Oublier toutes ses souffrances 29ème partie: « Plus que le soleil à midi »

Lundi 29 Juin 2015

Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu

Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.

Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 29ème partie»

Sous-thème : « Plus que le soleil à son midi »


Dieu fixe de nouveau un jour :

« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que si seulement tu peux obéir à Sa voix, tu achèveras tes jours dans le bonheur et tes années dans la joie. » (Job 36 : 11)


Je ne sais pas me taire si ce n’est d’exprimer mes actions de grâces à Dieu pour Son soutien sur cette œuvre depuis que cette année a commencé. Depuis Janvier, tu as pu recevoir chaque jour un enseignement, chaque mois une série d’enseignement et d’une manière ponctuelle suivant l’inspiration du Seigneur les exhortations, les prières et les déclarations de foi. De tout cœur je dis gloire à Dieu.

Merci à toi qui t’es abonné afin de recevoir ces enseignements chaque jour, à toi qui les partages sur les réseaux sociaux, à toi qui les imprimes pour distribuer à ceux qui n’ont pas accès à l’internet. Pour tout ce que tu fais afin d’apporter avec moi ces enseignements de Foi, Espérance et Vie, je dis merci à Dieu.

Je remercie aussi la sœur Anita qui vient de joindre à moi afin de faire la correction des enseignements. Que Dieu la bénisse pour sa disponibilité et œuvrer pour le Seigneur avec moi et à mettre au profit de nous tous les dons que Dieu lui a donnés.
Il peut arriver que tu voies les petites fautes d’orthographes, les omissions, c’est tout simplement parce que nous n’avons pas encore une équipe complète et que jusque là, le travail était fait par moi-même. Donc, il faut courir contre la montre, composer les images, publier, partager etc. Mais gloire à Dieu, ce qui est plus important, c’est le fond. C’est l’Esprit derrière les enseignements qui donne la vie. Comme le Seigneur Jésus a dit que la lettre tue et que l’Esprit vivifie. S’il arrive que tu trouves une faute quelque part, n’hésite pas à la signaler et nous allons corriger. Foi, Espérance et Vie n’est pas mon site, mais jour après jour devient notre communauté car de par le monde, les membres du Corps de Christ se connectent afin de lire les enseignements de la Parole du Seigneur.

Nous sommes entrain de clôturer cette série d’enseignements déjà demain. Et aujourd’hui, je vais nous rappeler ce qu’ont été les mots clés de ce mois de Juin pour nous rafraîchir la mémoire alors que nous sommes entrain de conclure. Dans ces mots clés, il y a des éléments importants qui nous aideront à oublier toutes les souffrances quelles qu’elles soient.

Nous avons donc :

Justice

Utile

Intègre

Nouveau

  1. a) Juste

J’avais parlé du juste à l’introduction de cet enseignement. A ce point je vais parler de la justice afin de pouvoir afin de compléter ce que nous avions vu au début.

C’est quoi la justice ?

J’aime cette définition de la justice dans mon dictionnaire. C’est le sentiment de donner à chacun ce qu’il mérite, de manière juste en respectant tous les droits d’autrui.

Je ne sais pas ici parler de la justice sinon ça va encore nous prendre trente jours, je vais seulement nous dire l’essentiel par rapport à la justice suivant la Parole de Dieu.

Qu’est ce qu’a la justice à nous faire oublier nos souffrances ?

Voyons ce que Proverbes nous dit à propos de la justice.

La justice est la pratique par excellence des justes. (Proverbes 21 :3 ,15)

La justice est le produit de la sagesse. Alors que la sagesse est l’application correcte de la parole de Dieu. (Proverbes 8 :18)

La justice est l’une des routes qui mène au bien. (Proverbes 2 :9)

La justice est le chemin sur lequel nous devons marcher. (Proverbes 8 :20)

La justice délivre de la mort. (Proverbes 8 :20 ;10 :2 ; 11 :4)

La justice nous conduit à la vie. (Proverbes 12 :28)

La justice amène l’élévation. (Proverbes 14 :34)

La justice est la couronne d’honneur de la longévité. (Proverbes 16 :31)

La justice nous apporte la vie, la justice et la gloire. (Proverbes 21 :21)

C’est pour cela que David dit dans le Psaume 23, au verset 3 :

« Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. »

Le sentier de la justice est le sentier dans lequel Dieu nous conduit. Si nous suivons ce sentier de la justice, que ce soit  dans la vallée de l’ombre de la port, tu n’auras rien à craindre jusqu’à ce que tu en sortes et que Dieu puisse dresser une table devant toi en face de tes ennemis et que tu sois accompagné tous les jours de ta vie avec le bonheur et la grâce.

