Mardi 30 Juin 2015

Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu

Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.

Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 30ème partie – FIN»

Sous-thème : « Vase d’honneur et utile au Maître »


Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que la vie et la mort, les souffrances et le bonheur dépendent seulement de ton choix. Choisis la vie et tu vivras toi et ta postérité (Deutéronome 30 :19) »


Il est l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la Fin, le Premier et le Dernier, Jésus-Christ notre Seigneur des seigneurs et notre Roi de rois. Que tout l’honneur, toute la gloire revienne à Dieu notre tendre Père céleste qui nous a accompagnés depuis que nous avions commencé cet enseignement, le 1er Juin 2015 et aujourd’hui, le 30 Juin 2015, nous clôturons cette série d’enseignements « OUBLIER TOUTES SES SOUFFRANCES ».

Nous avons vu tellement des choses que je ne pourrais tout mentionner ici. Chaque jour, Dieu nous a appris quelque chose de nouveau. Chaque jour, le Saint-Esprit m’étonne.

Une de mes sœurs en Afrique du Sud à qui j’ai commencé à envoyer les enseignements ce mois me dira qu’elle pensait que tout se trouvait dans un livre et je ne faisais copier et envoyer. Je lui ai dit, non ! C’est chaque matin, chaque jour que j’écris l’enseignement du jour. Cela ne peut pas être un bon système pour quelqu’un, mais c’est ainsi ce que Dieu m’avait dit. Il n’y a aucun plan. Chaque jour, Dieu met quelque chose dans mon cœur, je l’écris. Et à la fin, nous avons quelque chose de complet, d’entier.

Voilà ce qui se passe lorsqu’on obéit à Dieu. Au début de cet enseignement, lorsqu’on a commencé ce sujet, si cela ne demandait que de mois, j’allais être à cours d’idée, mais comme rien ne dépend de moi, sauf me rendre disponible (bien sûr), tout a été inspiré par Dieu. Voilà pourquoi tu étais béni et que tu revenais chaque jour pour apprendre les enseignements.

Je reçois beaucoup des témoignages, il ne reste plus que tu m’envoies ce que Dieu a accompli dans ta vie pour qu’Il accomplisse de même dans la vie d’une autre personne et puis, qu’Il préserve aussi le témoignage qu’Il t’a donné. Nos actions de grâces poussent Dieu à accomplir encore de plus grandes choses pour nous. Alors, si Dieu a fait quelque chose pour ta vie à travers Foi, Espérance et Vie, n’hésite pas à nous faire parvenir ton témoignage.

…Un vase d’honneur et utile pour l’usage du Maître…

Je vais commencer cette dernière partie en disant ceci : naturellement ou humainement parlant, la valeur d’un objet dans une maison dépend du propriétaire de la maison, c’est-à-dire le prix qu’il dépensé pour acheter la chose ou l’objet qu’il place dans sa maison.

Cependant, spirituellement parlant ou dans la maison de Dieu, la valeur de l’objet ne dépend pas du propriétaire de la maison, c’est-à-dire Dieu, mais elle dépend de l’objet même.

C’est-à-dire que ta valeur dans la maison de Dieu, ne dépend pas de Dieu, mais elle dépend de toi-même.

Pour mettre fin à toutes tes souffrances et les oublier tu dois savoir ce dont je suis en train de te dire maintenant. Cela fera que tu arrêtes de blâmer les autres, de blâmer le diable, de blâmer Dieu ou qui sais-je encore.

Plusieurs personnes attribuent leurs souffrances, leurs difficultés, leurs échecs à plusieurs d’autres personnes, sauf bien sûr, à elles-mêmes.

Dans les marchés dans lesquels nous allons nous approvisionner, les marchandises vendues n’ont pas toute la même valeur, ni le même prix. C’est suivant plusieurs paramètres que les individus fixent les prix de leurs marchandises.

Dans le marché du monde dans lequel nous avions été vendus par la désobéissance de notre premier parent Adam au diable et à son royaume des ténèbres, un seul prix a été payé pour nous racheter. C’est le grand prix du sang du Fils de Dieu, de Jésus-Christ de Nazareth, le sang de l’Agneau sans tache et sans défaut.

Lisons la Bible.

1 Corinthiens 6 :20 :

« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

1 Corinthiens 7 :23 :

« Vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes. »

1 Pierre 1 :17-21 :

« Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. »

Apocalypse 14 :3-5 :

« Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.

Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. »

Avant de continuer, lisons aussi, l’un des passages du mois dans 2 Timothée 2 :20-21, la Bible nous dit :

« Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil.

Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. »

Souviens-toi du Psaume 23 :6, la Bible nous dit :

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours. »

En tant qu’enfant de Dieu, je suis appelé à vivre dans ma maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours comme nous venons de lire dans ce passage.

Cependant, dans la maison de Dieu, quelle est ma place ? Quelle est ma valeur dans la maison de Dieu ? Quelle est mon usage dans maison de Dieu ? Suis-je utile pour l’usage de mon Maître, Jésus-Christ de Nazareth ?

Comme nous l’avons dit ci-haut, ta valeur dans la maison de Dieu ne dépend pas de Dieu mais de toi-même et de moi-même.

Qu’est ce qui se détermine ma valeur dans la maison de Dieu ?

C’est la sanctification.

La sanctification est ce qu’on appelle en d’autres termes, mener une vie de sainteté, de pureté, la piété, la consécration, c’est la crainte de Dieu, c’est haïr le mal, s’en détourner, être juste et intègre.

