Jeudi 16 Juillet 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juillet 2015 : « Ô Père céleste, fais éclater Ta gloire dans tous les aspects de ma vie. »
Série d’enseignements : « L’éclat de Sa gloire – 16ème partie»
Sous-thème : « Louer et louer ou louange et louage »


Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que tu ne peux pas Le louer sans L’expérimenter, sans expérimenter Sa présence, sans expérimenter Sa puissance et Ses capacités »  (Psaume 22 :4)


Dans cette partie, je vais partager avec vous une impression forte que Dieu a mis dans mon cœur, quelque chose que le Saint-Esprit m’a apprise ce matin et avec laquelle je me suis réveillée que j’intitule :

Louer et louer. Louange et louage.

Alors que nous sommes arrivés à la moitié du mois, à la louange, nous allons ajouter aussi les concepts adoration et actions de grâces, parce que souvent ils viennent ensemble, se précèdent, s’entremêlent etc.

Comme nous l’avons défini, la louange c’est rendre hommage à Dieu, c’est Le célébrer avec nos chants, nos danses, nos acclamations, nos offrandes.

Tandis que louage, c’est le fait de donner en location ou de louer quelque chose ou des services.

Louange et louage ont comme verbe « louer », homonymes certes, mais je vais essayer d’en faire synonymes.

Qu’est ce qui se passe lorsque tu loues quelque chose, tu prends quelque chose en location ? Supposons, tu prends un appartement en location. Cet appartement devient tiens pendant le temps de la location et moyennant une somme d’argent que tu paies. Tu pourras jouir pendant que tu es y de tout ce qu’il y a dans cet appartement. Si tu loues un ordinateur par exemple pendant la journée, et bien tu auras accès à tout ce qu’il y a comme programme dans cet ordinateur pendant le temps de la location.

Tu ne peux pas louer un ordinateur et ne pas jouir de tout ce qu’un ordinateur peut offrir comme capacité, comme performance. Tu ne peux pas louer un véhicule et marcher à pieds par exemple.

Tu jouis de tout ce que tu loues pendant tout le temps de la location.

Comme synonyme, louer, c’est aussi réserver. Tu peux réserver une table pour une soirée et durant toute la soirée, la table sera tienne. Lors de la réservation ou même après la mise en place, on pourra te communiquer le numéro de la table et son emplacement dans la salle de fête ou dans le restaurant. Et puisque tu as loué cette table, tout ce qui est servi à la table, tout ce qui est sur le menu, tu vas en jouir.

Je ne sais pas si je suis en train de faire comprendre. C’est ce que le Saint-Esprit m’a mis à cœur de partager ce matin.

Cependant, Dieu, n’est nullement une chose. Tous ces exemples nous aident seulement à comprendre d’une manière simple ce qui se passe lorsque nous louons Dieu avec sincérité de cœur.

Je suis donc entrain de comparer louer Dieu, comme étant louer Dieu en termes de location. C’est-à-dire que pendant que tu loues Dieu, tu jouies de tout ce que Dieu est et de tout ce que Dieu a.

Qu’est ce qui se passe lorsque nous louons quelque chose ?

Nous louons :

Ce que nous n’avons pas. Ou, que nous avions mais qui est perdu ou abimé.

Ce dont nous avons besoin et qui nous sera utile pendant un laps de temps.

Ce que nous n’avons pas le moyen d’acheter pour l’instant.

Lorsque nous louons Dieu, nous jouissons de Sa présence pendant ces moments de louange. Faisons ici la différence entre la présence de Dieu entant que l’Omniprésent et Sa présence manifeste. Bien que Dieu soit partout, mais Il ne se manifeste pas partout.

Pourquoi louons-nous Dieu ?

Nous Le louons parce que nous avons besoin de vivre, d’expérimenter Sa présence manifeste. De la même manière que lorsque nous louons quelque chose nous en jouissons dans sa totalité, de la même manière aussi nous pouvons jouir de la totalité de Dieu, de la plénitude de Dieu lorsque nous Le louons.

