Bien-aimé (e),

Que la paix, la joie, l’amour, la grâce suffisante de notre tendre Père céleste et la communion du Saint-Esprit soient votre partage au nom puissant de Jésus. Mon lap-top s’est éteint brusquement alors que j’étais avancé dans la rédaction de l’enseignement du jour. Je rends toute la gloire à Dieu et recommence le tout.

Curieusement, comme je vous l’ai dit hier, il y a des individus qui se s’étaient permis de donner la date d’aujourd’hui comme la date probable de la fin du monde. Je ne sais pas ce que vous vivez dans le coin du monde dans lequel vous vous trouvez. Si la fin du monde a commencé chez vous, merci de me le signaler sur Whatsapp. J’attends encore la prochaine date probable qu’ils vont mettre. Mais ces gens ont du temps et de l’argent pour faire continuellement les annonces de la fausseté et écrivent aussi beaucoup que moi mais à la différence leurs écrits créent plus de confusion que n’édifient et communiquent la vie.

La première chose que nous allons noter aujourd’hui est que cette série d’enseignements comme toutes les autres sont rédiger du jour au jour. Sauf rare de cas où le Seigneur nous inspire déjà et nous revoyons le jour de la publication. Ceci n’est pas un livre déjà imprimé dont nous copions pour publier sur notre site, nous nous laissons inspirer par le Saint-Esprit afin de nous édifier nous-même et d’être aussi et surtout une bénédiction pour le peuple de Dieu assoiffée de la bonne parole inspirée de Dieu.

Cher Saint-Esprit, merci de jouer Ton rôle du Meilleur Enseignant dans chacune de nos vies dans cet enseignement. Fais que les choses soient claires pour tous tes enfants qui lisent ces enseignements au nom puissant de Jésus.

J’aime ce qu’un homme de Dieu dit toujours : « Le Saint-Esprit est la seule personne que nous devons obéir. »

En ces temps de la fin, le diable a largué dans ce monde partout où nous pouvons nous tourner et nous retrouver pleines de distractions pour détourner notre attention de notre tendre Père céleste, pour voler notre précieux temps. Le diable nous veut en enfer avec lui, il veut détruire l’avenir de nos enfants avec toute la diversité de programme pour enfants avec des musiques envoûtantes et, nous ne nous étonnons pas de la violence et du fait que les enfants deviennent de plus en plus têtus etc.

Rien de ce qui se passe ou se fait aujourd’hui que cela soit du côté de Dieu ou de l’ennemi n’est fait au hasard. Nous vivons un temps qui est très sensible alors que la distraction bas son plein tout autour de nous. Il est très difficile si l’on n’est pas discipliné de se concentrer même pour 5 minutes. Il y aura toujours quelque chose qui va détourner notre attention. En tout ce que l’ennemi fait pour détruire, nous, enfants de Dieu, devons intervenir afin de sauver ce que nous pouvons récupérer par la grâce de Dieu.

Je pense que c’est l’une des raisons que Dieu nous a appelé à apporter cette contribution, cette présence dans le réseau tel que Facebook, qui est le plus grand des réseaux sociaux avec ces derniers jours, l’ajout des vidéos qui commencent à jouer toutes seules même quand vous n’avez pas encore cliquer sur play.

C’est une bonne chose, mais tout le monde peut tomber sur n’importe quoi.

Plus loin dans notre enseignement, nous verrons combien Dieu nous appelle à la vigilance spirituelle parce que de nos jours rien n’est plus caché, le mal est exposé en plein air. Aujourd’hui sur internet vous pouvez en un jour naître de nouveau, perdre votre salut, devenir occultiste, vous retrouver enchaîner par l’ennemi ou aussi rencontrer votre délivrance.
Que Dieu nous aide à faire la part de choses, chacun en ce qui le concerne en étant un bon dispensateur des grâces de Dieu dans sa vie.

