Bien-aimé(e), que le Dieu des cieux, notre tendre Père céleste vous bénisse peu importe le coin du monde dans lequel vous vous trouvez. Je prie que Sa grâce enrichissante vous soit déversée en abondance dans toutes les dimensions de votre être et dans tous les aspects de votre vie au nom puissant de Jésus.

Alors que nous sommes presqu’à la fin de ce mois, et tendons aussi vers la fin de cette année, je prie du profond de mon cœur que Dieu accomplisse un signe en votre faveur, qu’Il vous multiplie Sa paix, vous favorise, combatte pour vous et vous fasse triompher sur vos ennemis plus nombreux et plus puissant que vous au nom puissant de Jésus.

Ma prière pour vous est que vous puissiez vraiment être une expression de la grâce de Dieu et que quelque chose change dans votre vie au nom puissant de Jésus.

Lorsqu’on parle de l’avènement du Seigneur et du temps de la fin, souvent, on s’arrête à mentionner le signe, les histoires qui font peur, les faux prophètes et consorts, alors que c’est un événement que chacun de nous peut préparer, auquel chacun peut se préparer avec passion et non sans aucune peur. L’enlèvement est le plus bel évènement que le monde ne connaîtra jamais. C’est l’évènement pour lequel chacun de nous doit se préparer juste comme l’on prépare d’autres événements sur terre. C’est comme une fête de mariage ou n’importe quel événement important où tous, sommes impliqués dans l’organisation, chacun dans son domaine afin d’en assurer la réussite.

Pour organiser un événement important, nous faisons appel aux professionnels en événementiel. Il faut fixer une date, trouver un cadre approprié, faire la réservation, confirmer fermement la réservation par un paiement, faire le choix du buffet ou menu ou encore la formule de ce qui sera servi si les gens vont manger, penser à un plan de la salle pour la disposition des convives, chercher des bons techniciens pour la lumière et le son, un bon orchestre pour agrémenter, un bon présentateur pour animer l’événement etc. et après, il faut que chacun aussi se prépare pour la soirée : il faut s’acheter des vêtements appropriés pour le type de l’événement, il faut aller se coiffer et être prêt pour arriver au lieu de l’événement à temps.

Seulement, l’avènement du Seigneur ne sera pas à la « Congolaise de la R.D.Congo » ; car le congolais, lui se prépare en retard, arrive toujours une heure après l’heure inscrite sur l’invitation.

Et au cours de ce grand événement, il y aura des remises de prix, c’est vous qui serez couronné pour tout ce que vous aurez accompli pour Dieu pendant votre séjour sur terre. L’enlèvement n’est pas un événement de frayeur pour les enfants de Dieu mais plutôt de joie car Dieu est un Dieu Fidèle. Ceux qui peuvent en redouter ne sont que le diable et toute sa suite des démons occultistes, car pour eux, c’est le feu éternel, l’enfer qui a été préparé.

Comme je l’ai dit plus haut, parlant de l’avènement du Seigneur et du temps de la fin, nous nous arrêtons souvent à Matthieu 24 du 1er au 44ème verset, cependant, le Seigneur avait continué son discours jusqu’à la fin du chapitre 24, puis le chapitre 25 et termine son discours au chapitre 26.

Lisons Matthieu 26 :1-2, la Bible nous dit :

« Lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples:
Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié. »

Juste après avoir parlé en long et en large de Son avènement, les événements qui suivirent furent sa mort, puis Sa résurrection et avant Son ascension. Avant de finalement monté au ciel, Il a encore répété aux disciples que le temps était fixé par Dieu et que pour eux, le plus important est qu’ils vont recevoir la puissance, le Saint-Esprit afin qu’ils soient Ses témoins jusqu’aux extrémités de la terre.

Pourquoi est-il important que chacun serve Dieu dans son domaine ? Il y a des gens sur terre, vu leur travail, il leur est difficile d’aller à l’église, soit à cause de leur emploie du temps, mais si vous côtoyez leur milieu, à travers vous, ils peuvent entendre parler de Dieu d’une manière ou d’une autre. C’est ce qui justifie que tout le monde n’est pas obligé  d’être pasteur à temps plein pour témoigner Jésus, Ses bienfaits dans Sa vie.

A part le signe du temps, tout ce que nous avons vu au chapitre 24 que devons-nous encore savoir de l’avènement du Seigneur et de la fin du monde ?

Relisons la question des disciples au verset 3 :

« Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde? »

Parler de l’avènement du Seigneur et s’arrêter au chapitre 24, le verset 44, c’est dire les choses à moitié.

Dans cette partie, nous allons voir qu’est ce que le Seigneur nous a encore instruit à part tout ce que nous avons déjà vu.

a) L’adresse à Ses serviteurs

Le Seigneur, à partir du verset 45 jusqu’à la fin du chapitre 24 s’adresse à ceux qui Le servent. Lisons entièrement ce passage :

« Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable?
Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi!
Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.
Mais, si c’est un méchant serviteur, qui dise en lui-même: Mon maître tarde à venir,
s’il se met à battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes,
le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites: c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

Le Seigneur donne les caractéristiques de Son serviteur et la description du travail qu’Il leur a confié. Le serviteur de Dieu en ces temps où les choses deviennent de plus en plus difficiles, où les vrais sont confondus des faux, traités de tous les maux, doit être caractérisé par :

La fidélité et la prudence, il doit être fidèle et prudent.

