Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui Dieu me dit de te dire de t’assurer de ne concevoir aucune iniquité dans ton cœur, et qu’il n’y ait en toi aucune racine d’amertume, car Il veut te faire du bien ».

Cette semaine, par inspiration divine est déclarée que DIEU ME FERA DU BIEN. Puisque Dieu m’a pardonné, plus rien ne Lui sépare de moi désormais, et donc, Il va certainement m’atteindre, me toucher et me guérir. Le péché, la désobéissance est ce qui met nous sépare de Dieu, et lorsque nous sommes séparés de Dieu, nous devenons exposer à l’ennemi et vulnérable à toutes les mauvaises choses, à toutes les flèches de l’ennemi. Cependant, lorsque nous sommes avec Dieu, lorsqu’Il nous pardonne, beaucoup de bonnes choses s’en suivent en commençant par la guérison.

Lisons la parole de Dieu dans le Psaume 103 :1-5 :

« Mon âme, bénis l’Éternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!

Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits!

C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies;

C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde;

C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l’aigle. »

Cette semaine, alors que vous rendez les actions de grâces à Dieu, attendez-vous à toutes les bonnes choses de la part de Dieu suivant votre situation. Attendez-vous au pardon, à la guérison, à la délivrance, à la bonté, la miséricorde de Dieu etc.

Dans cette exhortation de la semaine, nous allons insister sur deux choses :

a) Nous assurer que nous sommes pardonnés par Dieu e

b) Nous assurer aussi que nous pardonnons aussi ceux qui nous offensent en ne gardant pas l’amertume dans nos cœurs.

Une personne pardonnée et une personne qui pardonne est tout simplement cette personne qui veut maintenir une bonne relation avec son Dieu et qui cherche la paix avec tous. Lorsque nous sommes en bon terme avec Dieu et nous avons la paix avec tous, quoi que cela ne soit toujours pas évident parce qu’il y a toujours des personnes qui nous en veulent dans le secret, même quand elles nous sourient, au fond d’elles, en dépit de tous leurs faux semblants, ce n’est pas l’amour qu’ils ont pour nous, c’est la haine ; mais en ce qui nous concerne, elles ne sont pas notre problème parce que nous voulons, nous, accomplir la parole de notre Dieu, plaire à notre cher tendre Père céleste.

La Bible nous dit dans Hébreux 12 :14 :

«Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. » Et dans Romains 12 :17-18, Paul nous dit :

« Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. »

Lorsqu’il s’agit de voir le Seigneur, cela ne veut pas dire forcément Le voir avec nos yeux, physiquement, mais beaucoup plus de voir Sa main, Son intervention divine dans notre vie, jouir de Sa présence, bénéficier de Son secours dans notre vie. Mais pour cela, nous devons recherchez la paix avec tous et nous sanctifier. La sanctification est un processus continuel qui consiste à blanchir nos robes, à garder toujours nos vêtements blancs Ecclésiaste 9 :8, c’est-à-dire, à tout moment confesser ses péchés devant Dieu.

Regardez ce que David nous révèle dans le Psaumes 66 :18-20 :

« Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur, le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.

Mais Dieu m’a exaucé, Il a été attentif à la voix de ma prière.

Béni soit Dieu, qui n’a pas rejeté ma prière, et qui ne m’a pas retiré sa bonté! »

Voyez-vous ? L’iniquité empêche Dieu de nous exaucer, d’entendre nos prières. Lorsque nous nous ne sommes pas en « bon terme » avec Dieu, nous péchons et commettons l’iniquité, cela empêche Dieu de nous toucher, de nous délivrer, d’intervenir dans notre vie. Nous pouvons encore voir cela plus clairement dans Esaïe 59 :1-4 :

« Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre.

Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter.

Car vos mains sont souillées de sang, et vos doigts de crimes; vos lèvres profèrent le mensonge,
Votre langue fait entendre l’iniquité.

Nul ne se plaint avec justice, nul ne plaide avec droiture; ils s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, ils conçoivent le mal et enfantent le crime. »

Et lorsque nous ne sommes pas en bon terme avec les autres, il y a ce que la Bible appelle l’amertume. Lorsqu’il y a quelqu’un qui nous fait souffrir, qui nous fait du mal, nous aurons tendance, nous aussi à haïr à la personne, à ne pas aimer la personne, mais gloire à Dieu parce qu’au-delà de notre amour propre, Il nous a donné Son propre amour, le Saint-Esprit répand l’amour de Dieu dans nos cœurs. Romains 5 :5

L’amertume est ce qui fait que nous puissions pleurer dans le secret, que nous puissions vivre dans les regrets, dans la peur, et cela peut aussi être dû aux difficultés, défis auxquels nous faisons face. Nous devons faire très attention à cela parce que le diable, le malin, l’utilise afin de nous maintenir dans les chaînes et nous éloigner de la main de Dieu qui peut nous délivrer.