Notre passage de base est le Psaume 22 :4, il est écrit :

« Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d’Israël. »

S’il n’y a pas louange, Dieu ne viendra pas siéger. Dieu ne viendra pas s’impliquer dans ce que tu es entrain de vivre, Dieu ne juger tes ennemis, Dieu ne viendra pas te rendre justice, Dieu ne viendra pas te secourir.

Faisons un tour au commencement et voyons ce qui s’était passé avec Adam et Eve.

Ceux qui me lisent souvent saurons que j’ai l’habitude de faire marche en arrière jusqu’à la création afin de voir ce qui s’était passé et voir quelles leçons pouvons-nous apprendre pour notre vie présente.

Adam a vécu dans deux endroits différents lorsqu’il a été créé par Dieu. Il était à un point, que je dirai par exemple A, puis B et puis encore A.

Comment je le sais ?

Genèse 1 :27-29 nous dit :

« Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »

Dieu avait fini de créer toute chose. Et puis, Il a créé l’homme lorsque tout était prêt. Dieu a déclaré toutes les paroles de bénédiction sur l’homme et Dieu a indiqué à l’homme ce qu’il devait manger. Regarde bien ce passage, tu verras qu’il n’y a aucune lois, aucune restriction ou interdiction.

L’homme avait tout ce qu’il y avait à sa portée avec la bénédiction de Dieu, jusqu’au jour où Dieu planta un jardin en Eden.

Lisons Genèse 2 :8-17 :

« Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.

L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.

Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or.

L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx.

Le nom du second fleuve est Guihon; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch.

Le nom du troisième est Hiddékel; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.

L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder.

L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

Regarde, ce passage commence par, puis Dieu…puis c’est un adverbe qui peut être employé pour un enchaînement chronologique, physique etc. C’est-à-dire qu’avant il n’y avait pas de Jardin. La création était fini et l’homme vivait déjà parce que Dieu l’avait béni et lui avait indiqué ce qu’il devait manger comme nous l’avions vu.

Qu’est ce que Dieu a fait ? Il a planté le jardin et il y mit l’homme qu’Il avait formé…Dieu fit pousser des arbres agréables à voir et bon à manger et parmi ces arbres, il y avait deux arbres qui celui de la vie et celui de la connaissance du bien et du mal.

Plus bas, c’est la description du Jardin, il y avait tout un fleuve divisé en quatre bras pour arroser le jardin et toutes les pierres précieuses mentionnées.

Ce qui est intéressant encore, c’est les derniers versets Dieu prit l’homme, et le place pour cultiver et garder le Jardin…

Et il y eut un ordre. Le tout premier commandement que Dieu a donné à l’homme, c’est de pouvoir manger de tout sauf au fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Par rapport aux points que j’avais mentionnés au début, A, B et A, le Jardin d’Eden est le point B. C’est-à-dire que l’homme était premièrement au point A d’où Dieu l’avait prit pour le mettre au point B. La condition pour rester au point B, c’était de ne pas manger à l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

En Eden, l’homme ne faisait pas les offrandes, il ne louait ni n’adorait Dieu.

Pourquoi ?

Parce qu’il était vivant et vivait dans la présence de Dieu. Comment je sais qu’il était vivant ? Parce que Dieu lui avait dit le jour qu’il allait manger au fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qu’il allait mourir. S’il n’était pas mort, ce qu’il était en vie. Durant toute la période de la vie de l’homme dans le jardin, dans la présence de Dieu, ce dernier n’avait pas besoin de quoi que ce soit. Dieu Lui-même les couvrait même du point où ils vivaient nus sans pourtant en avoir honte.

Où vais-je en venir ?

