Oublier toutes ses souffrances – 21ème partie: « Le rétablissement de ton premier état – suite a « 

Dimanche 21 Juin 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.
Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 21ème partie»
Sous-thème : « Le rétablissement de ton premier état – suite a »


Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que quand même le diable attaquera tes affaires, ou t’attaquera physiquement, garde ton cœur plus que tout. (Proverbes 4 :23)


Est-ce que Job craignait-il Dieu parce que Dieu l’avait béni et protégeait tout ce qui était à lui, à sa maison ? C’est ce que le diable voulait faire croire à Dieu. Et voilà que Dieu lui a autorisé de toucher à tout ce qui lui appartenait mais l’a empêché de toucher sa vie. C’est ce que nous avions vu dans la partie précédente, et dans cette partie, nous allons voir :

…Job va-t-il maudire Dieu en face comme le diable l’avait dit ?…

Lisons la Bible.

Job 1 :20-22
« Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête; puis, se jetant par terre, il se prosterna, et dit: Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté; que le nom de l’Éternel soit béni!
En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu. »

Après avoir reçu toutes ces mauvaises nouvelles, le diable s’attendait à ce que Job puisse se plaindre, puisse maudire Dieu, cependant, la parole de Dieu nous apprend que :
– Job se leva…il n’est pas tombé, il ne s’est pas évanoui…
– Déchira son manteau, et se rasa la tête…
– Se jetant par terre…il s’est jeté lui-même par terre, non pas évanoui mais pour se prosterner…
Pause.

Ce n’est pas du tout ce que le diable attendait. Quelle surprise ? Dis-moi, si une chose pareille t’arrive, que vas-tu faire ? Quelle sera ton attitude envers Dieu. Job s’était prosterné. Se prosterner, c’est pour adorer. Il a adoré Dieu en dépit de tous les malheurs qui se sont abattus sur sa vie.
Job s’est tout simplement dit que voilà, tout ce que j’ai m’a été donné par Dieu. Il a conclu que Dieu avait donné et Dieu a reprit.
A la fin, Job a rendu les actions de grâces à Dieu. Job connaissait les secrets des actions de grâces que Paul nous a écrit dans ses épitres qu’en toute chose nous puissions rendre grâce à Dieu. (1 Thessaloniciens 5 :18)

Que ce soit pour le bien ou pour le mal qui peut nous arriver, nous devons rendre les actions de grâces à Dieu. Car la Bible nous dit que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Plusieurs personnes prononcent ce passage, bien qu’en vérité du fond de leurs cœurs, ils n’aiment pas du tout Dieu. Comme Job aimait Dieu, il savait que même ces malheurs étaient pour son bien (Romains 8 :28)

Et ce qui est encore plus important, la Bible au verset 22 :

« En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu. »
– Job ne pécha point
– Job n’attribua rien d’injuste à Dieu
Satan a échoué ! Dieu est Vérité !

…Dieu n’a aucun intérêt à te perdre…

Tournons la page et allons au chapitre 2 du livre de Job, pour voir ce qui s’est passé.

Lisons les versets 1 à 3, la Bible nous dit :
« Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux se présenter devant l’Éternel.
L’Éternel dit à Satan: D’où viens-tu? Et Satan répondit à l’Éternel: De parcourir la terre et de m’y promener.
L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif. »

Les versets 1 et 2, le même scénario qu’au chapitre premier. Bien que dépouillé de tout, Job avait maintenu sa relation avec Dieu, son cœur envers Dieu était intact. La perte de ses enfants, de ses biens, de tout ce qu’il possédait n’avait pas influencé son cœur pour Dieu.
Ecoute ce que Dieu rajoute dans son témoignage envers Job à la fin de son discours :

…il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites le perdre sans motif…

C’est ce que je peux appeler l’intégrité dans l’adversité.
N’oublions pas que le diable, dans Apocalypse, la Bible nous dit qu’il est l’accusateur des frères. Tout ce qu’il fait, c’est accusé. Il a accusé Job disant qu’il craignait Dieu à cause de la richesse et de la protection dont il jouissait. Cependant, cela s’est avéré être faux et archifaux.