Celui qui pratique la justice, c’est le juste. Et toujours dans Proverbes 4 :18, la Bible nous dit :

« Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour. »

Lorsque Job s’est retrouvé dans l’adversité, ses amis croyant qu’il avait péché contre Dieu, voici le conseil que l’un d’entre eux lui avait prodigué dans l’un de ses discours dans Job 11 :13-14, c’est l’un des passages utilisé pour notre cri du cœur de ce mois. La Bible nous dit dans ces passages :

« Pour toi, dirige ton cœur vers Dieu, étends vers lui tes mains, éloigne-toi de l’iniquité, et ne laisse pas habiter l’injustice sous ta tente. »

Je vais y revenir à la fin. Il dit, ne laisse pas l’injustice habiter sous ta tente. C’est-à-dire il faut vivre dans la justice, être juste, craindre Dieu.

  1. b) Utile

Lorsqu’on dit utile, c’est ce qui est profitable, avantageux, qui sert à quelque chose. C’est comme j’avais dit que tu ne peux pas être utile pour Dieu et ne pas devenir utile pour les hommes qui sont autour de toi. Nous allons développer ceci dans la prochaine partie.

Lisons quand même ce passage de Philémon 1 :10-12

« Je te prie pour mon enfant, que j’ai engendré étant dans les chaînes, Onésime, qui autrefois t’a été inutile, mais qui maintenant est utile, et à toi et à moi.  Je te le renvoie lui, mes propres entrailles. »

Onésime n’était utile pour qui que ce soit. Mais lorsqu’il donné sa vie à Jésus à travers le ministère de Paul, ce dernier qui était inutile est devenu utile pour lui dans l’œuvre de Dieu.

  1. c) Intègre

Celui qui est intègre, c’est quelqu’un qui est juste, qui a des bonnes qualités, qui n’est pas corrompu, c’est quelqu’un qui est un avec ce qu’il dit. Ce n’est pas qu’il dit une chose et en fait une autre.

C’est l’une des qualités qu’avait Job et cela avait fait que Dieu le bénisse. Mais quand il s’est retrouvé dans l’adversité, dans la maladie et que sa femme lui avait demandé de maudire Dieu et de mourir, la Bible dit que Job était toujours resté dans son intégrité.

Voyons Job 2 :3 :

« L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif. »

Job craignait Dieu et se détournait du mal. C’est ça l’intégrité.

Dans  Job, toujours le chapitre 2 :9-10 :

« Sa femme lui dit: Tu demeures ferme dans ton intégrité! Maudis Dieu, et meurs! Mais Job lui répondit: Tu parles comme une femme insensée. Quoi!  Nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres. »

Mener une vie de sanctification, de pureté, de sainteté, fuir le mal, le haïr, s’en détourner, c’est ça l’intégrité. Celui qui est intègre c’est celui qui aime Dieu et qui vit en obéissance à la Parole de Dieu.

  1. d) Nouveau ou Nouvelle

Lorsque nous donnons notre vie à Jésus, nous sommes devenues des nouvelles personnes. Nous devons nous attendre à tout ce qui est nouveau dans tous les aspects de notre vie. S’il y a une souffrance quelconque à vivre, elle doit être celle que j’avais mentionnée telle que celle de Gethsémané, ou de Golgotha. Ou encore tout ce qui a trait au chemin par lequel Dieu veut que nous puissions passer, les épreuves, les difficultés par lesquelles Dieu nous fait passer afin de nous humilier, de nous mourir en nous même afin qu’Il puisse enfin nous élever.

Lisons Dans Deutéronome 8 :2-3, la Bible nous dit :

« Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton coeur et si tu garderais ou non ses commandements.

Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Éternel. »

J’ai le verset 3 à la fin, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de Dieu.