C’est sa sanctification qui déterminera ta valeur dans la maison de Dieu. La sanctification est une responsabilité personnelle. A la nouvelle naissance, lorsque nous recevons le Seigneur Jésus, nous recevons tous une robe blanche, nous sommes tous sanctifié à un même niveau, notre robe a la même blancheur, cependant, alors que nous marchons dans ce monde, nous avons, chacun de nous la responsabilité de garder nos robes toujours blanches en menant une vie de sanctification.

Voyons comment Paul l’explique à Timothée dans le Passage que nous venons de lire :

Paul ne s’arrête pas là, il nous explique ce que nous devons faire afin d’être des vases d’honneur. Voici les conditions qu’il nous donne :

Donc, il y a la conservation de soi-même et l’abstinence, la discipline que nous devons observer si nous voulons être de vase d’honneur. Il est impossible d’être un vase d’honneur tout en menant une vie de péchés.

Ce n’est qu’en se conservant pur et en s’abstenant que l’on deviendra :

Lorsque nous lisons le début de cette adresse de Paul à Timothée, il exhortait sur notre règne à venir. Il lui parlait plus en tant que serviteur de Dieu, qu’il devait persévérer parce que de même que nous sommes morts avec Christ, nous devons vivre avec lui, mais cela demande que nous puissions persévérer et rester fidèle et de ne pas tarder sur les disputes de mots, qui ne servent à rien, d’éviter les discours vains et profanes, car il y a de ceux qui s’étaient écartés de la vérité et enseignaient des faussetés, mais que Timothée devait se forcer à dispenser droitement la parole de vérité. Nous voyons cela du verset 10 à 18.

Réfléchissons, si à l’époque de Paul il y a des gens qui enseignaient de faussetés, combien ces gens seront-ils aujourd’hui ? C’est en grand nombre certainement.

Mais peu importe ce qui est enseigner, il y a ce que Paul a appelé le fondement de Dieu et c’est ce fondement que l’on doit trouver partout où la Parole de vérité est enseigner. Quel est donc ce fondement de Dieu?

Lisons le verset 19, la Bible nous dit :

« Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. »

Peu importe celui qui peut s’appeler du nom du Seigneur, le Seigneur Lui-même connait ceux qui lui appartiennent.

Tout celui qui prononce le nom du Seigneur doit s’éloigner de l’iniquité. C’est le mot d’ordre de Dieu. C’est le fondement, le solide fondement de Dieu qui reste debout.

Si tu prononces le nom du Seigneur mais tu ne vis pas dans la sanctification, tu ne peux pas être un vas de d’honneur.

C’est pour cela qu’au verset 22, il dit :

« Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. »

Paul nous donne ici une grande recommandation. Nous ne devons pas vivre comme tout le monde et chercher ce que tout le monde recherche. Cependant, nous, nous devons plutôt rechercher :

La justice, la foi, la charité, la paix, avec qui ? Avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. Plusieurs personnes qui se lancent dans l’œuvre de Dieu, dans le champ de Dieu n’y sont pas avec comme motifs servir Dieu et être une bénédiction pour le peuple de Dieu, mais pour leurs propres intérêts.

Il y a longtemps, l’on m’avait raconté l’histoire des serviteurs de Dieu congolais, disons, zaïrois de l’époque qui voyageait dans d’autres pays africains, commençaient les églises, mais le but n’était pas gagner les âmes mais plutôt d’épargner avec les offrandes assez d’argent pour voyager en Europe. Ainsi, ils priaient, enseignaient, mais le jour où ils ont le ticket, le visa, une petite provision, un bon dimanche, les membres vont venir à l’église et ne trouvent pas leur pasteur. Le pasteur a été enlevé ! L’enlèvement a eu lieu seulement pour le pasteur ! Rires ! Cet enlèvement ne l’emmène pas au ciel mais en Europe. Ce sont ces genres de personnes qui servent le Dieu de leur ventre.

Lisons ce que la Bible nous dit à leur propos.

Romains 16 :17-18 :

« Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux.

Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. »

Philippiens 3 :17-19 :

« Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant.

Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre. »

Ceci est l’adresse de Paul par rapport à ceux qui nous conduisent que nous devons veiller servir Dieu, prier Dieu, rechercher la paix, la justice, la foi avec ceux qui invoquent le Seigneur Jésus d’un cœur pur et non pas avec ceux qui servent leur ventre, qui marchent en ennemis de la croix de Jésus.

Pourquoi encore devons-nous nous conserver pur et nous abstenir ?

Nous avions vu que c’est pour devenir des vases d’honneur. Comment sont les vases d’honneur ? Comment reconnaître les vases d’honneur ?

Voyons trois caractéristiques des vases d’honneur :

  1. a) Ils sont sanctifiés

Si nous lisons tous ces passages où il est question de notre rachat, il y a toujours à côté, la sanctification. La sanctification est un peu comme l’entretien. Tu achètes un appareil ou disons un véhicule qui coûte cher. Si ce véhicule n’est pas entretenu suivant son programme d’entretien, plus tard, le véhicule va commencer à fumer, à avoir beaucoup de problème. C’est ainsi pour les chrétiens qui ne se sanctifient pas. Ils fument (pas seulement la cigarette), c’est-à-dire en ne fonctionnant pas normalement, en ne démontrant pas la nature de Dieu, la vie de Dieu. Ils mènent une vie de péché qui n’est pas du tout différente de celle des païens.

