Oublier toutes ses souffrances – 14ème partie: « Quand rien ne marche… »

Dimanche 14 Juin 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.
Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 14ème partie»
Sous-thème : « Quand rien ne marche…»


Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que si tu es attentif à Sa Parole, tu la mets en pratique, tu ne l’oublies pas, tu seras heureux dans ta vie. (Jacques 1 :25)


Lorsque nous disons oublier toutes ses souffrances, c’est-à-dire réussir dans ce que nous sommes entrain de faire. Souvent, lorsque nous souffrons, c’est lorsque nous travaillons très dur sans voir des résultats escomptés, lorsque nous faisons face aux situations desquelles nous n’arrivons pas à nous en sortir, lorsque nous sommes malades, lorsque nous échouons, lorsque nous n’avançons pas dans un domaine donné de la vie malgré tous les efforts que nous pouvons fournir.
Dans la vie, il y a des choses qui demandent la main de Dieu, la faveur de Dieu, l’approbation de Dieu, l’appui de Dieu, le soutien de Dieu, la droite puissante et triomphante de Dieu, l’implication personnelle de Dieu Lui-même dans notre vie, dans les domaines de la vie.
Sache qu’il est possible que tu évolues dans un domaine dans ta vie et que tu échoues lamentablement dans d’autres. Tout est fonction de ta connaissance dans le domaine concerné mais bien au-delà tout dépend de ta connexion avec Dieu, de ta capacité à recevoir de Sa part et plus encore de ta promptitude à obéir.
Plusieurs personnes aujourd’hui se trouvent très très du loin du plan de Dieu pour leur vie, très très loin d’être, ou de devenir les personnes que Dieu les appelle à être, à devenir. Raison, elles ne connaissent pas ou n’entendent pas, ou encore n’obéissent pas à Dieu.Ces derniers temps, Dieu met dans mon cœur que l’obéissance est le centre de toute évolution, révolution, avancement, bien être, bonheur, santé, prospérité etc. toutes les bonnes choses que tu peux imaginer y compris l’éternité. Beaucoup d’entre nous, nous n’obéissons pas à Dieu. Certains à cause des différentes traditions, habitudes, systèmes et nous ne savons pas embrasser ce que Dieu nous présente, ce que Dieu nous montre, ce que Dieu veut que nous puissions faire. C’est vrai que dans ce monde, il y a tout ce qu’il y a. Mais laisse-moi te rappeler qu’à part tout ce qu’il y a dans ce monde, Dieu nous a promis, si nous pouvons L’aimer, les choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, qui ne sont pas encore montées dans le cœur de l’homme. Voilà ! Dieu nous révèle ces choses par le Saint-Esprit. Ces sont des choses que Dieu nous donne par Sa grâce. Cependant, si nous ne savons pas nous ouvrir à l’obéissance à Dieu, nous ne pourrons jamais accéder à toutes ces bonnes choses que Dieu a réservées. (1 Corinthiens 2 :9-12)

…Parlons de Dieu et de Sa volonté…

Comme j’ai dit ci-haut, Dieu est l’Etre Suprême. Dieu est Esprit. Personne ne peut voir Dieu. Mais il y a un moyen plus pratique que Dieu nous donne afin de parvenir à Sa connaissance. Quel est ce moyen ? Dieu est Sa Parole. La volonté de Dieu est dans Sa Parole. Nous apprenons à connaître Dieu lorsque nous connaissons Sa Parole. Nous connaissons Sa volonté, lorsque nous apprenons Sa Parole.

Dans Jean 1 :1, la Bible nous dit :

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. »

Il y a la Parole de Dieu sous plusieurs formes, écrites, nous avons la Bible. Il y a deux dimensions de la Parole de Dieu, le logos et le rhema. Le Logos est la partie écrite de la Parole de Dieu. Les écrits de la Bible en plusieurs langues, en anglais, en français etc. Le Rhema, c’est lorsque Dieu te parle par rapport au Logos que tu viens de lire. Il est très important de connaître le Logos, parce que c’est par le Logos que Dieu nous ouvre au Rhema et nous parle personnellement. J’aime comme le Dr. David Yonggi Cho l’explique si bien en disant que le Logos, c’est comme le riz non cuit et que le Rhema est du riz cuit. La différence est très claire. Nous trouvons la Parole de Dieu dans les messages audio, vidéos, les livres etc. écrits par les hommes de Dieu. Nous trouvons la Parole de Dieu dans le partage, les enseignements, les prédications des hommes de Dieu, de nos pasteurs dans nos différentes églises.