Le jour où l’homme a désobéi à l’instruction de Dieu, celui de ne pas manger au fruit interdit, l’homme a été chassé de la présence de Dieu, du jardin d’Eden. L’homme était mort. Spirituellement bien sûr. Voilà pourquoi dans le Psaume 150 :6, la Bible dit, que tout ce qui loue l’Eternel. J’aime comment la version Parole de vie le dit :

« Que tout être vivant chante la louange du Seigneur ! Chantez la louange du Seigneur ! » Et lorsque tu lis Genèse 2, le verset 7, toujours la version Parole de Vie, il est écrit ceci :

« Le Seigneur Dieu prend de la poussière du sol et il forme un être humain. Puis, il souffle dans son nez le souffle de vie, et cet homme devient un être vivant. »

C’est-à-dire que tout ce qui respire loue l’Eternel, ne s’adresse pas à tout le monde. Avant, je croyais que cela voulait dire tout le monde y compris les païens. Dans notre passage de base du Psaume 22 :4, il est clair que Dieu siège, non pas au milieu des louanges de tout le monde, mais au milieu des louanges d’Israël, c’est-à-dire de tous ceux qui sont nés de nouveau, qui ont la vie de Jésus en eux.

Lorsque l’homme a donc péché, il a été chassé du point B, pour le point A. Probablement, là où il était avant que Dieu ne le prenne pour le placer en Eden.

Genèse 3 :24 :

« C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. »

Ces chérubins sont ceux qui sont sur l’arche de l’alliance, dans l’ancien tabernacle et qui étaient placés dans le lieu très saint, lieu interdit sauf du souverain sacrificateur, jusqu’à ce que le Seigneur Jésus-Christ meurt et que le voile qui en empêchait l’accès soit brisé.

De nos jours, physiquement, on ne peut pas retrouver le jardin d’Eden. C’est-à-dire que ce n’était pas un endroit physique. Eden veut seulement dire la présence de Dieu. L’homme vivait en permanence dans la présence de Dieu. L’homme n’avait pas besoin de chanter, de danser, de louer, de célébrer, d’adorer etc. pour vivre la présence de Dieu. L’homme n’allait pas à l’église. Il n’y avait pas un pasteur pour l’enseigner et un conducteur de louange et d’adoration pour le conduire dans la présence de Dieu. L’homme ne faisait ni sacrifice, ni offrande de n’importe quelle nature.

Ce n’est qu’après que l’homme soit chassé du Jardin que l’on a commencé à parler des offrandes. Caïn et Abel ne sont probablement pas les premières personnes à pouvoir offrir des sacrifices à Dieu. Ils doivent avoir appris cela de quelque part, de leurs parents, Adam et Eve bien sûr.

Genèse 4 :3-4 nous dit :

« Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Éternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande. »

Notons ici, que Dieu a porté un regard favorable sur Abel et sur son offrande. Sûrement par rapport non pas seulement à la qualité de l’offrande mais aussi à l’attitude du cœur qu’avait Abel.

Que dirons-nous donc ?

Revenons à ce que nous disions au début : louer et louer.

Au début, c’est Dieu lui-même qui avait pris l’homme et le plaça dans son jardin, sa présence en Eden. Mais puisque l’homme avait désobéi à la seule condition que Dieu avait donné, il s’est retrouvé hors du jardin, c’est-à-dire hors de la présence de Dieu.

Maintenant, pour jouir de la présence de Dieu, cela relève de la responsabilité personnelle. Chacun de nous doit faire le sacrifice de louange pour pouvoir jouir encore de la présence de Dieu.

Et lorsque tu loues Dieu, il descend dans ta vie avec toutes ses capacités, toutes ses qualités, toute sa puissance, toute sa force, toute sa gloire. C’est-à-dire que lorsque tu loues Dieu, tu l’as vraiment « loué ». Tu peux jouir de tout ce qu’il y a dans sa présence que tu n’as pas.
Exemple, tu es malade. C’est-à-dire que tu manques la force, la vitalité, la vie, la santé. Mais tout ce que tu manques, que tu as besoin, Dieu en a. Que dois-tu faire maintenant pour faire bénéficier de ce que Dieu a ? Tu vas louer Dieu dans les deux sens, de Lui rendre hommage et de « Le prendre en location ».

