La foi que Dieu honore – 16ème partie: « La foi de devenir mère ou père – fin »

Samedi 16 Mai 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Mai 2015 : O Père céleste, honore ma foi !
Série d’enseignements : «La foi que Dieu honore – 16ème partie»
Sous-thème : « Dieu honore la foi que tu as : de devenir mère ou père – fin »


 Dieu fixe de nouveau un jour :

Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il se souvient de toi et que dans le cours de cette année tu deviendras enceinte et en 2016, tu accoucheras ton Samuel. Si tu es un homme, ce sera le partage de ton épouse. (1 Samuel 1 :19-20 )


Lorsque tu penses qu’une chose est impossible cela ne pourra jamais se réaliser dans ta vie parce que, dans ce cas, tu limites même Dieu. Mais, même lorsqu’une chose semble impossible, tu crois que rien n’est impossible à ton Dieu, Dieu le fera pour toi et changera cette impossibilité en possibilité.

Cette partie clôture la foi de devenir mère ou père que nous avions commencé depuis la 12ème partie de notre enseignement.
Je me posais une fois la question de savoir si de nos jours Dieu pouvait encore rendre une femme ou un homme stérile. A cause de tout ce que la nouvelle alliance dans le sang de Jésus nous donne, à cause du fait que le Saint-Esprit habite en nous, l’Esprit de la Création, la Puissance de Dieu, je ne pense pas qu’un enfant de Dieu peut rester stérile soit disant parce que c’est Dieu qui l’a rendu stérile.

Lorsque tu regardes dans 1 Samuel 1, au verset 6, la Bible nous dit ceci :
« Sa rivale lui prodiguait les mortifications, pour la porter à s’irriter de ce que l’Éternel l’avait rendue stérile. »

C’est clair dans ce verset que Dieu l’avait rendue stérile. Cependant, Anne était une femme de prière. Elle ne manquait pas chaque année d’aller au temple. Sa rencontre avec Dieu par son adoration, par ses prières, par la parole de Dieu qu’elle écoutait dans le temple pouvait changer son histoire depuis longtemps, mais il y avait quelque chose qui la bloquait et qui la retenait dans la stagnation de la stérilité. Bien que l’Eternel l’ait rendue stérile, ce n’est pas pour toujours. Dieu de fois, expressément, afin de travailler su nos vies nous fait passer dans les situations qui vont nous pousser à chercher à le connaître, à chercher sa face. Cependant, lorsque nous plaçons notre défi, notre problème avant Dieu, avant tout ce que la vie nous offre, sans le savoir nous mettons un barrage et empêchons Dieu d’agir dans nos vies.

Notre foi peut changer tout ce qui est négatif dans notre vie, tout ce que nous ne voulons pas vivre dans notre vie, tout ce que nous ne voulons pas voir. Certainement qu’Anne exerçait l’hospitalité comme nous avions vu dans la 15ème partie, cependant, elle ne voyait toujours rien. Comme j’entends plusieurs personnes dire, je donne mes offrandes, j’aide les personnes qui sont dans le besoin, je soutiens l’œuvre de Dieu, je soutiens les serviteurs de Dieu etc. mais je ne vois toujours rien.

Que faut-il faire pour s’assurer de la bénédiction de l’Eternel pour que Dieu honore notre foi de devenir mère ou père ?