Voyons la réplique du diable, bien qu’il ait échoué la première fois aux versets 4 à 7 :

« Et Satan répondit à l’Éternel: Peau pour peau! Tout ce que possède un homme, il le donne pour sa vie.
Mais étends ta main, touche à ses os et à sa chair, et je suis sûr qu’il te maudit en face.
L’Éternel dit à Satan: Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie.
Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel. Puis il frappa Job d’un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête. »

Cette fois-ci satan pousse très loin. Il vise la santé de Job. Il demande que ses os, que sa chair soient touchés et insiste en disant, cette fois-ci, je suis sûr qu’il te maudit en face.
Satan, vient d’obtenir une seconde permission, cette fois-ci de toucher le corps de Job. Et directement, il vint frapper Job d’un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête.
Dans tous les assauts du diable, nous voyons dans quelle dimension l’ennemi est méchant. Il est si méchant qu’il peut décimer toute une famille en un jour, toutes les entreprises, toutes les sources d’une personne en un jour.

…ta vie est épargnée…

Bien-aimé, mon frère, ma sœur, si tu souffres dans ta chair, dans ton corps d’une maladie quelconque, si tu es sûr de ton identité d’enfant de Dieu, sache que ta vie est épargnée. Même si le diable avait eu la permission de toucher au corps de Job mais Dieu ne lui avait pas permis de toucher sa vie. Ta guérison dépend de ta relation avec Dieu. Sache que Dieu ne peut jamais t’affliger avec la maladie. La maladie ne vient pas de Dieu. Dans le chapitre 2 nous voyons comment Dieu réplique à satan. Comment sans motif tu veux que je perde Job. Avant que le diable puisse te toucher, te faire du mal, il doit avoir un motif. Sans motif, il ne peut rien.

Tu es malade ? Sois ferme, car la volonté de Dieu est que tu sois en bonne santé. La maladie ne vient pas de Dieu. Et, d’ailleurs, en nos jours, je vais en parler dans les prochains chapitres, ce qui s’est passé dans la vie de Job ne peut plus se répéter dans notre vie.
Quoi qu’il en soit, voyons ce qui s’est passé dans la suite. Le diable a tué les enfants de Job, détruit ses affaires, maintenant, il attaque sa santé. Job va-t-il céder à ces attaques diaboliques ?

Lisons la Bible.

Les versets 8 à 10 :
« Et Job prit un tesson pour se gratter et s’assit sur la cendre.
Sa femme lui dit: Tu demeures ferme dans ton intégrité! Maudis Dieu, et meurs!
Mais Job lui répondit: Tu parles comme une femme insensée. Quoi! Nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal!
En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres. »

Job souffrait à tel point qu’il prit un tesson pour se gratter avec. Et tu sais, si c’est quoi un tesson ? C’est un débris de bouteille cassée ou de pot cassé.
Imagine un peu à quel point Job souffrait ? Cette souffrance dans son corps après avoir tout perdu ?
Pire encore, une personne qui devait le réconforter, prier avec lui, rechercher la face de Dieu avec lui, certainement inspiré par le diable, sa femme viendra lui dire, tu demeures ferme dans ton intégrité (malgré cette adversité…mon ajout) ! Maudis Dieu, et meurs !

Lorsque tu traverses des moments difficiles, il faut faire attention aux personnes à qui tu donnes ton oreille. Tu peux recevoir directement un conseil venant du diable. Les propos de la femme de Job ne sont pas différents de celui du diable. Dis-moi, qui a inspiré cette femme si ce n’est pas le diable ?
Un seul mauvais conseil peut te faire retrouver dans la gueule du lion. Si Dieu est de ton côté, n’oublie pas, nul ne peut être contre toi peu importe ce que tu traverses mais sois prudent et fait attention aux mauvais conseils. C’est pour cela que David commence le Psaume avec heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants. Psaume 1 :1
Et le verset 10, à la fin, Job maintenu son intégrité devant son Dieu, bien que sa propre femme le poussait à pécher contre Dieu, la Bible dit qu’en tout cela Job ne pécha point par ses lèvres.
Satan échoue une fois de plus.