Des miracles s’opèrent lorsque les gens s’engagent dans la louange, parce que Dieu descend et tout ce qui est de Dieu commence à prendre place et tout ce qui n’est pas de Dieu commence à quitter le lieu. Si tu veux jouir de Dieu, il faut le louer.

J’avais partagé mon témoignage de louange dans la partie précédente, je m’étais dit, non pas seulement de conduire le peuple de Dieu dans la louange, mais moi-même, c’est vrai que j’ai l’habitude de conduire la louange, mais cette-fois là, j’avais loué Dieu comme jamais auparavant, et puisque Dieu ne peut ni être ni rester chômeur, la même semaine j’avais été appelé pour commencer mon travail sans une lettre de demande d’emploi. La lettre avait suivie après juste pour des formalités, pour compléter mon dossier.

Lorsqu’on loue quelque chose, on le fait pour un but. Loué ce qu’on a et qui fonctionne bien, c’est gaspillé ses ressources. A moins qu’on en ait besoin de plus. C’est comme des robes de mariage. Il y a de celles qui préfèrent louer une belle robe vu que ça ne se porte qu’une seule fois. Je ne vois personne qui se réveille un matin et puis se dit, bon, je vais aller louer une robe de mariage juste pour rien, ce sera gaspiller son argent.

Lorsque tu loues Dieu, tu dois faire une louange ciblée, objective. Tu dois savoir pourquoi est ce que es entrain de louer. Est-ce juste parce qu’Il est Dieu pour Le glorifier, ce n’est pas un problème. Est-ce pour ce qu’Il a déjà accompli dans ta vie, ce n’est pas mauvais, c’est aussi ce qu’on appelle les actions de grâces. Est-ce pour quelque chose qu’Il n’a pas faite et que tu voudras qu’Il fasse pour toi ? C’est ici que tu peux organiser les louanges ciblées.

Les enfants parce qu’Il avait promis de combattre pour eux. Dieu n’avait pas encore intervenu au moment où Il leur a fait la promesse. A ma compréhension, la louange des enfants de Juda avait précipité l’action de Dieu. Leur louange avait changé le programme de Dieu. Les choses se sont passées si vite que lorsque les enfants de Juda était arrivé au lieu de combat, ils n’ont trouvé que des cadavres. Pourquoi ? Quand ils ont commencé les chants et les louanges, Dieu a mis une embuscade.

Relisons ce passage dans 2 Chroniques 20 :16-17 :

« Demain, descendez contre eux; ils vont monter par la colline de Tsits, et vous les trouverez à l’extrémité de la vallée, en face du désert de Jeruel.

Vous n’aurez point à combattre en cette affaire: présentez-vous, tenez-vous là, et vous verrez la délivrance que l’Éternel vous accordera. Juda et Jérusalem, ne craignez point et ne vous effrayez point, demain, sortez à leur rencontre, et l’Éternel sera avec vous! »

Ceci était le premier plan de Dieu. Dieu leur a montré l’emplacement de leurs ennemis. Puis, Il leur a dit clairement, demain, descendez contre eux. On ne peut pas quand même descendre contre les cadavres ? N’est ce pas ? Vous n’aurez pas à combattre. Oui, on ne combat pas non plus contre les cadavres.

Il dit : présentez-vous, tenez-vous et vous VERREZ la délivrance que l’Eternel vous accordera.