Alors quelle est notre attitude face à la Parole de Dieu ? Que faisons-nous de la Parole de Dieu que nous écoutons, que nous lisons etc. ?

Et pourtant, lorsque nous retournons toujours dans Jean 1 :3-4, la Bible nous dit :

« Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. »

Rien de ce qui a été fait n’a été fait sans la Parole de Dieu. Si Dieu avait besoin de la Parole pour faire tout ce que nous voyons et ce que nous ne voyons pas physiquement, les choses invisibles, à combien plus forte raison, nous les humains, nous ses créatures ?

Dans Jean 1 toujours, le verset 14, la Bible nous dit :

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

C’est la personne de Jésus-Christ. Jésus Christ est Dieu, Jésus-Christ est la Parole de Dieu. Quelqu’un pourra me poser la question, comment peut-il être en même temps la Parole écrite, en même temps Dieu, en même temps Jésus…je ne sais pas comment l’expliquer. C’est bien comme ça. C’est parce qu’Il est Dieu. Il peut tout comme Il veut.

…Car sans moi vous ne pouvez rien faire…

Et écoute ce que la Parole nous dit dans Jean 15 :5 :

« Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

Sans la Parole de Dieu, sans Jésus-Christ qui est la Parole, nous ne pouvons absolument rien faire. Sans la Parole de Dieu dans tous les sens possibles, il est impossible que nous voyions la fin de nos souffrances, que nous oublions toutes nos souffrances, que nous ayons de témoignages, que nos vies soient changées et transformées etc.
La Parole de Dieu, c’est la bénédiction que Dieu avait prononcée lorsqu’Il a créé l’homme…la Parole de Dieu est ces instructions de pouvoir garder et cultiver le jardin en Eden, cette interdiction de ne pas manger à l’arbre de la connaissance du bien et du mal…

La Parole de Dieu est ce qui nous dit ce que nous devons faire et ce que nous ne devons pas faire. A chaque pas, à chaque circonstance, à chaque domaine, à chaque situation, à tout moment, à toute saison, il y a la parole de Dieu que nous devons savoir, à laquelle nous devons obéir. C’est pour cela que la Bible dit que le peuple de Dieu meurt, non pas parce que le diable est puissant, mais c’est parce que le peuple de Dieu est ignorant. Le peuple de Dieu ne connaisse pas Dieu, ne sait pas ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. C’est ainsi que le Seigneur Jésus disait que sans Lui, nous ne pouvons absolument rien faire.

C’est-à-dire que sans la Parole de Dieu, rien ne peut marcher dans notre vie. Cela suppose que Dieu nous parle à tout moment, à chaque instant de notre vie, à chaque phase de notre vie. C’est la raison pour laquelle il est écrit dans Job 33 :14 :

« Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. »

Nous ne prenons pas garde à ce que Dieu nous dit. Certains vont à l’église des années et des années mais leurs vies ne reflètent rien de la parole de Dieu. C’est difficile, c’est impossible d’oublier toutes ses souffrances sans la pratique de toutes Ses paroles.

Allons dans ce passage très intéressant de Jacques au chapitre 1er, les versets 22-25, la Bible nous dit :

« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était.
Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. »

N’oublions pas que l’homme a été créé à l’image de Dieu. C’est-à-dire qu’entant que tel, « les gens », tous ceux qui ne connaissent pas Dieu, doivent voir Dieu en nous lorsqu’ils nous regardent. Nous devons refléter Dieu.
Mais cela ne peut arriver que lorsque nous mettons en pratique la parole de Dieu. Jacques nous conseille de ne pas nous borner à écouter la parole et puis on se trompe encore dans de faux raisonnements. Notre vie doit être sur base de la parole de Dieu. Nous devons penser, raisonner, parler, manifester, vivre la parole de Dieu. Cela ne vient pas en un jour, cela vient dans la pratique. Cela veut dire que les choses ne changent pas en un jour. Les souffrances ne se terminent pas en un jour. Il faut pratiquer, et pratiquer, et pratiquer encore la parole de Dieu. On compare celui qui ne pratique pas la parole de Dieu à quelqu’un qui après s’être regardé dans un miroir oublie aussitôt son visage.
Sans la parole de Dieu tu ne sauras jamais comment est ta destinée, comment est ton avenir ta vie etc.

Mais j’aime le verset suivant :
Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité.
Celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite…
N’étant pas un auditeur oublieux…
Mais se mettant à l’œuvre…
Celui-là sera heureux dans son activité…

C’est notre responsabilité de plonger les regards, d’étudier, de lire, de chercher à comprendre la parole de Dieu. C’est un travail de notre part de pouvoir plonger nos regards. Cela veut dire encore être attentif à la parole de Dieu. Accorder une attention particulière à la parole de Dieu.