Avant d’avancer, j’aimerai encore insister que dans cet enseignement, à chaque fois que je vais mentionner « Seigneur », je ferai allusion au Roi des rois et au Seigneur des seigneurs, Jésus-Christ de Nazareth.

Dans la partie précédente, nous avions commencé à parler de Jean Baptiste et nous allons continuer et clôturer aujourd’hui suivant que le Saint-Esprit nous conduira. Hier, nous avions parlé de Lui en tant que la voix qui crie dans le désert, et aujourd’hui, nous allons voir :

La vie de Jean Baptiste : Une vie de sacrifices

Pourquoi parlons-nous de Jean-Baptiste ? Jean est parmi les personnages le plus important de la Bible. Il est envoyé avant que le Roi de tout l’univers ne vienne dans ce monde afin de préparer son retour. Nous avions vu qu’il avait accompli un grand travail mais à quel prix ? Est-ce que nous pouvons nous aussi préparer le chemin du Seigneur alors que nous vivons dans un monde orienté intérêts, orienté trouvé mieux pour soi, orienté chacun pour soi ? Qui est ce qui est prêt à sacrifier sa vie pour l’intérêt des autres ? Ils ne sont pas nombreux. Nous voulons tout avoir, tout rien que pour nous-mêmes. Parce que si nous devons préparer le chemin du Seigneur, à notre tour, nous devons apprendre de Jean afin de suivre ce qui est bon et éviter ce qui est mauvais.

Lisons dans Marc 1 :6, la Bible nous dit :

« Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. »

Le verset 4 nous dit :

« Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés. »

Jean Baptisait dans le fleuve Jourdain, mais du côté du désert. Pourquoi, parce qu’il vivait dans le désert. Comment je le sais, quelqu’un me posera la question ?

Premièrement, Jean est un enfant que Dieu avait donné à ses parents dans leur âge avancé. Probablement que ses parents sont morts pendant qu’il était très jeune et avec l’appel de Dieu dans sa vie, ce dernier est allé directement s’installer dans le désert duquel il n’en sortira qu’après pour sa manifestation.

Dans le passage Marc 1, le verset 5 nous dit :

« Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. »

Dans le désert qu’il était, tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem venaient se faire baptiser. Même le Seigneur Lui-même aussi avait quitté la ville de Nazareth en Galilée pour aller se faire baptiser auprès de lui. Nous pouvons voir cela toujours dans le même chapitre, au verset 9 :

« En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. »

Secondement, rien qu’à voir son habillement et ce qu’il mangeait comme nous l’avons cité ci-haut, cela est une preuve que Jean a vécu longtemps dans le désert. On ne peut s’habituer qu’à la nourriture de sa région. Il s’était adapté à vivre dans le désert. Plus tard, nous verrons le Seigneur confirmer cela.

Son accoutrement n’était pas en fin lin comme le Seigneur. C’est en poils de chameaux qu’il s’habillait, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Certainement, que ces sauterelles n’étaient même pas grillé.

Voila la vie que menait Jean. C’est-à-dire que ce qui comptait plus pour Jean, ce n’était pas les choses de la vie, mais sa mission. La mode, les restaurants ne l’intéressaient pas. Il ne voulait que voir la raison pour lequel existait puisse s’accomplir. Bien que cela n’était pas du tout mauvais, parce que le Seigneur, Lui, mangeait et buvait.

Maintenant que nous, Corps de Christ, Eglise du temps de la fin, sommes appelés à préparer le chemin du Seigneur, serons-nous prêts aussi à accepter à mener une vie de sacrifices ? Il est pratiquement impossible que l’on accomplisse le plan de Dieu pour sa vie sans passer par un désert approprié relatif à ce que nous sommes appelés à accomplir pour l’intérêt du royaume. Dans le jargon chrétien, lorsqu’on parle du désert, c’est un lieu d’épreuves, de brisement, de préparation. Ce n’est pas tout le monde qui accepte de passer par là, mais c’est un passage obligé pour tout celui qui a un but à accomplir pour le compte du royaume des cieux. Ce n’est pas à chacun de choisir son désert, mais c’est plutôt Dieu Lui-même qui le fait. Le désert vient aussi pour nous préparer à entrer dans notre terre promise, à vivre l’accomplissement des promesses de Dieu dans notre vie.