C’est pour cela que 2 Corinthiens 5 :17, la Bible nous dit :

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Lorsque nous venons à Jésus, nous naissons de nouveau, nous sommes devenus de nouvelles créatures. Les choses anciennes sont passées et nous devons maintenant vivre la nouveauté de vie. La vie de sainteté, la vie de la crainte de Dieu, la vie suivant la parole de Dieu.

Dieu avant de nous mettre fin à nos souffrances, Il s’assure premièrement des dispositions de notre cœur, si nous allons garder ou non ses commandements.

Cela fait mal aujourd’hui de voir comment des « chrétiens » mènent leurs vies. Ils ne sont chrétiens que par leur nom ou du fait qu’ils vont à l’église. Ceci dans tous les niveaux, c’est-à-dire y compris les « serviteurs de Dieu ». Rien de Christ n’est visible dans leurs vies. Après avoir chanté, dansé, transpiré à l’église comme nos églises africaines, ou encore après avoir prié, adoré, versé des larmes à l’église, une fois qu’il sort de l’église, il reprend son ancienne vie.

C’est terrible si l’on nous racontait certaines choses qui se passent dans les milieux dits « chrétiens ». Des complots, la haine, les fausses accusations, les faux témoignages, les conflits etc.

Bien aimé, la vie n’est qu’une seule. Nous devons bien la vivre parce qu’il y a l’éternité qui nous attend. Peu importe ce que nous sommes aujourd’hui, ce que nous avons ou que nous n’avons pas, ce ne sont pas les quelques poussières de jours sur terre qui doivent nous faire manquer notre éternité.

Nous devons devenir des hommes justes, utiles, intègres et nouveaux.

Que faire concrètement pour devenir Juste, utile, intègre et nouveau ?

Il faut naître de nouveau

Le passage que nous avions lu dans 2 Corinthiens 5 :17 nous donne la réponse. Nous devons être en Christ. Nous devons donner notre vie à Jésus. Nous devons naître de nouveau.

La nouvelle naissance autant de fois que j’aurais l’occasion d’en parler, j’insisterai toujours. La nouvelle naissance est ce qui nous introduit dans le Royaume de Dieu, qui fait de nous des enfants de Dieu, qui nous transfert du royaume des ténèbres au royaume du Fils de Dieu, le royaume de lumière.

Il est impossible d’être juste, utile, intègre et nouveau sans Jésus-Christ. Il est le seul qui nous donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu.

Dans Jean 1 :12-13, la Bible nous dit :

« Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »

Alors, si tu es enfant de Dieu, cela ne s’arrête pas qu’aux larmes à l’église mais tu dois vivre la vie de Dieu, tu dois marcher avec et en Jésus.

Colossiens 2 :6-7 nous dit :

« Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. »

Le Seigneur Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie. Si nous marchons en Lui, nous n’allons pas nous perdre dans la vie, nous ne serons pas victimes des mensonges de l’ennemi, nous n’allons pas mourir, parce qu’Il est notre vie.

Mais, je suis né de nouveau, j’ai accepté Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, je mène une vie de sainteté, cependant, les choses ne marchent toujours pas dans ma vie. Que dois-je encore faire ? Parce que je continue de souffrir.

Une des choses importantes pour mettre fin à ses souffrances est :

La vision

La vision ici n’a rien à voir avec la vue mais avec le cœur. C’est la connaissance ou la révélation du plan de Dieu pour la vie d’une personne. Les dons, les talents, les capacités que Dieu t’a donnés, c’est pour que tu puisses fonctionner ou te manifester dans un domaine bien donné de la vie. Ce n’est que dans la découverte de ta vision que tu seras accompli dans la vie.

Dans Jérémie 29 :11, la Bible nous dit :

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

La vision, c’est connaître les projets que Dieu a formés sur ta vie, les poursuivre et les réaliser. Ce n’est dans ces projets de Dieu qui tu auras la paix, que tu ne rencontreras pas le malheur, que tu auras un avenir et de l’espérance.

Si jamais il t’arrive de tout le temps manquer la paix, d’être malheureux, douter de ton avenir et avoir le désespoir, sache que tu es loin du plan de Dieu pour ta vie.

