Vendredi 12 Juin 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.
Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 12ème partie»
Sous-thème : « Le pardon et la purification des péchés – suite b »


Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que tu n’as pas besoin de mourir pour vivre le bonheur comme plusieurs le pensent, tu peux vivre le paradis sur cette terre même. (Luc 23 :43)


…C’est aujourd’hui le jour du salut…

Ce matin, je me suis réveillé avec cette impression forte dans mon cœur que je vais partager avec toi. Si tu es un être humain, c’est-à-dire que tu es une personne normale née d’un homme et d’une femme, sache que ton souffle de vie est ta qualification pour être sauvé à tout moment. C’est-à-dire même maintenant, si tu acceptes de donner ta vie à Jésus, il suffira de croire dans ton cœur et de confesser de ta bouche.
Ce qui est compliqué est que personne ne connait le jour de son expiration. Tu ne connais pas le jour de ta mort. N’oublie pas que si tu n’as Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur tu peux avoir toutes les assurances du monde ici, mais tu manques ce que j’appelle « l’assurance éternité ». Ta vie n’est assurée que sur et pour la terre mais dans l’au-delà, c’est Jésus-Christ de Nazareth qui constitue l’assurance, c’est Lui le visa, c’est Lui le Chemin, la Vérité et Vie. Nul ne peut venir au Père sans passer par le Seigneur Jésus.

Dieu m’a mis cette impression forte pour toutes les personnes qui reportent leur salut ou qui ne sont pas sûres de leur salut. Le salut, on ne le suppose pas. On s’assure que l’on est sauvé, que l’on est réellement (je n’aime pas réellement), que l’on est vraiment sauvé. Parce que la réalité peut ne pas du tout être la vérité. Je ne me fie pas des réalités que de la vérité de mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Je rappelle, ce n’est pas le fait d’aller à l’église, le fait d’être né même à l’intérieur de l’église, d’être né d’une famille chrétienne, d’avoir une bible, de faire le bien, de ne pas fumer ou boire qui fait de toi un enfant de Dieu. C’est plutôt la nouvelle naissance, un acte conscience de croire dans son cœur et de confesser de Sa bouche le Seigneur Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel de sa vie.

Si tu n’as jamais fait cette prière, sache que tu n’es pas encore né de nouveau, tu n’es pas encore sauvé, tu peux encore et encore être victime de l’ennemi, souffrir ici sur terre et continuer la souffrance en enfer. Le son de la trompette est entrain de résonner dans ton cœur au moment où tu es entrain de lire cet enseignement. Tu dois avoir l’assurance de ton salut aujourd’hui. C’est révolu cette histoire de se dire que l’on est encore jeune, que l’on a encore la vie devant soi, que l’on peut mener sa vie comme bon nous semble ! C’est une mentalité diabolique qui maintient sous l’emprise de l’ennemi et qui te fait risquer l’éternité. Cette pensée de dire, je vais m’amuser, je vais me réjouir et à une minute avant de mourir, c’est alors que je vais donner ma vie à Jésus. Tu exposes ta vie en un danger éternel. Ton âme est si précieuse pour Dieu et Dieu que tu sois sauvé aujourd’hui.

Tout ce que tu vois comme souffrance, maladie, malédiction à cause du péché, le Seigneur Jésus-Christ dont je suis entrain de parler avait tout pris sur Lui. Pourquoi dois-tu continuer à porter une charge que quelqu’un avait déjà prise sur Lui ? Pourquoi continuer à souffrir, à manquer la paix, à manquer la joie, à stresser…pourquoi continuer avec ce style de vie qui te fait toujours regretter. Tu ne vis qu’avec des regrets sur regrets. Tu n’es jamais satisfait. Ta joie vient une heure, un jour et puis c’est parti. Tu dois te droguer, tu dois fumer, tu dois prendre de l’alcool pour te sentir bien, mais dès que les effets prennent fin tu retombes encore dans la dépression, dans le stress. Il y a ce grand vide au-dedans de toi et tu cherches à le combler par les choses du monde mais tu te rends compte que ce vide devient de plus en plus grand. Tu n’es plus toi-même satisfait de ta vie, de ce que tu vis, de ce que tu fais, de ce que tu te fais toi-même, de ce que tu fais aux autres de ta méchanceté. Sache que le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth est vivant et avait pris ta place dans tout ce que tu es entrain de vivre maintenant et veut te sauver. N’attend pas qu’il soit trop tard. Si tu es jeune n’attend pas que tu deviennes vieux, si tu es avancé en âge, ne dis pas que c’est trop tard, si tu respires encore, tu peux encore donner ta vie à Jésus.