Il y a plusieurs passages qui nous parlent de la sanctification, mais commençons parce qu’on avait mentionnés au-dessus. Lisons, je t’en prie, les versets qui précèdent le dernier, le verset 20. C’est un peu long mais c’est très important par rapport à notre sujet.

1 Corinthiens 6 :9-19, la Bible nous dit :

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu.

Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments; et Dieu détruira l’un comme les autres. Mais le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.

Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.

Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d’une prostituée?

Loin de là! Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.

Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.

Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps.

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? »

Le temps me manquera d’entre en détails de tout ce qui est mentionné ci-dessus. Qu’est ce qu’il n’y a pas comme perversité dans notre monde aujourd’hui ? Qu’est ce qu’il n’y a pas malheureusement comme perversité même parmi ceux qui sont appelés enfants de Dieu, serviteurs de Dieu ?

L’apôtre Paul ne plaisantaient quand il disait tout ceci. Ta vie aujourd’hui détermine ton éternité. Pourquoi perdre ton âme, ton éternité à cause des plaisirs de 5 minutes ? Détruire ton avenir pour juste de l’argent ? Pour de l’or ? Pour des richesses périssables alors que la ville dans laquelle tu vas vivre éternellement est pavée en or ?

La sanctification est et restera la base si nous voulons non pas seulement être des vases d’honneur mais hérité la vie éternelle. Parmi ce que Paul mentionne ici est l’impudicité, le péché chéri de plusieurs. Celui qui fait l’impudicité pèche contre son propre corps. Cependant, en tant qu’enfant de Dieu, ton corps est le temple du Saint-Esprit. C’est pour cela que Paul nous recommande de fuir l’impudicité. C’est le seul péché pour lequel la fuite est recommandée !

Ceci me rappelle l’histoire de Joseph. La vie de ce jeune homme allait sombrer si seulement il avait accepté de tomber entre les mains de la femme de Potiphar. Il avait fait comme Paul nous recommande. Il a fui. Beaucoup des jeunes gens détruisent leur destinée aujourd’hui à cause de l’impudicité.

Une sœur du Gabon m’avait envoyé une vidéo horrible. Ce n’est pas un montage, mais une réalité. Une fille, je ne sais pas si elle était chrétienne ou pas, rencontre deux jeunes hommes qui lui proposèrent de coucher avec elle et qu’ils allaient lui donner de l’argent. Ils avaient une mallette remplie de billets verts. La fille accepta. Ils se rendirent dans un hôtel et furent tout ce qu’ils pouvaient faire. Le lendemain, la fille se réveilla avec la mallette à côté d’elle, les hommes n’étaient pas là, mais elle se rendit compte qu’il y avait des mouvements étranges dans sa partie intime. Et, qu’est ce qui se passait ? Lorsqu’elle regarda, elle vit des asticots qui en sortaient. Quelle triste histoire. Combien d’âmes sont perdues au diable, en enfer à cause de l’argent ?

Sache que tous les dollars du monde ne pourront pas acheter ta vie. Tous les lingots d’or, tout l’argent de coltran, de l’uranium, des ventes d’armes ne représentent même pas le 00000000,000 à l’infini % de la valeur du sang de Jésus versé sur la croix pour ta vie.

Tout ce que tu fais sur terre, sache cela n’est pas seulement à l’égard de la personne qui est en face de toi, à côté de toi, ou ceux qui sont autour de toi, mais c’est bien plus que tu le penses. La connaissance de cela est ce qui avait sauvé la vie de Joseph du piège de la femme de Potiphar. Le sexe est parmi les armes que le diable utilise pour détruire la vie de plusieurs. La pornographie est gratuite sur internet et peu se copier, se partager gratuitement. Et derrière, ce sont les vies détruites.

Ecoute ce que Joseph avait dit à la femme de Potiphar dans Genèse 39 :7-9, la Bible nous dit :

« Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit: Couche avec moi!

Il refusa, et dit à la femme de son maître: Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient.

Il n’est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m’a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? »

Joseph n’avait pas vu ce plaisir, mais le mal qu’il allait commettre et surtout qu’il allait pécher contre Dieu. Combien de temps vas-tu continuer à pécher contre Dieu ?

Si Joseph était tombé avec cette femme, il allait continuer avec ses souffrances. Il a perdu le travail qu’il avait chez Potiphar, mais il n’avait pas perdu son Dieu. Et Dieu été avec Lui jusqu’en prison jusqu’à ce qu’il monte sur le trône et oublier toutes les souffrances de sa vie.

Ce n’est pas pour rien que Dieu nous avertit en nous envoyant Ses serviteurs. Ce n’est pas pour rien que le Seigneur Jésus-Christ est mort pour nous. Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle. (Jean 3 :16)

Dieu ne veut pas que nous puissions mourir, mais plutôt que nous puissions recevoir la vie éternelle en donnant notre vie au Seigneur Jésus-Christ de Nazareth.

Jean, le dernier des douze disciples a eu la grâce de voir ce qui se passera dans la suite de temps. Regarde ce qu’il nous dit le chapitre 14 d’Apocalypse que nous avions lu, les versets 4 et 5 disent ceci :

« Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. »

Ce que nous oublions est que la vie éternelle n’est pas avec ce corps. La vie éternelle commence à la réception de Jésus, mais nous verrons la valeur full et nous la comprendrons qu’après que nous aurons quitté ce corps de chair.

