Dimanche 28 Juin 2015

Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu

Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.

Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 28ème partie»

Sous-thème : « La souffrance de la mort de Golgotha »


 Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’après la mort, c’est la gloire qui t’attend. La mort en toi-même est obligatoire si tu veux vivre la gloire de Dieu. (Jean 12 :24)


Alléluia ! Alléluia ! Gloire à notre tendre Père céleste ! Gloire à notre tendre Père céleste ! Gloire au Seigneur Jésus-Christ ! Gloire au Seigneur Jésus-Christ ! Gloire au Saint-Esprit ! Gloire au Saint-Esprit !

Plus que trois jours et nous franchissons la deuxième moitié de l’année. Je prie au nom de Jésus, selon le Psaume 138 :8, que l’Eternel Dieu achève tout ce qu’Il commencé dans ta vie (version Darby). La version Louis Second dit qu’Il agira en notre faveur. Je prie que Dieu agisse en ta faveur dans tous les aspects de ta vie au nom de Jésus.

Alors que nous entrons à la deuxième partie de l’année 2015, notre année de l’Expression de la Grâce de Dieu, que tout ce qui est incomplet dans ta vie se complète, que tout de bon qui avait commencé dans ta vie s’achève, que la part qui te reste cette année te soit accordée au nom de Jésus.

C’est quoi la souffrance de la mort de Golgotha ?

Golgotha, c’est le lieu où notre Seigneur Jésus-Christ avait été crucifié afin de mourir pour l’humanité, de mourir pour toi et moi.

La mort de Golgotha, n’est pas une mort stérile.

C’est la mort pour la vie. C’est la mort pour la rédemption, pour le salut de l’humanité.

La souffrance de la mort de Golgotha, c’est mourir pour vivre de nouveau. C’est mourir pour accomplir sa destinée, le plan de Dieu pour sa vie, la raison de son existence.

C’est mourir pour se multiplier. La mort de Golgotha c’est une mort consciente et volontaire. C’est un choix à faire pour son bonheur éternel. Ce n’est pas une mort accidentelle, une mort inopinée, c’est une mort voulue.

Tant qu’on nous n’expérimentons pas la mort de Golgotha, nous ne pourrons pas vivre notre vraie vie. Tant que nous ne passons pas par notre Golgotha, nous ne pourrons pas atteindre certains niveaux dans la vie, ni réaliser notre potentialité telle que Dieu l’a planifiée pour nous avant la fondation du monde.

…Le Seigneur Jésus n’était pas tué, bien qu’il soit tué…

Le Seigneur Jésus pouvait refuser de mourir sur la croix. Il avait le pouvoir de descendre de la croix devant tous les soldats et tous ceux qui se plaisaient à le voir mourir. Tous ceux qui le tuaient ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Même le diable et toutes les principautés ne savaient pas ce qui se passait réellement lors de l’arrestation, la crucifixion et la mort de notre Seigneur Jésus-Christ. Le diable pensait que la mort de Jésus était sa fin et qu’il triompherait. Il n’a pas la maîtrise des plans et des desseins de Dieu. C’était un plan divin, un plan supérieur qu’aucune créature y compris le diable ne pouvait comprendre. Dieu Lui-même en était le Réalisateur. Le diable, juste comme dans les films du cinéma ne faisait que jouait son rôle du méchant.

La mort de Jésus-Christ sur la croix montre la supériorité de Dieu. Comme Il dit dans Esaïe 55 :8-9 :

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel.

Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. »

C’est seulement Dieu qui savait ce qui se passait. Même les disciples, bien que le Seigneur Jésus avait essayé de leur expliquer, ils n’avaient rien compris du tout. C’est ainsi que, lorsque les soldats sont venus arrêter le Seigneur Jésus, Pierre coupa l’oreille de l’un d’entre eux. Curieusement, la personne concernée, la personne même qu’on est venue arrêter, puisqu’il savait les enjeux de tout ce qui se passait, prit l’oreille coupée et la remit à sa place.