Le roi Salomon conseille aux jeunes gens de se souvenir de leur Créateur pendant les jours de la jeunesse avant que les mauvais jours n’arrivent.

Lisons cela dans Ecclésiaste 12 :1-3 :

« Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement.
Bannis de ton cœur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l’aurore sont vanité.
Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s’approchent où tu diras: Je n’y prends point de plaisir… »

Le verset 9 dit :
« avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné. »

Peu importe le mal que tu fais aujourd’hui, viendra un jour où tu n’y prendras plus plaisir. Au lieu de t’exposer à la souffrance maintenant et dans l’éternité, tu feras mieux de t’investir et de t’adonner au Seigneur Jésus-Christ et pour le compte de Son royaume.

Je me rappelle toujours de notre conversation avec l’un des anciens de notre église, il y a de cela plus ou moins dix ans passés. Nous étions dans chez lui, dans sa famille, et avec ses enfants, nous étions entrain de planifier nos activités qu’on organisait pour le compte de notre Mouvement de la Jeunesse Chrétienne, Beracah Family, le papa s’est avancé vers nous et a commencé à nous conseiller. Cependant, son seul regret, il s’est disait O si j’avais connu le Seigneur Jésus à votre âge…j’aurais certainement accompli des grandes choses.

Si tu es encore jeune, ce n’est pas le temps de montrer que l’on est jeune en faisant du mal, en sortant avec les filles ou les garçons, en sortant avec les femmes ou les hommes mariés, en gaspillant les ressources de ses parents, en refusant d’étudier etc.
Avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné…note que c’est Dieu qui a donné, c’est-à-dire qu’Il peut reprendre à tout moment.

J’aime toujours mentionner et rappeler ces paroles toujours d’Ecclésiaste et pour dire merci à Dieu pour le souffle de vie, en même temps pour nous avertir et surtout pense que, comme les kinois le disent si bien : « dormir et se réveiller n’est pas une habitude ». Le fait que tu t’es réveillé aujourd’hui ne fait de dormir et se réveiller une habitude. Parce qu’à chaque seconde, les gens meurent et Dieu seul connait leur sort éternel.

Lisons Ecclésiaste 8 :8, la Bible nous dit :

« L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n’a aucune puissance sur le jour de la mort; il n’y a point de délivrance dans ce combat, et la méchanceté ne saurait sauver les méchants. »

C’est-à-dire que si tu es en vie, ce n’est nullement par ta propre force, c’est juste par la grâce de Dieu. Tu n’a pas le pouvoir de retenir ton souffle. Tu n’es pas maître de ton souffle. Tu n’as aucune puissance sur le jour de ta mort.
Puisque tu ne maîtrise pas le souffle de ta vie, que tu n’a pas le pouvoir de le retenir et bien si tu tiens à la vie, tu as intérêt à négocier avec Celui qui en a le pouvoir Dieu. Dans le combat de maintenir le souffle de vie, il n’y a point de délivrance nous dit la Bible. La méchanceté ne saurait pas sauver les méchants. C’est seulement accepter Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur qui fera que tu puisses sauver de la mort.