Si tu es dans le plan de Dieu pour ta vie, peu importe le chemin par lequel tu passeras, tu auras la paix, tu auras toujours l’espérance pour un lendemain meilleur tel que Dieu t’a montré.

C’est pour cela que Joseph, même quand il s’est retrouvé esclave en Egypte, vendu dans la maison de Potiphar et puis en prison, ces derniers n’avait jamais perdu espoir et ne vivait jamais dans la détresse. D’ailleurs, il était celui qui consolait les autres prisonniers et s’assurait qu’ils aient bonne mine. Voilà ce qu’il avait poussé à s’approcher des prisonniers du roi, le panetier et l’échanson afin de savoir pourquoi ils s’attristaient.

Bien que Joseph était trahit, vendu, faussement accusé, emprisonné, abandonné et oublié, ce dernier savait qu’un jour, son rêve allait s’accomplir, c’est pour cela qu’il avait gardé sa joie et son espérance.

Dans cette époque dans laquelle nous vivons, si tu n’as pas vision, si tu ne connais pas l’appel de Dieu, les projets de Dieu, avec tout ce qu’il y a comme distractions, tu vas te perdre si facilement. Aujourd’hui, les gens ne cherchent pas à connaître le plan de Dieu, mais les gens cherchent à gagner mieux, à trouver mieux, ils changent des emplois à la recherche du mieux.

Dans Joël 2 :28, la Bible nous dit :

« Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. »

La vision de Dieu te permet de te focaliser, de te concentrer dans ta vie, de rester dans ton domaine d’appel et de ne pas être distrait dans quoi que ce soit ou pour quoi que ce soit.

Comment découvrir sa vision ?

Il y a plusieurs manières de découvrir la vision de Dieu pour sa vie entre autres, en regardant au-dedans de toi, qu’est ce que tu as comme passion, qu’est ce que tu peux faire sans même demander qu’on te paie, qu’est ce que tu fais mieux que les autres ? Les talents, les dons, les capacités, la passion que Dieu a mis dans ton cœur peuvent t’aider à localiser dans quel domaine Dieu veut que tu te lances.

Une manière plus sûre, c’est d’aller tout droit auprès de Dieu ton Créateur. C’est Lui qui t’a créé et c’est Lui connait tous les projets qu’Il a formé pour ta vie.

Et comment aller auprès de Dieu ? C’est dans la prière. Dans le même passage de Jérémie 29, le verset 13 nous dit :

« Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. »

Et dans Jérémie 33 :3, la Bible nous dit :

« Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas »

Il y a des choses que tu ne connais pas. Dieu dit que ce sont des grandes choses, que tu dois normalement connaître. Si Dieu dit qu’Il va te l’annoncer, c’est-à-dire que ce sont des choses qui concernent ta vie, ta destinée, ton avenir.

Aujourd’hui, les gens se plaisent à imiter les soi-disant « stars », à suivre les téléréalités, sans savoir que la réalité n’est pas du tout la vérité. La vérité, c’est Jésus-Christ de Nazareth et c’est ce dont nous avons besoin de connaître.

Avant ta naissance, Dieu t’avait déjà consacré et établi. Ce n’est pas à toi de choisir le domaine de ta vie. Ce n’est pas à toi de choisir ton métier. C’est Dieu qui sait le but pour lequel il t’avait envoyé sur cette terre. Dieu ne peut te soutenir que si tu vas là où Il t’envoie et non pas là où tu choisis d’aller, là où tes parents veulent que tu ailles, là où tes amis vont, là où la vie est facile…

Il y a des gens qui ont quitté leur pays pour aller chercher la « vie » cependant, ils n’ont jamais trouvé la « vie » en question, parce qu’en réalité, la vie c’est Jésus. Que tu sois en Afrique, en Europe, en Amérique, en Océanie, en Asie, la vie reste toujours Jésus. Si tu t’en vas chercher je ne sais quelle vie, tu risques tout simplement ta vie, tu risques de perdre ta vie pour rien. Jésus dit que celui qui cherchera a sauvé sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie pour Jésus la retrouvera. Qu’est ce qu’un homme peut-il donner à l’échange de son âme ? Que sert-il à un homme de gagner le monde et de perdre son âme ?