C’est comme lorsqu’ils étaient sortis d’Egypte, les enfants d’Israël, de leurs yeux, ils ont vu comment la mer se renfermaient sur les cavaliers, les chars des égyptiens au chapitre 14 d’Exode et au 15ème, ils ont commencé à louer Dieu. Plus ou moins la même chose allait se passer dans 2 Chroniques 20. Mais à cause de leur louange, ils n’ont pas vu comment leurs ennemis s’étaient entretuer, ils ont trouvé que des cadavres.

Revoyons ceci de l’angle de notre sous-thème louer et louer Dieu.

Une grande armée, une multitude nombreuse se pointe pour combattre Josaphat et Juda. Josaphat n’a ni la force, ni une armée capable d’affronter cette multitude dans le combat. Cela se trouve dans 2 Chroniques 2 :12 :

« O notre Dieu, n’exerceras-tu pas tes jugements sur eux? Car nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s’avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi. »

Lorsqu’ils ont loué Dieu, ils ont « en même temps loué Dieu ». Dieu est l’Eternel des armées, c’est-à-dire qu’ils ont engagé Dieu, ils ont engagé l’armée céleste, l’arme de Dieu pour combattre à leur place. Je ne sais pas si je me suis fait comprendre.

A chaque fois que tu loues Dieu, tu « l’engages ». Dieu ne peut pas descendre dans ta situation et te laisser dans la même condition.

(A suivre…)

Que Dieu bénisse sa parole. Si tu es béni par cet enseignement, merci de nous laisser ton commentaire et surtout de partager.

Aujourd’hui, pour TOUS A LA BRECHE, nous allons chacun ciblé un problème qui le dérange.

Fais une louange ciblée.

Est-ce qu’il y a un problème qui te dérange ?

Est-ce qu’il y a une situation qui te rend mal à l’aise, qui t’effraye ?

Juste comme nous venons de le voir, commence les chants et les louanges. Je sais que tu as déjà chanté et louer Dieu, mais cette fois-ci, fais le avec cela dans ta pensée.

Vois Dieu entrer dans ta situation, vois Dieu déraciner cette plante là, vois Dieu enlever cette maladie là, vois Dieu toucher le cœur de la personne qui te doit de l’argent, de la personne qui doit signer ta lettre, qui se charger de ton dossier, vois Dieu combattre tous ceux qui te menace.

Tu as toute la journée, choisis un temps pour t’engager à faire cette louange. Tout ce que les humains ne peuvent pas faire pour toi, Dieu va le faire si seulement tu peux Le louer.
Je clôture avec une illustration de quelque chose qui vient de se passer juste maintenant alors que j’étais entrain de finir cet enseignement. Il y a mon fils aîné qui est venu me serrer et m’embrasser. Il a dit : « mon papa »…et j’ai répondu « mon enfant, mon Yohan ». Et puis, il me dira, Papa, est ce que tu peux me mettre un jeu dans ton téléphone ? Je n’aime pas leur donner mon téléphone vu que je l’utilise pour le travail. Mais, à cause de cette forme de louange qu’il m’a offert, ce petit câlin, je suis tombé et je lui ai donné mon téléphone pour qu’il joue avec.

Je vois Dieu te donner tout ce que tu vas Lui demander à cause de la qualité de la louange que tu vas Lui offrir aujourd’hui au nom de Jésus.

Que Dieu te bénisse.