Dans ce même chapitre d’Apocalypse, au verset 13, la Bible nous dit :

« Et j’entendis du ciel une voix qui disait: Écris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent. »

Si tu meurs aujourd’hui, où iras-tu ? Quel sera ton sort ? Le repos ou les tourments ? Plusieurs personnes sont trompées par les enseignements disant que même s’il meurt dans le péché, on va prier pour leur cadavre et après ils iront au ciel. C’est faux et archifaux. Ne tombe pas dans ce piège. Donne ta vie à Jésus-Christ aujourd’hui et même une vie de sainteté.

  1. b) Ils sont utiles au Maître

Un vase d’honneur n’est pas seulement celui qui est gardé dans la vitrine, mais celui que le Maître utilise.

Etre utile au Maître, c’est seulement le servir. Servir Dieu est un grand acquis, un grand atout que plusieurs enfants de Dieu ne saisissent pas. Aujourd’hui, plusieurs préfèrent faire telle ou telle option à l’université non pas pour être utile à Dieu, ne parlons même pas de la société ou leur famille mais pour eux-mêmes.

Souvenons-nous de ces paroles du Seigneur Jésus dans Matthieu 9 :35-38 :

« Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité.

Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger.

Alors il dit à ses disciples: La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers.

Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. »

Il n’est pas mauvais de travailler ailleurs que dans le champ du Seigneur Jésus à temps comme nous le faisons. Cependant, sois sûr c’est là où Dieu veut que tu sois. Que partout où tu te trouves, que tu sois une épitre vivante. Tu peux servir Dieu dans ton domaine, en menant une vie d’intégrité et en intercédant comme Job, Daniel, Abraham. Ces personnes que je viens de citer, ils étaient des serviteurs de Dieu même s’ils n’avaient pas le titre de prophètes, pasteurs etc. Tu n’as pas besoin d’être pasteur ou prophète pour servir Dieu.

Dans les affaires, dans la politique, dans la médecine, dans l’éducation, dans les médias etc. tu exposes ta nature de sainteté.

Tu prends le temps de prier pour l’œuvre de Dieu et de la soutenir avec tes moyens financiers.

Lisons un passage important par rapport à ce point dans Deutéronome 28 :47-48, la Bible nous dit :

« Pour n’avoir pas, au milieu de l’abondance de toutes choses, servi l’Éternel, ton Dieu, avec joie et de bon cœur, tu serviras, au milieu de la faim, de la soif, de la nudité et de la disette de toutes choses, tes ennemis que l’Éternel enverra contre toi. Il mettra un joug de fer sur ton cou, jusqu’à ce qu’il t’ait détruit. »

La première partie de ce verset peut illustrer la vie de plusieurs aujourd’hui. Ils sont dans l’abondance de toutes choses…cependant, que font-ils avec ? Tout ce que Dieu nous donne est que nous puissions Le servir avec. Que ce soit nous-mêmes, tout ce qui est en nous, que ce soit nos biens ou nos finances, que ce soit notre intelligence ou nos talents. Tout ce que Dieu nous donne dans tous les domaines, dans tous les aspects de notre vie, c’est pour que nous puissions Le servir avec.

D’ailleurs, la première raison pour laquelle le Seigneur nous sauve est pour que nous puissions Le servir, avec nos tout ce qui est à nous.

Nous pouvons voir cela dans l’histoire des enfants d’Israël. Plusieurs personnes aujourd’hui sont très occupées et sans le savoir, elles travaillent pour le diable. Lorsque tu n’es pas occupé pour les intérêts de Dieu et de son royaume, sans le savoir tu l’es pour le diable et pour le monde. Il y a quelqu’un qui a traduit l’acronyme BUSY de la sorte « Being Under Satan Yoke », que je peux traduire littéralement par « Etre Sous l’Emprise de Satan ou du diable ». Plusieurs enfants de Dieu sont actifs et je dirai même très actifs pour le diable et sont nullement, pour rien du tout utile au Royaume de Dieu leur Père céleste.

Si nous réfléchissons bien sur tout le système qui se met en place aujourd’hui, l’informatique, les nouvelles technologies qui visent à conduire le monde vers un monde sans argent en liquide, et qui est déjà d’actualité dans un pays en Europe et dans d’autres bientôt. Pensez-vous à qui est ce que cela profite ? Le paiement par téléphone ? Tout cela va encore évoluer jusqu’aux implants que l’on ne pourra mettre que sur le front ou sur la main droite comme cela nous est révélé dans Apocalypse.

Lisons ce passage dans Apocalypse 13 :16-18, la Bible nous dit :

« Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. »

Voilà la finalité de tout ce qui se fait dans les domaines de l’internet, de tout ce qui est « wireless » etc. est que bientôt, les gens n’utiliseront pas le cash pour leurs achats. Aujourd’hui, avec les cartes de crédits, il y a toujours des vols et pour garantir la sécurité de son compte en banque, les gens vont accepter d’avoir cet implant parmi d’autres raisons que les promoteurs de ces implants avancent, telle que la santé et même leur sécurité physique.

Cependant, même des chrétiens sont aveuglés et au lieu de travailler pour le compte de leur royaume, ils passent du temps à se diviser, à se critiquer, à s’accuser etc. Et plusieurs d’autres comme je l’ai dit plus haut travaillent activement pour le compte du diable.

Lisons ce passage qui nous ouvrira les yeux, je pense. Ceci s’est passé, lorsque Moïse et Aaron faisaient des démarches afin de sortir les enfants d’Israël de l’esclavagisme en Egypte.