Dans le passage que nous avions lu dans Hébreux 12, après la recommandation de pouvoir rechercher la paix avec tous, la parole de Dieu nous en donne la raison et mentionne que nous devons à tout prix éviter l’amertume. Voyons cela au verset 15 :

« Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés »

L’amertume produit du trouble et infecte plusieurs autour de nous. Elle est la force qui agissait dans la vie d’Anne, la maman de Samuel avant que le Seigneur se souvienne d’elle et la visite. C’était l’amertume qui avait empoisonné sa vie à cause de sa rivale qui la mortifiait chaque jour. Peu importe ce que son mari lui donnait, rien ne pouvait la consoler et cela empêchait Dieu d’agir dans sa vie. Anne pleurait toujours, refusait de manger, était toujours triste, mais le jour où elle fît le choix de mettre de côté l’amertume, de la déraciner de son cœur et de laisser place à la joie de Dieu, lorsqu’elle a accepté de changer de visage, de manger, c’est alors que l’attention du Seigneur a été attirée sur elle et la Bible nous dit que Dieu s’était souvenu d’elle. Nous pouvons voir cela dans 1 Samuel 1. Vous pouvez lire tout le chapitre. Lisons quand même quelques versets :

Versets 6 et 7 :

« Sa rivale lui prodiguait les mortifications, pour la porter à s’irriter de ce que l’Éternel l’avait rendue stérile.

Et toutes les années il en était ainsi. Chaque fois qu’Anne montait à la maison de l’Éternel, Peninna la mortifiait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait point. »

Versets 18 à 20 :

« Elle dit: Que ta servante trouve grâce à tes yeux! Et cette femme s’en alla. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même.
Ils se levèrent de bon matin, et après s’être prosternés devant l’Éternel, ils s’en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama. Elkana connut Anne, sa femme, et l’Éternel se souvint d’elle.

Dans le cours de l’année, Anne devint enceinte, et elle enfanta un fils, qu’elle nomma Samuel, car, dit-elle, je l’ai demandé à l’Éternel. »

Chaque année Anne montait à la maison de l’Eternel et chaque année à cause de l’amertume dans son cœur causée par les mortifications de sa rivale, elle ne pouvait pas voir la main de Dieu. Ses années passaient ainsi, jusqu’au jour où elle s’est accrochée à la parole de Dieu et a opté de vivre au-dessus des mortifications de sa rivale. C’est comme si l’amertume créait une forme de trou noir dans la mémoire de Dieu qui l’empêchait de se souvenir d’elle.

Voila pourquoi la Bible nous dit qu’un esprit abattu dessèche les os, qu’un cœur joyeux est un bon remède et que nous devons garder notre cœur plus que tout autre chose, car de lui sont les issues de la vie. Proverbes 4 :23 et 17 :22

L’exemple de Christ Jésus, notre Seigneur et Sauveur, notre exemple parfait

Bien-aimé, la différence entre nous et notre Seigneur Jésus est que Lui, sans que cela ne soit un don, mais parce qu’Il était sur terre 100% homme et 100% Dieu, Il connaissait les pensées des hommes, de tous ceux qui étaient avec Lui. Rendez-vous compte qu’Il savait que c’est Juda qui allait le trahir, que Pierre, le pilier de Son Eglise allait le renier trois fois, cependant, Il les avait chaque jour en permanence avec Lui. Sachant toutes choses, en aucun jour le Seigneur a insulté Judas, en aucun jour, Il l’a chassé, lui disant : « Va t’en ! Fils de la perdition ! Tu seras utilisé pour me trahir…. » Il vivait normalement avec ce dernier. La même chose avec Pierre, partout où le Seigneur devait se retirer avec un petit groupe, il ne manquait pas. Comme lors de la transfiguration, Pierre aussi était là. Matthieu 17 :1-2 Le Seigneur Jésus vivait avec les hommes sachant qu’ils vont le maltraiter, qu’ils vont le crucifier. Cependant, Il les a tous aimés. Il était toujours là avec la grande compassion pour les guérir et les nourrir quand il le fallait, toujours disponible même s’il fallait se déplacer, Il était toujours volontiers. Il ne demandait pas qu’Il soit contacté par rendez-vous. Il ne rejetait personne qui venait auprès de Lui. Il faisait du bien à tout le monde, Il guérissait tout le monde.

D’ailleurs, même le jour de son arrestation, alors que Pierre avait coupé l’oreille d’une des personnes qui sont venu l’arrêter, Il prit l’oreille et la remit à sa place. Il a guéri même une personne qu’il ne devait pas naturellement parce qu’elle faisait partie de ceux qui sont venu l’arrêter.

Voyons ce qui s’est passé alors que le Seigneur s’approchait de Sa mort sur la croix. Nous verrons comment le Seigneur s’était senti et le geste qu’Il avait fait avant de rendre l’âme. Lisons premièrement Matthieu 26 :37 -38 :

« Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.

Il leur dit alors: Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez avec moi. »

Et les versets 45 à 46 :

« Puis il alla vers ses disciples, et leur dit: Vous dormez maintenant, et vous vous reposez! Voici, l’heure est proche, et le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.