(Matthieu 10 :39 ;16 :25-27)

Lisons dans Jérémie 1 :5, la Bible nous dit :

« Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. »

Dieu te connaissait déjà avant même que tu ne sois né. Dieu t’avait déjà consacré et établi. Pour Jérémie, Dieu l’avait établi prophète des nations. Connais-tu qui est ce que Dieu t’a établi ? Plusieurs personnes aujourd’hui aux yeux de Dieu sont des déserteurs. Dieu les regarde là où Il les avait établis mais Il ne les trouve pas. Ils sont dans leurs propres affaires, dans les métiers dans les domaines qu’ils se sont choisis eux-mêmes. Quand les choses ne marchent pas, ils bombardent le ciel avec des prières. Ils veulent tout sauf être là où Dieu veut qu’ils soient.

Peu importe le nombre d’années que tu vivras sur terre, si tu n’es pas dans le plan de Dieu pour ta vie, tu auras gaspillé ta vie. Même si tu vis dans les bonnes conditions, tu as un bon travail, tu as un bon salaire, tu réussis selon les hommes, mais sache que pour Dieu, tu n’as encore rien fait, tu es nulle part, parce que tu n’es pas là où Dieu veut que tu sois.

J’aime beaucoup le Psaume 139 :16 qui dit :

« Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât. »

Si tous les jours qui te sont destinés sont dans le livre de Dieu, et que Dieu a formé des projets de paix, de bonheur, afin de te donner un avenir et de l’espérance, c’est que tous les jours de ta vie devraient être de jours de bonheur et de paix. Je ne pense ni ne crois que Dieu peut écrire quelque chose de mauvais à ton propos.

Si tu souffres aujourd’hui parce que tu n’es pas là où Dieu veut que tu sois, sache que si tu es en vie, il n’est pas encore trop tard. Tu peux encore obéir à Dieu maintenant. Tu peux revenir sur le chemin de Dieu.

C’est pour cela que je parle des deux dimensions de l’obéissance. Je ne veux pas en parler complètement ici, mais afin de nous faire comprendre ce que je suis entrain de le dire, je veux juste le mentionner.

1) L’obéissance au salut ou à la foi

Cette obéissance te donne accès à la vie de Dieu. Tu deviens enfant de Dieu et Dieu deviens ton Père. Si tu meurs, tu iras au ciel sans aucun problème. Cependant, le fait de devenir enfant de Dieu ne met pas de l’argent dans ton compte en banque, ne te donne pas des maisons pour que tu y vives. C’est vrai que tu vas aller au ciel. Mais ce sera juste comme le pauvre Lazare. Il avait Dieu, mais il était pauvre de la terre jusqu’au ciel.

Lisons cette histoire dans Luc 16 :19-21 :

« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. »

Note ce qui est écrit propos du pauvre Lazare :

  • Il était couché à la porte de l’homme riche
  • Il était couvert d’ulcères (malade)
  • Il désirer se rassasier même des miettes qui tombaient de la table du riche (le manque…)
  • Les chiens venaient lécher ses ulcères (pas même des moyens pour se soigner…)

La première dimension de l’obéissance te donne accès au ciel. Tu es parvenu à la connaissance de Jésus-Christ, tu l’as reçu comme Seigneur et Sauveur personnel, tu iras au ciel mais tu peux cependant, vivre comme un misérable, comme ce pauvre Lazare si tu n’accèdes pas à l’autre niveau d’obéissance que j’appelle :

2) L’obéissance aux principes de Dieu

Note que Lazare était un sans abri, malade, mendiant etc. Bien qu’il connaissait Dieu. Souviens-toi de Paul lorsqu’il s’adressait aux Thessaloniciens, il écrivait aux enfants de Dieu et non pas aux païens. Il leur dira dans 2 Thessaloniciens 3 :10 :

« Car, lorsque nous étions chez vous, nous vous disions expressément: Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. »

Certaines personnes, pour mettre fin à leurs souffrances, elles ont juste besoin de localiser la Parole de Dieu, les secrets de Dieu, les principes de Dieu dans ces domaines dans lesquels ils souffrent. Il y a des secrets de Dieu ou des principes de Dieu par rapport à la santé, la prospérité, le succès, la réussite, les exploits etc.