Proverbes renforce cela au chapitre 4, les versets 20 à 22, la Bible nous dit :

« Mon fils, sois attentif à mes paroles, prête l’oreille à mes discours.
Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux; Garde-les dans le fond de ton cœur;
Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, c’est la santé pour tout leur corps. »

N’étant pas un auditeur oublieux…mais se mettant à l’œuvre…

La pratique de la parole de Dieu est ce qui fera de nous de personnes extraordinaires. La pratique de la parole de Dieu est ce qui fera que nous puissions réussir, que nous puissions aller de l’avant. Recevoir la parole, écouter la parole, enseigner la parole, étudier la parole, que sais-je encore ne pas complet tant que cette parole n’est pas pratiquée. Ce qui compte le plus c’est la pratique, c’est se mettre à l’œuvre, c’est obéir.
Et à la fin, Jacques nous dit:…celui-là sera heureux dans son activité.

Lorsqu’on dit d’une personne heureuse, c’est une personne qui ne souffre pas. Si elle souffrait, c’est une personne qui a certainement oublié toutes ses souffrances. Celui qui est heureux, c’est celui qui jouit du bonheur, qui possède ce qui peut le rendre content.
Je dirai donc que si tu n’es pas heureux dans la vie, c’est parce qu’il y a soit :
Une parole que tu ne connais pas, une parole que tu as oubliée, une parole que tu ne pratiques pas, une parole à laquelle tu n’as pas accordée l’attention, une parole que tu ne mets pas à l’œuvre…Ce qui veut dire que le bonheur ou les souffrances de l’homme est la faute de l’homme lui-même. Si tu es heureux, c’est de ta faute, si tu es malheureux, c’est de ta faute…

Note que dans la vie, il n’est pas question d’expériences, d’expertises. Les expériences sans dans les routines. Parce qu’il y a de fois, nous faisons face aux forces qui sont surnaturelles et qui ne demandent pas la routine mais qui demandent que tu écoutes et que Dieu te dise ce que Tu dois faire face à la dite situation ou circonstance.

Terminons parce que qui s’était passé dans la vie de Pierre dans Luc 5, l’histoire se trouve du verset 1er au 11ème. Le Seigneur Jésus avait utilisé la barque de Pierre pour prêcher (ne sachant pas humainement parlant, mais entant que Dieu, il savait leur expérience de la nuit dernière), après avoir fini, Il dira à Pierre d’avancer pour pêcher.

Les versets 4-7 nous disent :

« Lorsqu’il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet.
L’ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.
Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l’autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu’elles enfonçaient. »

La réponse de Pierre au Seigneur Jésus peut se paraphraser de cette manière : Maître, nous avons souffert toute la nuit, malgré nos efforts, nous n’avons pas attrapé même un seul poisson…

Cela ne dépend pas du temps que tu as passé dans la souffrance mais cela dépend de ta promptitude à mettre Sa parole en pratique. Pierre n’a pas hésité un seul instant à mettre la parole du Seigneur en pratique. La Bible dit, l’ayant jeté…cela n’avait pas pris le temps, aussitôt, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait jusqu’au point même de commencer à enfoncer les deux barques.
Regarde le niveau auquel l’obéissance à la parole de Dieu peut t’emmener. A être béni à un tel point que tu auras besoin de partager tes bénédictions avec les autres sinon tu vas t’enfoncer. Si tu ne partages pas encore ta bénédiction, c’est que tu n’es pas encore béni. Celui qui est vraiment béni est celui qui devient une source de bénédictions pour les autres.

Que Dieu bénisse Sa Parole.


Nous soutenir

5 commentaires sur « Oublier toutes ses souffrances – 14ème partie: « Quand rien ne marche… » »

  • « Cela ne dépend pas du temps que tu as passé dans la souffrance mais cela dépend de ta promptitude à mettre Sa parole en pratique. »

  • Je suis émerveillée et béni par ces enseignements. Car j’ai des réponses aux questions que je posais . C’est une remise en question générale . Et un réajustement radical. Merci pasteur. Que Dieu vous bénisse.

  • Sois abondamment béni, Homme de Dieu pour ces paroles d’encouragement et pour ce puissant ministère que tu entreprends avec ferveur et obéissance à Dieu. Mon cœur est entièrement tourné vers Dieu et attend son signal.

Laisser un commentaire