Oublier toutes ses souffrances 27ème: « La Souffrance de Gethsémané »

Samedi 27 Juin 2015

Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu

Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.

Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 27ème partie»

Sous-thème : « La souffrance de Gethsémané »


Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire de te soumettre à Sa volonté pour ta vie et de ne pas t’accrocher à ce que tu veux toi-même. (Marc 14 :36)


Je ne cesserai chaque jour de rendre les actions de grâces à Dieu pour sa Parole qu’Il nous envoie depuis qu’Il nous avait instruction de commencer cette œuvre. Depuis le mois de Juillet, et beaucoup plus en Septembre 2014 où nous avions reçu l’instruction claire sur le domaine dans lequel Dieu voulait que nous puissions être une bénédiction pour Son peuple jusqu’à ce jour, il n’y a aucun jour où nous avions manqué de publier un enseignement. A part les jours où l’internet était coupé au pays et nous n’avions pas la possibilité de publier mais l’enseignement était déjà rédigé par la grâce de Dieu.

Avec les témoignages que nous recevons de par le globe de personnes que Dieu bénit d’une manière ou d’une autre, nous croyons certainement que cette œuvre vient de Dieu et qu’elle va encore grandir. Parce qu’avec ma propre motivation, je ne pourrai jamais tenir pendant même un seul mois. Mais gloire à Dieu, jour après jour, nous sommes connecté au ciel afin de recevoir de la part ce qui va bénir Ses enfants lorsque nous nous connectons à l’internet pour partager.

Merci à toutes les personnes qui prennent la peine de nous envoyer les témoignages de l’impact de ces enseignements dans leurs vies. Cela est très important car les témoignages se reproduisent. Dieu a aidé plusieurs personnes à sortir de la dépression, de la maladie, des difficultés, de la stérilité, du chômage, de la destruction du diable de plusieurs manières.

Hier, j’ai reçu le témoignage d’une de nos sœurs en France. Dieu a épargné son mari de la mort et a pourvu miraculeusement pour qu’il retourne vite rejoindre sa famille.

Une de nos sœurs en Afrique du Sud, pendant neuf ans, puisqu’elle est congolaise, elle n’avait que des contrats à durée déterminée que l’on renouvelait chaque année. Mais lorsqu’on a commencé le programme dénommé : « TOUS A LA BRECHE », alors qu’elle planifiait quitter cette année et qu’elle envoyait déjà des demandes par-ci et par là, Dieu l’a surprise avec un contrat à durée indéterminée.

Une des nos sœurs en Angola a été chassée avec son enfant de la maison de son mari. L’enfant était maladif, avait l’épilepsie et puisqu’il état affecté, il ne marchait pas. Le papa de l’enfant les a chassés disant que l’enfant n’était pas venu de Dieu. Juste au courant de cette semaine, la sœur m’a écrit pour me dire qu’un miracle venait de s’accomplir. Alors que tout le monde s’attendait à la mort de l’enfant. Ce dernier a commencé à marcher de lui-même à l’étonnement de tous.

Le mois passé, une sœur qui est en Ile-Maurice m’avait mis en contact avec une autre sœur en Australie dont l’enfant était maladif et dont son état de santé n’évoluait pas. Je commençais à prier pour l’enfant à travers sa maman et j’ai commencé à lui envoyer ces enseignements, la semaine passée, elle m’a écrit pour me dire que l’enfant se porte maintenant très bien.

Une sœur en France qui n’arrivait pas à concevoir qui est déjà aujourd’hui au 8ème mois de sa grossesse.

Un de nos frères en Angola stérile confirmé, son épouse opérée des myomes juste à cause de ces enseignements, sa femme a commencé l’année avec le cadeau de sa grosse et ils sont à l’attente de leur bébé miracle déjà en ce mois de Septembre.