Quelle confusion ?

Je ne sais pas quelle était l’attitude de cet homme après que son oreille ait été remise à sa place. Je pense qu’il pouvait se convertir juste après. La personne que nous venu arrêter, c’est la même personne qui me guérit. C’était l’un des derniers miracles de Jésus, si pas le dernier avant d’aller mourir sur la croix.

Lorsque le plan de Dieu se réalise dans ta vie, sache que Satan en personne et tout son royaume vont travailler pour son accomplissement sans même le savoir, ni le vouloir. Ils vont croire qu’ils sont méchants, durs, impurs et en manifestant leur méchanceté envers toi, en vérité, ils travaillent pour ton bien.

Ce n’est qu’à la fin qu’ils vont se rendre compte que la personne qu’ils voulaient détruire est indestructible, que la personne qu’on essaie de noyer ne fait que remonter à la surface.

Mais cela n’est possible que si nous acceptons de nous soumettre à la volonté de Dieu même lorsque nous ne comprenons rien du tout.

Ce que Dieu fait pour nous est supérieur à toutes les formules, à toutes les méthodes, à toutes les stratégies que nous avions apprises à l’école. Souvent, ce que Dieu fait semble être si bête que les gens vont commencer à se moquer au début, mais à la fin, ils seront tous surpris de ce qui en sortira.

Si Dieu avait dit à Adam la manière dont il allait créer Eve, Adam n’allait rien comprendre. Tout ce que Dieu avait à faire, c’était de le faire dormir d’un profond sommeil et juste avec sa côte, Il a créé Eve.

De fois, dans la vie, nous devons dormir. Je ne parle pas d’un sommeil spirituel mais d’un sommeil de confiance et de foi en Dieu afin qu’Il sort la bénédiction qui est en nous.

Revenons au Seigneur Jésus, comme je l’ai dit plus haut, le Seigneur Jésus n’était pas tué, bien qu’il soit tué par les hommes. Ceci veut dire tout simplement qu’aucun homme, qu’aucun clou, qu’aucune épée, qu’aucune lance ou javelot ne pouvait tuer le Seigneur Jésus-Christ.

Cela est de même pour tout fils de Dieu qui connait son identité. Le diable n’avait pas le pouvoir de détruire, de tuer le Seigneur Jésus-Christ.

A Gethsémané, le Seigneur Jésus avait déjà accepté de faire face à cette mort physique. Le Seigneur Jésus, volontairement avait donné sa vie. Nul n’avait le pouvoir de prendre sa vie par force, de mettre fin à sa vie.

Lisons la Bible.

Marc 10 :45 :

« Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »

Jean 10 :11,17-18 :

« Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »

« Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre: tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. »

Dans ces passages, nous voyons que le Seigneur Jésus-Christ avait le pouvoir de donner sa vie et de la reprendre. Personne n’avait le pouvoir de lui ôter la vie. C’est pour cela qu’à Gethsémané, il s’était fortifié dans la prière afin de faire cette expérience si exceptionnelle, si unique.

Et, ce n’est pas pour la perte que le Seigneur Jésus Christ avait donné sa vie. Non, il l’avait donnée pour la rançon de plusieurs.

Dieu sait toujours ce qu’Il fait et ne fait rien en vain.

Voyons ce qui s’était passé lorsqu’on est venu l’arrêter dans Jean 18 :4-6, la Bible nous dit :

« Jésus, sachant tout ce qui devait lui arriver, s’avança, et leur dit: Qui cherchez-vous?

Ils lui répondirent: Jésus de Nazareth. Jésus leur dit: C’est moi. Et Judas, qui le livrait, était avec eux.

