Ta foi t’a sauvé, va en paix

Jeudi 27 Août 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur d’Août 2015 : « Ô Père céleste, étanche ma soif et rassasie-moi de Ton pain de vie. »
Série d’enseignements : «Jésus-Christ est le pain de vie – 24èmepartie»
Sous-thème : « Ta foi t’a sauvé, va en paix »


Dieu fixe de nouveau un jour:
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que ta foi t’a sauvé, va en paix, et sois guéri de ton mal » (Marc 5 :34)


Je suis très reconnaissant à Dieu pour Ses bienfaits dans chacune de nos vies. Dans quatre jours, ce sera la fin de ce merveilleux mois d’Août, où nous crions au tendre Père céleste d’étancher notre soif et de nous rassasier du Pain de vie. Le Pain de vie, le Pain qui est descendu du ciel, c’est notre Seigneur Jésus-Christ. C’est Lui qui est venu sur terre afin de nous donner de ce pain et de cette eau afin que nous n’ayons ni faim ni soif, que nous ayons Sa vie, la vie éternelle, la vie en abondance. Mais cela est conditionné par deux choses :

  • Venir à Lui
  • Croire en Lui.

Lisons la Parole de Dieu dans Jean 6 :35 :
« Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Venir à Jésus, c’est l’invitation qu’Il nous donne dans Matthieu 11 :28 qui nous dit :
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. »

Et croire en Jésus, c’est après que nous soyons venus à Lui, Il va nous donner les instructions, toujours dans Matthieu 11 :29 qui dit :
« Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. »

Cela ne sert à rien de venir à Jésus et après de ne pas croire en Lui. Croire en Jésus comme je l’ai dit une fois, ce n’est pas quelque chose d’un jour, mais tous les jours et à tout moment. Etre attentif à Sa voix et obéir promptement à chacune des instructions du Seigneur, car Il est le Bon Berger et connait le chemin que nous devons marcher et nous l’indique.

Même en tant qu’enfants de Dieu, c’est-à-dire que nous sommes venus à Jésus, nous Lui avons donné notre vie, nous avons besoin de prendre son joug sur nous et de recevoir ses instructions, car sans faire cela, nous n’allons jamais recevoir le repos que nous sommes venus chercher auprès de Lui.

Prendre son joug, c’est par rapport à notre responsabilité dans le royaume, dans Son œuvre, en portant notre croix et en Le servant.

La faim et la soif dans ce contexte va au-delà de la faim de la nourriture physique et de l’eau que nous buvons chaque jour. Souviens toi encore de Jean 4, Il a dit à la femme samaritaine qu’Il pouvait lui donner l’eau de la vie, après aux disciples, Il leur a dit que j’ai une nourriture que vous ne connaissez pas, ma nourriture est de faire la volonté de mon Père et de l’accomplir. (Jean 4 :10, 34)

Cette faim et cette soif que le Seigneur Jésus rassasie a à voir avec notre homme intérieur, notre esprit, notre destinée. La faim et la soif de voir les hommes sauvés, délivrés, édifiés ; de voir l’œuvre de Dieu avancé, le royaume des cieux prospérer sur terre.

Hier, j’étais rempli d’une grande joie, je dirai que j’étais rassasié et ma soif était étanchée lorsque je lisais le témoignage d’une de mes sœurs qui est en Belgique. Je vais faire de mon mieux pour partager ledit témoignage aujourd’hui. J’en avais parlé sans les détails, mais les détails que la sœur m’a envoyés m’ont rempli de joie. Elle était tourmentée par un mari de nuit, elle n’arrivait plus à concevoir après avoir donné naissance à un enfant qui a trois ans, mais lorsqu’en Juin, il y avait une semaine qui était déclarée comme étant notre semaine de la fécondité, elle a saisi cette opportunité, c’est alors qu’elle a pu concevoir. Je vais mettre le témoignage en ligne et tu liras toi-même. C’est ce que le Seigneur veut et tout ce qu’Il faisait chaque jour de son ministère. Il allait dans les villes, dans les villages annonçant la Bonne Nouvelle, guérissant les malades, purifiant les lépreux et délivrant ceux qui étaient sous l’emprise de l’ennemi.

Lorsque nous poussons plus loin nous verrons que venir à Jésus et croire en Jésus se résument tout simplement à avoir la foi en Lui.

Voilà pour quoi dans cette partie, nous allons parler de la place de la foi dans notre guérison.

…Va en paix, ta foi t’a sauvé, et sois guéri de ton mal…

Ta foi t’a sauvé, c’est une phrase que le Seigneur Jésus a répété plusieurs après avoir guéri, délivré ou pardonné une personne. Si tu veux apprendre à propos de la foi, le mois de Juin  tout entier, nous avions parlé de la foi que Dieu honore. Si tout va bien, dans peu de temps, nous allons mettre le livre à votre disposition. Mais si tu vas dans les archives du site, sur le calendrier, chaque jour du mois de Juin correspond à un enseignement sur la foi.