Dans ces deux chapitres de Job, nous voyons deux domaines importants dans lesquels le diable nous attaque.
Premièrement, le diable s’attaque à tout ce qui nous est cher. Il s’est attaqué aux enfants de Job et à ses affaires.
Deuxièmement, le diable s’attaque à notre santé. Il a frappé Job d’un ulcère de la plante des pieds jusqu’à sa tête.
Note bien que dans les deux cas, Dieu n’avait pas permis à ce que le diable touche la vie de Job.

Lisons ce passage qui nous fera comprendre.

Proverbes 4 :23, la Bible nous dit :
« Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. »

Que tes affaires soient touchées, que ton corps soit touché par un problème, un défi ou un autre, garde ton cœur plus que toute autre chose. Peu importe les insultes de la belle famille du fait que tu n’as pas encore conçu, peu importe la moquerie des gens du fait que tes affaires ne marchent plus, tu es complètement par terre, garde ton cœur !
C’est de ton cœur que la vie va jaillir pour apporter la santé, la prospérité. Ton cœur, c’est le vrai toi, ton âme, ton être intérieur, que tu dois donner à Dieu. La Bible dit, là où ton cœur, c’est là où sera ton trésor. (Matthieu 6 :21)
Si tu as donné ton cœur à Dieu, c’est Dieu qui sera ton trésor. C’est-à-dire que le diable ne pourra qu’échouer, qu’il vienne par tes affaires, par ta famille, par ton corps physique, il va toujours échouer aussi longtemps que ton cœur est auprès de Dieu, aussi longtemps qu’il n’a pas accès à ton cœur.

Dans Proverbes 23 :26, Dieu te demande de Lui donner ton cœur.

…Satan ne peut jamais te faire ce qu’il avait fait à Job…

Note très bien ceci :
Job était béni et tout ce qui était à lui était protégé au point que le diable ne faisait plus de lui et de ce qui lui appartenait aucun cas. Jusqu’au jour où Dieu lui avait donné l’autorisation de toucher à ce qui lui appartenait. Cependant, malgré cela, Job n’a pas péché.

Satan de lui-même ne pouvait pas toucher à ce qui était à Job et même pas à un seul de ses cheveux. Souviens-toi que Dieu compte même le nombre de tes cheveux. (Matthieu 10 :30)
Job avait accès à Dieu et pouvait accuser parce qu’en son temps, dans l’Ancienne Alliance, Job n’avait pas d’avocat. Satan pouvait directement accuser Job auprès de Dieu, mais il y a maintenant plus de 2000 ans passé qu’Il y a quelqu’un qui avait accepté de mourir à notre place, de souffrir à notre place, qui s’est chargé de toutes nos maladies, qui est devenu malédiction pour nous, qui s’est fait pauvre afin que nous fussions être enrichis, son nom c’est Jésus-Christ de Nazareth. Il ne s’est pas seulement arrêté à mourir à notre place, mais depuis que son sang fut versé, Il est aussi devenu notre avocat. A chaque fois que le diable va auprès de Dieu pour essayer de nous accuser, notre Avocat, le Seigneur Jésus-Christ est toujours présent pour défendre notre cause.

1 Jean 2 :1, la Bible nous dit :
« Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. »

Et le Saint-Esprit aussi, dans son rôle de Consolateur, nous défend, nous assiste et est aussi notre avocat que le diable ne peut plus nous accuser et nous affliger comme il avait fait dans la vie de Job. Dans Esaïe 59 :19, la Bible dit :

« On craindra le nom de l’Éternel depuis l’occident, et sa gloire depuis le soleil levant; quand l’ennemi viendra comme un fleuve, l’Esprit de l’Éternel le mettra en fuite. »

Tu ne dois pas dire, lorsqu’il y a un problème dans ta vie, surtout le genre des problèmes qui perdurent que c’est Dieu qui en est la cause. Non, ce n’est pas Dieu. C’est peut être le diable. Mais lui non plus, n’a plus aucun pouvoir sur ta vie parce qu’il a été vaincu.

A la prochaine partie nous verrons :
« Qu’est ce qu’était l’erreur de Job ? »
(A suivre…)
Que Dieu bénisse Sa Parole.


Nous soutenir

5 commentaires sur « Oublier toutes ses souffrances – 21ème partie: « Le rétablissement de ton premier état – suite a «  »

Laisser un commentaire