Si Jean qui a préparé la première venue est passé et a vécu longtemps dans le désert, nous n’en serons pas exemptés.

Jean-Baptiste Offensé

Jean Baptiste, bien qu’il ait bien accompli sa mission suivant ce que nous avions vu hier, à un moment donné, il crut que le Seigneur était venu pour délivrer les israélites des romains qui dominaient sur eux. Alors que ce n’était pas le cas. C’est ce qui avait dévié son ministère, qui a fait qu’il commence à s’apprendre aux hommes politiques jusqu’à perdre sa vie la tête sur le plat. Moi, je pense, que Jean, sa mission devait normalement s’arrêter lorsque le Seigneur a commencé son ministère après son baptême et son retour du désert. Cette confusion sur la mission du messie qu’il était né pour préparer la venue a fait qu’il commence à avoir de doutes sur la personne de Jésus. Cependant, il a lui-même témoigné lorsqu’il a vu le Saint-Esprit descendre sur Lui sous la forme d’une colombe. Dieu a fait exprès que le Saint-Esprit de Dieu prenne une forme corporelle, celle d’une colombe juste pour le but de faire reconnaître le Sauveur à Jean. C’est lui-même aussi qui a dit : « voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. »

Lisons ses propos lorsqu’il était offensé dans Luc 7 :18-20 :

« Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples.
Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?
Arrivés auprès de Jésus, ils dirent: Jean Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? »

Et pourtant, c’est lui qui avait fait ce témoignage dans Jean 1 :29-32 :

« Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.
C’est celui dont j’ai dit: Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi.
Je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau.
Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. »

Ce qui est arrivé à Jean dans ces passages, c’est ce qui arrive à plusieurs d’entre nous lorsque nous nous retrouvons en situation difficile. Nous oublions qui nous sommes et qui est Dieu pour nous. Ce même Jean qui a vu le Saint-Esprit sous la forme d’une colombe descendre sur le Seigneur, qui a témoigné de Lui, envoie un message pour demander s’il doit encore en attendre un autre.

En outre, nous connaissons tous sa célèbre citation parlant du Seigneur : « Il faut qu’Il croisse, et que je diminue. » Jean 3 :30

Pourquoi tout ceci est arrivé à Jean ?

C’est parce qu’au lieu de suivre la personne pour laquelle il est né, il a commencé à mettre son nez là où il ne fallait pas. Réfléchissons, même humainement parlant, si je prépare ta venue, en quelque sorte, je suis un protocole. Comme tel, supposons que je vienne vous chercher à l’aéroport, je ne vais pas seulement m’arrêter à prendre vos bagages, vous accueillir, vous faire passer aux différents services et puis vous laisser partir, non. Je dois vous accompagner jusqu’au logement qui a été préparé pour vous ou encore là où je demeure moi-même. Cependant, cela n’était pas le cas pour notre cher Jean Baptiste. Il s’est contenté de baptiser le Seigneur et de Le présenter à ses disciples.

Dans Jean 3 que nous avions lu, lisons les versets 22-27 :

« Après cela, Jésus, accompagné de ses disciples, se rendit dans la terre de Judée; et là il demeurait avec eux, et il baptisait.
Jean aussi baptisait à Énon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau; et on y venait pour être baptisé.
Car Jean n’avait pas encore été mis en prison.
Or, il s’éleva de la part des disciples de Jean une dispute avec un Juif touchant la purification.
Ils vinrent trouver Jean, et lui dirent: Rabbi, celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et à qui tu as rendu témoignage, voici, il baptise, et tous vont à lui.
Jean répondit: Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel. »

Ici, nous voyons le Seigneur Jésus baptiser à Judée et Jean à Enon. Mais, si nous lisons au début nous voyons que Jean était venu baptiser pour préparer la venue du Seigneur, mais pourquoi a-t-il continué à baptiser ?