Levez-vous, allons; voici, celui qui me livre s’approche. »

Les disciples étaient en train de dormir, alors que le Maître était en train de souffrir parce qu’Il savait que celui qui le livrait s’approchait. Je reprends toujours tous ceux qui disent que les pleurs sont pour les enfants. Ils manquent à dire. Qu’est-ce qui cause les pleurs si ce n’est la tristesse, l’angoisse, la souffrance ? La Bible dit clairement que le Seigneur Jésus, le Fils de Dieu a commencé à éprouver de la tristesse et de l’angoisse. Et de Sa propre bouche, Il a dit à Ses disciples : « Mon âme est triste jusqu’à la mort… »

Lisons quand même ce qui s’est passé dans la suite, lorsqu’on est venu arrêter le Seigneur, les versets 49 à 56 :

« Celui qui le livrait leur avait donné ce signe: Celui que je baiserai, c’est lui; saisissez-le.

Aussitôt, s’approchant de Jésus, il dit: Salut, Rabbi! Et il le baisa.

Jésus lui dit: Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le. Alors ces gens s’avancèrent, mirent la main sur Jésus, et le saisirent.

Et voici, un de ceux qui étaient avec Jésus étendit la main, et tira son épée; il frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille.

Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.

Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges?

Comment donc s’accompliraient les Écritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi?

En ce moment, Jésus dit à la foule: Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. J’étais tous les jours assis parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi.

Mais tout cela est arrivé afin que les écrits des prophètes fussent accomplis. Alors tous les disciples l’abandonnèrent, et prirent la fuite. »

Notons bien :

# Notre Seigneur a été trahi par un baiser. C’est-à-dire que tout celui qui vous embrasse ne le fait pas pour vous embrasser. Ou encore, tout ce que les hommes vous font, n’est pas toujours pour le but que vous pouvez penser ou qu’ils disent le faire.

# Notre Seigneur a appelé celui qui l’a trahi, ami et lui a demandé de faire son œuvre.

# Notre Seigneur a été arrêté par les personnes armées, les mêmes qu’Il enseignait, Il n’a pas mentionnait qu’Il les guérissait et les nourrissait aussi.

# Notre Seigneur fut abandonné par tous Ses disciples.

Voyez dans quelles conditions le Seigneur a été arrêté. Si vous lisez la suite, vous verrez comment Il était maltraité par les soldats romains, comment Il était insulté, humilié, frappé, jusqu’à être crucifié.

Toutefois, avant de mourir, le Seigneur n’est pas mort avec cette tristesse, ces angoisses, le Seigneur les a tous pardonnés. Alléluia.

Luc 23 :31-34 :

« Car, si l’on fait ces choses au bois vert, qu’arrivera-t-il au bois sec?

On conduisait en même temps deux malfaiteurs, qui devaient être mis à mort avec Jésus.

Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche.

Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. »

Si l’on fait ces choses au bois vert, qu’arrive-t-il au bois sec ? Ne vous étonnez pas que vous soyez persécutez, accusé injustement, combattu etc. Tout ce que vous avez à faire, c’est de pouvoir les pardonner.

La Bonne Nouvelle est que le Seigneur Jésus n’est pas resté éternellement sur la croix, Il n’est pas resté dans la tombe, Il n’est pas resté dans la souffrance, Il était ressuscité d’entre les morts et Lui qui est passé par toutes ces choses, sait ce que vous pouvez ressentir lorsque vous souffrez. Voila pourquoi, dans la gloire même, à la droite de Dieu, le Seigneur Jésus ne se repose pas, mais Il est tout le temps en travail, Il est en train d’intercéder en votre faveur afin que vous puissiez vous aussi vaincre le monde, l’ennemi satan, les tentations comme Il avait vaincu !

Alors, réjouissez-vous dans le Seigneur votre Dieu peu importe ce que vous vivez aujourd’hui au nom puissant de Jésus.

Je termine par ce passage de Romains 8 :18 qui nous dit :

« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. »

Sachez que votre souffrance laissera bientôt la place à la gloire à venir.

Que Dieu bénisse Sa parole. Je vous souhaite une excellente semaine. Si vous avez été béni par cette exhortation, n’hésitez pas à la partager et que Dieu vous bénisse abondamment.

Prière pour recevoir Jésus en audio et instructions.

Pour ceux de Kinshasa, notre rendez-vous est déjà pour demain, nous allons prendre le temps de rendre les actions de grâces à Dieu pour 2015. Ne manquez pas ce rendez-vous et que Dieu vous bénisse.

Le Pasteur du Net – Wisdom Bomolo Bokungu


 

LAISSE LE ENCORE CETTE ANNEE Finale

Soutenir le site Foi, Espérance et Vie

 

 

3 réponses

  1. alleluia merci seigneur pour ta bonte,ton amour infini et ton pordon,de tout mon coeur je te dis merci,pardonne mes uniquité et aide moi a ne pas garder l’amertume dans mon coeur.amen

Laisser un commentaire