C’est comme Paul exhortait les Thessaloniciens au travail. Beaucoup des chrétiens au nom de la chrétienté ne travaillent pas ou sont des paresseux.

Pour vivre en bonne santé, pour réussir dans sa vie familiale, dans son travail, dans ses études, dans ses affaires, dans son ministère etc. Il faut obéir aux principes de Dieu, c’est-à-dire qu’il faut obéir à Dieu. Bien qu’on soit enfant de Dieu, né de nouveau, baptisé du Saint-Esprit, parlant dans les nouvelles langues, si nous n’obéissons pas à ces autres principes de Dieu, cela peut nous plonger dans « les malédictions ». Tout ce que le pauvre Lazare a vécu se trouve sur la liste de malédictions de Deutéronome 28.

Sache que pour tout ce que tu peux faire dans cette vie, ou sur cette terre, il y a une voix de Dieu dans laquelle tu dois obéir si tu veux vivre la main de Dieu, les bénédictions de Dieu dans ta vie.

Deutéronome 28 :1-14, la Bible nous dit :

« Si tu obéis à la voix de l’Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre.

Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Éternel, ton Dieu: Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs.

Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies.

Ta corbeille et ta huche seront bénies.

Tu seras béni à ton arrivée, et tu seras béni à ton départ.

L’Éternel te donnera la victoire sur tes ennemis qui s’élèveront contre toi; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et ils s’enfuiront devant toi par sept chemins.

L’Éternel ordonnera à la bénédiction d’être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

Tu seras pour l’Éternel un peuple saint, comme il te l’a juré, lorsque tu observeras les commandements de l’Éternel, ton Dieu, et que tu marcheras dans ses voies.

Tous les peuples verront que tu es appelé du nom de l’Éternel, et ils te craindront.

L’Éternel te comblera de biens, en multipliant le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, dans le pays que l’Éternel a juré à tes pères de te donner.

L’Éternel t’ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n’emprunteras point.

L’Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Éternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux et pour les servir. »

Cherche la voix de Dieu par rapport à ce que tu vis maintenant et tu verras la main de Dieu. Sache que Dieu ne peut jamais te conduire dans la détresse, mais Il va plutôt t’en délivrer. Dieu ne veut que ton bien. S’il faut réfléchir en humain, entre nous et Dieu, c’est Dieu qui est mieux placé pour nous montrer le chemin à suivre. C’est à nous d’obéir à Dieu dans les deux dimensions.

C’est-à-dire péché, n’est pas seulement désobéir au 10 commandement, mais ne pas découvrir le plan de Dieu pour ta vie aussi est un péché et par conséquent une désobéissance.

Si tu obéis à Dieu dans ces deux dimensions, c’est alors que tu oublieras toutes les souffrances que tu es entrain de vivre aujourd’hui. Dieu te veut du bien dans tous les aspects de ta vie.

Terminons par la suite du passage de Job 11, lisons les versets 13-19 :

« Pour toi, dirige ton cœur vers Dieu, étends vers lui tes mains, éloigne-toi de l’iniquité, et ne laisse pas habiter l’injustice sous ta tente.

Alors tu lèveras ton front sans tache, tu seras ferme et sans crainte; tu oublieras tes souffrances,
Tu t’en souviendras comme des eaux écoulées.

Tes jours auront plus d’éclat que le soleil à son midi, tes ténèbres seront comme la lumière du matin, tu seras plein de confiance, et ton attente ne sera plus vaine; tu regarderas autour de toi, et tu reposeras en sûreté.

Tu te coucheras sans que personne ne te trouble, et plusieurs caresseront ton visage. »

Diriger son cœur vers Dieu, c’est tout simplement obéir à Dieu. Aller là où Dieu veut que tu ailles, faire ce que Dieu veut que tu fasses, dire ce que te demande de dire etc.