J’aime beaucoup ce passage d’Hébreux 4 :7, passage que j’utilise chaque jour, quand je dis, aujourd’hui, Dieu me dit de te dire, la Bible nous dit :

« Dieu fixe de nouveau un jour, aujourd’hui, en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut: aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. »

Aujourd’hui, c’est un nouveau jour, c’est un jour du salut, un jour de repentance, c’est un jour aussi où tu dois avoir la foi que Dieu peut faire quelque chose de bien dans ta vie parce qu’Il ne s’adresse pas qu’à ceux qui endurcissent leurs cœurs, mais aussi à tous ses enfants. Si tu entends ce que Dieu te dit aujourd’hui, Dieu le réalisera aujourd’hui dans ta vie. Aujourd’hui, tu peux recevoir ton salut. Le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth n’est pas loin de toi, Il se tient juste à la porte de ton cœur. Il frappe, et Il continue de frapper, je ne sais pas depuis combien de temps.

Apocalypse 3 :20, la Bible nous dit :

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »

Pendant combien de temps laisseras-tu le Seigneur Jésus poireauter devant la porte de ton cœur ? Il ne sait pas forcer ton cœur. Tu dois le Lui ouvrir volontairement afin qu’Il y entre et je sais que tu ne regretteras pas d’avoir Jésus dans ta vie.
Tout ce que tu cherches à combler par l’alcool, par la drogue, par la cigarette, par le sexe, par je ne sais quoi d’autres mais que tu n’arrives pas à combler peut l’être par Jésus-Christ de Nazareth. Ne laisse pas le diable continuer à détruire ta vie une seconde de plus. Ne continue pas à souffrir les afflictions de l’ennemi, la souffrance, les malédictions, les maladies, alors que le secours n’est pas loin de toi. Le secours de Dieu est juste à ta porte. Si seulement tu peux accepter d’ouvrir la porte de ton cœur à Jésus, tu seras sauvé et tu recevras le pardon des péchés.

Peu importe le chemin que tu as parcouru seul, tu peux t’arrêter et t’assurer vraiment si tu es sur le bon chemin. Peu importe la distance parcouru, peu importe là où tu es maintenant, que tu sois dans la magie, dans l’occultisme, si tu peux faire demi tour, sache que Dieu t’attend à bras ouverts. Il y a de ceux qui ont peur de la mort et pense que s’ils quittent la sorcellerie, leur secte, on va les tuer. Avant même que tu ne penses à la mort physique qui arrivera que tu le veuilles ou pas, sache que dans ces genres de pratiques, tu es déjà une personne morte, sans Jésus, d’office tu es mort et tu n’as pas la vie en toi. Mais si tu viens donner ta vie à Jésus, Il te sauvera de tes ennemis. En Jésus-Christ tu es plus sécurisé que ce que tu portes comme bague, comme corde, comme grigri…En Jésus-Christ tu as la vraie assurance éternelle. En Jésus-Christ, tu auras le vrai pouvoir, la vraie puissance…tout ce que tu recherchais dans le monde ou ailleurs, tu en recevras les vrais en Jésus-Christ.

Lorsqu’on vient à Jésus, on ne devient pas obsolète, on devient plutôt branché, connecté et à la page. Jésus-Christ nous connecte à l’éternité, à la vie illimitée, à la vraie vie, la vie éternelle.
La seule solution pour sortir de la souffrance ici sur terre et pour prévenir la souffrance éternelle, qui est la seconde mort, qui est l’enfer et d’accepter le salut que Dieu nous gracieusement par Jésus-Christ de Nazareth.
Sans Jésus, il n’y a aucune issue pour une vie meilleure. Tout ce que les gens cherchent se trouve en une seule personne Jésus. La vie se trouve en Jésus, le chemin pour l’accomplissement dans la destinée est Jésus, la vérité que tu dois connaître n’est que Jésus.