Lorsque Jésus leur eut dit: C’est moi, ils reculèrent et tombèrent par terre. »

Rien de ce qui se passait n’était une surprise pour notre Seigneur Jésus. La Bible dit qu’il savait ce qui devait lui arriver, s’étant avancé, il leur dit…Le Seigneur Jésus n’avait pas fui, n’avait pas reculé face à sa destinée. Il de ces moments cruciaux, décisifs de notre vie que nous ne pouvons pas permettre de louper.

C’est pour cela, entre parenthèse,  qu’il très important que chacun de nous connaisse le plan de Dieu, les projets de Dieu pour sa vie afin de ne pas s’aventurer sans savoir où aller, que faire sur cette terre.

Quelque chose d’intéressante s’est encore passée à la fin du passage.

Lorsque le Seigneur Jésus leur a dit que c’était lui la personne qu’ils cherchaient, ils reculèrent et tombèrent par terre. Sans être bousculé, sans être touché, ils tombèrent. Ceci prouve à suffisance que ces personnes n’avaient aucun pouvoir sur le Seigneur Jésus-Christ. Si le Seigneur Jésus voulait s’enfuir ou demander à Pierre de couper les oreilles de chacun d’eux, rires, il l’allait le faire. Mais ce n’est pas le plus important. C’était juste pour montrer, que ce n’est pas vous qui m’avez arrêté, plutôt, je me suis livré moi-même parce que je connais ce qu’aucun d’entre vous ne sait. Voilà pourquoi l’obéissance à Dieu doit être inconditionnelle.

Et sur la croix, le Seigneur Jésus n’était pas mort n’importe comment.

Lisons pour savoir ce qui s’était passé.

Dans Jean 19 :28-30, la Bible nous dit :

« Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Écriture fût accomplie: J’ai soif.

Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche.

Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. »

Le verset 30 nous parle du moment où il eut pris le vinaigre. Tout se passait dans un but bien particulier. Le vinaigre avait joué le rôle de dissolvant afin de diluer tout le sang coagulé de Jésus qui devait couler pour notre salut, notre rédemption. Voilà pourquoi, il avait prit le vinaigre et après, il dit : Tout est accompli.

Le Seigneur Jésus n’est pas mort en criant pendant un cauchemar la nuit ou dans une noyade comme ils avaient l’habitude de beaucoup voyager par la mer. Il avait le contrôle de tout ce qui se passait. Il a même donné les instructions à sa famille biologique alors qu’il était à l’agonie sur la croix. Si tu lis les versets précédents, tu verras comment Il a dit à Jean : « voici ta mère et à la mère, voici ton fils. »

Le Seigneur Jésus a tout accompli et ce n’est qu’après que lui-même baissa sa tête, il rendit l’esprit. Alléluia ! Merci Seigneur Jésus !

En tant que disciples du Seigneur Jésus, nous aussi, afin d’accomplir le plan de Dieu pour notre vie, nous avons besoin de passer de la mort à la vie.

Lisons ce que la Bible nous dit dans 1 Jean 3 :13-20 :

« Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.

Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.

Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.

Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.

Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui?

Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos cœurs devant lui; car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. »

Devons-nous nous aussi mourir sur une croix ou verser notre sang ?

Non, pas du tout. Tu n’as pas besoin de verser ton sang. Si ton sang coulait, même pas une fourmi ne sera rachetée, mais de quelle mort parlons-nous alors ?

Nous allons trouver la réponse dans ce que le Seigneur Jésus avait dit lorsqu’il annonçait sa mort dans Jean 12 :23-26, la Bible nous dit :

« Jésus leur répondit: L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.

Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. »

Si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruits…

Voilà ce que j’appelle la mort de Golgotha, mourir non pas pour perdre mais mourir pour gagner, mourir pour la gloire, mourir pour produire beaucoup de fruits…

Notons ceci, je ne sais pas si le Seigneur Jésus avait un autre plan de retourner au ciel sans passer par la mort. De quelle mort devait-il mourir si ce n’était celle que le Père avait planifiée ? Par sa mort, il a racheté l’humanité, toi et moi et plusieurs d’autres.

