Bienvenue ma semaine de réponses

Bien-aimé dans le Seigneur, laisse que la joie, la paix, l’amour, la grâce de Dieu notre tendre Père céleste et la communion du Saint-Esprit soit ton partage au nom puissant de Jésus.

Ce jour, je suis dans la joie de te souhaiter la bienvenue dans cette nouvelle semaine, qui est déclarée par inspiration divine comme « Ma semaine de réponses ».

La semaine passée qui était notre semaine du secours divin, nous avons invoqué Dieu, chacun suivant ses problèmes, ses défis, ses difficultés etc. cette semaine, c’est l’heure de nous attendre à l’exaucement de nos prières. Je vais partager avec vous trois témoignages qui m’ont réjouis le cœur et qui m’encouragent car, ils sont la preuve que Dieu se sert de nous, comme des simples instruments et que nous ne travaillons pas en vain.

Le premier témoignage me vient de l’une de mes sœurs à Brazzaville, comme suit:

« De par ma nature, je suis quelqu’un de nerveuse. Cependant, avec les enseignements sur l’avènement de notre Seigneur Jésus et les enseignements sur le Saint Esprit, le Seigneur a fait grâce de toutes les prières, je ne m’énerve plus, et même mon mari a remarqué cela.
Avant, quand on avait des disputes, je pouvais même rester une semaine sans lui adresser la parole.
Alors, Gloire à Dieu avec les enseignements sur le Saint Esprit, j’ai demandé à Dieu de me changer, et je ne passe même plus une journée en colère, et l’harmonie est revenue dans le foyer.
Mon mari et ses amis me disent dit que j’ai beaucoup changé. »

Le deuxième concerne l’une de mes sœurs aux USA, qui avait passé des jours en pleurant à cause d’un problème qu’elle traverse, de l’injustice dont elle est victime, elle était inconsolable. Mais, gloire à Dieu, car nous n’utilisons pas nos propres paroles, le Saint-Esprit, le Paraclet, notre Avocat, notre Assistant, le vrai Consolateur sait faire ce travail de réconforter les cœurs brisés, de relever ceux qui se confient en Lui, et d’essuyer des larmes comme personne d’autre ne pourra le faire.

Voici une partie de son message :

« Bonjour chez vous ! Comment allez-vous ? Merci pour votre soutien spirituel de jeudi dernier, le fait même de l’écrire touche mon cœur et fait couler encore mes larmes, c’était dur et profond. Je n’avais pas du tout aimé ce que je ressentais dans  mon cœur. Mais le Dieu d’Israël a exaucé votre prière et m’a permis de fermer mes yeux, moi qui pensais veiller en larmes. Merci pour vos beaux messages de réconfort. J’ai fait confiance en Jésus-Christ de Nazareth, j’accepte la honte, l’injustice, les insultes, la moquerie, les faux témoignages, les fausses accusations, les discours discourtois contre ma personne par mes persécuteurs. J’accepte tout avec sagesse et compte sur mon Dieu, je crois que les gens changeront d’avis et mes ennemis auront honte, car Dieu va faire éclater Sa gloire en ma faveur pour la gloire en son nom.
Je me rétablie déjà et récupère mes forces afin de continuer ma marche vers la montagne. Merci pour vos prières… »

Le troisième témoignage, celui de ma sœur de Kinshasa :

« Bonjour mon pasteur, je viens rendre grâce à Dieu pour ce qu’Il a fait dans ma vie par Sa parole à travers ces enseignements. Je me dis que ce n’est pas un hasard, parce qu’il n’y a pas de hasard chez notre Dieu. Je suis tombé sur ces enseignements au mois de Mai de cette année et tout correspondait à la situation dans laquelle je me trouvais. J’ai vraiment été édifiée et ma vie a totalement changée. La semaine passée, pendant que je priais, je suis tombé sur Esaïe 49 :3 et 15, j’étais vraiment contente et j’ai pleuré de joie parce que j’ai vraiment eu la sensation que le Créateur de l’univers m’avait parlé et hier, lorsque j’ai suivi le lien « Je suis l’expression de Sa grâce » publié en Janvier, j’ai compris que c’était juste la volonté de Dieu. Je me suis posée la question de savoir ce que je ferai le 1er Janvier, je n’étais même pas dans la présence de Dieu, mais Lui a pensé à moi. Il est vraiment un Dieu pour moi. Tout ce que je cherchais dans le monde en tournant en rond, je l’ai trouvé dans le Seigneur. J’ai cru que le bonheur était le mariage, le travail, autres, mais le vrai bonheur, c’est  d’avoir Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Je suis tellement épanouie dans Sa présence que ma situation ne me dit plus rien. Tout ce qui compte pour moi, c’est le plan merveilleux qu’Il a pour ma vie.