Il n’y a pas une cloche quelque part qui doit sonner afin que tu te donnes complètement à Jésus. Il y a de ceux qui disent que l’heure n’est pas encore arrivée. L’heure avait sonnée il y a plus de deux mille ans passés. Aujourd’hui est le jour du salut. Aujourd’hui n’endurcis pas ton cœur. Aujourd’hui, donne ta vie à Jésus. Aujourd’hui, repens-toi. Aujourd’hui prend la décision de ne plus avoir un pied dedans, un pied dehors. Aujourd’hui décide-toi de te donner au Seigneur tout entier, de l’aimer plus que tout, de Lui donner ton cœur. C’est tout ce que Dieu te demande : ton cœur.

La Bible dit dans Romains 10 :9-11 :

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.
Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus. »

Voilà la prière pour naître de nouveau, pour recevoir le salut, pour ouvrir la porte de ton cœur à Jésus.
Ne risque pas ta vie en attendant demain. Ne risquant pas ta vie en reportant ton salut, en reportant ta sanctification, tout ce que tu peux faire, fais-le aujourd’hui parce que demain ne t’appartient pas. Surtout si tu n’es pas du tout utile pour le royaume de Dieu. Demain ne t’appartient pas, je le répète et surtout si tu ne travailles pas pour Jésus. Rien n’est garanti pour toi. Tu es poussière et nourriture du diable. A tout moment, c’est toi qu’il peut programmer pour son petit déjeuner ou son souper.

Ecoute ce qu’Hébreux 2 :3 nous dit :

« Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu »

Ne néglige pas ce grand salut que Dieu t’offre. Jésus-Christ qui a souffert à ta place afin que tu sois sauvé.
L’un des brigands à la croix avait négligé le salut. Ils étaient en train de vivre la version live de la mort de Jésus pour l’humanité. L’un en a profité, l’autre avait négligé. Tes souffrances peuvent prendre fin aujourd’hui même si tu acceptes de croire en Jésus. Ce brigand souffrait sur la croix, mais puisqu’il avait accepté de donner sa vie à Jésus, il obtint la promesse d’être au paradis le même jour.
Lorsque tu reçois Jésus-Christ dans ta vie, le transfert se fait le même jour. Des ténèbres à la lumière, au Royaume du Fils de son amour, Jésus-Christ de Nazareth.

Terminons avec ce qui s’était passé à Golgotha dans Luc 23 :33-43

« Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche.
Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.
Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: Il a sauvé les autres; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu!
Les soldats aussi se moquaient de lui; s’approchant et lui présentant du vinaigre, ils disaient: Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!
Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs.
L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant: N’es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous!
Mais l’autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal.
Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Laisse-moi rassurer quelqu’un qui croira que je parle de sa mort quand je parle du paradis. Le paradis commence ici sur terre. C’est possible de vivre sur terre mais comme si l’on vivait au ciel. Parce que lorsque nous donnons notre vie à Jésus-Christ, nous devenons Ses Ambassadeurs. Et un ambassadeur, bien qu’il se trouve dans un autre pays, en réalité, il vit dans son pays à lui. C’est vrai que nous sommes sur terre, mais nous ne sommes de la terre, nous sommes des citoyens célestes. Nous représentons les intérêts du ciel sur terre.
S’il y a des souffrances, des malédictions sur terre, cela ne peut pas être ton partage parce que tu ne dépends pas de la terre, tu dépends du ciel. Tu es ambassadeur. (2 Corinthiens 5 :20)

Tu es conscient que tu n’as pas encore donné ta vie à Jésus, n’attends pas une seconde de plus, clique ici pour la prière et les instructions.
Que Dieu bénisse Sa Parole.

Wisdom at Lubunga
Il s’appelle Issa, un musulman pêché alors qu’il travaillait, juste au milieu de la route, il a donné sa vie à Jésus. Que Dieu soit béni.

As-tu été béni par cet enseignement? N’hésite pas à partager à te contacts. Voudras-tu que plusieurs personnes soient atteintes par ce message de la Foi, Espérance & Vie, tu voudrais avoir ta part de bénédiction, n’hésite pas à nous soutenir en nous envoyant ton offrande du net. Si tu veux en savoir plus, clique ici.

Nous soutenir

Une réponse

Les commentaires sont fermés.