Exode 5 :4-5, la Bible dit :

« Et le roi d’Égypte leur dit: Moïse et Aaron, pourquoi détournez-vous le peuple de son ouvrage? Allez à vos travaux. Pharaon dit: Voici, ce peuple est maintenant nombreux dans le pays, et vous lui feriez interrompre ses travaux! »

Les enfants de Dieu, le peuple de Dieu est réduit en esclavage et travaillait pour le compte du Pharaon. Nous savons que l’Egypte spirituellement représente le monde et le Pharaon, le diable. Ce dernier ne voulait même pas savoir qui était le Dieu d’Israël qui veut délivrer ses esclaves.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil nous a dit l’Ecclésiaste. Les enfants de Dieu doivent sortir de l’esclavage du monde afin de servir Dieu.

Une des choses qui se passe aujourd’hui est que certains enfants de Dieu ont  négociés lors sortie d’Egypte. Ils sont sortis d’Egypte mais pas entièrement. Comment ? Je vais expliquer par les passages suivants lorsque le Pharaon résistait et ne voulait pas faire les enfants d’Israël. Voici ce qui s’est passé après la huitième plaie au chapitre 10:8-11 , la Bible dit :

« On fit revenir vers Pharaon Moïse et Aaron: Allez, leur dit-il, servez l’Éternel, votre Dieu. Qui sont ceux qui iront?

Moïse répondit: Nous irons avec nos enfants et nos vieillards, avec nos fils et nos filles, avec nos brebis et nos bœufs; car c’est pour nous une fête en l’honneur de l’Éternel.

Pharaon leur dit: Que l’Éternel soit avec vous, tout comme je vais vous laisser aller, vous et vos enfants! Prenez garde, car le malheur est devant vous!

Non, non: allez, vous les hommes, et servez l’Éternel, car c’est là ce que vous avez demandé. Et on les chassa de la présence de Pharaon. »

Pharaon demande à Moïse avec qui est ce qu’il allait servir Dieu. Après la réponse de Moïse, Pharaon refusa catégoriquement. Il dit à Moïse que les hommes seulement devaient partir et que les autres devaient rester et les chassa.

Aujourd’hui, plusieurs chrétiens ont quitté l’Egypte, le monde, mais sans leurs familles, sans leur argent (sans leurs brebis et leurs bœufs). Dans les Actes des Apôtres, Paul avait dit au geôlier, crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé toi et ta famille.

Un moment donné, les enfants des pasteurs à Kinshasa étaient réputés être plus mondains même que les enfants de ceux qui ne servaient pas du tout Dieu. Le salut de ceux de nos familles compte pour Dieu. Nous devons servir Dieu, non pas nous-mêmes, mais nos familles aussi avec nous.

A l’époque, dans les maisons de plusieurs, il y avait des petits tableaux, des autocollants sur lesquels il était inscrit les paroles de Josué lorsqu’ils sont entrés dans la terre promise. C’est dans Josué 24 :15, la Bible dit :

« Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. »

Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel.

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. S’il y a quelqu’un qui n’est pas chrétien dans la famille, on ne prie même pas pour la personne, on ne l’invite pas à la prière, on ne lui parle même pas de Jésus, on dit que son heure viendra ! Triste !

Lorsque les enfants d’Israël quittaient l’Egypte, Dieu avait fait qu’ils trouvent faveur devant les égyptiens qui leur avaient donné de l’or et de l’argent.

Tout ce que Dieu leur avait donné comme richesse était désignée pour la construction du tabernacle. Nous pouvons voir cela dans Exode 25 :1-7 ; 35 :5-35. Ils ont apporté les offrandes pour la construction du tabernacle.

Mais aujourd’hui, nous sommes le temple de Christ. Tout celui qui a donné sa vie à Jésus est le temple du Saint-Esprit. Parce que Dieu n’habite plus le temple fait des mains d’homme. C’est pour cela que la troisième caractéristique d’un vase d’honneur est aussi très importante.

Nous comprenons donc par ici, que nous sommes appelé à servir Dieu, si nous voulons être des vases d’honneur, et si nous voulons oublier toutes nos souffrances.

Avant de passer à la troisième caractéristique, lisons ces passages qui nous parlent des bénéfices de servir Dieu :

Exode 23 :25-26 : l’approvisionnement, la santé, la fécondité, la longévité. (Mieux que toutes les assurances santés, vies et consorts que les pays développés offrent)

« Vous servirez l’Éternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et vos eaux, et j’éloignerai la maladie du milieu de toi.

Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours. »

Esaïe 52 :13 : Prospérité – élévation

« Voici, mon serviteur prospérera; il montera, il s’élèvera, il s’élèvera bien haut. »

Jean 12 :26 : Présence divine – Honneur

« Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. »

Il n’y a rien qui paie mieux que servir Dieu. Il n’y a aucun patron qui paie comme Dieu. Terminons par ce passage de la réponse de Jésus à la question de Pierre.

Matthieu 19 :27-30 : Trônes – Autorité – Vie éternelle

« Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous?

Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël.

Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.

Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers. »

Il n’y a aucun travail qui t’offrira la vie éternelle comme salaire, comme récompense. D’ailleurs, lorsque tu deviens vieux, ils vont envoyer en retraite. Tu vas quitter ta maison pour aller habiter au home des vieillards. La société va directement employer une autre personne à ta place. Mais Dieu te donne la longue vie quand tu Le sers et lorsque tu auras achevé ta vie sur terre, tu jouiras de la vie éternelle.