a) Mange et change ton visage

Ce qui empêchait Anne de concevoir c’était l’amertume qu’elle avait dans son cœur. A chaque fois qu’elle était mortifiait par sa rivale, elle ne mangeait plus, elle était tout le temps triste et cela empêchait Dieu d’agir dans sa vie. Car la Bible nous dit qu’un cœur joyeux est un bon remède mais un esprit abattu dessèche les eaux. Lorsque tu manques la joie, le diable vient voler la parole de Dieu qui est en toi et puisque c’est la parole qui apporte la bénédiction, la bénédiction la fécondité, tu ne peux pas voir la main de Dieu.
Laisse-moi te rassurer que ton problème de stérilité n’étonne pas Dieu, n’est pas difficile pour Dieu. Si seulement tu peux avoir la foi de devenir mère ou père, durant ce mois même ou au courant de cette année, si tu es une femme, tu vas concevoir au nom de Jésus ; si tu es un homme, ta femme tombera enceinte au nom de Jésus. C’est la parole de Dieu qui le fera dans ta vie. La parole de Dieu est vivante, créatrice, plus tranchante qu’une épée à deux tranchant et lorsqu’elle vient dans ta vie, sans ton avis, la parole peut localiser ton problème et faire le nécessaire. La parole comme une épée peut même t’opérer dans que tu aies une cicatrice. Lorsque Dieu créait le monde, il parlait seulement et la parole faisait le reste pour faire que ce qui a été dit devienne réalité. Il y a la puissance du Saint-Esprit qui accompagne la parole de Dieu.

Quand tu lis les versets 6 et 7 de 1 Samuel 1, la Bible nous dit ceci :

« Sa rivale lui prodiguait les mortifications, pour la porter à s’irriter de ce que l’Éternel l’avait rendue stérile.
Et toutes les années il en était ainsi. Chaque fois qu’Anne montait à la maison de l’Éternel, Peninna la mortifiait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait point. »

Note que toutes les années il en était ainsi. Elle allait dans la maison de l’Eternel, mais elle rentrait toujours triste et ne mangeait point.
Les soucis, le regret, l’amertume ne change pas notre situation mais l’empirent et nous détruisent.
Ne laisse rien voler ta joie. Ne laisse pas ton mari, ta femme, ta belle famille, tes amis voler ta joie. Si on te pose la question de savoir si le bébé arrive, dis-leur avec joie que le bébé est déjà en cours de route. Garde ton cœur plus que tout. Sois toujours rempli de joie. Vis ta vie suivant la parole de Dieu et non pas suivant ton problème parce que Dieu a la solution à ton problème.

b) Fais un vœu

Une autre chose que tu peux faire, c’est un vœu à l’Eternel. Ne cherche pas que Dieu puisse te donner un enfant pour que tu montres au monde que toi aussi tu mets au monde et qu’ils avaient trop parlé et tu veux fermer leur bouche. Le verset 10, la Bible nous dit qu’Anne avait toujours, elle priait en pleurant. Cependant, au verset 11, elle fit un effort, au lieu de pleurer, elle fit un vœu à l’Eternel en ces termes :

« Elle fit un vœu, en disant: Éternel des armées! Si tu daignes regarder l’affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n’oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. »

Note bien ici, alors qu’elle faisait son vœu, elle a déterminé le sexe de son enfant. Elle demandé un enfant mal et a promis de le consacrer à l’Eternel afin que cet enfant Le serve.

c) Demeure dans la prière

Les versets 13 à 16, nous disent :
« Comme elle restait longtemps en prière devant l’Éternel, Éli observa sa bouche.
Anne parlait dans son cœur, et ne faisait que remuer les lèvres, mais on n’entendait point sa voix. Éli pensa qu’elle était ivre,
et il lui dit: Jusques à quand seras-tu dans l’ivresse? Fais passer ton vin.
Anne répondit: Non, mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son cœur, et je n’ai bu ni vin ni boisson enivrante; mais je répandais mon âme devant l’Éternel.
Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c’est l’excès de ma douleur et de mon chagrin qui m’a fait parler jusqu’à présent. »