J’aimerai dire à mes frères et sœurs dans le Seigneur que le miracle, c’est la grâce de L’avoir comme Seigneur et Sauveur, de marcher dans Sa crainte et l’obéissance de Sa parole. La guérison, le mariage, le travail, la prospérité, etc. ne sont que les bonus de Sa présence en nous. En bref, mon miracle, c’est la présence de Dieu et la joie de Dieu dans ma vie. Il y a quelques mois, je pleurais en secret et maintenant ce sont des larmes de joie à cause de Sa bonté dans ma vie.
Que toute la gloire Lui revienne. Il a fait de moi l’expression de Sa grâce. Que Dieu vous bénisse ! » Amen.

Il y a beaucoup d’autres témoignages, sauf que le temps me manque pour les mettre en ligne sans compter le tien que tu ne m’as pas encore envoyé. Les témoignages de ce que Dieu fait dans la vie de Ses enfants nous encouragent, je ne cesserai de le dire. Je sais et crois que cette semaine tu vas encore témoigner de la grandeur de Dieu dans ta vie.

Je vais juste lire quelques passages et puis, je vais donner une recommandation toujours dans la parole de Dieu concernant l’exaucement de Dieu, la manière dont Dieu nous répond. Parce que souvent, Dieu nous répond, mais nous ne sommes pas sensible à l’écoute de Sa voix et nous loupons notre témoignage. Comme vous venez de le lire, Dieu est en train d’agir dans tous les aspects de la vie de ses enfants. Changer la vie des hommes n’est pas donné à l’homme mais à Dieu seul. Essuyer les larmes d’une personne qui pleure, Dieu seul peut le faire. Relever quelqu’un qui est tombé, Dieu seul peut le faire Dieu. Car personne ne connait ce qu’un homme peut ressentir dans son cœur comme douleurs si ce n’est Dieu. Gloire et louanges à Dieu de ce qu’Il nous a donné le Saint-Esprit.

Lisons :

Jérémie 33 :3 nous dit :

« Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas. »

Psaume 50 :15 nous dit :

« Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras. »

Plus particulièrement, la semaine passée était notre semaine de secours divin. Chacun avait invoqué Dieu qui est un secours qui ne manque jamais dans la détresse. Nous avons vu dans Hébreux 4 :16 qui nous dit de nous approcher avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Je ne sais pas quels sont tes besoins, mais, je sais que Dieu ne peut pas te secourir sans que rien ne puisse changer en toi ou autour de toi.

Souvent, Dieu nous répond, cependant, nous ne prenons pas garde parce qu’il nous arrive d’être tellement préoccupé par nos problèmes que nous n’arrivons plus à voir Dieu, ni à L’entendre. Cela est très dangereux. Cette semaine, sois attentif à la voix de Dieu et fais tout ce qu’Il te demandera de faire.

Sache ceci, lorsqu’il fallait du vin aux noces de Cana, le Seigneur ne leur avait pas directement donné le vin, mais Il leur avait dit de prendre l’eau et d’aller servir. Dieu nous répond par Sa parole, par Ses instructions. Sois attentif aux instructions du Seigneur durant cette semaine.