Je vais insister ici des domaines très importants dans lesquels nous devons servir Dieu, c’est en évangélisant et gagnant les âmes perdues. Engage-toi à prier, à intercéder, à évangéliser, à soutenir l’œuvre de Dieu. Sois utile pour le Seigneur.

Mon Pasteur nous avait raconté l’histoire d’une jeune fille qu’il avait suivie dans un film. La vie était chrétienne et un jour, le Saint-Esprit lui a mis à cœur de parler d’une personne à Jésus, c’était un de ses amis de classe. Elle s’est dit, ah, pourquoi lui parler de Jésus alors que la personne était bien portante ? S’il te plaît. Ne te fie pas aux apparences, aux semblants que font plusieurs personnes, aux styles de vie que les « stars » exhibent à la télé. Au-dedans, ce n’est rien d’autre que de la pourriture. C’est vrai la personne semblait bien portante, cependant elle avait des problèmes de dépression. Après s’être séparée de la personne, elle reçut la nouvelle qu’un des leurs camarades de classe était mort. Lorsqu’elle s’est renseignée, c’était, la personne à qui le Saint-Esprit lui a dit de parler de Jésus. La nuit, elle vit dans son rêve cette personne qui brûlait et criait en enfer à la jeune : tu es méchante, tu aurais dû me parler de Jésus. Regarde là où je suis maintenant.

Et Dieu lui dit, cette nuit même, je vais reprendre ton âme parce que je ne vois pas ton utilité dans le monde. Tu n’es pas utile pour mon royaume. Et la jeune fille a imploré la grâce de Dieu, que Dieu lui accorde une seconde chance. C’est ainsi qu’elle eut la vie sauve.

Sache que tous les jours, à chaque heure, chaque minute, chaque seconde, il y a une personne qui meurt sans Jésus.

  1. c) Ils sont propres à toute bonne œuvre

Les bonnes œuvres font parties des critères que Dieu considère que ce soit pour exaucer nos prières et même pour accéder à notre héritage au ciel. Parlant de la foi et des œuvres, l’apôtre Jacques nous les a si bien expliqués dans Jacques 2 :14-26.

Les versets 14-17, nous dit ceci :

« Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver?

Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! Et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?

Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. »

Souviens-toi que j’avais dit que le temple du Saint-Esprit c’est notre corps. La Bible nous dit ici :…et vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?

Que Dieu nous ouvre les yeux. Dieu m’avait mis quelque chose à cœur et vais faire de mon mieux afin d’en finir la rédaction. Le comportement qu’avait l’église primitive et normalement le comportement que les chrétiens d’aujourd’hui doivent avoir. La Bible dit que la multitude qui avait cru était un cœur et une âme et nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était en commun entre eux. (Actes 4 :32)

La raison pour laquelle les disciples restaient ensemble et avaient tout en commun, c’est parce qu’ils attendaient le retour de Jésus. Ils pensaient que le Seigneur Jésus allait revenir immédiatement. Ils ont oublié qu’ils devaient aller jusqu’aux extrémités de la terre. C’est pour cela que Dieu avait envoyé la persécution pour leur dispersion.

Aujourd’hui, le retour de Jésus-Christ est plus proche que jamais. C’est maintenant que les chrétiens doivent être un afin d’être plus fort et gagner les âmes au Seigneur Jésus. Mais voilà que les chrétiens ne sont plus un cœur, ne sont plus une âme.

Tu verras dans une église où l’on prend des offrandes chaque jour, se trouvent des personnes qui manquent de quoi se soigner, qui manquent de quoi se payer les frais scolaires, qui manquent juste comme la Bible nous dit dans Jacques, des gens qui manquent les nécessaires pour leur corps. Où va l’argent ? Que ce soit à l’église, aux assemblées ou dans nos vies individuelles, que faisons-nous des personnes, des chrétiens qui souffrent autour de nous ?

Des chrétiens qui se comportent comme le riche dans l’histoire du pauvre Lazare. Il a beaucoup d’argent mais il y a un pauvre juste devant sa maison qui manque de tout mais qui reste inaperçu.

Les chrétiens dans le besoin autour de toi sont les opportunités que Dieu met à ta disposition pour pouvoir te bénir. Il faut exercer l’hospitalité. Dans le même passage de Jacques 2, lisons la suite, c’est très important, les versets 18-26, la Bible nous dit :

« Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres.

Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile?

Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite.

Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu.

Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement.

Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les œuvres, lorsqu’elle reçut les messagers et qu’elle les fit partir par un autre chemin?

Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. »

Plusieurs personnes se retrouvent dans cette catégorie. Elles ont la foi, mais sans les œuvres. La foi sans les œuvres ne sert à rien, c’est une foi morte.

Tu cherches à avoir les enfants, mais tu n’aimes pas voir les enfants des autres. Je connais l’histoire d’une femme qui jusqu’aujourd’hui est stérile. Que Dieu lui fasse grâce. Qu’est ce qui s’était passé, elle vivait dans une même parcelle avec des personnes avec lesquelles elles ne s’entendaient pas. Un jour, alors qu’un des enfants, un petit enfant d’ailleurs de l’autre maison jouait, il était tombé dans la fosse septique. Cette femme avait tout vu, mais elle avait fait semblant de n’avoir rien vu. C’est ainsi que le petit enfant mourut. On a retrouvé le corps de l’enfant plus tard alors que cette femme était et pouvait empêcher que cet enfant ne tombe dans la fosse septique. Elle pouvait même après crier au secours pour qu’on vienne faire sortir l’enfant, mais elle s’est tue.