Elle était restée pendant si longtemps dans la prière qu’elle n’avait plus de mot qui sortait de sa bouche. Elle parlait dans son cœur. Elle avait l’attitude de prière. Avant de demander la prière auprès des hommes de Dieu, chacun doit d’abord être une femme, un homme de prière. Chacun a la responsabilité de porter sa croix. J’aime beaucoup une de mes sœurs du net, de la manière dont elle se met tout le temps en prière pour sa maison, pour le travail de son mari, suivant les enseignements de la parole de Dieu et Dieu ne cesse de les visiter. Il ne suffit pas de demander que l’on prie pour toi alors que toi tu mènes ta vie comme tu l’entends. Toi-même tu ne pries jamais pour ce problème qui te préoccupe mais tu envoies tes requêtes à tous les hommes de Dieu que tu trouves sur ton chemin. Même Dieu peut refuser d’écouter la prière de ses serviteurs lorsque toi-même la personne concernée, tu ne prends pas ton problème à cœur. Cependant, si toi-même tu te donnes à la prière, avec le soutien de la prière des hommes de Dieu, des frères et des sœurs, Dieu ne manquera pas de t’exaucer au nom de Jésus.

Désormais, prend la décision de porter ce défi auprès du Seigneur dans la prière jusqu’à ce que tu reçoives la paix de sa parole et que tu voies un accomplissement. Ne pleurs pas, ne te soucies pas, ne vas pas chercher çà et là, mais vas y dans la prière jusqu’à ce que tu rencontres la puissance de Dieu.

d) Accroche-toi à la parole de Dieu

Cette fois-ci, les choses ont changées pour Anne parce qu’elle avait saisi la parole de l’homme de Dieu. Lisons les versets 17-20 :
« Éli reprit la parole, et dit: Va en paix, et que le Dieu d’Israël exauce la prière que tu lui as adressée!
Elle dit: Que ta servante trouve grâce à tes yeux! Et cette femme s’en alla. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même.
Ils se levèrent de bon matin, et après s’être prosternés devant l’Éternel, ils s’en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama. Elkana connut Anne, sa femme, et l’Éternel se souvint d’elle.
Dans le cours de l’année, Anne devint enceinte, et elle enfanta un fils, qu’elle nomma Samuel, car, dit-elle, je l’ai demandé à l’Éternel »

La paix. Lorsque tu manques la paix, sache que ta prière n’est pas encore exaucée. Si tu manques la paix, sache que tu n’es pas ou tu ne fais pas ce qui est de la volonté de Dieu. Lorsque Dieu est avec toi, lorsque Dieu t’exauce, lorsque Dieu te conduit, tu auras sa paix. Et, c’est la parole de Dieu qui donne la paix. Voilà pourquoi chaque jour, nous t’envoyons la parole de Dieu. Cette paix avait changé toute la vie d’Anne. Elle qui pleurait, elle est rentrée le cœur joyeux. Elle qui refusait la nourriture, a commencé à manger. Et la Bible nous dit qu’au cours de l’année, elle devint enceinte et enfanta un fils. Cela n’avait pas tardé. Je prie que cela soit ton partage au nom de Jésus.

Quelle parole à laquelle dois-je m’attacher ? Relis les autres parties de cet enseignement et surtout sur la foi pour devenir mère ou père, tu auras les paroles qui t’aideront à te nourrir et à avoir la paix du Seigneur.
Je vais nous donner ici, un passage important et nous allons tendre vers la clôture de cette partie, la foi de devenir mère ou père.

Ecoute ce que le Psaume 127 :3, la Bible nous dit :

« Voici, des fils sont un héritage de l’Éternel, le fruit des entrailles est une récompense. »

Les fruits des entrailles est une récompense. Une récompense, on ne la donne pas à n’importe qui. Un héritage n’ont plus on ne le donne pas à n’importe qui. Il faut s’assurer d’être un enfant de Dieu, une personne née de nouveau qui a déjà donné sa vie à Jésus.

Comment prendre part à l’héritage de l’Eternel ?

Comme j’ai dit, tu as besoin de Dieu et de sa parole. C’est-à-dire que si tu as déjà donné ta vie à Jésus, tu dois être un chrétien qui s’accroche à la parole de Dieu. C’est tout ce qu’il te faut pour ta santé totale comme je l’ai dit quelque ci-haut.
Pourquoi Dieu et sa parole ?