Mais ici, nous voulons voir la place de la foi dans la restauration de notre santé, dans notre guérison, dans le pardon de nos péchés et nous allons nous attarder à ce que le Seigneur Jésus répétait : « va, ta foi t’a foi t’a sauvé. »

…La femme à la perte de sang…

Bien-aimé, il n’y a rien qui soit impossible auprès de notre Dieu. Il est le Dieu Tout-Puissant, rien n’est ni étonnant, ni difficile pour Lui. Toutefois, Dieu n’intervient pas dans nos vies n’importe comment. Il ne nous a pas créés comme des robots, il suffit de modifier son programme informatique pour influencer notre vie, non. Il nous a donné un cœur qui nous permet de faire le choix entre la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Chacun est libre devant Dieu, mais les conséquences bonnes ou néfastes dépendent de selon que nous avons la foi ou pas.

Lisons l’histoire de cette femme à la perte de sang dans le livre de Marc 5 :25-34 :

« Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans.
Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant.
Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement.
Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie.
Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.  Jésus connut aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de lui; et, se retournant au milieu de la foule, il dit: Qui a touché mes vêtements?
Ses disciples lui dirent: Tu vois la foule qui te presse, et tu dis: Qui m’a touché?
Et il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela.
La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité.
Mais Jésus lui dit: Ma fille, ta foi t’a sauvée; va en paix, et sois guérie de ton mal. »
 
Revoyons sa situation:
#Atteinte d’une perte de sang
# Depuis douze ans
# Elle avait beaucoup souffert
# Entre les mains de plusieurs médecins
# Elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait
# Elle n’avait éprouvé aucun soulagement
# Mais était allée plutôt en empirant

Je ne pense pas que la perte de sang soit une maladie incurable. Mais cette femme en a souffert pendant douze ans et si le Seigneur Jésus n’était pas passé par là, elle serait encore en train de souffrir. Suivant Deutéronome 28 que nous avions lu hier, il y a des maladies dites opiniâtres qui ne sont rien d’autres que des malédictions. Toute maladie qui ne guérit pas a pour but de détruire la vie de la personne qui en souffre. On ne joue pas avec les malédictions, il faut les briser au plus vite. Il faut aussi faire attention de ne pas dépenser son temps et ses ressources auprès des médecins. Si après avoir été consulté et soigné par les médecins tu ne vois toujours aucun changement, rends-toi auprès du Grand Médecin. Aucun médecin dans ce monde ne peut guérir une maladie causée par une malédiction. Toute maladie qui vient suite à une malédiction ne peut pas guérir si la malédiction n’est pas brisée. La malédiction est brisée par la bénédiction et la bénédiction vient lorsque nous obéissons à la parole de Dieu. Voilà pourquoi, tu verras certaines personnes souffrir des maladies compliquées et qui ne guérissent pas bien qu’elles soient des icônes dans un domaine ou un autre de la vie, mais puisqu’elles ne craignent pas Dieu, la malédiction est attachée à leur vie et cette maladie restera là jusqu’à détruire leur vie si celles-ci ne cherchent pas la miséricorde de Dieu.

Ces personnes vont souffrir longtemps et pour d’autres, à les voir, tu ne vas pas t’en apercevoir. A cause de leurs moyens financiers, elles ont des bons médecins et ont accès aux produits pharmaceutiques coûteux qui les soulagent un tout petit peu mais ne les guérissent pas tout. Apparemment, tu croiras qu’elles vont bien. Mais elles-mêmes, savent combien et comment elles sont en train de souffrir, comment elles se meurent à petit feu.

C’est comme le général syrien Naaman. Sa lèpre était camouflée dans son armure et c’est seulement sa femme et ses proches qui savaient de quoi il souffrait. C’est lorsqu’il enlevait son armure qu’il était face à sa lèpre et ce sont les remords qui remontent à la surface.

Si tu es dans ce cas, ce qu’il faut faire, avec foi, il faut aller auprès de Dieu, il faut aller auprès du Seigneur Jésus.
Cette femme fatiguée s’est rendu compte que les médecins ne pouvaient rien faire pour elle, la Bible nous dit :

# Ayant entendu parler de Jésus
# elle vint dans la foule par derrière
# et toucha son vêtement.
# Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vêtements
#  je serai guérie

Qu’est ce qui a poussé cette femme à entreprendre toutes ces démarches ? C’était tout simplement sa foi. La foi vient de ce qu’on entend et que ce qu’on entend vient de la parole de Christ. (Romains 10 :17). Cette femme, eut la foi lorsqu’elle a entendu parler de Jésus ; qu’Il guérissait les malades, ouvrait les yeux des aveugles, délivrait ceux qui étaient posséder par les esprits impurs…elle s’est dit que certainement c’est la personne que je cherche. Et comme chez les juifs une femme qui perd son sang est impure, cela était difficile pour elle de se rendre auprès du Seigneur Jésus comme tout le monde. C’est ainsi qu’elle a profité de la foule pour s’infiltrer et s’était dit, si seulement je peux toucher son vêtement, je serai guérie.

