Lève-toi, prends ton lit, et marche – suite et fin

Jeudi 13 Août 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur d’Août 2015 : « Ô Père céleste, étanche ma soif et rassasie-moi de Ton pain de vie. »
Série d’enseignements : «Jésus-Christ est le pain de vie – 10èmepartie»
Sous-thème : « Lève-toi, prends ton lit, et marche  – suite et fin»


Dieu fixe de nouveau un jour:

« Aujourd’hui, Dieu me dit te dire que puisqu’Il te guérit, tu dois adopter une vie de sainteté afin que quelque chose de pire ne puisse pas t’arriver » (Jean 5 :14)


J’ai eu un retard énorme dans la rédaction de l’enseignement de ce jour à cause d’une très forte pluie qui a inondée et emportée des maisons, des vies dans notre ville de Kisangani. Nous rendons gloire à Dieu parce qu’il n’y a pas eu d’énormes pertes chez nous. Ce n’est pas seulement toi qui as besoin de la prière. En ce qui concerne la prière, nous devons prier les uns pour les autres. Je vais te demander personnellement de nous porter dans tes prières afin que le Seigneur Jésus nous protège et qu’Il continue à nous inspirer et nous fortifier pour Son œuvre. Prie aussi pour ce site que Dieu utilise afin d’apporter la consolation à son peuple dans plusieurs pays francophones. Et si Dieu te met à cœur de soutenir cette œuvre, pour la gloire de Dieu n’hésite pas parce que, presque 24h24, nous sommes débout en train de travailler, de mettre en ligne tout ce que Dieu met dans nos cœurs, de répondre aux questions, de conseiller et de prier avec et pour les enfants de Dieu. Nous avons tout le temps besoin d’avoir internet et de l’électricité. Nous glorifions Dieu pour Son soutien.

Je vais essayer de t’expliquer comment le site fonctionne. Il y a une de nos sœurs en Afrique du Sud qui pensait que je prenais les enseignements publiés sur le site se trouvaient dans un livre et que je ne faisais que mettre en ligne. Ce n’est pas du tout le cas. Depuis Juillet de l’année passée, 2014, j’envoyais des petits messages d’exhortations à mes contacts sur Facebook. Mais en Septembre, au début du mois, Dieu m’a clairement dit de commencer à rédiger les enseignements chaque jour, selon ce qu’Il va commencer à mettre dans mon cœur. Le 6 Novembre 2014, le blog Foi, Espérance et Vie a été créé. Depuis Septembre jusqu’aujourd’hui, chaque jour j’écris un nouvel enseignement. Voilà pourquoi je commence toujours par Dieu fixe de nouveau un jour ; parce que chaque « aujourd’hui » est nouveau et n’a rien à voir avec hier. Suivant le Psaume 118 :24, la Bible dit que c’est ici la journée que l’Eternel a faite qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie.

Et dans Hébreux 4 :7, la Bible dit : « Dieu fixe de nouveau un jour, aujourd’hui, en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut: aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. »

Chaque jour, nous devons savoir que c’est un nouveau jour fixé par Dieu, fait par Dieu et entendre ce qu’Il a à nous dire pour la dite journée et que nous ne puissions pas endurcir nos cœurs. Qu’hier est passé et qu’aujourd’hui est un nouveau jour. Si hier, tu avais échoué, aujourd’hui tu peux réussir. Si hier, les portes étaient toutes fermées, aujourd’hui, elles peuvent s’ouvrir. Si hier tu étais malade, aujourd’hui, Dieu peut te guérir etc. Ne jamais attacher une nouvelle journée, à celle qui est déjà passée.

C’est-à-dire que chaque matin, Dieu me met à cœur quelque chose que je dois transcrire, relire, corriger, publier sur le site et puis partager les liens sur Facebook, Whatsapp, Viber, Twitter, Google +, Linkedin et par email pour ceux qui se sont inscrit sur notre liste de diffusion. Après la rédaction, je compose une image que je mets à la une pour chaque enseignement, exhortation ou prière.

Je suis très reconnaissant à Dieu pour ce privilège de servir son peuple et je suis étonné de la manière dont Il accompagne cette œuvre en confirmant Sa parole par des témoignages divers dans la vie de ceux qui croient bien qu’ils soient tous au loin. Que toute la gloire Lui revienne à perpétuité. Si tu es béni par ces enseignements, n’hésite pas à le partager, à faire connaitre le site afin que plusieurs d’autres personnes soient aussi bénies.

Continuons avec la suite de notre enseignement.