Lisons ce que nous dit Actes 20 :32, la Bible nous dit :

« Et maintenant je vous recommande à Dieu et à la parole de sa grâce, à celui qui peut édifier et donner l’héritage avec tous les sanctifiés. »

Dieu ne peut rien faire s’il n’y a pas la parole. La puissance du Saint-Esprit ne peut pas se manifester dans le vide, sans la parole de Dieu. La parole de Dieu va t’édifier et te donner ton héritage. Et dans cet héritage, les fils y font parties.
Pour finir, un point très important pour amplifier ta foi et garantir ou attirer la bénédiction du Seigneur :

Sers Dieu de tout ton cœur

Il y a une grande promesse dans Exode 23 :25-26, pour tout celui qui veut pousser Dieu à se manifester dans sa vie en honorant sa foi de devenir mère ou père. Ce passage nous dit ceci :

« Vous servirez l’Éternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et vos eaux, et j’éloignerai la maladie du milieu de toi.
Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours. »

Cette parole de Dieu te donne le vaccin contre l’avortement et la stérilité. A quelle condition ? Servir Dieu. Lorsque nous servons Dieu, Dieu nous promet de nous bénir. Et nous avions vu que la bénédiction de Dieu vient toujours avec la fécondité. Tu ne peux pas être béni et rester stérile.

Elisabeth et Zacharie ont été béni avec les fruits des entrailles parce qu’ils continuaient de servir Dieu bien qu’avancés en âge.

Luc 1 :12-13, nous parle d’eux en ces termes :
« Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s’empara de lui.
Mais l’ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. »
L’ange lui avait apparu quand ? C’est quand il servait Dieu. Voir les versets 6-8.

Notre sœur Marie la mère de Jésus
Marie n’était pas juste une vierge que Dieu avait fait grâce pour qu’elle enfante le Sauveur. Marie était servante de l’Eternel. Marie servait Dieu. C’est ainsi qu’elle fut la première vierge à pouvoir donner naissance sans connaître d’homme mais par la puissance du Saint-Esprit.
Le même Saint-Esprit qui a couvert Marie de son ombre habite en toi. La Bible nous dit que notre corps est le temple du Saint-Esprit.

Ecoute ce que Marie avait dit à l’ange, Luc 1 :38 :
« Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu’il me soit fait selon ta parole! Et l’ange la quitta. »

Si tu sers Dieu, comme Marie, il te sera fait selon la parole de Dieu. La Parole de Dieu c’est tout ce que tu viens de lire.

Au-delà de tout ce que nous venons de partager, n’oublie pas que Dieu peut aussi t’inspire et mettre un fardeau dans ton cœur, Il peut te pousser à faire quelque chose. Sos seulement attentif à la voix de Dieu et surtout soit obéissant.
Pratique l’alliance de donner, honore ton père et ta mère, ne garde pas l’amertume dans ton cœur, fais ton vœux, demeure longtemps dans la prière, sois ton premier intercesseur, accroche-toi à la parole de Dieu, ne t’occupe pas des provocateurs…cette année, tu vas concevoir au nom de Jésus. Si Dieu te donne ton témoignage, n’hésite pas à m’écrire si tu as besoin d’autres conseils. S’il y a des questions par rapport à cette partie de l’enseignement, la foi pour être mère ou père, n’hésite pas à me contacter et je serai ravi de répondre à toutes vos questions.


Que Dieu bénisse sa Parole.

As-tu été béni par cet enseignement ? N’hésite pas de nous laisser un commentaire et surtout ne manque pas de le partager à tes amis au nom de Jésus. Depuis, le jeudi 14, par instruction de Dieu, nous avions institué ce que nous avons appelé l’offrande du net afin de soutenir l’œuvre de Dieu que nous faisons sur internet, n’hésite pas à nous contacter pour nous faire parvenir tes offrandes. Dieu te bénira certainement au nom de Jésus. Pour plus de détails à propos, clique ici.

Nous soutenir

8 commentaires sur « La foi que Dieu honore – 16ème partie: « La foi de devenir mère ou père – fin » »

Laisser un commentaire