Cela s’est passé exactement comme elle croyait.

Lorsqu’elle a touché les vêtements de Jésus, la Bible nous dit : « Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. »

Elle a reçu une guérison instantanée. Alors qu’elle s’est bien sentie dans son corps, le Seigneur Jésus avait senti une puissance le quitter.

Une fois de plus, je reviens sur la responsabilité de chacun de nous dans la quête de ce qu’il veut recevoir de la part de Dieu, que ce soit une guérison, une faveur, une percée, le fruit des entrailles etc. Personne n’avait imposé sa main sur cette femme. Elle n’avait ni prié, ni jeûné avec personne. Elle s’est seulement dit dans son cœur que si je peux toucher ses vêtements, je serai guérie. Si on prie pour toi, mais toi-même dans ton cœur, tu ne crois même pas que tu seras guéri, même si c’est le pasteur le plus puissant de la terre, ton manque de foi fera que sa prière soit nulle et sans effet.

De la même manière que personne ne peut manger à ta place, aller aux toilettes à ta place, personne ne peut non plus croire en ta place, à moins que tu sois mort ou dans le coma. Il y a des choses que tu dois recevoir personnellement auprès de Dieu par la foi. Mon travail, c’est de booster ta foi par les encouragements de la parole de Dieu, prier pour toi ou avec toi, joignant ma foi  à la tienne. C’est obligatoire que tu aies la foi, sinon, tu ne pourras rien recevoir de la part de Dieu comme nous avons vu dans Jacques. Ta foi te donne directement accès à Dieu sans passer un protocole donné. Cette femme n’est pas passée par un homme. Elle est allée tout droit vers Dieu et a obtenu ce qu’elle cherchait pendant douze ans sans recevoir, elle a obtenu gratuitement ce pour quoi elle avait dépensé toutes ses ressources.

La foi te donne gratuitement ce pour quoi plusieurs dépensent toute leur fortune sans rien obtenir du tout.

Lisons la suite de Marc 5, le verset 30 à 34, la Bible nous dit :

« Jésus connut aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de lui; et, se retournant au milieu de la foule, il dit: Qui a touché mes vêtements?
Ses disciples lui dirent: Tu vois la foule qui te presse, et tu dis: Qui m’a touché?
Et il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela.
La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité.
Mais Jésus lui dit: Ma fille, ta foi t’a sauvée; va en paix, et sois guérie de ton mal. »

Les disciples étaient étonnés d’entendre leur Maître dire que quelqu’un avait touché ses vêtements alors que plusieurs le touchaient. Mais cette femme ne l’avait pas touché comme tous ceux de la foule, elle avait touché avec l’attente de recevoir sa délivrance, sa guérison.

Lorsque le Seigneur a posé la question, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité.

Mais Jésus lui dit : « Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal ».

Ma prière est que le Seigneur ressorte encore ses paroles de sa bouche en ce qui te concerne, pour cette maladie, ce problème de conception, ce blocage etc.

Pour cela, décide-toi d’aller auprès de Lui dans la prière avec foi et je sais qu’Il n’a point changé. Le Jésus qui avait guérit cette femme est disposé à pouvoir te guérir aussi.

Dieu ne te demande pas ton argent comme les médecins ou les pasteurs qui vendent de l’eau, de l’huile et autres choses pour la guérison, tout ce que Dieu te demande, c’est ta foi. Tu n’as pas besoin de payer même un centime.

C’est ta foi qui te sauvera ! C’est ta foi qui te donnera la paix ! C’est ta foi qui te guérira de ce mal qui perdure dans ta vie.

Que Dieu bénisse Sa parole.

(A suivre…)

Si cet enseignement t’a béni, n’hésite pas à nous laisser un commentaire, sans oublier de partager ou transférer à tes connaissances. Que Dieu te bénisse et à très bientôt pour la suite.

2 commentaires sur « Ta foi t’a sauvé, va en paix »

  • Merci pasteur pour le réconfort que je viens de recevoir à travers l’enseignement de cette journée.Je crois et je confesse que le Seigneur Jésus ne m’abandonnera ni ne ma délaissera jamais comme il l’a promis.Je te prie Seigneur Jésus d’augmenter ma foi selon ta grande miséricorde.Que le Seigneur bénisse votre ministère pasteur.

Laisser un commentaire