Dans la partie précédente, nous avions vu comment le Seigneur Jésus s’est rendu expressément à  la piscine de Béthesda afin de guérir un homme impotent qui a souffert pendant 38 ans, immobilisé dans un même endroit, certainement oublié par sa famille et ses amis. Après que le Seigneur Jésus l’ait guéri, la Bible dit qu’Il avait disparu de la foule qui était là. Mais ce n’était pas pour longtemps. Il s’est dit qu’il y avait quelque chose de très important qu’Il devait dire à cet homme qu’Il avait guéri.

Lisons les écritures.

Jean 5 :14 nous dit :
« Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. »

Je ne sais pas combien de temps qui s’était passé, si le Seigneur Jésus l’avait trouvé le même jour, Il lui dit de ne plus pécher de peur que quelque chose de pire ne lui arrive.

Quand je lis ce passage, je me rappelle des personnes qui, par la grâce de Dieu, se retrouvent guéries lors des croisades, des campagnes d’évangélisation. Ces gens ne sont pas pour la plus part des enfants de Dieu. Ils saisissent l’opportunité du passage des hommes de Dieu, évangélistes et guérissent par la grâce de Dieu. Mais qu’est ce qui leur arrive après ? Il y en a qui retombent dans la même maladie, qui reprennent leurs béquilles. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas été affermis après. Au lieu de s’accrocher au Seigneur Jésus qui les a guéris, eux font le contraire et reprennent leur vie des péchés. Plusieurs personnes cherchent le Seigneur Jésus qu’en temps de détresse, en temps de troubles, de maladies mais une fois qu’elles sont guéries, une fois qu’elles reçoivent de la part de Dieu ce qu’elles cherchaient, elles s’en vont, elles rentrent dans le monde comme si rien n’était.

Rappelons-nous de l’histoire des dix lépreux. Ils sont tous allés voir le Seigneur Jésus pour qu’Il puisse les guérir, les purifier de leur lèpre.

Lisons cela dans Luc 17 :12-19 :

« Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent: Jésus, maître, aie pitié de nous!
Dès qu’il les eut vus, il leur dit: Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu’ils y allaient, il arriva qu’ils furent guéris.
L’un d’eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix. 16 Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C’était un Samaritain.
Jésus, prenant la parole, dit: Les dix n’ont-ils pas été guéris? Et les neuf autres, où sont-ils?
Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu?
Puis il lui dit: Lève-toi, va; ta foi t’a sauvé. »

Tu sais pourquoi ils se tenaient à distance. Nous avons vu cela dans une partie notre enseignement. C’est parce qu’ils étaient impurs et ne pouvaient pas vivre dans la communauté, ils vivaient loin du camp. Le Seigneur Jésus, après avoir entendu leur requête, Il leur dit d’aller se montrer aux sacrificateurs et tous furent guéris en cours de route.

Qu’est ce qui s’est passé ? Un seul a pris à cœur de revenir sur ses pas afin de glorifier Dieu. Le Seigneur Jésus s’était étonné de ne voir que cet homme revenir donner gloire à Dieu. Il a même posé la question de savoir où sont les neufs autres ? Ensuite, Il déclara une parole sur celui qui était revenu : lève-toi, va ; ta foi t’a sauvé.

Après notre salut, notre guérison, notre bénédiction, nous devons revenir à Dieu afin de Lui rendre nos actions de grâces. Notre vie doit être pour la gloire de Dieu. Plusieurs s’en vont, plusieurs oublient les bienfaits de Dieu. C’est une chose dangereuse que d’oublier les bienfaits de Dieu. Nous devons être des témoignages vivants, rendant gloire à Dieu à tout moment pour tout ce qu’Il accomplit pour nous.

Le Seigneur Jésus dit à cet homme :

# tu as été guéri
# ne pèche plus
# de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire

Pécher, c’est transgresser la loi de Dieu. Pécher, c’est désobéir à Dieu. Dis-moi, qu’est ce qui pouvait encore arriver de pire à une personne qui était paralytique pendant 38 ans ? Cet homme a été certainement préservé et sauvé par la grâce de Dieu. Sa vie n’avait plus de sens. Je ne sais pas à quel âge est ce qu’il était atteint par cette maladie, qui devait certainement aussi provenir d’une source démoniaque, parce que la maladie ne vient pas de Dieu. Le diable s’était sûrement mordu le doigt en disant que sa proie, son prisonnier venait d’être libéré de la paralysie, que cette fois-ci, si je l’attrape, je vais tout simplement en finir avec lui. Il ne va plus s’échapper la prochaine fois. C’est pour cela que la Bible dit dans 1 Pierre 5 :8 que : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. » Le diable est en recherche perpétuelle des âmes pour les afflictions, les maladies, la mort, l’enfer.

