabilités. Le Seigneur Jésus ne s’arrête pas seulement à nous nourrir, nous défendre etc. Il va aussi nous chercher lorsque nous nous perdons. La semaine du salut, nous voulons nous attendre à expérimenter le secours de Dieu, à voir Dieu honorer notre foi, nous accorder le désire de notre cœur, nous remplir de Sa paix et de Sa joie, de délivrer de toute forme de captivité, de tout ce qui nous tue à petit feu, de tout ce qui nous expose à la mort et à la destruction.

Plusieurs personnes meurent parce qu’elles se sentent culpabilisées, indignes, pécheresses, très loin de Dieu…elles pensent que Dieu ne les aiment plus ou que Dieu ne va plus les accepter à cause de la vie de péché qu’elles sont en train de mener ou à cause d’un grand péché qu’elles ont eu à commettre. Dieu vous dit que c’est vrai qu’Il n’aime pas le péché parce qu’Il est un Dieu saint, mais vous, Il vous aime. Pour preuve, Il vous a donné le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth. C’est le diable qui veut votre destruction et qui vous culpabilise afin que vous ne retourniez pas à Dieu et que vous ne soyez pas sauvé !

Je ne sais pas dans quelle profondeur du péché, du mal, d’occultisme, de la sorcellerie, de la haine, de la jalousie, de l’impudicité, d’adultère, des meurtres, des vols et escroqueries et de toutes les formes du mal dans laquelle vous vous trouvez maintenant, ce que je sais qu’Il y a un homme, Jésus-Christ de Nazareth qui avait quitté le ciel et est né sur cette terre des vivants uniquement pour pouvoir vous sauver. La mort que vous pensez mériter, Il l’est mort pour vous. Il avait pris sur Lui tous vos péchés, condamnations, malédictions, maladie et même la mort.

Ecoutez ce qu’Il dit :

« Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu.

Que vous en semble? Si un homme a cent brebis, et que l’une d’elles s’égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s’est égarée?

Et, s’il la trouve, je vous le dis en vérité, elle lui cause plus de joie que les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.

De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits. » Matthieu 18 :11-14

Le Seigneur Jésus, le Bon Berger ne s’intéresse pas qu’aux justes ! Le salut n’est pas l’apanage que des justes ! Il est venu mourir sur la croix non pas pour les justes mais pour tous les pécheurs. Si vous êtes pécheurs, sachez que le Seigneur Jésus s’intéresse à vous, qu’Il était mort pour vous, que Son sang fut versé pour vous et qu’Il veut vous sauver. Lorsque vous lisez ce passage de Matthieu 18 au début, les disciples Lui ont posé la question de savoir qui était le plus grand dans le royaume des cieux. Pour leur répondre, le Seigneur Jésus a pris un enfant, l’a placé devant eux et a commencé à leur parler de la repentance et la ressemblance aux enfants si nous voulons hériter le royaume des cieux. Ensuite, le Seigneur donne des avertissements à propos des scandales qui arrivent dans le monde et qui apporte le malheur. Puis, Il va atterrir en avertissant les disciples de ne pas mépriser un seul de ces tous petits. Et c’est dans l’exemple qu’Il a donné, qu’Il parla maintenant de la brebis perdue. C’est-à-dire que de la même manière que Dieu ne veut pas que l’un de ces petits enfants se perdent, de la manière aussi, Il ne veut pas qu’une seule de Ses brebis se perdent. Alors que notre monde aujourd’hui se réjouit même lorsqu’un homme de Dieu tombe, l’on publie des vidéos ici et là, on partage et on commente…mais le cœur de Dieu est triste. Dieu ne désire pas la mort des pécheurs.
Le salut est un paquet complet offert à l’humanité dans toutes les dimensions de son être et dans tous les aspects de sa vie. Que l’on soit chrétien ou païen, serviteur de Dieu ou pas, nous avons tous besoin, d’une manière ou d’une autre d’un aspect de ce salut. Dans le paquet du salut, nous recevons la délivrance du péché, de la mort, de la maladie, des condamnations, des malédictions. S’il y a un seul aspect de votre vie qui vous dérange, vous avez besoin du salut de Dieu dans ce domaine là !

Si vous n’avez jamais donné votre vie à Jésus, vous vivez encore dans le péché, vous avez besoin du salut au premier degré. Vous devez vous repentir et recevoir le pardon de vos péchés pour devenir ainsi enfant de Dieu. Si vous vous étiez détourné, éloigné de Dieu, comme le fils prodigue, le Père est là à vous attendre que vous retourniez à la maison, à la bergerie.

Voila ! Dieu nous promet dans le Psaume 91 :16 de nous faire voir son salut ! Dans le même passage, il est écrit qu’Il nous rassasiera de longs jours. A quoi nous servira de vivre longtemps alors que chaque jour de notre vie c’est la douleur, c’est la maladie, c’est le malheur, c’est le manque, c’est la contagion, c’est l’échec, c’est la défaite…c’est pourquoi Dieu dit, je ne vous rassasie pas seulement de longs jours et vous laisse vous débrouiller avec les souffrances et toutes les contraintes et combats de la vie, mais chaque jour, je vais vous faire voir mon salut. C’est-à-dire que dans tout ce qui vous arrive chaque jour, Dieu est toujours disposé à pouvoir vous faire voir son salut.

Le Seigneur Jésus-Christ a dit :

« Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » Matthieu 28 :20b

Dans Hébreux 13 :5, il est écrit :

« Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. »

Je ne sais pas dans quel domaine vous avez besoin du salut de Dieu, qu’est ce qui dérange votre vie maintenant, mais ce que je sais est que la parole de Dieu est la vérité, que Dieu n’est pas un menteur, qu’Il ne se repent pas.

Alors, durant cette semaine, attendez-vous au salut du Seigneur !

Il est écrit dans Esaïe 35 :4 :

« Dites à ceux qui ont le cœur troublé: prenez courage, ne craignez point; voici votre Dieu, la vengeance viendra, la rétribution de Dieu; Il viendra Lui-même, et vous sauvera. »

Qu’est ce qui vous trouble ? Qu’est ce qui vous décourage ? Qu’est ce qui vous fait peur ? Qu’est ce qui menace votre vie ? Si c’est le Dieu d’Israël qui est votre Dieu, sachez qu’Il a promis de venir en personne, Il viendra Lui-même pour vous sauver au nom puissant de Jésus.

Si le Dieu d’Israël n’est pas encore votre Dieu, tout ce que vous avez à faire, c’est de donner votre vie au Seigneur Jésus car c’est Lui le chemin qui nous mène vers le Père, vers Dieu.

Je vais vous inviter à suivre ce lien: Prière pour donner Sa vie au Seigneur Jésus.

Alors, je vous souhaite un bon début de semaine au nom puissant de Jésus ! Si Dieu m’inspire encore, je vais mettre en ligne la prière de la semaine du salut. Si cette exhortation vous a béni, n’hésitez pas à la partager afin de bénir d’autres au nom puissant de Jésus.

6 réponses

Laisser un commentaire