Des sœurs camerounaises qui se sont retrouvées comme des esclaves au Liban, et que Dieu a délivrées et sont aujourd’hui saines et sauves dans leur pays pour la gloire de Dieu, juste à cause d’une connexion via l’internet avec les enseignements et les prières audio.

Sans compter tous ceux qui sont édifiés chaque jour, ceux qui se rapprochent de plus en plus de la présence du Seigneur Jésus, ceux qui abandonnent la vie des péchés et se soumettent à Jésus, ceux qui ont encore repris l’espoir de vivre.

Tous ces témoignages nous confirment que Dieu n’est pas limité dans le temps ou dans l’espace et qu’avec la foi quelqu’un peut voir sa vie changée du jour au lendemain.

Ces témoignages nous prouvent aussi que cette œuvre n’est nullement l’initiative d’un homme mais c’est l’œuvre de Dieu Lui-même. C’est ainsi qu’avant de commencer cet enseignement, j’aimerai te dire que ce n’est pas par hasard que tu es tombé dans ce site, c’est parce que Dieu a un plan merveilleux pour ta vie. Dieu ne fait rien en vain. Il faut tout pour un but. Je vais te prier de te connecter avec la grâce de Dieu dans cette œuvre en la soutenant par tes prières autant que tu pourras afin qu’elle puisse encore atteindre d’autres personnes et les bénir de la même manière que tu es béni.

Dans la partie précédente, nous avions parlé de la souffrance de porter sa croix et de suivre Jésus. Dans cette 27ème partie, nous allons parler de ce que j’ai intitulé :

« La souffrance de Gethsémané »

Quelqu’un se posera la question comment peut-on parlé de la souffrance alors que le grand sujet que nous partageons est «Oublier toutes ses souffrances ? »

Il y a de ces souffrances qui sont utiles dans notre vie. Je dirai, des souffrances bénéfiques afin de mettre fin aux maléfiques. Il est malheureux de souffrir sur terre et d’aller encore souffrir en Enfer pour l’éternité. Il est encore plus malheureux de vivre « heureux » sur terre, c’est-à-dire dans les bonnes conditions selon le standard humain pendant quelques poussières d’années et après finir son éternité en enfer.

C’est ainsi qu’il est préférable de souffrir pour Jésus, de souffrir pour le salut des âmes, de souffrir pour le compte du Royaume des cieux, de souffrir pour les autres.

Voila la raison pour laquelle le Seigneur Jésus a dit Jean 15 :13 qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Et Paul dira 1 Corinthiens 13 :1-3 que « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.

Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. »

C’est-à-dire à la base de notre souffrance, de nos sacrifices, c’est l’amour et non pas les intérêts égoïstes. C’est ce qui tue le monde aujourd’hui. Les gens sont égoïstes et ne vivent que pour eux-mêmes. Peu seulement sont ceux qui vivent pour des causes nobles  et plus pour la cause éternelle, la cause du royaume des cieux, de gagner les âmes.

Revenons à notre sujet.

C’est quoi « La souffrance de Gethsémané ? »

Allons lire la Bible dans Marc 14 :32-41 :

« Ils allèrent ensuite dans un lieu appelé Gethsémané, et Jésus dit à ses disciples: Asseyez-vous ici, pendant que je prierai.

Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à éprouver de la frayeur et des angoisses.

Il leur dit: Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez.

Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui.

Il disait: Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre: Simon, tu dors! Tu n’as pu veiller une heure!

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

Il s’éloigna de nouveau, et fit la même prière.

Il revint, et les trouva encore endormis; car leurs yeux étaient appesantis. Ils ne surent que lui répondre.