L’obéissance à la volonté du Père est cruciale.

Il était mort, c’est vrai, mais le troisième jour, il est ressuscité et est maintenant assis à la droite de Dieu.

J’insiste encore pour dire que mourir ici, c’est comme nous avions vu dans la partie précédente, c’est abandonner ses propres intérêts pour les intérêts de Dieu, abandonné ses propres plans pour suivre le plan de Dieu, abandonné ses propres projets pour suivre les projets de Dieu….c’est mourir en soi-même.

Comme Paul l’avait si bien dit dans Galates 2 :20 :

« J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. »

En tant qu’enfant de Dieu, ta vie ne t’appartient pas, tu ne dois plus vivre par la vue mais par la foi. Ton ancienne nature, ton ancienne vie a été crucifiée. Tu dois savoir ce que le Christ veut que tu fasses pour Lui. Avant de connaître Jésus, tu vivais pour toi-même, tu faisais tes propres choix et tu vivais ton propre chemin, mais maintenant, c’est une nouvelle vie que tu dois vivre.

Lorsqu’on est venu annoncer à Jean Baptiste que plusieurs personnes allaient se faire baptiser auprès du Seigneur Jésus à Judée, il leur répondit dans Jean 3 :30 :

« Il faut qu’il croisse, et que je diminue ».

Lorsque tu diminues et que Jésus-Christ croit en toi, tu vivras pour Ses intérêts. Tu vivras Sa gloire comme Paul l’a encore dit dans Colossiens 1 :27 :

« à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. »

Peu importe ta vie aujourd’hui, tant que tu n’accepteras pas de mourir en toi-même et de commencer à vivre en et par Christ-Jésus, tu ne pourras jamais vivre la gloire de Dieu. Tu ne pourras pas vivre le renouveau de ta vie si tu ne passes pas par ce que j’ai appelé « la Souffrance de la mort de Golgotha ».

Clôturons par cette note : Si Christ Jésus n’était pas passé par le Golgotha, l’humanité n’allait pas recevoir le salut aujoud’hui. De la même manière aussi, si tu ne passes pas par le Golgotha de ta vie, tu ne pourras pas bénir ta génération et accomplir le plan de Dieu pour ta vie.

Que Dieu bénisse Sa Parole.


As-tu été béni par cet enseignement ? N’hésite pas à nous laisser un commentaire avant de quitter le site et plus important, partage à tes contacts afin qu’ils soient aussi bénis.

Alors que nous sommes entrain de finir ce mois et la première moitié de l’année, n’oublions pas d’exprimer notre gratitude à Dieu avec nos actions de grâces afin de soutenir cette œuvre pour qu’elle continue, par la grâce de Dieu, à bénir et combler nos vies.

Tu peux nous contacter par l’email suivant wisdombokungu@gmail.com ou par téléphone au +243812235653. Que Dieu te bénisse au nom de Jésus!

Nous soutenir

4 réponses

  1. Amen, amen, amen. Gloire à Jésus-Christ qui m’a sauvé afin d’accomplir le dessein de Dieu dans ma vie. Que Jésus-Christ croisse en moi et que moi je diminue. Seigneur tu es le Dieu des œuvres achevées accomplit ta volonté, que je sois celui que tu veux que je sois et non ce que moi je veux que je sois.

  2. Amen,merci Seigneur pour ta mort, tes souffrances à Golgotha;je sais que tu avait le pouvoir de montrer à ceux qui te crucifiaient que tu étais Dieu mais je sais que si tu l’avait fais, le plan de Dieu pour l’humanité serait compromise et satan aurait gagné! Ce jour la,tu avais été refusé par ton propre peuple mais tu as accompli ta mission jusqu’au bout! Gloire à ton Saint Nom à perpétuité!

Laisser un commentaire