Combien de personnes meurent aujourd’hui ou souffre aujourd’hui qui ne devraient pas parce que tu fermes ton cœur ? En fermant ton cœur, tu fermes aussi ta bouche, tu ne parles pas de Jésus, tu fermes aussi tes mains, ton argent c’est juste pour tes enfants…il y a des cultures qui sont contre l’évangiles, qui sont contre la parole de Dieu auxquelles nous ne devons pas nous identifier. Il y a aussi des enseignements qui vont que les gens, les familles se divisent, se déchirent au nom de la sorcellerie, des blocages etc.

Plusieurs prières aujourd’hui ne sont pas exaucées parce que les enfants de Dieu ont oubliés mêmes les bases de la vie chrétienne.

…l’exaucement de prière de Corneille…

Dans Actes 10, la Bible nous parle d’un centenier Romains du nom de Corneille. Cet homme et ses proches ont été les premiers païens à recevoir le don du Saint-Esprit. Après la pentecôte, lorsque l’Esprit Saint est descendu sur les disciples, il n’y avait parmi eux aucun gentil ou païen, ou encore non juif. Cependant, Dieu avait promis de répandre de Son Esprit sur toute chair, y compris les païens.

Lisons Actes 10 :1-4, il est écrit :

« Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne.

Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement.

Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille!

Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. »

La Bible dit qu’il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Aujourd’hui, plusieurs « enfants de Dieu » ne font ni l’un ni l’autre. Une grande partie font l’un mais jamais l’autre. C’est-à-dire qu’ils prient, mais le bien-être des autres ne les concernent pas du tout.

Cependant, lorsque Dieu l’avait exaucé, deux choses ont été prises en compte : Ses prières et ses aumônes. Dieu s’en est souvenu suivant ce que l’ange lui avait dit. Tu pries, c’est bien. Essaie de penser aussi au-bien être de ceux qui sont autour de toi. Non, pas parce que tu as besoin de quelque chose mais par amour. Parce que si tu le fais sans amour suivant 1 Corinthiens 13 :1-3 qui nous dit :

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.

Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. »

…Tes bonnes œuvres peuvent parler en ta faveur devant Dieu…

Tu sais, la Bible est tellement remplie des trésors que l’on ne saurait jamais tout épuisé. J’ai versé des larmes lorsque je lisais ce qui est écrit dans le livre des Actes des Apôtres à propos d’une femme qu’on appelle Tabitha.

Lisons son histoire dans Actes 9 :36-42 :

« Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une femme nommée Tabitha, ce qui signifie Dorcas: elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes.

Elle tomba malade en ce temps-là, et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute.

Comme Lydde est près de Joppé, les disciples, ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyèrent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder.

Pierre se leva, et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent en pleurant, et lui montrèrent les tuniques et les vêtements que faisait Dorcas pendant qu’elle était avec elles.

Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit.

Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante.

Cela fut connu de tout Joppé, et beaucoup crurent au Seigneur.

Pierre demeura quelque temps à Joppé, chez un corroyeur nommé Simon. »

Lorsque je lisais ce passage, je me suis, est ce qu’il existe encore des Tabitha de nos jours ? Si Dieu peut ressusciter une personne d’entre les morts parce qu’elle faisait des bonnes œuvres, à combien plus forte raison celles qui ne sont pas encore mortes ?

Cette femme appelé Tabitha avait un grand impact dans sa communauté. Elle était l’amie des veuves de toute sa ville. Elle était disciple du Seigneur Jésus. Elle était une bonne couturière, une styliste. Elle ne faisait pas son travail seulement pour sa propre poche, mais elle confectionnait aussi pour les veuves sans oublier les aumônes qu’elle donnait.

J’aime ce que la version Darby dit au verset 39 :

« Et Pierre, se levant, s’en alla avec eux. Et quand il fut arrivé, ils le menèrent dans la chambre haute ; et toutes les veuves vinrent auprès de lui en pleurant, et en montrant les robes et les vêtements, toutes les choses que Dorcas avait faites pendant qu’elle était avec elles. »

La Bible ne dit pas quelques veuves, elle dit : toutes les veuves. Cette femme Dorcas avait de l’impact positif sur la vie de toutes les veuves de la ville. Selon la version Darby, lorsque Pierre est venu, ces dernières ne pleuraient pas seulement mais elles montraient les robes et les vêtements, toutes les autres choses que Dorcas avait faites pendant qu’elle était avec elles.

C’est-à-dire que Dorcas n’habillait pas seulement les veuves, mais elle faisait encore beaucoup d’autres choses pour ces dernières.

Cependant, toi qui me lis, même tes propres parents, tu ne sais même pas où ils habitent, dans quelles conditions ils vivent. Cependant, tu mènes une bonne vie. Si les choses se passent bien aujourd’hui pour toi, sache-le bien que c’est juste pour peu de temps.

Tu pries que Dieu te bénisse, cependant, tu ne penses qu’à toi-même. Tu penses aux vêtements, aux chaussures, sacs, montres, des parfums chers…alors qu’à côté de toi, il y a des gens qui manquent.