Il revint pour la troisième fois, et leur dit: Dormez maintenant, et reposez-vous! C’est assez! L’heure est venue; voici, le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. »

La souffrance de Gethsémané est :

a) la souffrance de l’abandon des hommes

Il arrivera un moment de ta vie où tu vas te retrouver seul, abandonné de tous, abandonné même de membres de ta famille et de tes meilleurs amis. C’est un moment de la vie que tu dois passer seul. Tu peux être seul individuellement, ou seul avec ta famille ou ton entreprise. Durant cette période tu vivras comme si tu étais seul au monde, comme si tu n’avais pas de famille, comme si tu n’avais pas d’amis. C’est comme la vallée de l’ombre de la mort où l’on ne dit pas, quand nous marchons, mais quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort. Ou encore ce qu’on appelle aussi la vallée des décisions.

La souffrance de Gethsémané, bien que les hommes t’abandonne, mais toi de ta part, tu n’abandonnes pas Dieu. Tu cherches la confirmation de la volonté de Dieu pour ta vie. Quelle décision prendre pour ce moment crucial de ma vie ?

b) la souffrance de l’abandon de ses proches

Nous voyons le Seigneur Jésus s’éloigner de ses disciples pour aller prier, normalement il devait y aller tout seul, mais Il prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean. Ces trois disciples étaient plus proches de Jésus que tous les autres disciples. C’est avec eux que le Seigneur Jésus était allé prier  à la montagne où il s’était transfiguré. Le Seigneur Jésus s’était dit, ces trois, peut-être qu’ils pourront me soutenir aussi dans la prière.

Le Seigneur avant de s’éloigner, au verset 34, la partie b, il leur dit : « restez ici, et veillez ». A sa grande surprise, lorsqu’il revint il trouva même celui qui était comme leur chef, sur qui il pouvait s’appuyer, Pierre, endormi au verset 37.

A cette étape de ta vie, ne compte pas sur la prière des autres. Tu dois prier pour ton propre compte.

Après les avoir réveillé, il retourna prier et lorsqu’il revint la deuxième et la troisième fois mais ses disciples le plus proche, au moment où il avait plus besoin d’eux dans la prière, n’ont pas pu prier avec pendant ne fit ce qu’une heure.

Supposons que le Seigneur Jésus ne pouvait pas tenir lui-même dans la prière. C’allait être catastrophique.

c) C’est la frayeur, l’angoisse et la tristesse

J’étais étonné de voir cette phrase sortir de la bouche de notre Seigneur Jésus-Christ : « Il leur dit: Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez. »

Cette parole, il ne pouvait pas la sortir devant tous les autres disciples. Il l’a dit seulement devant ceux qui étaient plus proche de lui. Avant qu’il dise que son âme était triste jusqu’à la mort, la Bible dit qu’il a d’abord commencé à éprouver la frayeur et les angoisses.

Qu’est ce qui pouvait tant effraye et angoisser le Seigneur Jésus ?

N’oublions pas que le Seigneur Jésus était 100% homme et 100% Dieu.

J’essaie de m’imaginer ce que le Seigneur Jésus éprouva lorsqu’il devint homme. Lorsqu’il devait se transformer en une semence dans le ventre de Marie pour naître. C’était sûrement une expérience hors du commun pour Dieu de naître comme un homme, un commun de mortels.

A Gethsémané, c’était une de ces expériences qui allait se répéter. Dieu, bien qu’en chair devait expérimenter la mort. Il n’allait pas seulement mourir, mais il allait confronter toute la puissance des enfers, porter sur lui tous les péchés, toutes les malédictions, toutes les maladies et la mort. C’était pour cette expérience principalement qu’il était né.

Personne ne pouvait ressentir ce que le Seigneur Jésus ressentait. Seul Lui pouvait résister à cela. Seul Lui pouvait tenir devant une telle oppression. Voilà pourquoi les autres se sont si facilement endormis alors qu’ils étaient des hommes habitués à vivre les expériences pareilles à compagnie du Seigneur.

d) Le silence de Dieu

A ta Gethsémané, tu vas expérimenter le silence de Dieu.

Quelle était la requête du Seigneur Jésus ? Voyons les versets 35 et 36, la Bible nous dit :

« Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui.