Le Psaume 107 :20 nous dit :

« Il envoya sa parole et les guérit, Il les fit échapper de la fosse. »

Nous pouvons voir que rien qu’à partir de ces témoignages que Dieu nous vient au secours par la puissance de Sa parole. Voila pourquoi jour et nuit, nous ne cessons d’enseigner, d’exhorter afin que nous soyons édifier par la parole de Dieu. Car Hébreux 1 :3 nous dit qu’Il soutient toute chose par Sa parole toute puissante.

Dans 2 Rois 6, du verset 24 à 33, la Bible nous parle d’une grande famine qu’il y avait dans la ville de Samarie. La situation était si catastrophique que les gens se nourrissaient même des excréments d’oiseaux. Pire encore, deux femmes sont allées très loin et ont convenus de cuire leurs enfants. Le roi même ne pouvait rien faire pour le peuple et le seul espoir était l’Eternel Dieu des armées.

Entre temps, au chapitre 7, le serviteur de Dieu fit une déclaration au milieu de cette grande famine que demain, il y aura de l’abondance.

Lisons 2 Rois 7 :1-2 :

« Élisée dit : Écoutez la parole de l’Éternel ! Ainsi parle l’Éternel : Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie.

L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu : Quand bien même l’Éternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle ? Et Élisée dit : Tu le verras de tes yeux ; mais tu n’en mangeras point. »

Dans cette détresse qu’il y avait dans la ville, l’homme de Dieu a déclaré une parole suivant ce que Dieu lui avait dit. Notons ceci, que Dieu peut parler, mais ce qu’Il dit ne va pas arriver si tu ne fais pas ce qu’il faut faire. Dieu utilise toujours des hommes pour que la parole de Dieu, la prophétie puisse s’accomplir. Certaines personnes, lorsque nous parlons de ce que Dieu nous inspire pour une semaine, n’en font aucun cas, mais nous avons reçu plusieurs témoignages de personnes qui ont vu la main de Dieu en s’accrochant à la déclaration de la semaine.

Un grand signe et une confirmation est le message que j’ai reçu ce matin vers 06h21’ alors que j’étais en train de rédiger la cible de la semaine d’un ancien collègue, il était en cuisine lorsque je travaillais encore au Memling Hotel. Ce dernier me suivait encore sur internet depuis que j’avais quitté l’hôtel en question.

Voici son message :

« Shalom Papa. Que l’Homme de Galilée soit loué parce qu’Il m’a répondu. Depuis que je suis arrivé ici en Angola, c’est la première fois que je suis embauché dans un restaurant. »

C’est depuis 2013 qu’il est en Angola. Pourquoi m’a-t-il envoyé ce message juste quand je suis en train d’écrire l’exhortation sur la déclaration de notre semaine de réponses ? C’est parce que Dieu confirme, qu’Il va te répondre cette semaine.

Terminons avec ce qui s’est passé dans 2 Rois 7. Alors que les gens mourraient de faim dans la ville, il y avait en dehors de la ville quatre lépreux qui étaient aussi menacés par la même famine.

Lisons du verset 3 au 10ème :

« Il y avait à l’entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l’un à l’autre: Quoi ! Resterons-nous ici jusqu’à ce que nous mourions ?
Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons ; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens ; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons et s’ils nous font mourir, nous mourrons.
Ils partirent donc au crépuscule, pour se rendre au camp des Syriens ; et lorsqu’ils furent arrivés à l’entrée du camp des Syriens, voici, il n’y avait personne.
Le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d’une grande armée, et ils s’étaient dit l’un à l’autre : Voici, le roi d’Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois des Égyptiens pour venir nous attaquer. Et ils se levèrent et prirent la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu’il était, et ils s’enfuirent pour sauver leur vie.
Les lépreux, étant arrivés à l’entrée du camp, pénétrèrent dans une tente, mangèrent et burent, et en emportèrent de l’argent, de l’or, et des vêtements, qu’ils allèrent cacher. Ils revinrent, pénétrèrent dans une autre tente, et en emportèrent des objets qu’ils allèrent cacher.
Puis ils se dirent l’un à l’autre : Nous n’agissons pas bien ! Cette journée est une journée de bonne nouvelle ; si nous gardons le silence et si nous attendons jusqu’à la lumière du matin, le châtiment nous atteindra. Venez maintenant, et allons informer la maison du roi.
Ils partirent, et ils appelèrent les gardes de la porte de la ville, auxquels ils firent ce rapport : Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voici, il n’y a personne, on n’y entend aucune voix d’homme ; il n’y a que des chevaux attachés et des ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. »