Lorsque j’étais à Ngiri-ngiri, dans ma toute première maison que j’avais louée, il y a eu quelque chose qui m’avait fait très mal au cœur. Il y avait une veuve qui vivait là et qui avait des enfants à Kinshasa et en Europe. Il arriva que cette maman fut malade jusqu’à mourir. Personne n’est venu en aide. Aux jours du deuil, sa fille (âgée bien sûr) de l’Europe est venue à Kinshasa pour les funérailles. Cette dernière a dépensé plus que ce dont sa mère avait besoin pour non pas seulement pour se soigner mais aussi pour vivre quand elle était en vie. Et au deuil, la voilà entrain de danser et de chanter autour du cercueil.

Gloire à Dieu pour Vernaud de la Borne qui avait instruit que l’on ne puisse pas l’enterré dans un cercueil cher. Que ce cercueil n’allait pas être utile pour son corps.

Je pense encore à toutes ces personnes qui meurent, juste parce qu’elles manquaient de quoi se faire soigner, mais au jour du deuil, il faut voir des gerbes de fleurs, le cercueil qui coûtent plus que ce dont elles avaient besoin pour se faire soigner pendant qu’elles étaient en vie. Triste.

Dorcas revint à la vie à cause de ses bonnes œuvres. Sache que la prière de plusieurs personnes peut être exaucée par toi. Il y a des dossiers que tu peux t’en charger et laisser Dieu s’occuper d’autres dossiers qui plus délicats.

Je vais clôturer cette 30ème partie par les paroles du Seigneur Jésus-Christ dans Matthieu 25 :31-46, la Bible nous dit :

« Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire.

Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire?

Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu?

Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi?

Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.

Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.

Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté?

Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.

Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. »

Que Dieu bénisse Sa Parole.

Conclusion

En conclusion pour cette série d’enseignement du mois de Juin : « Oublier toutes ses souffrances », il faut savoir qu’il n’y a que deux finalités pour chacune de nos vies, c’est soit :

Le châtiment éternel et la vie éternelle.

Il y a ce que nous avions vu comme étant les souffrances des justes qui sont les épreuves par  lesquelles ils sont supposés passer pendant un temps alors qu’ils marchent avec Dieu. Ces souffrances ne sont pas éternelles mais raffinent, développent, rendent fort, donnent la sagesse etc. aux enfants de Dieu.

Et lorsqu’un enfant de Dieu réussit dans ses épreuves, Dieu le bénit et change le niveau de sa vie en lui accordant ce que son cœur désire.

Il y a aussi les souffrances que les gens rencontrent à cause de leur désobéissance à Dieu. Nous en avons parlé de long en large. Ces souffrances viennent de la désobéissance, la désobéissance qui n’est rien d’autres que le péché. Ces souffrances se font accompagner des maladies, de la pauvreté, du manque, des échecs, des afflictions etc. jusqu’à la destruction de la personne qui désobéit si elle ne se repent pas. Ces souffrances, ne s’arrêtent pas seulement à cette vie sur terre, mais elles se prolongent jusqu’à l’éternité. C’est que le Seigneur Jésus a appelé le châtiment éternel. C’est ce qu’on appelle aussi la deuxième mort, l’enfer, la géhenne.

Ta vie présente et ton éternité est entre tes mains. Tout dépend des choix qui tu feras pendant que tu as encore le souffle de vie. C’est maintenant que tu dois te décider d’obéir à Dieu.

Dieu à cause de Son grand amour pour toi te conseille de choisir la vie afin que tu vives toi et ta postérité.

Terminons notre série d’enseignements par ce passage biblique de Deutéronome 30 :19-20 :

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

Ton choix de la vie est ce qui te fera oublier toutes tes souffrances.

Que Dieu bénisse Sa Parole.


As-tu été béni par cette série d’enseignement ? A partir de demain : « OUBLIER TOUTES SES SOUFFRANCES » sera classé dans les archives que tu pourras consulter en allant au calendrier de notre site. Chaque jour correspond à un enseignement. Par la grâce de Dieu, l’entièreté de l’enseignement sera mis en pdf téléchargeable sur le site en forme d’un projet de livre. Dès que nous aurons les moyens, nous publierons tous ces livres pour la gloire de Dieu afin de bénir encore plusieurs personnes.

Si tu as le temps, n’hésite pas à nous dire tes impressions par rapport à cette série de Juin. C’est ici que nous déclarons clos, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit cette série d’enseignement.

N’oublions pas nos actions de grâces pour soutenir ce site. Nous avons reçu les enseignements pendant 6 mois chaque jour et demain, par la grâce de Dieu nous débutons une autre série d’enseignements. Tu peux nous contacter directement à l’email wisdombokungu@gmail.com ou par téléphone à ce numéro +243812235653. Que Dieu te bénisse.

Nous soutenir

4 réponses

  1. Amen. Merci tendre Père céleste pour ce moi et ta parole. J’ai vraiment les larmes aux car cet enseignement quoi que long,a mis a nu ce qui se passe dans nos vies(y compris la mienne). Ton serviteur n’a que la vérité,cette vérité que nous refusons d’ecouter au profit du monde! Seigneur,ce mois de juin,je ne t’ai pas servi comme il faut,faites que je puisse me rattrapper le mois suivant! Dieu vous benisse mon bien aime frère wisdom,votre famille ainsi que tous ceux qui suivent ces enseignements!

  2. merci mon DIEU pour tout ce que tu as fais dans notre vie ce mois de juin a travers ces enseignements merci de tout cœur, ta parole est vraiment puissant qu’elle se manifeste dans notre vie , merci a ton serviteur qui ne cesse de nous envoyer tes paroles chaque jour, instruis le d’avantage merci mon saveur Jésus

Laisser un commentaire