Suivant le propos du Seigneur à cet homme, la mort est la seule chose qui pouvait être pire que les 38 ans de paralysie. Le Seigneur Jésus lui dit, tu as été guéri, pour maintenir ta guérison, tout ce que tu dois faire, c’est de ne plus pécher. Tu dois mener une vie de sainteté, tu dois marcher dans la crainte de Dieu afin que tu ne meures pas.

Romains 6 :23 nous dit :
« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Le péché paie comme salaire la mort. Si tu pèches, ne t’en fait pas, tôt ou tard, tu seras certainement payé. La maladie même est une conséquence du péché et n’a pas un autre but que celui de conduire à la mort. Plusieurs personnes meurent de suite d’une maladie. L’ennemi utilise la maladie afin d’apporter la mort. C’est comme une justification. De fois, même lorsque nous apprenons le décès d’une personne, la première question que nous posons est de savoir si elle était souffrante.

Le Seigneur Jésus nous guérit, parce qu’Il veut que nous puissions vivre, parce qu’Il veut que nous puissions  être utiles pour Son royaume.

Un bienfait de Dieu, une bénédiction, une guérison, n’importe quel miracle doit nous pousser à croire en Dieu, de nous accrocher à Lui tous les jours de notre vie. Lorsque nous ne nous convertissons pas après avoir vu la main de Dieu, le miracle de Dieu dans notre vie, cela peut devenir une source de malheur et de jugement pour nous.

Lorsque le Seigneur Jésus a accompli le premier miracle dans Jean 2 :11 :

« Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. »

Les disciples crurent en Lui parce qu’Il a manifesté Sa gloire en accomplissant un miracle. Lorsque Dieu manifeste Sa gloire dans ta vie par n’importe quel miracle, tu dois croire en Lui et Lui donner ta vie.

Ecoute ce que le Seigneur Jésus dit dans Matthieu 11 :20-24 :
« Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties.
Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.
C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.
Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.
C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi. »

Dieu veut notre repentance. S’Il nous guérit, s’Il accomplit des merveilles dans nos vies, c’est parce qu’Il veut que cela nous pousse à nous repentir. Si nous retournons dans le péché, si nous retournons dans la débauche au lieu de nous repentir, c’est le malheur qui nous attend.

Regarde ce qu’Il dit pour Capernaüm : seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts. Pourquoi ? Parce qu’elle ne s’est pas repentie malgré les miracles qui ont été faits au milieu d’elle.

Qui a déjà entendu quelqu’un dire : « en tout cas, moi, si ce n’était pas, je n’allais pas être en vie aujourd’hui. Dieu m’a délivré de ceci, de cela…je vis vraiment grâce à Dieu. » Mais, il faut maintenant voir la vie que cette personne mène ? Bien qu’elle est consciente de la main de Dieu, des bienfaits de Dieu, elle vit dans le péché et ne se repent pas. Si tu es dans cette catégorie, tu dois faire attention parce que Dieu t’accorde la chance de te repentir pour que tu vives éternellement. Dieu n’aime pas la mort des pécheurs, Dieu ne veut donc pas que tu meurs.

Romains 3 :23-24 nous dit ceci :
« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. »

Le péché te prive de la gloire de Dieu. La gloire de Dieu, ce sont Ses œuvres, Ses miracles qu’Il accomplit dans nos vies. Si nous vivons dans le péché, nous ne pourrons pas vivre la gloire de Dieu, les miracles de Dieu, les œuvres grandes et puissantes de Dieu.

Le péché ne nous apporte rien d’autre que la mort.

L’âme qui pèche est celle qui mourra nous dit Ezéchiel 18 :4.

Je prie que notre tendre Père céleste nous accorde Sa grâce afin que nous puissions marcher dans Sa crainte.

Un grand secret pour vivre dans la crainte de Dieu, c’est de garder la parole de Dieu dans notre cœur. David a dit dans le Psaume 119 :11 : « Je serre Ta parole dans mon cœur afin de ne pas pécher contre toi. »

Que Dieu bénisse Sa parole.
As-tu été béni ? N’hésite pas à partager sur ta page, de transférer à tes contacts. Que Dieu te bénisse abondamment au nom de Jésus.

8 commentaires sur « Lève-toi, prends ton lit, et marche – suite et fin »

Laisser un commentaire