Souviens-toi de Jonas, Dieu lui avait dit clairement d’aller à Ninive, mais ce dernier refusa expressément et prit un navire qui se rendait à Tarsis. Nous savons ce qui lui était arrivé. Il y avait tellement des tempêtes en chemin que l’on était obligé de le jeter pour le salut de tous. Malgré toutes les prières faites dans le navire, les tempêtes ne s’apaisaient pas mais étaient de plus en plus violentes. Ils jeter la marchandise pour essayer d’alléger le navire, mais rien allait toujours. Jusqu’à ce que la personne qui désobéissait à Dieu était hors du navire. Gloire à Dieu qui ne nous traite pas selon notre désobéissance mais qui a toujours compassion de nous, quand nous devenons infidèles, Il est reste toujours constant dans Sa fidélité. C’est pour cela, Il n’a pas laissé son serviteur noyé, Il a envoyé ce que j’appelle le poisson de la destinée. Puisque ce dernier s’était repentit dans le ventre du poisson, Dieu avait commandé au poisson d’aller le vomir à Ninive où il prêcha et toute une ville fut sauvée.

Plusieurs personnes aujourd’hui dans leurs sociétés, entreprises, ministères, affaires, sont juste comme Jonas dans le navire se rendant à Tarsis au lieu d’aller là où Dieu veut qu’ils aillent, là où Dieu les envoie.

Bien-aimé, tu veux voir la fin de toutes tes souffrances, localise là où Dieu veut que tu sois, ce qu’Il veut que tu fasses, là qu’Il veut que tu ailles etc. et tout simplement obéi et tu verras ta vie se lever comme le soleil à son midi. C’est alors que tu vivras dans la paix avec Dieu et avec ton propre cœur.

Il est possible que tu vives ta vie entière dans le bonheur et dans la grâce. David n’avait pas dit : « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie et j’habiterai dans la maison de l’Eternel quelques jours de ma vie » non, pas du tout. Il avait dit : « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie et j’habiterai dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours ». Psaume 23 :6

Je ne vois pas comment quelqu’un peut souffrir pendant qu’il vit dans la maison de l’Eternel tous les jours de sa vie. N’oublie pas, pour y arriver, tu dois lever Dieu te conduire comme étant ton Berger, tu auras bien sûr à traverser la vallée de l’ombre de la mort, mais ta finalité sera la maison de l’Eternel tous les jours de ta vie. Lorsqu’on parle des jours, on fait allusion à notre vie sur terre, car, dans l’éternité, les jours ne sont plus comptés.

Clôturons par ces passages :

Job 36 :11-12 :

« S’ils écoutent et se soumettent, ils achèvent leurs jours dans le bonheur, leurs années dans la joie. S’ils n’écoutent pas, ils périssent par le glaive, ils expirent dans leur aveuglement. »

Job 8 :7 :

« Ton ancienne prospérité semblera peu de chose, celle qui t’est réservée sera bien plus grande. »

Esaïe 1 :19-20 :

« Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, vous mangerez les meilleures productions du pays; Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, vous serez dévorés par le glaive, car la bouche de l’Éternel a parlé. »

Esaïe 48 :17-

« Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur, le Saint d’Israël: Moi, l’Éternel, ton Dieu, je t’instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre.

Oh! Si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve,
Et ton bonheur comme les flots de la mer; Ta postérité serait comme le sable, et les fruits de tes entrailles comme les grains de sable; ton nom ne serait point effacé, anéanti devant moi. »

Que Dieu bénisse Sa Parole au nom de Jésus. Si tu étais prospère avant et que tu ne l’es plus, sache que si tu obéis à Dieu, ton ancienne prospérité semblera peu de chose. Si tu n’as jamais été prospère toute ta vie, essaie seulement d’obéir à Dieu et tu verras.

Que Dieu bénisse Sa parole.


As-tu été béni par cet enseignement ? N’hésite pas à nous laisser un commentaire avant de quitter le site et plus important, partage à tes contacts afin qu’ils soient aussi bénis.

Alors que nous sommes entrain de finir ce mois et la première moitié de l’année, n’oublions pas d’exprimer notre gratitude à Dieu avec nos actions de grâces afin de soutenir cette œuvre pour qu’elle continue, par la grâce de Dieu, à bénir et combler nos vies.

Tu peux nous contacter par l’email suivant wisdombokungu@gmail.com ou par téléphone au +243812235653. Que Dieu te bénisse au nom de Jésus!

Nous soutenir

3 commentaires sur « Oublier toutes ses souffrances 29ème partie: « Plus que le soleil à midi » »

Laisser un commentaire