Sache que ta vie ne dépend pas de ceux qui te font souffrir, de ceux qui sont plus nombreux, plus forts que toi. Ces quatre lépreux croyaient qu’ils seraient à la merci des syriens, cependant, que ce soient eux ou les syriens, ils étaient tous à la merci du Dieu Tout-Puissant. Si tu es enfant de Dieu, sache que tous tes ennemis et tes persécuteurs sont à la merci de ton tendre Père céleste. Ne sois pas effrayé par leur nombre, par leur apparence, par les avantages physiques qu’ils peuvent avoir sur toi. Toi, fais seulement ce que Dieu te met à cœur de faire et Dieu se chargera de faire le reste.

La Bible dit alors qu’ils se rendaient vers les syriens, Dieu a fait entendre dans leur camp un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d’une grande armée… ils se levèrent et prirent la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu’il était, et ils s’enfuirent pour sauver leur vie.

Sache qu’avec Dieu de ton côté, tes ennemis ne sont rien. Cette semaine, alors que tu seras obéissant à Dieu, attentif à l’écoute de Sa voix, tes ennemis, tes persécuteurs, tous ceux qui détiennent ce qui est à toi et qui refusent de te le rendre, prendront fuite pour sauver leur vie au nom puissant de Jésus.

Cette semaine, confie-toi en l’Eternel et attend recevoir l’exaucement à tes prières au nom puissant de Jésus.
Note bien, l’homme de Dieu ne savait pas que les quatre lépreux iront chez les syriens, que Dieu fera entendre un bruit…non…il avait seulement déclaré l’abondance. Les lépreux non plus ne savaient pas qu’ils allaient trouver le camp vide. Pour dire que Dieu ne nous dira pas toujours  la manière à laquelle Il fera ce qu’Il nous a promis, cependant, ce qui est sûr, est qu’Il ne nous laissera jamais mourir dans la famine, Il ne nous laissera jamais  à la merci de nos ennemis.

Je ne connais pas ton problème,  ni ceux qui te combattent, mais je connais mon Dieu. Ce Dieu Immuable va se révéler et se manifester dans ta vie cette semaine au nom puissant de Jésus. Je te souhaite la bienvenue à ta semaine de réponses. Tu jouiras de la paix, de la joie, de la victoire et de toutes les bonnes choses que tu attendais depuis longtemps de la part de Dieu au nom puissant de Jésus.

A bientôt pour la prière et les déclarations de foi de notre semaine de réponses. Si tu es béni par cette exhortation, n’hésite pas à partager et que Dieu te bénisse au nom puissant de Jésus.

Retour à la prière de la semaine : Ma semaine de réponses

Prière pour recevoir Jésus en audio et instructions.

Retour à la liste

Précédente : Ma semaine de la multiplication    Suivante : Ma semaine de la grâce suffisante

Le Pasteur du Net – Wisdom Bomolo Bokungu


Soutenir le site Foi, Espérance et Vie

9 réponses sur « Bienvenue ma semaine de réponses »

  1. Alleluia les mots me manquent une telle exortation qu’elle enseignement ah oui je suis vraiment l’expression de la grâce de Dieu tous ce que je peux faire c’est de rester
    Attentive à la voix de mon Tendre Père Celeste Pasteur sois Benîîiiiiiiiiiiiiis Aaaamennnn

    Aimé par 1 personne

  2. Père céleste merci car Tu es Le Dieu des réponses et Tu es au-dessus de tout et de tous, nul n’est comparable à Toi Yaweh car Tu réponds et agis au-delà de nos espérances MERCI TENDRE PERE POUR TES REPONSES ET TON SOUTIEN sois élevé et magnifié au nom de Jésus Alléluia Amen Amen Amen Amen Amina !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.