Il disait: Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »

Le Seigneur Jésus priait que Dieu puisse éloigner de lui la coupe de sa mort sur la croix. Cependant, bien qu’il ait prié pendant trois heures, il ne reçut aucune réponse de la part de son Père. Dieu n’avait pas répondu.

Retenons ici que lorsque nous connaissons la volonté de Dieu pour nous, c’est-à-dire ce que nous devons faire, si nous pouvons à Dieu la question sur le même sujet, Il ne va pas répondre. Le Seigneur Jésus savait qu’Il devait mourir par la croix pour nous racheter, mais à cause de l’angoisse face à cette expérience le Seigneur a commencé à demander une autre option à Dieu.

Souviens que lorsque le diable avait parlé à travers Pierre, le Seigneur Jésus l’avait chassé en lui disant que tes pensées ne sont pas celles de Dieu. (Matthieu 16 :23)

Alors, si nous réfléchissons bien, le Seigneur Jésus a été en ces moments, plus conscient de son humanité que de sa divinité.

…que faire lorsqu’on est à Gethsémané ?

a) Il faut prier

Bien-aimé, même si le Seigneur Jésus a un moment donné a demandé à Dieu la possibilité d’éloigner la coupe, il conclura par toutefois non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. Lorsque tu sens la faiblesse, la tristesse, la peur, l’angoisse, mets-toi en prière. C’est ce que le Seigneur Jésus avait fait. Il s’est vite éloigné pour prier. C’est par rapport à ces passages que l’on recommande aux enfants de Dieu ne prier au moins pendant une heure la journée.

Le Dr. David Yonggi Cho recommande aux  serviteurs de Dieu de prier au moins pendant trois heures.

L’apôtre Paul nous recommande de prier sans cesse. Ceci nous montre l’importance de la prière. C’est ainsi que le Seigneur Jésus avait surmonté la peur, l’angoisse et la tristesse. Ces sont des choses qu’il ne faut pas garder dans son cœur. Il faut s’en débarrasser le plutôt afin que l’on ne soit pas victime des maladies. Lorsqu’on se laisse attaquer par l’ennemi et que l’on ne prie pas, cela finira dans la dépression, le stress etc.

b) Il faut se soumettre à la volonté de Dieu

Il n’est pas toujours facile d’accomplir la volonté de Dieu. Il nous arrive souvent de vouloir autre chose que ce que Dieu veut pour nous.

Est-ce que tu te soumets à la volonté de Dieu pour ta vie ? Le Seigneur Jésus a dit à Dieu, toutefois, non pas ma volonté mais la tienne. Est-ce que ce que tu fais est dans la volonté de Dieu, ce que Dieu veut ou c’est ce que tu veux toi-même.

Souvent, nous savons ce que Dieu nous demande de faire mais nous n’agissons pas. Nous reportons à demain ce que nous pouvons faire aujourd’hui. Cela n’est pas une bonne chose. Chacun a un plan de Dieu pour sa vie et pour l’accomplir, tu dois prendre seul la décision d’obéir à Dieu, de se soumettre à Sa volonté.

Voilà ce que j’appelle la souffrance de Gethsémané.

Que Dieu bénisse Sa Parole.


As-tu été béni par cet enseignement ? N’hésite pas à nous laisser un commentaire avant de quitter le site et plus important, partage à tes contacts afin qu’ils soient aussi bénis.

Alors que nous sommes entrain de finir ce mois, n’oublions pas d’exprimer notre gratitude à Dieu avec nos actions de grâces afin de soutenir cette œuvre pour qu’elle continue, par la grâce de Dieu, à bénir et combler nos vies.

Tu peux nous contacter par l’email suivant wisdombokungu@gmail.com ou par téléphone au +243812235653. Que Dieu te bénisse au nom de Jésus!

Nous soutenir

5 commentaires sur « Oublier toutes ses souffrances 27ème: « La Souffrance de Gethsémané » »

Laisser un commentaire