# Le serviteur fidèle :

J’aime comment la fidélité s’écrit en anglais : « Faithful » qui se traduit littéralement par « plein de foi », « rempli de foi », c’est-à-dire que le serviteur de Dieu doit faire complètement fidèle à Dieu.

Le dictionnaire le définit de cette manière :

Dans notre contexte, bien sûr, le serviteur fidèle est qui celui qui garde la foi en notre Seigneur, Jésus-Christ de Nazareth, qui exerce son ministère, qui est un bon dispensateur. J’aime ce que Paul avait dit dans 2 Timothée 2 :14-19 :

« Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu’on évite les disputes de mots, qui ne servent qu’à la ruine de ceux qui écoutent.
Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.
Évite les discours vains et profanes; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété, et leur parole rongera comme la gangrène.
De ce nombre sont Hyménée et Philète,
qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques uns.
Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. »

Un serviteur fidèle ne se détourne pas de la vérité, il ne renverse pas la foi des autres mais plutôt l’édifie. Un serviteur fidèle s’éloigne de l’iniquité.

Parlant des dispensateurs, n’oubliez pas que notre cri du cœur du mois est : « Père, que je sois un bon dispensateur de Tes diverses grâces. » La grande qualité d’un dispensateur, c’est de pouvoir être fidèle.

Voyons ce que Paul dit à propos dans 1 Corinthiens 4 :1-2 :

« Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu.
Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle. »

Cette fidélité n’est pas seulement aux yeux des hommes mais beaucoup plus aux yeux de Dieu, parce que c’est Lui qui va juger Ses serviteurs et toute la terre. Souvent, les hommes de Dieu ne sont pas compris et leurs propos ou actes sont mal interprétés.
Il faut savoir que le serviteur est serviteur de Dieu et est établi sur les brebis de Dieu, le Seigneur a bien dit : « établi sur ses gens… »

# Le serviteur prudent

Celui qui est prudent est celui qui ne prend pas de risque immodéré, qui prend des précautions, qui est sage.

Pourquoi la prudence ?

Parce que nous sommes envoyés comme des brebis au milieu des loups. Matthieu 10 :16 

# Le rôle du serviteur fidèle et prudent

Le serviteur de Dieu, suivant ce passage est établi par Dieu, par le Maître, le Seigneur Jésus. Il y a quelqu’un sur internet qui est spécialiste à pouvoir selon lui dénoncer les faux serviteurs de Dieu, et, à chaque fois qu’on lui pose la question de parler aussi des vrais hommes de Dieu, il dit aux gens que le vrai pasteur c’est Jésus-Christ. Cette réponse n’est pas fausse mais elle n’est pas non plus vraie ; parce que, pour connaître le Seigneur Jésus, le Grand Pasteur, il faut que la Bonne Nouvelle te soit annoncée. Ceux qui annoncent cette Bonne Nouvelle sont Ses disciples et Ses serviteurs chacun suivant son appel ou son ministère.

D’où, je me pose la question de savoir, pourquoi montrer aux gens que tous les pasteurs sont magiciens sans leur montrer les vrais ?

Faisons attention très attention à tout ce qui se passe en ces temps de la fin. En tout, soyons sûrs d’être connectés au Saint-Esprit et de nous laisser guider par Lui et Lui seul.
Le serviteur fidèle et prudent a pour rôle de donner la nourriture aux brebis de Dieu au temps convenable. C’est-à-dire pas n’importe quelle nourriture mais celle qui convient par moment.

Parlant de nourrir les brebis, j’aime toujours rappeler ce que le Seigneur Jésus avait dit à Pierre. La manière dont le Seigneur le lui avait demandé, démontre l’importance de ce rôle de pouvoir nourrir les brebis parce que cela exige vraiment que l’on ait de l’amour pour le Seigneur et non pas avoir d’autres intérêts.

Lisons cela dans Jean 21 :15-17 :

« Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux.

Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.

Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. »

Lorsqu’on parle de nourrir, il est important de tenir compte des éléments nutritifs, de la qualité du repas servi. Les brebis de Dieu doivent être nourries avec des verts pâturages.

On ne peut pas être fidèle à une personne, à une chose sans au préalable avoir de l’amour pour la personne ou la chose en question. L’infidélité est présente là où l’amour est absent. Le Seigneur sachant que ce qu’Il allait demander à Pierre exige l’amour, Il s’est assuré en lui posant la même question trois fois. Pierre a même été attristé du fait que le Seigneur insistait et pour la troisième il Lui répondra : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Et le Seigneur lui dira encore : Pais mes brebis.

(A suivre…)

Que Dieu bénisse Sa Parole.
Si vous avez été béni par cet enseignement, n’hésite pas à nous laisser votre commentaire et surtout de partager à vos contacts. Que Dieu vous bénisse abondamment au nom de Jésus.

Prière pour recevoir Jésus en audio et instructions.

Le Pasteur du Net – Wisdom Bomolo Bokungu


Soutenir le site Foi, Espérance et Vie

2 réponses

Laisser un commentaire