Jean 1 :35-40, la Bible nous dit :

« Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples;
et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit: Voilà l’Agneau de Dieu.
Les deux disciples l’entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus.
Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit: Que cherchez-vous? Ils lui répondirent: Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu?
Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure.
André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. »

Ici, nous voyons Jean montrer à ses disciples le Seigneur, et ses disciples le quittèrent pour suivre Jésus, mais lui est resté pour faire un travail qui selon moi n’avait plus d’importance.

Le Seigneur parle de Jean : Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent?

A vrai dire, il me semble que Jean ne se connaissait pas vraiment. Il ne connaissait pas tout concernant sa personne, ni concernant sa mission d’ailleurs comme nous venons de le voir.

Ecoutons les propos du Seigneur Lui-même sur Jean dans Luc 7 : 24-35 :

« Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent?
Mais, qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois.
Qu’êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète.
C’est celui dont il est écrit: voici, j’envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi.
Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.
Et tout le peuple qui l’a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean;
mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu.
A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils?
Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n’avez pas pleuré.
Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites: Il a un démon.
Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites: C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie.
Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. »

Pour finir, lisons ce passage Jean 1 :21 :

« Et ils lui demandèrent: Quoi donc? Es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non. »

Dans Luc, nous voyons le Seigneur révéler aux gens qui était Jean, et il dira qu’il était plus qu’un prophète, chose qu’il avait renié lui-même.

En résumé, ce que nous devons retenir est qu’en ces temps de la fin, chacun de nous doit savoir qui il est et quels sont les grâces et les dons de Dieu dans sa vie. C’est ce qui fera qu’il soit ou qu’il devienne bon dispensateur de diverses grâces et dons de Dieu dans sa vie suivant 1 Pierre 4 :10 qui est notre cri du cœur pour ce mois.

La connaissance de ce que nous sommes et de ce à quoi nous sommes appelé à accomplir, nous aidera à épargner nos vies, à vivre d’une manière saine, à nous concentrer à faire ce que nous sommes appelés à faire sans nous en éloigner à gauche et à droite afin de ne pas finir notre course sur la tête sur le plat comme était le cas de Jean Baptiste. Matthieu 14 :8-12

Que Dieu bénisse Sa parole. Si vous êtes béni par cet enseignement, n’hésitez pas à nous laisser votre commentaire et surtout à partager à vos contacts pour la gloire de Dieu. Demain, nous verrons, qu’est ce qui avait fait que le Seigneur puisse venir sur terre ?

Prière pour recevoir Jésus en audio et instructions.

Le Pasteur du Net – Wisdom Bomolo Bokungu


Soutenir le site Foi, Espérance et Vie

4 réponses

  1. Amen,papa! Laissons ces individus à leurs pronostiques car ils ne savent pas que les pensées de Dieu sont impénétrables pour les humains! Demain,ils avanceront dautres dates! Pour moi,Dieu seul connait et je me concentre sur nos enseignements du mois. Dieu vous bénisse!

  2. Amen homme De Dieu moi je les considère comme ceux qui sont nés avant la honte donc ils se mêlent des choses qui ne leurs regarde même pas gloire à Jésus Christ le Ri des Rois Amenñnnn

  3. Que le Nom de Jésus-Christ soit loué pour cette parole de grâce. Ici aux USA il n y a pas de fin du monde, seul Dieu connaît le jour et l’heure de la fin du monde, personne ne peut déterminer ce jour là. Que le bon DIEU vous élève davantage pasteur.

Les commentaires sont fermés.