16 réponses

  1. Waou. Ameeeeeeeeen. Dieu est vraiment merveilleux! Loué soit son Nom. Cet enseignement est pour moi: j’ai expérimenté la puissance de Dieu ce matin et hier. Ce matin,parceque depuis juillet 2014,je n’arrivais pas a me faire recevoir par les commissariats pour ma carte CNI. Hier j’ai essuyé un refus au commissariat de Nkembo ou me dira que les documents ne sont pas bons! Le soir j’ai loué Dieu et ce matin,après ma prière de louanges (comme d’habitude à 5h!),j’ai dis en partant à 7h: Seigneur,je sais que tu ES TOUT que tu PEUX TOUT,je remets cela entre tes mains. Arrivé au Cedoc (Documentation et Immigration),j’ai été reçu sans problème! Et même la dame s’est chargée de me faire un dovument! J’ai pleuré de joie! Vraiment lorsqu’on tourne vers lui (Dieu),les yeux,on est rayonnant de joie! Le 2e témoignage est que Dieu agit encore,je pense a la dernière mise en garde de l’enseignement d’hier ou on parle de savoir ses amis: depuis que je partage ces enseignements sur wataps,une me dis:Ne m’envois plus jamais ces genres de choses!Je lui ai dis,dis cela a Dieu,tu préfère rester dans tes habitudes,regarde même ton profil ou tu as mis des scènes pornographique! GLOIRE A DIEU ET LOUE SOIT SON NOM A JAMAIS….

  2. Merci pasteur pour l’enseignement du jour,puisque je n’ai pas l’application wattsapp comment faire pour avoir les enseignements sur mon téléphone?Que Dieu vous bénisse et vous accorde toujours la sagesse.

    1. Qu’à Dieu soit toute la gloire mon frère bien-aimé. Avez-vous Viber ou Imo? Il y a moyen de l’installer sur Google play. Les audio sont mieux transférés sur Whatsapp. Je vais essayer de transférer les audio sur les deux autres applications et voir si ça va passer. Merci et amen. Que Dieu vous bénisse.

  3. Gloire à Dieu! Cet enseignement a une simplicite et une profondeur vraiment extraordinaire. Et surtout la « decortication »si je peut m’exprimé
    ainsi, des versets qui nous ouvre les yeux spirituel, comme pour la Genèse. Merci Seigneur de nous apprendre a louer.
    Désormais grâce à l’enneigement de chaque jour, que je lis et relis sans relâche, je suis a tout instant bénis, fortifié, nourrie . Merci Seigneur de pouvoir chaque jour à ce repas spécial. Merci frère Wisdom,que Dieu vous bénisse abondamment ainsi que votre famille au nom Puissant de Jésus.

  4. Amen gloire e louange a notr sgr.depuis l debu de ce mois d louange le sgr ma done lautorite dan mon travail e javance avec assurance car j sais kil travail a ma place. Merci pasteur soit benis abondament

  5. Merveilleux merveilleux merveilleux est le Dieu des armées qui me fais voir sa gloire éclaté dans ma vie j’avais donné ma vie au seigneur depuis 1997 j’étais encore au cameroun mon pays natal mes oreilles ne ce sont pas ouverts comme aujourdhui depuis ce matin c’est la deuxième fois que je lis cet enseignement pour mieux comprendre les mots me manquent je ne puis que dire gloire à Dieu pour ses merveilles Hosana Hosana Hosana au plus haut des cieux que le Seigneur bénis son Serviteur Amen amen amen

  6. AMEN AMEN AMEN
    OHH GLOIRE A TOI MON HERO
    TOI QUI INTERVIENT DANS MES PROBLEMES ET QUI COMBAT A MA PLACE
    « JE CHANTE DE TOUS COEURS LES MERVEILLEUX DE MON PAPA YAHWE IL OTE MES PROBLEMES IL Pourvoie a mes besoins MES DETTES DE MANIERE MIRACULEUSE, IL ME GUERI DE TOUTES MALADIES
    OUI JE CHANTE MON PAPA EST FIDELE IL NE M ABONDONNE JAMAIS,
    JE N AI PLUS RIEN A CRAINDRE CAR MON PAPA M A DEJA TOUT DONNE
    JE SUIS DANS LA JOIE
    UNE JOIE IMMENSE
    JE SUIS DANS L EMOTION
    CAR YAHWE MA TOUT DONNE »

  7. Oh que je suis benis pasteur wbb
    je vais lui offrir une louange comme jamais je n’ai loué.
    Merci pour ce msg tres tres edifiant
    que ton Dieu se souvienne de toi

Laisser un commentaire